18 juin 2009

Interdire la soutane et la burqa

« Le député communiste de Vénisissieux André Gerin a déposé une proposition de résolution visant à créer une commission d’enquête parlementaire sur le port, par certaines femmes musulmanes, de la burla un tissu qui les recouvre entièrement laissant apparaître les yeux, à ne pas confondre avec le voile plus classique. » nous informe Romain.

C’est très bien. Surtout qu’une commission d’enquête parlementaire, ça ne mange jamais de pain (ni de cochon, en l’occurrence). J’ai entendu Fadela Amara à la radio ce matin : elle se prononce même pour l’interdiction de ce machin. Je crois bien que je d’accord avec elle, d’ailleurs. On ne se pose jamais vraiment la question au nom de la liberté de religion voire la liberté des femmes à se déguiser comme elles veulent. C’est bien sûr un argument stupide. Il faut interdire ce bazar par chez nous. Après on pourra aller plus loin.

Par exemple, on pourra interdire aux types de plus de 20 ans de se promener en survêtement dans les rues du Kremlin-Bicêtre voire de garder la casquette dans les bistros.

L’occasion pour moi de recycler la copie de cet Arrêté Municipal du Kremlin-Bicêtre.

143 commentaires:

  1. une enquête parlementaire... pourquoi pas...

    RépondreSupprimer
  2. bonjour, il s'agit dans la substance d'une atteinte aux libertés individuelles, mais dans quelles mesures les libertés individuelles sont elles respectées par ces femmes dont les maris nient l'identité et l'existence de l'être?
    Le débat ne se situe plus dans la sphère religieuse mais dans la protection des droits de la femme.
    Interdire la burka n'est pas forcément un mal, ça a le mérite de relancer un débat légitime. La vraie question n'est elle pas: dans un état laïc quelle est la place de la religion ? et la place de la femme de la société ?

    RépondreSupprimer
  3. D'accord à 100 % (vous vous en doutez).

    L'argument des "libertés individuelles bafouées" ne tient pas la route une seconde. La vie en société implique que l'on "bafoue" les "libertés" individuelles. Celle de se balader à poil dans les rues, par exemple. Ou de pisser le long du comptoir de la Comète. Ou de brailler à tue-tête à deux heures du matin "l'as-tu vu, oui j'l'ai vu, l'abricot de la cantinière".

    Et qu'on l'on n'essaie surtout pas de me faire croire que des femmes, spontanément, par goût, et surtout toutes à la même époque de l'histoire, choisissent de s'encager de cette manière, de se nier elles-mêmes, de se rayer du monde des vivants.

    Sinon je cogne.

    RépondreSupprimer
  4. Très bien résumé une interdiction peut être source de liberté et une liberté source d'oppression.

    RépondreSupprimer
  5. CHAHDORTT DJAVANN - Bas les voiles - ed Gallimard.

    Nos splendides parlementaires devraient commencer par lire ce petit livre.

    ... A bientôt.

    PS : je suis contre le port des survêtements en ville.

    ;-)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai découvert ce qu'était une burqa il y a 20 ans, à l'île de la réunion (bien avant les taliban).
    Dans une luxueuse mercedes, une femme avec ce grillage devant les yeux, rentrait dans sa non moins luxueuse case créole.
    La communauté "zarab" d'origine pakistanaise a très bien réussit dans la grande distribution dans ce département d'outre-mer.
    C'est bizarre mais à l'époque personne ne disait rien à propos de sa tenue vestimentaire... l'argent permet tout...

    RépondreSupprimer
  7. Tiens ça me rappelle que j'avais traité le sujet il y a longtemps :
    http://rimbusblog.blogspot.com/2007/11/un-excs-laque.html

    Entre autre, je reproduisais un passage édifiant de l'épitre aux corinthiens de Saint Paul qui devrait faire réfléchir les grenouilles de bénitier, ces cons de cathos qui ne connaissent même pas leurs propres textes religieux (que mon mépris les accompagne éternellement).

    RépondreSupprimer
  8. Et puis on produira l'arrêté d'interdiction de produire PMA sur la toile aussi..
    un voile de "contestation" possible n'est sûrement pas à l'ordre du jour dans notre belle démocratie, lorsque l'on met au tribunal ceux qui commentent d'un peu trop près l'actualité!

    Nous sombrons bien bas dans le ridicule!
    Interdire le voile, d'une certaine façon rendra service aux femmes qui ne veulent plus le mettre mais en même temps, je crois que cela tiens plutôt d'une autre politique..
    Les femmes qui portent ce voile en France contestent plutôt la médiatisation que l'on en fait.
    l'interdire donnera lieu à la transgression et le rendre obligatoire idem.

    J'en parlais avec un homme dont la femme est iranienne.
    C'est bien ce qu'il m'a expliqué.

    le sujet est très vaste et ce n'est pas la législation qui règlera la question et elle risque de soulever des problèmes d'éthhique et de Droits de l'Homme.
    Pourtant, je ne suis pas pour que les femmes continuent à subir le joug de l'homme mais en gros ce n'est pas qu'un problème de voile mais d'éducation de l'ensemble des êtres humains...

    Des hommes battent leurs femmes, voire les tuent ou les poussent au suicide et ce n'est pas l'interdiction du voile qui l'en empêchera. Pour preuve que les françaises n'en portent pas. La ceinture de chasteté est d'abord dans la façon d'éduquer..

