04 mars 2009

Des nouvelles des blogs

Monsieur Poireau parle de cul pour répondre à mon billet d’avant hier. Olympe m’apprend que mon blog garde sa place au classement Wikio. C’est à ma grande surprise, j’y reviendrai, et je crois bien que je risque d’avoir une nouvelle surprise aujourd’hui. Gaël est toujours en vacances.

Hier, ça polémiquait vachement bien, d’une part à propos du prochain numéro de Vendredi, exclusivement rédigé par des femmes et, d’autre part, entre les Kiwi et les LHC. Tout un programme.

Je vais donc revenir sur ma position sur Vendredi prochain : je ne critique pas, je ne comprends pas, c’est tout. J’ai entendu beaucoup de choses, y compris que je ne soutenais pas Vendredi, ce qui m’a fait doucement rigoler. J’ai probablement fait plus pour ce canard (et donc pour la vente du prochain numéro) que les auteurs des critiques…

A l’occasion de cette polémique, je me suis fait tomber dessus ! En disant que « je ne comprends pas », je passe pour un odieux machiste. Bravo pour votre ouverture, mesdames (si je puis me permettre). Je ne comprends pas et je crois même que c’est contreproductif. Par exemple, Trub et CC ont augmenté leur visibilité en participants à nos jeux de mecs et nous ont fait connaître « les autres filles ». M papote avec moi depuis bientôt trois ans sous ses pseudos successifs. C’est bien en faisant les projets en commun qu’on progresse. Maintenant, écarter les mecs pour prétendre à l’égalité, je vous laisse juge. Je me demande juste, et je me répète, si ce n’est pas complètement contreproductif et si ce n’est pas de l’énergie dépensée pour rien, en nous faisant oublier ce qui nous rassemble : la lutte contre le Sarkozysme. Si tout doit s'effondrer sur la base d'un ou deux billets ou commentaires, je n'en serais pas responsable.

L’autre polémique est beaucoup plus rigolote. Je vais laisser notre envoyé spécial vous la raconter. Kiwi et LHC sont deux réseaux de blogueurs. Exclusivement masculins (sauf erreur de ma part) d’ailleurs, ça leur évite de prendre des gifles de l’intérieur (Mesdames, je vous taquine !) ; ils peuvent donc consacrer tous leurs loisirs à se battre entre eux.

Néanmoins, quand il y a une bataille dans la blogosphère, j’aime bien y participer. Au moins, ça peut permettre de récupérer des liens entrants pour monter dans les classements et faire monter les filles (si je puis me permettre) en les citant (Mesdames, je vous taquine toujours).

Je vais donc y mettre mon grain de sel : ces messieurs dames ont bâti leurs réseaux sur la base de niveaux de qualité, ce qui est grotesque. On m’expliquera ce qu’est la qualité d’un blog. Dans l’attente, je continuerai à dire « caca » et « bite » dans mes billets. Je supposent que pendant ce temps là, ils vont continuer à se les branler du type : « Ma qualité est meilleure que la tienne et le classement Wikio n’est pas bon ».

Quand à vous, je vous conseille d’aller étudier le classement Miko des meilleurs buteurs.

43 commentaires:

  1. C'est quand même un peu déplorable tout ça et je suis d'accord avec toi à 95 %. Je ne suis pas contre le fait qu'il y ait des blogs collectifs exclusivement féminins. Pourquoi pas ? (même si je me demande ce que l'on dirait d'un blog collectif qui se proclamerait 100 % blancs ou 100 % européens)

    Ce qui est enquiquinant, c'est cette volonté d'en remontrer, d'en découdre presque. Je trouve également ennuyeux qu'une femme se trouve obligée de dire : je suis une femme mais si, je vous assure, j'ai des trucs à dire.

    Et puis si tu te fais traiter de machiste pour ça, Nicolas, franchement, mon conseil est le suivant : passe outre ! (on l'a sous-entendu à mon propos, il y a peu ; cet épidermisme adolescent fait plus marrer qu'autre chose) Continue à te fendre la poire autant que tu le veux ! Tout ça...enfin, on croirait entendre parler d'un temps que les moins de 20 ans...

    RépondreSupprimer
  2. Dorham,

    Oui, j'y pense !

    Tiens ! Je pensais aussi à l'Afrique du Sud. C'est un peu comme si pour "contourner" l'apartheid, les blancs avaient autorisé les noirs à publier un journal ou à organiser des élections qui leur seraient réservées !

