30 mars 2009

Les artistes réunis pour soutenir la loi Création et Internet

Pour le titre du billet, désolé ! J'ai pompé celui de l'article de 20 minutes. En fait, ils sont une vingtaine d'artistes. La presse va titrer : "Les artistes"... Mesdames, Messieurs les artistes que vous désiriez continuer à gagner de l'oseille est compréhensible, mais quand je lis ceci : "Il en va de la survie de l’industrie culturelle, qui a besoin d’argent pour être financée", j'ai bien envie de rigoler. Vous n'en gagnez pas assez peut-être ? Cela dit, vous avez probablement raison de lutter contre le vol de vos oeuvres mais vous auriez aussi relativement raison de vous intéresser sur l'évolution de votre industrie plutôt que de nager à contrecourant ! Le piratage est du vol, probablement, mais vendre une place de cinéma à 9,90 euros ne me semble pas spécialement honnête, surtout quand on considère réellement ce que c'est : 90 minutes de SMIC. La durée du film.

Par ailleurs, nous ne doutons pas de vos qualités d'artistes, juste de vos compétences en matière juridique, alors que l'Europe juge illégale cette loi.

Vous n'avez trouvé que 20 artistes pour manifester ?

34 commentaires:

  1. Artiste est un bien grand mot... Artiste ne rime pas avec fric.

    RépondreSupprimer
  2. Rien que la tronche des dits artistes, déjà... Mais pour qui se prennent-ils, ces petits saltimbanques ?

    RépondreSupprimer
  3. C'est clair que la photo est parfaitement choisie !

    RépondreSupprimer
  4. Les artistes? J'y étais? Et tous mes potes artistes, ils y étaient?. Est-ce que pour être artiste, il faudrait maintenanant un gros compte en banque et être bardé de décorations?

    RépondreSupprimer
  5. C'est la caisse de retraite des artistes qui est menacée ? (vu la moyenne d'âge des manifestants....)

    RépondreSupprimer
  6. Vous n'avez "trouvé" et pas "trouvez" .. Sinon ça va ...

    RépondreSupprimer
  7. Je devrais me moquer totalement de cette loi, je n'écoute pratiquement que des trucs qui sont Dogmazic.net et d'autres sites de cet acabit.
    Les majors m'em***. Elles vendent de la soupe, de la musique formatée, souvent sans âme ni intelligence, et regrettent ensuite de mal vendre. Un bouc émissaire est toujours innocent (si si c'est même marqué dans la Bible, c'est dire!).
    Mes disques (des vinyles surtout), je les achète le plus souvent d'occasion. Et pour aider les artistes, je vais à leurs concerts.
    Au moins maintenant j'ai des listes de ceux que je vais éviter ;)

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai pas tout compris le commentaire de Anonyme mais dans le fond, je crois qu'il a tout compris à Internet...

    RépondreSupprimer
  10. Si ça t'arrange, je peux supprimer son commentaire.

    T'es déjà levé, toi ?

    RépondreSupprimer
  11. C'est dommage qu'on arrive à "pour ou contre" alors qu'au début, il était question de deux systèmes possibles mais très différents dans leur esprit. Ils ont réduit la problématique par un joli tour de passe-passe !
    :-))

    RépondreSupprimer
  12. Je ne suis pas surpris d'y trouver Françoise Hardy puisqu'elle est incapable de monter sur scène, ne plus vendre de bouts de plastique serait un drame pour elle !
    :-)

    RépondreSupprimer
  13. Philippe Lavil ? il chante encore ?

    RépondreSupprimer
  14. il ne faudrait pas que l'arbre des artistes surrémunérés par la "star-système" cache la forêt des artistes qui galèrent, qui passent leur temps à constituer des dossiers de subvention, qui courent derrière les lieux de diffusion, à qui l'on conteste le temps de la création en remettant en cause leur statut... La pénalisation du piratage est finalement un débat qui mermet d'évacuer l'essentiel : la place de la culture dans notre société...

    RépondreSupprimer
  15. Je suis pour HADOPI parce que si Johnny ne gagne pas assez d'argent il ne payera plus autant d'impôts et il restera forcement sur le territoire.
    Pour que Johnny reste en France et que l'état lui pique pas tout son pognon (bah ouais quoi, faudrait partager encore!): vive HADOPI

    RépondreSupprimer
  16. "vu la moyenne d'âge des manifestants" (Christine)

    "Françoise Hardy puisqu'elle est incapable de monter sur scène" (Monsieur Poireau)

    Comme Bashung, qui faisait partie des artistes POUR la loi Hadopi.

    RépondreSupprimer
  17. Bien sûr, on est d'accord. J'ai entendu Emmanuel Carrière, scénariste (sic) prétendre que bientôt, à force de téléchargement, il n'y aurait plus rien à télécharger. C'est la plus grosse idiotie que j'aie entendu.