    RépondreSupprimer
  9. Ce que l'on fait de la culture philosophique, humaine et religieuse.
    Les raisons économiques et les questions de pouvoir de l'un sur l'autre..
    tout cela jouent comme une ombre, un "voile" sur la parité et les droits de la femme

    (désolée, mon message est parti avant que j'ai fini...)

    RépondreSupprimer
  10. S'il y a interdiction, ce sera assez sportif.

    C'est irréalisable.

    qu'est-ce qu'on fait des femmes arrêtées dans la rue ?
    on les met à la fourrière ? On leur arrache le voile ?
    Et puis, c'est quoi, la burqua par rapport à une presque burqua où l'on voit le front et un bout du nez ?
    par rapport à une autre où on voit la bouche ?

    RépondreSupprimer
  11. Il y a dans toutes les sociétés des règles de vie commune à respecter. Il ne me semble pas nécessaire d'accepter pour le confort individuel religieux de quelques uns d'avoir à les changer.
    Personnellement, je suis pour la laïcité dans l'espace publique et ce pour toutes les religions…
    :-))

    RépondreSupprimer
  12. on porte la burla à Venisissieux ,

    RépondreSupprimer
  13. Olivier P: et le bulot à La Trinité sur mer...

    RépondreSupprimer
  14. Je n'ai pas le temps de répondre à tous les géniaux commentaires (je prends la route pour la Bretagne). Je réponds juste à Christie et à Suzanne :

    Il ne s'agit pour l'instant que d'une commission parlementaire pour étudier "ce qu'on peut faire". L'interdiction pure et simple n'est pas facile, il faudra définir ce qu'est une burqa, définir les exceptions (fêtes religieuses ou autres), ...

    Christie, je ne suis pas d'accord quand tu parles d'éducation. Ce n'est pas de l'éducation dont tu parles, d'ailleurs, mais presque de la rééducation ! Pourquoi pas des camps ?

    Par contre, elle mettent bien ces machins par "éducation", par habitude, parce que leurs mères le mettaient ou je ne sais quoi. Elles ne se sont probablement jamais posé la question de ne pas le mettre et je ne vois pas de quel droit je me permettrais de l'interdire.

    Par contre, il y a des femmes qui mettent ses machins UNIQUEMENT par tradition et d'autres par OBLIGATION. Ce sont bien ces femmes qu'il faut défendre.

    Je disais : "je ne vois pas de quel droit je me permettrais de l'interdire". En fait, j'en vois un mais qui n'a aucun critère avec la religion mais avec les us et coutumes de notre pays. Par exemple, certaines communes estivales empêchent les hommes de se promener torse nul. J'avais raconté une fois, dans le blog, mes vacances à Sarlat où j'étais offusqué par les types qui se promenaient en tenue de cycliste dans la vieille ville. C'est le même truc qui me pousse à enlever ma casquette quand je rentre dans une église alors que je ne suis pas catholique mais juste à moitié amateur de vieux machins.

    C'est pour ça que j'évoquais les survêtements dans mon billet ! Ca ne correspond pas à mes critères de "savoir vivre en société".

    Il y a donc deux volets : un de libération de la femme et autre qu'on pourrait peut-être qualifier d'à moitié réactionnaire mais, bordel, dans mon pays, on ne se promène pas le visage masqué !

    J'ai été trop long, je vais être en retard en Bretagne.

    RépondreSupprimer
  15. Putain ! Poireau écrit en deux lignes ce que j'ai écrit en cinquante.

    RépondreSupprimer
  16. Nicolas, tu as lu trop vite!
    je ne te parlai pas de l'éducation "comme dans les camps!" je n'y pensais même pas.
    Mais juste de l'éducation que nous donnons à nos enfants, du style: servir l'homme avant la femme, de mettre la petite fille à faire le ménage et l'homme aux manettes de tâches moins rébarbatives.. etc.. Et le port du voile est de cet ordre de là, je ne dirais pas éduquer d'ailleurs mais informer, si ça te convient mieux. je dirais que tout pas dans le dialogue..
    Pourquoi moi, ta mère j'accepte cela et pourquoi,je ne l'accepte pas..

    Mais en aucun cas de lavage de cerveau...
    Ce n'est certainement pas dans mon tempérament.
    je parle juste du machisme latent et toujours présent qu'il faudrait atténuer..

    RépondreSupprimer
  17. Ce n'est pas réaliste d'interdire le port de la burqa dans l'espace public. Définir le seuil acceptable de masquage de visage et de corps amènerait des débats dignes des Voyages de Gulliver. Verbaliser avec un mètre de couturière ou un pied à coulisse pour savoir si on ne voile pas plus qu'il est admis, etc ? Il ne peut pas y avoir de limitation de voile comme il y a une limitation de vitesse. Tenir bon sur l'interdiction du port du voile dans la fonction publique et dans tous les établissements scolaires (même les écoles catholiques sous contrat d'association), ne pas intervenir dans les règlements d'entreprises qui imposent des normes vestimentaires, ne pas intervenir quand des hôtels, campings, lieux commerciaux refusent le voile dans leurs parties publiques, ce serait déjà très bien, à mon avis.

    RépondreSupprimer
  18. Délicate question que voilà...j'étais parti pour faire un commentaire et puis finalement il est tellement long que j'en ai fait un billet...

    RépondreSupprimer
  19. Nemo: comme moi. Trop de blogs tuent le blog.