    RépondreSupprimer
  3. Un blog "100% blancs" : on crierait au racisme. Un blog "100% noirs" : on trouverait ça génial...

    RépondreSupprimer
  4. Tiens ! Je fais mon Goux, là ? Faut que je me surveille...

    RépondreSupprimer
  5. Ils ont pas l'air de s'aimer beaucoup, les kiwis et les LHC !!! mazette! A côté de ça nos querelles restent byzantines !!! et heureusement, ! comme il a été dit en substance ici : l'ennemi, c'est un petit agité plein de tics et doté d'un ego hypertrophié, point barre !!!

    RépondreSupprimer
  6. Justement Nicolas, au nom de ces trois années, tu dois comprendre mieux mon fonctionnement aussi, tout art d'une confusion : nous disons tous les même chose sans se comprendre !Encore un problème de communication.
    Tens, tu veux un autre pseudo aussi ? Ah non tu le conaissais cui là.

    Muriel

    RépondreSupprimer
  7. Trois ans que je te connais (presque) et que je t'apprécie autant, contrairement à ce que d'autres peuvent te faire croire; Même si nous ne sommes pas tout le temps d'accord sur nos choix et nos idées, tu es quelqu'un de rare et exceptionnel et je n'en démords pas. Je t'envoie toute mon amitié.Très sincèrement.


    Muriel

    RépondreSupprimer
  8. Et je préfère que ceci soit écrit ici que de te l'envoyer en MP.

    RépondreSupprimer
  9. Dorham : j'aimerais bien connaître, par pure curiosité, vos 5 % de désaccord avec Nicolas ; et surtout comment vous êtes parvenu à les chiffrer (je vous taquine, partez pas,; merde !).

    Sinon, à propos des blogs "100 % blancs", et sans vouloir faire de la retape intempestive, cela rejoint ce que je disais hier.

    RépondreSupprimer
  10. B.Mode,

    Oui, ils sont mignons... Ca fait un bout de temps que j'en lis plusieurs.

    Didier,

    Bordel, vous faites du spam chez moi, maintenant !

    M.,

    Dans mes bras !

    RépondreSupprimer
  11. Didier,
    c'est quoi cette ponctuation ?

    Mon chiffrage est un chiffrage de merde, je suis nul en maths et déteste les pourcentages, je ne sais pas ce qui m'a pris.

    Mais...

    Disons que le tout petit désaccord que j'ai avec Nicolas est le suivant. Une publication de Vendredi avec que des nenettes, ça ne me dérange pas. Paradoxalement, moi aussi, j'en ai marre de cette communautarisation de tout (qui n'est tolérée de plus que pour certains).

    Comprenne qui pourra...

    RépondreSupprimer
  12. Dorham,

    C'est bien ce que j'écrivais à Nicolas, juste un eu plus haut, on dit tous et toutes la même chose s'en se comprendre : il va falloir ramoner le canal de communication entre nous.

    On est tous et toutes contre le comunautarisme.

    RépondreSupprimer
  13. Dorham,

    Le journal tenu que par des filles ne me dérange pas non plus. Je n'en trouve tout simplement pas l'intérêt (à part entretenir une polémique).

    M.,

    "On est tous et toutes contre le communautarisme." D'accord ! Mais votre initiative est communautariste !

    RépondreSupprimer
  14. Oh oui, oui : ramonons-nous tous ensemble le canal de communication !

    Dorham : ce n'est pas ma ponctuation qui est fautive... mais la phrase tout entière ! Le verbe "connaître" ne peut en aucune façon commander au second membre de la phrase (après le point-virgule). Bref, c'est n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  15. Didier,

    C'est encore plus grave si vous me permettez, car si la ponctuation incriminée résulte probablement d'une faute de frappe, l'emploi du verbe, lui, est un choix conscient...

    Et vous me faites chier avec le verbe "initier" ? On croirait franchement une phrase issue du journal des lectrices de Jeune et Jolie...

    (remarquez...)

    RépondreSupprimer
  16. Avez-vous remarqué comme il y a peu - pour ainsi dire pas - de commentaires sur le blog collectif "femmes engagées". Pourquoi, alors que le débat est vif et s'étale sur plusieurs blogs , même ceux "qui trouvent très bien ces femmes engagées" ne participent pas, ne les soutiennent-ils pas ? Pourquoi ceux qui sont contre (à part deux ou trois fâcheux comme DG et moi) ne vont -ils pas s'expliquer là-bas ?

