14 mars 2009

Il serait temps que Lionel Jospin passe chez le coiffeur.

Enfin, ce que j'en dis...

8 commentaires:

  1. Il est à la retraite le yoyo, fait ce qu'il lui plait... Il semble rajeunir !

    RépondreSupprimer
  2. Almodòvar, berck ! Pas de cinéaste plus surévalué que celui-là, à mon sens, qui a inventé l'anti-conformisme dans le sens du vent.

    Par contre, Pénélope, miam !

    RépondreSupprimer
  3. Lionel devrait surtout arrêter de nous faire du cinéma ! :-))

    RépondreSupprimer
  4. Comment pourraient-ils se payer le coiffeur (Almodovar), avec tous ces pirates de films sur internet, (Jospin), sans augmentation du pouvoir d'achat des retraités?

    RépondreSupprimer
  5. Puréééée moi aussi.
    (Tiens, d'accord avec Didier... Ça se souligne, ça!)

    RépondreSupprimer
  6. Elle a pas pris un coup de vieux Carla Bruni ?

    RépondreSupprimer
  7. mince tu fais concurrence a yan barthes du grand journal sur canal !!
    la rançon de la gloire !!

    RépondreSupprimer
  8. Vu d'en bas, ce que nous retiendrons de l'affaire Ségolène Royale sera encore longtemps dommageable dans la conscience populaire et surtout dans les faits ; en effet, je vous en veux beaucoup à vous, Monsieur Jospin, et à tous les autres, y compris M. Bayrou, pour ne pas avoir su bâtir une alliance du dernier recours contre le barjo et ses sbires qui nous gouvernent aujourd'hui. D'autant plus que vous aviez été très nombreux (comme moi d'ailleurs) à prévoir la politique cassante et inconsidérée de ce petit mégalomane.

    Je n'ai pas l'habitude d'écrire ainsi, et encore moins à quelqu’un que j’avais admiré. Mais au-delà de vos propres projections intellectuelles et mentales, essayez de comprendre ma colère face à ce que nous vivons et face aux comportements passés du parti socialiste à l'encontre de Ségolène Royale. A quelles personnalités politiques doit-on faire confiance aujourd'hui, pour anticiper les futurs précipices ? Car celui dans lequel vous nous avez jetés en 2007, a même un nom: le Sarkozysme.

    Il est vrai que lorsque Mme Royale avait émergé, je me suis mis à me demander pourquoi. J'ai fini par lui trouver des qualités irréfutables qui n'ont jamais été prises en compte et encore moins mises en valeur par vous et tous vos amis. La grosse erreur des gens intelligents d'expérience c'est de croire justement que l'intelligence rationnelle et l'expérience avérée sont perpétuellement incontournables. Or toutes les meilleures philosophies politiques ne passent pas forcément par l'intelligence et par l'expérience. Je fais confiance à votre culture pour trouver des exemples dans l'histoire. (de France par exemple). Et le professeur de philosophie, qui accompagne votre vie Monsieur Jospin, a réussi à me braquer définitivement et durement contre tous ceux qui prétendent posséder une culture et une conscience supérieure.

    Vous et tous vos amis m'avez jeté dans une déprime dont je ne me remets pas. Il m'a fallu écrire pendant des semaines (ce que je n'avais jamais fait) pour répondre à mes propres questions ; il y a un sacré décalage entre vos préoccupations politiciennes et la réalité de faits que je soulève dans mes courriers adressés. D’ailleurs mes écrits sans prétention mais des plus sincères sont ci-joints pour vous montrer ma bonne foi et ma bonne mémoire.

    Il faut que vous trouviez une idée transcendantale, adaptée aux Français et à leur mentalité, pour réparer la casse à laquelle vous avez participé ; si vous y parveniez je réviserai à nouveau tous mes jugements...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.