    RépondreSupprimer
  20. Sincèrement je trouves ça vraiment osez de votre part de débattre d'un sujet dont vous n'avez aucune connaissance et surtout d'AFFIRMER que la femme est musulmane est contrainte par son mari de porter un Niqab.

    Et si je vous dit que je suis musulmane, que je porte le voile et que je l'ai porté de moi-même ? Allez vous me croire ou allez vous encore passer outre et continuer a proférer autant de paroles fausses et pleines d'amalgames.

    Ca devient vraiment de l'acharnement et de l'obssession. Je ne comprends pas cette peur que vous procure un musulman pratiquent qui certes de par sa tenue affiche sa confession religieuse mais qui en dehors de cela et contrairement à vous ne s'acharne pas et ne s'occupe pas de la vie des autres.

    En quoi une femme voilée vous dérange plus qu'une femme dénudée.

    Chacune est libre de s'habiller comme elle l'entends. Est ce que nous nous occupons de votre manière de vous vétir. NON ! à ce que je sache.

    Et c'est vrai qu'avec tout les problèmes rencontrés par la France d'un point de vie économique, financier, politique intérieur et j'en passe c'est mieux de "camoufler" tout ça en détournant une fois de plus l'attention sur les "musulmans".

    Ayez un peu de bon sens et même si ce type de tenue ne vous plait pas (ce qui pour moi m'est complètement indifférent), essayer de connaître réellement les motivations des personnes qui les portes et des les respecter. C'est ça l'ouverture d'esprit et respect des liberté de cultes de chacun.

    Elle a bon dos la France "Liberté, Egalité, Fraternité". Nous sommes en 2009 et nous avons l'impression d'être au moyen âge (et encore) une mentalité comme celle-ci. Ca ne m'étonne pas que la France est un train (TGV même) de retard par rapport à beaucoup de pays !

    A bon entendeur.

    RépondreSupprimer
  21. Souad : non, chacune n'est pas libre de s'habiller comme elle l'entend. Il y a des règles communes qui font que non.
    On ne va pas torse nu dans les centres ville, c'est interdit, ni à cheval dans les églises, c'est déplacé et à poil dans la rue, c'est exagéré.
    On ne va pas voilée dans la rue, c'est ainsi.
    Le "liberté, Egalité, fraternité" s'entend aussi avec laïcité !
    Ces règles s'appliquent à tous et chacun les respectent !
    :-))

    RépondreSupprimer
  22. Monsieur Poireau,

    Etes-vous bien certain que personne ne se balade torse nu dans les centres villes, des femmes dénudées... Bref, de toute façon là n'est pas la question.

    Pour ma part, je ne m'occupe pas de ce que font les autres, chacun est libre de s'habiller comme il l'entend.

    Depuis quand on ne vas pas voilée dans la rue ? Est ce qu'il y a un texte de loi qu'il l'interdit ?

    Malheureusement, on fais des interdits qu'au personnes que l'on veut et qu'à ceux qui "dérange".

    Répondais sincèrement à ma question. C'est quoi qui vous dérange dans le fait de voir une femme se voiler par conviction religieuse ?

    RépondreSupprimer
  23. Sous la soutane, il y a souvent un pervers qui sommeille

    RépondreSupprimer
  24. Souad: c'était bon dans les temps anciens, ça...
    suivre à la lettre maintenant les prescriptions vestimentaires d'un homme qui a vécu il y a si longtemps, si longtemps... Ils sont si terribles que ça, les mâles musulmans ? faut leur voiler les filles sinon, bing bang boum, ils sautent dessus, bite en avant ?...allons...

    RépondreSupprimer
  25. C'est ça, Souad, ta conviction religieuse ? que les femmes sont impures, que les cheveux sur la tête, c'est comme les poils du sexe, faut pas les montrer sinon les hommes vont te violer ? Tu crois en un Dieu assez con et méchant pour t'envoyer aux Enfers si tu refuses la polygamie, la lapidation et la couverture sur les cheveux ?
    (ça va, Souad, j'ai répondu sincèrement)

    RépondreSupprimer
  26. Suzanne : Je viens de dire que nous ne portons pas le voile pour les hommes mais par conviction religieuse tout simplement.

    Un peu de correction dans votre langage, c'est laid surtout de la "bouche" d'une femme.

    Vous parlez de temps anciens, mais que connaissez vous de la religion musulmane à part ce que vous avez lu de part les médias. Vous faites beaucoup d'amalgames (un peu beaucoup voulu) et je trouves ça vraiment dommage de ne pas utiliser votre "cerveau" afin de vous faire votre propre opinion sur le sujet.

    Vous êtes vraiment buter dans vos préjugés et même quand on essai de parler avec vous et d'essayer de débattre, vous prenez tout à la dérision et moquerie avec des propos nauséabond. Je trouves çà vraiment dommage pour vous.

    RépondreSupprimer
  27. (j'hésite entre "merde" et "LOL")

    RépondreSupprimer
  28. On n'est pas sorti de l'auberge.
    Bon, j'arrête pour aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  29. Non Suzanne vous avez répondu bêtement et en toute ignorance.

    Le niveau ne vole vraiment pas haut.

    Je vais m'en arrêter là, car c'est une perte de temps. Heureusement que je connais des français pur souche qui malgré qu'ils ne sont pas en accord avec nos convictions ont eu l'intelligence de les comprendre et de les respecter.