    Parce que les articles n'appellent pas à commentaires, ou parce que, en fait (c'est mon point de vue), la mixité entre dans les moeurs, et que personne n'a envie de se raccrocher à des queues de combats qui n'ont plus lieu d'être dans ces termes, même s'il reste beaucoup d'efforts à consentir, de préjugés à vaincre, etc, etc.

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  17. Suzanne,

    Je dois vous avouer que je ne vais jamais lire ce blog. D'une part, je lis les blogueuses qui m'intéressent sur mon blog. D'autre part, j'estime qu'un blog doit être "personnel" (un blog est une espèce de "carnet intime"). (dans ma liste de blogs, hormis les zinstitutionnels, je n'ai qu'un blog collectif et ils ne sont que trois).

    RépondreSupprimer
  18. "Didier sort de ce corps"

    RépondreSupprimer
  19. Dorham : le verbe est très bien choisi (dans la première partie de la phrase), c'est juste qu'il en manque un autre dans la seconde.

    Et où avez-vous vu que j'utilisais fautivement le verbe "initier" ? (À moins que vous vous adressiez à quelqu'un d'autre ?)

    M : je veux bien, mais de quel corps dois-je sortir, où je me serais imprudemment introduit ?

    Nicolas : mais elles vous obsèdent, ces bonnes femmes, c'est pas Dieu possible !

    RépondreSupprimer
  20. Tiens le lien vers Mitslav ne marche pas...

    RépondreSupprimer
  21. pensant benoîtement que nous sommes tous du genre Humain, Homme Femme continuant à faire, jusqu' à nouvelle révélation, l'humanité, que nous sommes encore dans une liberté d'exprimer les sensibilités voire les débilités de chaque incarnation je soumets donc un mail qui m'est parvenu intéressant les buveurs de bière, confrérie réunissant ces deux composantes de l'humanité.

    Le principe des impôts semble pouvoir s'expliquer par une logique assez simple.
    Mais beaucoup pourtant ne le saisissent toujours pas.
    Comme c'est la saison des taxes, laissez-moi vous l'expliquer en des termes simples
    que tout le monde peut comprendre.

    Imaginons que tous les jours, 10 amis se retrouvent pour boire une bière et que
    l'addition totale se monte à 100 euros. (Normalement, cela ferait 10 euros par personne).

    Mais nos dix amis décidèrent de payer cette facture selon une répartition qui s'inspire
    du calcul de l'impôt sur le revenu, ce qui donna ceci :
    · Les 4 premiers (les plus pauvres !), ne paient rien.
    · Le cinquième paye 1 euros
    · Le sixième paye 3 euros
    · Le septième paye 7 euros
    · Le huitième paye 12 euros
    · Le neuvième paye 18 euros
    · Le dernier (le plus riche !) paye 59 euros.
    Les dix hommes se retrouvèrent chaque jour pour boire leur bière et semblaient assez
    contents de leur arrangement.
    Jusqu'au jour où le tenancier décida de leur faire une remise de fidélité !
    « Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j'ai décidé de vous faire une remise de 20 euros
    sur la facture totale. Vous ne payerez donc désormais vos 10 bières que 80 euros. »

    Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon qu'ils
    auraient payé leurs taxes. Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement.
    Mais comment les six autres, (les clients payants), allaient diviser les 20 euros de remise
    de façon équitable ?
    Ils réalisèrent que 20 euros divisé par 6 faisaient 3.33 euros. Mais s'ils soustrayaient cette
    somme de leur partage alors le 5ème et 6ème homme devraient être payés pour boire leur
    bière.
    Le tenancier du bar suggéra qu'il serait plus équitable de réduire l'addition de chacun d'un
    pourcentage du même ordre, il fit donc les calculs. Ce qui donna ceci :
    · Le 5ème homme, comme les quatre premiers ne paya plus rien. (un pauvre de plus ? )
    · Le 6ème paya 2 euros au lieu de 3 (33% réduction)
    · Le 7ème paya 5 euros au lieu de 7 (28% de réduction)
    · Le 8ème paya 9 euros au lieu de 12 (25% de réduction)
    · Le 9ème paya 14 euros au lieu de 18 (22% de réduction)
    · Le 10ème paya 50 euros au lieu de 59 euros (16% de réduction)

    Chacun des six « payants » paya moins qu'avant et les 4 premiers continuèrent à boire
    gratuitement rejoint par le 5ème.
    Mais une fois hors du bar, chacun compara son économie : « J'ai seulement eu 1 euros
    sur les 20 euros de remise », dit le 6ème il désigna le 10ème « lui, il a eu 9 euros ».
    « Ouais ! dit le 5ème, j'ai seulement eu 1 euros d'économie » « C'est vrai ! » s'exclama
    le 7ème, « pourquoi aurait- il 9 euros alors que je n'en ai eu que 2 ? Le plus riche a eu
    le plus gros de la réduction »
    « Attendez une minute » cria le 1er homme, « nous quatre n'avons rien eu du tout nous.
    Le système exploite les pauvres ». Les 9 hommes cernèrent le 10ème et l'insultèrent.

