16 mars 2009

Investissons dans l'ordinateur le plus précieux du monde : le cerveau


Pour les dons. D'après Slovar : "Dix mile fois moins médiatisé que le Téléthon, le Neurodon, c'était du 9 au 15 mars. Il nous semble dommage que cette cause ait été traitée à minima dans les journaux télévisés et avons pensé qu'il était normal de lui consacrer un papier pour vous faire découvrir ce qu'est le Neurodon et aller un peu plus loin que quelques jours de collecte."

14 commentaires:

  1. Téléthon, sidaction, neurodon, tout ça est à priori digne de soutien… Tant que la tirelire est en bonne santé… Ne pourrait-on organiser un donathon solitaire, pour regrouper toutes les espérances sans faire de jaloux?

    RépondreSupprimer
  2. Le Coucou,

    Ce regroupement s'appelle la "Solidarité Nationale" et l'impôt ! On vit dans un pays où il est plus facile d'avoir des sous pour l'armée que pour la santé...

    RépondreSupprimer
  3. Investir dans le cerveau, vous êtes marrant vous : encore faut-il en trouver un !

    De toute façon, je garde mes sous pour un futur trolléthon.

    RépondreSupprimer
  4. Didier Goux,

    Vous vous sentez plutôt "espèce menacée" ou "cause perdue" ?

    RépondreSupprimer
  5. ils veulent offrir un cerveau à qui ?

    RépondreSupprimer
  6. A Didier Goux si j'ai bien suivi.

    RépondreSupprimer
  7. S'il s'agit de donner des neurones, qu'ils soient prévenus, je garde le mien !
    :-))

    RépondreSupprimer
  8. Poireau possède un neurone PLUS une femme, ce qui lui fait DEUX neurones : privilégié ! capitaliste !

    RépondreSupprimer
  9. Le tout est maintenant de savoir si un neurone féminin à la même valeur qu'un neurone masculin ???

    Je crains pour la gente féminine...

    RépondreSupprimer
  10. Il vaut mieux en rire, mais bravo Slovar et merci Nicolas. Je ne souhaite à personne d'avoir bossé toute une vie et de se retrouver à la veille d'une retraite bien méritée, cloué dans un fauteuil, ne pouvant parler, ne pouvant marcher, ne pouvant écrire, incontinent et impuissant. Attention, nous sommes tous des malades potentiels, et le cerveau est notre moteur. Alors rigolons, mais gardons les yeux ouverts, ça n'arrive pas qu'aux autres...

    RépondreSupprimer
  11. Mon fils a eu un accident vasculaire cérébral à la naissance. Il a une lésion au cerveau et souffre d'une épilepsie qu'aucun traitement médicamenteux n'a réussi à soigner à ce jour. Alors, ça n'arrive pas qu'aux autres, c'est vrai, et ça n'arrive pas non plus qu'aux personnes âgées. Et je trouve moi aussi bien dommage que le Neurodon soit si peu médiatisé et que les dons soient si rikiki pour faire avancer la recherche dans ce pays, dont les moyens sont à la mesure des avancées : microscopiques.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.