    Vous donnez vraiment une très mauvaise image de la France.

    Et surtout, garder la mini jupe et le décolleté, c'est vrai qu'il n'y a que ça qui puisse vous faire existé auprès de vos hommes. La femme, je pense que vous connaissez bien !

    A bon entendeur.

    Au revoir.

    RépondreSupprimer
  30. Non Suzanne vous avez répondu bêtement et en toute ignorance.

    Le niveau ne vole vraiment pas haut.

    Je vais m'en arrêter là, car c'est une perte de temps. Heureusement que je connais des français pur souche qui malgré qu'ils ne sont pas en accord avec nos convictions ont eu l'intelligence de les comprendre et de les respecter.

    Vous donnez vraiment une très mauvaise image de la France.

    Et surtout, garder la mini jupe et le décolleté, c'est vrai qu'il n'y a que ça qui puisse vous faire existé auprès de vos hommes. La femme objet, je pense que vous connaissez bien !

    A bon entendeur.

    Au revoir.

    RépondreSupprimer
  31. Je me demande toujours, quand il y a des intervenants comme Souad, si ce sont des vraies personnes croyantes, ou bien des anti-arabes qui essaient de faire passer les musulmans pour des cons. (des cons nuls en orthographe, en plus).

    RépondreSupprimer
  32. Souad,
    Vous êtes une caricature. Si je vais à poil dans une ville musulmane, comme dans une ville "de chez nous", d'ailleurs, je risque gros. C'est interdit par la loi. Pourquoi ?aucune raison valable, mais ça ne se fait pas. J'imagine d'aileurs qu'il y a des peuplades où ça ne se fait pas de s'habiller. Et le monde évolue.
    Chez nous, ça ne se fait pas de se promener en burqa. Par contre, vous ne me ferez pas croire qu'une majorité de femmes se promènent avec ce machin sûr le crâne par plaisir !
    Enfin, ne mettez pas tout sur le compte de la religion. Nous sommes en France en 2009.

    RépondreSupprimer
  33. Interdire le voile dans la rue et puis quoi encore?

    Fêtes vous une raison Suzanne et poireau nous sommes Français autant que vous et la première religion en nombres de pratiquants.
    Nous ne nous accorderons jamais entièrement avec la laîcité car on ne peut pas vivre sa foi et la mettre dans un sac dans certaines circonstances. Jusqu'à quand va durer ce racisme de ne pas pouvoir travailler habiller comme on veut ? Déjà on interdit le collège à nos filles pieuses Et jusque dans la rue vous allez nous traqués maintenant ?
    Sa se voit que la gauche perd du terrain les racistes la quitte.

    Farid

    RépondreSupprimer
  34. Souad : vous avez bien raison de me traiter d'ignorant, voire d'impie, cela élève le débat.

    Si je mange avec des musulmans, qui sont très accueillants, je me sers "à table" de ma main droite et je partage leurs plats.
    Si je vais à la mosquée, j'enlève mes chaussures, je respecte cette pratique dans ce lieu. Ce sont les régles, si je veux qu'on m'y accepte.

    Je ne crie ni au racisme ni ne réclame ma liberté individuelle à y pénétrer avec mes gros sabots.

    Où est-il écrit qu'une liberté individuelle serait supérieur à la règle commune ?
    Si ma compagne fait librement du mono-kini sur une plage dans un pays musulman, qu'arrive-t-il ?

    Suzanne : on peut porte la burqa et être épilée, quand même ? :-))
    [lol !!!]

    Farid : pas mieux ! :-)

    RépondreSupprimer
  35. Mais ce que tu n'as pas compris Poireau et ce que les islamophobes de Riposte Laïque ou du Figaro n'ont pas compris c'est que la France EST en partie musulmane on est dans NOTRE pays qu'on a construit on a payé NOS retraites et NOS ecoles à nous ensemble alors ça fait mal au coeur quand on dit "va voir dans les pays musulmans si tu peux faire ça". La France est AUSSI un pays musulman les lois antivoiles sont des relents d'esclavagisme on ne veut pas nous voir comme nous sommes et il faudra bien comprendre que les femmes VEULENT être musulmanes et vivrent leur foi en portant le voile et la burqua si elles veulent.

    Farid

    RépondreSupprimer
  36. Farid : tu n'es pas identifié avec une adresse mail ou un blog en référence. Il m'est donc impossible de te répondre !
    :-))

    RépondreSupprimer
  37. Maitre Poireau: non seulement les femmes peuvent être épilées sous la burqua, mais elles le doivent.

    Le hadith de Anas dit : "Le messager d'Allah nous a laissé un temps limite pour se tailler la moustache, se couper les ongles, enlever les poils des aisselles et ceux du pubis dont la date limite est de 40 nuits."

    Farid: ce ne sont pas les religions qui font la loi en France depuis longtemps. Il y a d'autres pays où c'est le cas, mais ici, non. Il faudra faire avec, ou passer sur le corps de beaucoup de gens.

    RépondreSupprimer
  38. Farid : La France N'EST PAS un pays musulman (ou alors les mots ne signifient plus rien, ce qui est possible), c'est un pays où, POUR L'INSTANT, à cette période précise de l'histoire, il s'y trouve un nombre croissant de musulmans (comme en Espagne à une autre époque). Nous n'avons pas à vous voir tels que vous êtes, c'est à vous de devenir ce que nous sommes : tel est (était, à l'origine) le pacte. J'ajoute que si, vraiment, vous êtes tels que vous vous donnez à voir, j'y vois une raison supplémentaire de ne pas vouloir voir ce cancer s'étendre encore.