    La nuit suivante le 10ème homme (le plus riche !) ne vint pas.
    Les neuf autres s'assirent et burent leur bière sans lui. Mais quant vint le moment de payer
    leur note ils découvrirent quelque chose d'important : ils n'avaient pas assez d'argent pour
    payer ne serait-ce que la moitié de l'addition !

    Et cela, mes chers amis, est le strict reflet de notre système d'imposition.
    Les gens qui payent le plus de taxes tirent le plus de bénéfice d'une réduction de taxe.
    Taxez les plus fort, accusez-les d'être riches et ils risquent de ne plus se montrer désormais.

    En fait ils vont boire à l'étranger...,

    Pour ceux qui ont compris, aucune explication n'est nécessaire.
    Pour ceux qui n'ont pas compris, aucune explication n'est possible.

    Signé
    David R. Kamerschen, Ph. D.
    Professeur d'économie

    ChrisDuKb

    RépondreSupprimer
  22. M. Et Nicolas réconciliés,

    Dans mes bras tous les deux!!

    Je sais Nicolas que tu as très (trop) bon coeur.. Je n'en démords pas non plus.

    Je voulais sortir un billet demain pour tous ceux qui m'ont soutenus et tu y avait place et en bonne place, juste après M.
    C'est vrai depuis que je blogue, vous êtes mes deux compagnons de galère, même si tu reste très très discrêt mais je te sais présent, à ta façon. Ce qui en soi est déjà énorme.
    j'ai beau être féministe, je suis d'abord et avant tout humaniste.. Et j'ai repéré quelques uns de tes "clins d'oeil", soit-dit en passant, je les prends toujours pour ce qu'ils sont

    Christine

    RépondreSupprimer
  23. Chris,

    Tu es hors sujet (j'ai un blog à tenir, bordel !) et ton histoire a déjà fait 25000 fois le tour du web.

    Polluxe,

    Exact ! Depuis ce matin, il semble avoir fermé le blog.

    Didier,

    Elles sont plus obsédantes que vous !

    RépondreSupprimer
  24. Christie,

    Vous faites partie de "mes oeuvres" !
    ;-)

    RépondreSupprimer
  25. Cela m'a échapper il ne m'a pas semblé l'avoir lu chez toi allez je te promets de ne plus faire ce genre d'ors sujet !!!

    ChrisDuKB

    RépondreSupprimer
  26. Tu ne l'as effectivement pas lu chez moi : mais il illustre un truc très vrai. Le système français est mal foutu ! Il faut étendre l'assiette d'imposition sur le revenu pour que tout le monde en paye (et diminuer la TVA) mais surtout conserver sa progressivité (c'est très bien expliqué par Ronald d'Intox2007 ce matin).

    RépondreSupprimer
  27. Et quelle oeuvre,

    en ce qui me concerne.

    Demande à Messieurs les Proviseurs, celui du lycée et celui du CDESD, il doivent penser que je suis le diable en personne...
    J'ai été animée par de l'énergie collective..

    RépondreSupprimer
  28. (spéciale dédicace à ChrisDuKB)

    Ce que c'est tout de même que d'être de droite ! cette incapacité à comprendre qu'on ne gère pas un état comme un bistro, qu'un gouvernement ne fait pas des ristournes pour fidéliser des clients, qu'il peut éventuellement, quand il est de gauche, se préoccuper de solidarité et de justice sociale, et ainsi choisir de baisser les impôts d'abord des plus pauvres, et même pour ce faire d'augmenter ceux des plus riches et d'accorder des crédits d'impôts à ceux qui n'en paient pas. Les plus riches choisiront de s'installer à l'étranger ? Et ce serait une raison pour renoncer à la justice sociale ? Avec cette même logique il s'agirait également de supprimer toutes les prestations sociales, parce que certains abusent. Ha oui, j'oubliais, c'est précisément ce que fais la droite. Etonnant que ce soit chaque fois les plus démunis qui doivent trinquer le plus. Etonnant de voir comme les classes privilégiées cherchent à conserver et accroître leurs privilèges. Et si au contraire, plutôt que d'user d'arguments prétextes, en même temps que débiles, on rappelait que le coût de la fraude aux prestations sociales comme celui de l'évasion fiscale ça représente peu relativement au total des sommes en jeu. Rappeler surtout que l'Etat n'a jamais à céder sur les principes pour cause de chantage à l'évasion fiscale. Mais la droit a-t-elle d'autre principe que la défense des intérêts des puissants ?

