10 mars 2009

Le gouvernement touche le fond et boit la tasse !

Le texte de Roseline Bachelot est passé cette nuit. Outre interdire les open bars, il interdit la vente de l'alcool et du tabac aux moins de 18 ans. Ca ne servira strictement à rien mais la question n'est pas là. Le texte autorise "avec quelques restrictions, la publicité pour les vins, bière, spiritueux...sur internet pour la première fois officiellement en France" alors que le projet de loi Hadopi restreignant l'usage d'internet sera à l'étude dans les tous prochains jours.
Les lobbies ont gagné.

Edit : je me croyais original mais Marc est encore plus matinal que moi.

10 commentaires:

  1. C'est marrant, dans le fond, ce texte ressemble un ti peu au mien ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Yes, mais je réserve le tien pour mon vrai billet de ce matin.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. Vous n'avez rien compris ! Cette interdiction est une machine de guerre électorale. La gauche dénigrant systématiquement ce que fait le gouvernement, elle va donc se mettre massivement à picoler, pour montrer son désaccord avec l'interdiction. Et, quand tous les gauchos seront alcooliques au dernier degré, la droite n'aura plus aucun mal à gagner toutes les élections pour les trois siècles à venir.

    Voilà.

    RépondreSupprimer
  5. Ah. J'arrête immédiatement de boire.

    RépondreSupprimer
  6. Après avoir voté toutes ces bêtises, ils sont allés boire un coup ?
    La buvette de l'Assemblée doit avoir un impact non négligeable sur la teneur de ce gouvernement…
    :-))

    RépondreSupprimer
  7. Nicolas : eh, c'est toi qui dit en titre que le gouvernement boit !
    ;-)))

    RépondreSupprimer
  8. Ah ! Me voilà rassuré sur la bonne santé de nous gouvernants ! Je fus inquiet !!!

    [Pour le tea, la cup est pleine !!!]

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...