    Par chance, les consciences (celles des femmes notamment) semblent enfin se décider à sortir de leur léthargie bien-pensante. On va voir ce que ça donne...

    RépondreSupprimer
  39. (Pour faire plaisir à Didier, je vais intervenir (ça faisait longtemps))

    Premièrement, j’aimerais juste répondre à Rimbus. C’est marrant en effet de constater qu’un débat sur le fondamentalisme musulman finisse toujours par rebond par renvoyer la balle chez les cathos qui n’ont rien demandé à personne.

    Deux éléments de réflexion. Non, Rimbus, tu te trompes, les chrétiens connaissent leurs textes et pour cause, leurs religions (je mets catholicismes de toute origine (oriental, orthodoxe et occidental) et protestantismes dans le même lot) ont été l’objet de maintes réformes. Elles ont su et ont effectivement pris leurs distances avec nombre de textes, des plus anciens aux plus récents. Ce faisant, ces églises se sont même coupées de leurs franges les plus extrémistes. On ne peut pas donc renvoyer toutes les religions dos à dos. C’est inexact de le faire, voire proprement malhonnête. Il y en a de reformées, d’autres non.

    Par ailleurs, à l’étude approfondie et non partisane de l’Histoire, on se rend compte que la laïcité trouve une très grande part de ses origines dans le catholicisme (dans les textes et dans les actes). Il faut remettre également les pendules de l’Histoire à l’heure. On a presque l’impression que c’est le religieux qui a eu besoin de l’état pour assurer son pouvoir (néfaste ou non). C’est évidemment faux. Il suffit de lire quelques pages de n’importe quelle biographie de n’importe quel monarque d’Europe pour s’apercevoir que c’est en réalité l’Etat qui s’appuyait sur le pouvoir religieux pour s’assurer une forme de légitimité (voir, François Ier, Louis XIV ou le règne de Henry VIII d’Angleterre).

    Ne nous leurrons pas, il en va de même avec l’Islam. Aujourd’hui, l’Islam est instrumentalisé et les desseins de cette instrumentalisation sont politiques, voire géopolitiques. Il suffit de prendre l’exemple des situations propres à l’Iran, au Pakistan, à l’Irak.

    Il se trouve qu’en effet, à travers le débat du vêtement traditionnel (je ne dis pas religieux) se pose avant tout la question suivante : qu’est-ce que c’est que la liberté ? (et non, qu’est-ce que c’est que la liberté individuelle) Qu’une société soit occidentale, orientale, moyen-orientale ou africaine, ce qui compte pour elle, c’est son unité, son aptitude à faire ciment. A ce titre, il est évident que le retranchement volontaire ou non (la servitude peut bien l’être) de certains citoyens est une faille dans le mur social. Je vois bien – et cela me gêne aux entournures – que le but affiché de cette proposition est de permettre à la gauche de regagner un peu de terrain sur la droite un peu répressive. Quelle différence entre cette proposition et l’interdiction du port de la cagoule dans les manifs ? A vrai dire, il n’y en a pas vraiment. Il n’est pas question que la société telle qu’on a mis tant de temps à la concevoir soit remise en question et qu’il ne s’agisse pas de refuser un retour en arrière sur certaines des valeurs chèrement (très chèrement) acquises par les éléments les plus engagés de nos sociétés. Mais l’on voit tout de même bien en quoi une telle interdiction est tout à fait inapplicable.


    [Poireau ne m'en voudra pas de n'avoir aucun blog, j'espère]

    RépondreSupprimer
  40. Suzanne, nos commentaires se sont croisés.

    (Ce qui m'amuse, c'est que, arrivé en Bretagne, le taulier va être furieux de nous voir nous engueuler, et sur un sujet qu'il a lui-même lancé !

    RépondreSupprimer
  41. Par contre, elle mettent bien ces machins par "éducation", par habitude, parce que leurs mères le mettaient ou je ne sais quoi. Elles ne se sont probablement jamais posé la question de ne pas le mettre et je ne vois pas de quel droit je me permettrais de l'interdire.

    Non, pas par éducation. L'islam maghrébin n'a jamais trop goûté ce genre de couvre-chef, et encore moins dans les campagnes (d'où est issue plus ou moins directement l'essentiel de l'immigration maghrébine en France) où les femmes devaient travailler aux champs. La réislamisation en cours en France n'a pas grand chose à voir avec les traditions des parents.

    Pour avoir côtoyé et discuté avec beaucoup de femmes voilées (et j'imagine que les burqaïsées, c'est la même chose), je dirais que le voile est 95 fois sur 100 un choix de la fille qui le porte, et parfois en désaccord avec le milieu familial (et j'imagine que c'est encore plus marqué avec la burqa).

    Poser le problème en termes de libération de femmes opprimées est donc problématique. Il s'agit plutôt de normes que la société est prête ou non à accepter.

    RépondreSupprimer
  42. Dorham : je suis au boulot, pas trop le temps de répondre longuement. Je suis pleinement d'accord avec le distinguo que vous dites devoir être établi entre les religions : le "dos-à-dos" systématique m'horripile, parce qu'il relève du pur psittacisme.