    RépondreSupprimer
  29. Dedalus,

    Quand je dis à un type qu'il est hors sujet, ce n'est pas utile de faire un commentaire aussi long que lui pour lui répondre.

    RépondreSupprimer
  30. petite réponse à deladus
    mon propos allait au-de-là des considérations droite gauche, mais sous prétexte d'une "historiette" d'économiste de réfléchir sur la juste raison (proportion)de l'éco de chacun. Vaste débat j'en conviens !!!

    ChrisDuKB

    RépondreSupprimer
  31. Salut toi,

    Tu t'interroges sur la qualité ? Je dirais qu'elle est subjective. Par exemple je te trouve rigolo, sympathique, mais que, à grands coups de bites et de culs, tu produis quand même beaucoup de merde.

    L'avantage, c'est qu'en étant tolérant, j'admets que toi aussi tu me traites de merdeux. On est quittes.

    La différence avec Criticus, c'est que toi tu n'as pas des idées xénophobes basées sur le fantasme d'une culture française en péril. Mon billet d'hier n'était pas tant contre tel ou tel réseau, mais contre les hypocrisies d'un type qui dresse la bannière de la liberté et de l'humaniste pour vendre derrière une soupe nationalo-droitière, tout en expliquant en commentaire qu'il voulait surtout pas fréquenter des crétins comme moi à Kiwis (c'est un dissident :-)).

    Un peu comme si, dans les left blogs, Jegpol militait pour l'immigration zéro et les tests ADN. Je me foutrais bien de ta gueule, sois-en sûr.

    Et puis, y'aurait toujours un petit malin après pour dire "oulà, c'est la guerre entre Kiwis et les Left Blogs".

    Donc au final, t'as le choix des camps !

    RépondreSupprimer
  32. Toréador,

    Tu vois, tu émets encore un jugement de qualité sûr un blog, le mien.

    RépondreSupprimer
  33. Moi, je reprendris volontiers une assiette de ce petit potage nationalo-droitier, c'est jouable ?

    RépondreSupprimer
  34. Je ne savais pas que "bite" était gage de qualité ou non...

    M'est avis que ce n'est pas tout à fait hors sujet en tout cas.

    Ou alors, Torréador est curé. (j'ai rien contre, comme chacun sait)

    RépondreSupprimer
  35. Didier,

    Nous, tous les autres, nous avons le droit de faire des fautes de frappe... Ce droit vous est refusé d'office !

    ça commence à bien faire là...

    RépondreSupprimer
  36. Vous fumez quoi sur ce blog pour avoir des "discussions" aussi embrumées et embuées ?

    RépondreSupprimer
  37. les blogs féminins engagés ne varient pas bp des masculins dans le style mordant et langue de bois par contre la causticité non engagée est plus rare; il y en un comme "cixi-helene" déjà trollé par vendredi qui est vraiment o-ri-gi-nal §
    allez y si vous voulez (lire Ladies and gentlemen)
    http://cixi-helene.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
  38. Je ne le trouve pas original.
    Orthographe correcte, et aucun emploi du mot "stigmatiser" en première page, c'est déjà ça.

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  39. Nicolas: du blog proposé ci-dessus, dont j'ai lu la première page. Je trouve que c'est de la publicité exagérée, que le style n'est ni mordant ni caustique. Je ne dis pas que c'est nul, je n'ai pas lu assez de pages pour ça.

    J'ai lu (pas jusqu'au bout, mais pas mal quand même) ces temps - ci les "blogs de femmes" en me demandant s'ils étaient si différents des blogs d'hommes.à part les blogs spécialisés il y a les blogs tenus par des hommes ou des femmes, puis il y a les blogs de femmes(ou filles). Les blogs d'enseignantes ressemblent pas mal aux blogs d'enseignants, pour le peu que j'ai lu, mais ça ne prouve rien, juste que les enseignants sont une race à part.


    Suzanne

    RépondreSupprimer
  40. (marre de la guéguerre new féministes/gens normaux, on pourrait peut-être dire du mal des profs ?)

    Suzanne

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.