    Un, l'artiste n'a pas besoin de lois pour créer. Il a créé de tous temps, même lorsqu'il n'était qu'un homme des cavernes.

    2, c'est le business qui tue la création. Entre les distributeurs, les radios, les télés, les cicruits de promos qui tous vantent les mérites des mêmes artistes, déjà nourris à l'abreuvoir des majors. La création est sous les verrous, bouclée.

    Comment fait un mec en effet pour vivre quand ils ne bénéficient pas de ces moelleux soutiens ? Il tourne, joue devant des gens, sans arrêt. Une statistique simple démontrerait que les plus téléchargés sont les mieux rémunérés.

    Après, ils vont nous dire que les ventes du gros artiste subventionnent les projets des petits. Foutaises absolues. On voit aujourd'hui que des multitudes de projets indépendants voient le jour parce que les majors rêvent d'uniformiser les créations pour formatage industriel.

    Bref, c'est de la connerie en barre, en flaque, en gelée !

    RépondreSupprimer
  18. Emmanuel CARRÈRE...

    (Comme Carrère d'Encausse, sa "maman"...)

    RépondreSupprimer
  19. Ils sont très photogéniques.
    P.S.
    tu avais le droit de mettre cette photo sur ton blog ???

    RépondreSupprimer
  20. Je crois que c'est à cause de Pierre Carrière, que je n'aime pas beaucoup non plus d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  21. Pas tout jeune les "artistes" en question.
    Tu prends quelques gens connus, tu les emmènes à une réunion où tu leur expliques que sinon, tu les vires et ensuite les médias titrent "les artistes" sont pour HADOPI.
    C'est-y- pas beau la comm ! ;o))

    RépondreSupprimer
  22. Là où ce genre de raisonnement (le téléchargement tue la musique, tout ça tout ça...) pose vraiment problème, c'est lorsqu'on analyse un petit peu les chiffres.

    Pascal Nègre (président d'universal music france) a déclaré lundi sur France Inter qu'un disque d'or rapportait à son auteur environ 4000 euros par mois. Déjà, on peut se poser une première question : depuis 2006, un disque d'or représente 75.000 ventes. A 12 euros (taxes retirées) le CD, cela représente 900.000 euros de revenus pour la maison de disque. Et 4000 qui vont à l'artiste ? Qui tue la création musicale ?

    Mais allons au-delà de cette petite considération. Monsieur Christophe Maé a déclaré, d'après le Figaro, un revenu pour 2007 de 1.75 millions d'euro. Sachant que d'après Pascal Nègre ses albums lui ont rapportés 48.000 euros sur la même année, cela implique que 1.70 million environ viennent d'autres sources. Soit 97% de ses revenus, générés par les concerts, et autant que je sache, une place de concert ne se pirate pas.

    Partant de là, et sachant que 97% des revenus d'un artiste (j'ai pris monsieur Maé, mais ce n'est pas le seul, le calcul est exactement le même pour beaucoup d'autres artistes !) viennent de ses concerts, leur intérêt ne serait-il pas justement de nous encourager à télécharger ? Ainsi, ils se font connaitre, popularisent leurs chansons, et amènent du monde à leurs concerts ! C'est ça qui les payent vraiment !

    RépondreSupprimer
  23. ekilio

    les droits d'auteur!
    les passages tv (oui il est payé)!

    non hadopi
    moins d'écoute radio, moins de pub
    et problèmes de financement SACEM!

    RépondreSupprimer
  24. Tu aurais du glisser 'nu' après 'artistes'... Ça t'aurais rapporté des points... En même temps, tu as tant de talent, as-tu encore besoin de points ?...

    (Je fais bien la frotte-balle, hein ! )

    RépondreSupprimer
  25. Ce ne sont plus des artistes mais des rentiers...

    RépondreSupprimer
  26. @musicalité : Ces deux sources de revenus sont de toutes façons des sources ne dépendant pas des disques (puisque les disques rapportent les 4000 euros indiqués). A la limite, ils sont liés à la célébrité de l'artiste... Et les quelques expériences d'artistes diffusant par internet (Tryo par exemple, ou Grégoire il me semble ? Pas sûr cela dit sur ce second point) prouvent que l'internet peut suffire pour donner la célébrité, y compris par des modes de diffusion gratuits. Alors pourquoi s'encombrer avec un CD ?

    RépondreSupprimer
  27. Ne serait-ce pas plutôt "les arts tristes réunis" à la retraite ? :-)

    RépondreSupprimer
  28. Mais c'est qui, ce Paul Lux ? Le fils de Guy ?

    (Smiley, merde !)

    RépondreSupprimer
  29. Combien d'artistes il y a en tout au fait? Cela me paraît aussi bizarre qu'ils ne soient que 20 à manifester s'ils parlent au nom de tous les artistes.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.