    Quand vous dites que l'islam est actuellement instrumentalisé, j'en suis déjà moins sûr : la religion et le politique, en terres d'islam (c'est-à-dire dans les pays conquis les armes à la main par l'islam) me semblent avoir toujours été étroitement imbriqués.

    RépondreSupprimer
  43. Ce que dit Etiam Rides me fait penser au voyage de Malcolm X à La Mecque. La première chose que lui ont dit les musulmans qu'il a rencontrés, c'était que sa vision de l'Islam était complètement tronquée, par rigorisme absolu.

    L'idéalisation du "pays d'où l'on vient" peut créer toute sorte de distorsion. Un peu comme le mythe du mafieux sans scrupules pour le petit rital de base :)

    RépondreSupprimer
  44. Et serait-il trop demander que l'on écrive "burqua" et non "burqa", ce qui est absurde et contraire aux règles du français ?

    RépondreSupprimer
  45. Suzanne : merci de cette précision que pourtant seul Gilette aurait pu nous apporter ! (encore que "au masculin" !). :-))

    Dorham : en matière de blog, ça va, tu es exempté temporairement !

    Didier : on arrive à la même conclusion mais PAS DU TOUT par le même chemin. La France est une république démocratique. Elle pourrait décider de devenir musulmane par la voie des urnes.
    Pour l'heure, ce n'est pas fait !
    :-))

    ___________

    Sur le fond, c'est un débat sans fin.
    Ma propre réflexion se gauchise en une lutte des classes, les différentes formes d'exploitation possibles et une libération nécessaire, Marx n'est pas bien loin…

    [Et Marx est un barbu, rappelons-le !!! :-))].

    RépondreSupprimer
  46. "Quand vous dites que l'islam est actuellement instrumentalisé, j'en suis déjà moins sûr : la religion et le politique, en terres d'islam (c'est-à-dire dans les pays conquis les armes à la main par l'islam) me semblent avoir toujours été étroitement imbriqués".

    C'est possible, disons que c'est à approfondir...

    RépondreSupprimer
  47. "Et serait-il trop demander que l'on écrive "burqua" et non "burqa", ce qui est absurde et contraire aux règles du français ?"

    J'ai écrit vêtement traditionnel, on ne fait pas plus français, isn't it ?

    RépondreSupprimer
  48. Didier: Ce Farid, c'est celui que vous aviez épinglé et qui nous traitait de cafards islamophobes? Pourquoi ce ne sont pas les musulmans progressistes qui viennent discuter avec nous ? On n'a pas de bol.

    Nicolas s'arrête dans chaque troquet pour regarder son IPhone, à moins qu'il ne soit bloqué par les manifestations d'agriculteurs. Si c'est le cas, il se sentira obligé de les soutenir, et passé Vitré, la qualité du cidre fermier brut vous coupe tellement les jambes qu'on ne peut même plus appuyer sur l'accélérateur.

    Dorham : love, love and love.

    RépondreSupprimer
  49. Poireau : devenir musulman par la voie des urnes ???? Et chrétien par référendum aussi ? Ou juif par tirage au sort ? Soyons sérieux !

    Et ramener cette question à l'increvable lutte des classes (vous les voyez où, aujourd'hui, les classes ?), cela s'appelle botter en touche. C'est encore le fameux "dos-à-dos" des laïcards à l'ancienne.

    RépondreSupprimer
  50. Didier : "burqa" n'est pas un mot français, il me semble qu'on doit respecter l'orthographe d'origine.
    Un peu comme football qu'on écrirait foutbaule alors ? :-))

    RépondreSupprimer
  51. Suzanne : j'espère que c'est le même : je veux bien à la rigueur blogo-nourrir celui-là, mais on ne va pas faire un élevage non plus, hein !

    RépondreSupprimer
  52. Je ne suis pas furieux, ça occupe mon trajet, mais c'est chiant de commenter avec l'iphone qui, en plus génère tout seul les fautes, comme, hasard, l'accent sûr le mot sûr !

    Cela étant, je voulais répondre à Farid, qui a dit une énormité ! La France n'est pas un pays Musulman mais un état laïque où les différentes religions peuvent se pratiquer librement, contrairement à certains coins. Mais il y a une condition : vivre selon les règles du pays, règles issues de la loi, de la tradition et du savoir vivre !

    RépondreSupprimer
  53. Poireau : mais quelle orthographe d'origine, bon sang ? Depuis quand les Arabes écrivent-ils avec notre alphabet ?

    Les Espagnols écrivent futbol et ne s'en portent pas plus mal. De toute façon, ON NE PEUT PAS utiliser le "q" sans y accoler un "u".

    RépondreSupprimer
  54. Suzanne,
    Je ne bois jamais quand je conduis. Je ne conduis pas souvent.

    RépondreSupprimer
  55. (et voilà, keskejdisais !) Il BLOGUE en conduisant, avec le nouvel IPHONE à reconnaissance vocale. Vous causez dedans, il écrit sur votre blog.

    RépondreSupprimer
  56. Didier : vous n'êtes qu'un conservateur du Q, je le savais ! :-))
    Pour une fois qu'on pouvait scrabbler un mot avec Q sans U, ça m'arrangeait !
    Pour l'orthographe, j'avoue, je ne sais pas qui l'a décidé mais c'est ainsi que "la presse" le reprend. Je moutonne pour cette fois.
    On peut bien écrire Burka si ça vous fait plaisir !!!

    [Mon trop vieux Robert passe de Buron à Bus, je ne suis pas aidé !!!].


    __________

    Pour la lutte des classes, il me semble clair qu'il y a un rapport en France entre la position sociale des immigrés de religion musulmane et ce repli communautaire avec différenciation vestimentaire.
    Ce n'est pas que religieux cette histoire, à mon sens…
    :-))

    RépondreSupprimer
  57. (Didier, fier comme un coqu...)

    RépondreSupprimer
  58. argh Suzanne vous m'avez coupé l'herbe sous le pied, coquin de sort ! :)

    RépondreSupprimer
  59. Gaël, c'est ça, la finesse féminine.

    RépondreSupprimer
  60. C'est assez drôle que le débat se soit orienté vers le fondamentalisme religieux alors que la burqa est bien plus un vêtement traditionnel de la région afghane qu'un vêtement préconisé par l'islam dans son ensemble...

    RépondreSupprimer
  61. Nemo, on dit "burqua" pour "voile intégral".

    RépondreSupprimer
  62. Nicolas: pourquoi de plus en plus de français se convertissent alors?
    Il y a des traditions incompatibles et il faut bien choisir. Les français de souche ont des traditions qui évoluent nous nous respectons les nôtres qui sont celles d'une grande partie du monde. La laïcité c'est juste pour un pays et il n'est pas dit que ça dure.

    RépondreSupprimer
  63. Voilà, l'anonyme du dessus a craché le morceau ! Les choses deviennent plus claires...

    Suzanne : je voulais signaler les deux exceptions traditionnelles (coq et piqûre), et puis j'ai oublié !

    RépondreSupprimer
  64. Anonyme :
    «de plus en plus de français se convertissent»
    Ah bon ?
    Il y a des stats sur le sujet ? C'est officiel et scientifiquement mesuré ou bien est ce le sens du vent mesuré à vue de nez ?

    Les français de souche pourraient tout aussi bien être musulman si ça leur chante. Il n'y aurait quand même pas à changer la laïcité, sauf par les urnes puis par la loi !!!
    :-))

    [Et puis Anonyme, c'est pas terrible comme prénom. Du coup, je préfère un poireau, tiens ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  65. @ Didier G.

    Au sujet de burqa et burqua.

    Le "u" qui suit le "q" dans tous les mots français est d'origine latine et était prononcé à l'origine.

    Le "q" dans le mot "burqa" est la transcription d'une lettre arabe (qui se prononce différemment du k). Ajouter un "u" ne se justifie pas d'un point de vue étymologique.

    RépondreSupprimer
  66. Etiam : pourquoi ne transcrit-on pas "bourqa" alors ?
    :-))

    [Après recherche, il semble que les lexicologues se contentent d'effectuer une recherche statistique sur l'usage d'un mot nouveau.
    Si un plus grand nombre de personnes écrité "burqa" plutôt que "bourka", ce sera l'orthographe "officielle".
    Certains mots acceptent par ailleurs d'autres orthographes, la différence statistique d'usage n'étant pas probante !].

    RépondreSupprimer
  67. @ Didier
    "L’Irak, ou Iraq (Al `Irāq العراق), officiellement la République d’Irak ou République d’Iraq ..." je vous épargne le copié-collé complet de l'article
    Wikipédia.
    Frédéric Dard en parle dans ma langue au shah

    RépondreSupprimer
  68. oh laius c'est la journée ou tu me linke!joie! j'ai ici et l'annexe.

    Pour le reste la burqa n'est pas l'islam mais la même déformation que sont les comandos anti-avortements du christianisme.
    Et ça fait moins de filles à draguer (je plaisante)

    RépondreSupprimer
  69. @ Monsieur Poireau, ci-après 42 mots avec un q sans u, pour pouvoir frimer au scrabble.
    http://www.listes.ortograf.com/motsqu.htm

    RépondreSupprimer
  70. @ M. Poireau

    Parce que les conventions de transcription de l'arabe veulent qu'on transcrive le ـُ par la lettre "u".

    RépondreSupprimer
  71. Il y a parfois des exceptions.
    Prenons les doigts de la main, s'il s'agit de la main gauche du baron Empain, on écrit quatre avec un U, si c'est la main de ma soeur, on écrit cinq sans U, le U étant dans la culotte du zouave.

    RépondreSupprimer
  72. Etiam : je l'ignorais, merci pour l'info !
    :-))

    [Vive le fout'baule !].

    Olivier P : merci ! Le scrabble, c'est parfois n'importe quoi. Ils acceptent Iraqiens, par exemple. Je trouve ça exagéré ! :-)))

    RépondreSupprimer
  73. David75

    Le port de la bourka hors de chez soi ou hors et des lieux de culte n'est pas conforme au mode de vie en Europe.
    Nous sommes dans un pays laïque ou chacun peut pratiquer sa religion dans la sphère privée.
    Il ne peut y avoir de dérogation sauf à ouvrir la boite de pandor sous n'importe quels prétextes, des prétextes lié à la liberté individuelle, aux droits d'expressions, aux respects des droits de l'homme etc ..

    RépondreSupprimer
  74. Bon, les gens. 73 commentaires. Je vais lire (en diagonale) maintenant que j'ai un écran normal.

    Il fait beau en Bretagne, merci.

    RépondreSupprimer
  75. Et saint Paul, l'épitre aux corinthien, (la femme doit être voilée, l'homme lui est supérieur etc.) vous en pensez quoi ?

    pffff les transcriptions de l'arabe à l'alphabet latin dépendent du pays qui colonisait.
    Par exemple Marwan (anglophone) et Marouane (francophone)...
    le q est un "k" fait avec le fond du palais (entrainez vous à pronocer "artichaud" : qoq), le kh est comme la jota espagnole, le gh est comme un r appuyé, le r est roulé...

    Par exemple on ne dit pas Khadija comme kadija mais comme radija.

    Ensuite, je crois qu'il faut parler de se qu'on connait. L'un d'entre vous sait-il se que pensent les femmes voilée, leur comportement ?
    Moi oui, j'ai des exemples concrets (j'ai épousé une musulmane et j'ai vécu 8 ans au Maroc).

    RépondreSupprimer
  76. Tiens ! Avant de lire...

    Je vais répondre aux quelques musulmans qui sont passés ici : ce billet porte sur le fait qu'une commission parlementaire allait (peut-être) être désigné pour discuter du sujet. J'ai dit que ça me paraissait une bonne idée d'interdire la burqa mais je n'ai pas dit "il faut" interdire la burqa.

    On a le droit de discuter, bordel.

    D'autre part, quelqu'un a dit, plus haut : vous ne connaissez rien à la religion.

    Effectivement. Je m'en vante, d'ailleurs. Par contre, je vais répondre un détail : vous ne connaissez rien à "l'Athéisme" et à la vie des gens de chez nous qui ne portent pas le voile.

    On a le droit de penser que c'est plus agréable de vivre sans voile.

    J'en connais d'ailleurs qui vivent à voile et à vapeur, c'est assez peu recommandé quand on est catholique...

    RépondreSupprimer
  77. Rimbus : le particulier, l'individuel, ça ne fait pas la règle commune !
    :-))

    RépondreSupprimer
  78. juste sur le rapport du Coran et du voile je vous conseille cette émission de 2 000 ans d'histoire du 17 juin 09 avec Malek Chebel

    RépondreSupprimer
  79. Ensuite, je me fous de la manière dont on écrit "burqa". Le Monde l'écrit "burqa". Je suppose qu'ils ont d'excellents rewriter...

    Si on arrêtait de se battre sur ce genre de connerie, on pourrait peut-être aborder le fond du problème.

    RépondreSupprimer
  80. Romain,

    C'est toujours un plaisir de te linker.

    Olivier P,

    Ceci un est débat sérieux. D'ailleurs dans quatre, il y a un q alors si tu enlèves le q et le u, ça va chauffer.

    RépondreSupprimer
  81. Nemo,

    Tu as raison, c'est le bordel ici.

    Bon, je lis les commentaires à l'envers.

    RépondreSupprimer
  82. Suzanne,

    Non. Je ne blogue pas en conduisant. Je fais des pauses toutes les heures, voire moins.

    RépondreSupprimer
  83. "Je me demande toujours, quand il y a des intervenants comme Souad, si ce sont des vraies personnes croyantes, ou bien des anti-arabes qui essaient de faire passer les musulmans pour des cons. (des cons nuls en orthographe, en plus)." disait Suzanne.

    Je suppose qu'en écoutant les infos ce matin les islamistes ont réunis leurs troupes et se partagent les blogs...

    RépondreSupprimer
  84. Je serai pour l'autorisation du port du voile ET de la burqa en France le jour où ma femme pourra se balader où elle voudra dans la rue dans n'importe quel pays musulman SANS voile ou burqa (y compris l'Iran et l'Arabie Saoudite) puisqu'elle n'est pas musulmane. D'ici là, on fait comme eux : on impose nos positions :)

    RépondreSupprimer
  85. Méfiance, il y a plusieurs "Anonyme" dans les commentaires et je soupçonne que l'un ne soit pas l'autre !
    :-))

    RépondreSupprimer
  86. Anonyme : et je suppose que tu seras POUR le cannibalisme le jour où tu auras le droit de manger les bébés des cannibales ?

    C'est l'inverse qu'il faut faire : rester tolérant et ferme à la fois.

    Il y a une façon de s'y connaitre un peu en Islam: c'est de lire le Coran. Je vous assure que ça vaut le coup. C'est beau, aussi beau que la Bible. Ecoutez des sourates (celle de l'hirondelle) sur des sites musulmans. Ecoutez "connaissance de l'Islam" sur France Culture à 18h. C'est souvent intéressant, parfois parfaitement chiant quand ça entre dans des discussions d'initiés et des querelles h'Histoire auxquelles on ne comprend rien. Avec quelques aménagements, sans rien renier, mais en faisant la part des choses,en lâchant du lest sur le politique, l'Islam pourrait être une bien plus belle religion, sans faire grogner Allah...

    RépondreSupprimer
  87. D'après moi, il ne faut pas punir celle qui porte le voile, ou la burqa (ça peut être volontaire, donc légitime), mais punir celui qui l'empêche de les retirer.

    C'est à ce niveau que se situe la défense de la liberté. L'enfer est en effet pavé de bonnes intentions.

    RépondreSupprimer
  88. @Suzanne : pour connaître les musulmans il faut vivre avec eux. Qui peut dire qu'en lisant le nouveau testament on connait les catholiques ? Où est le pape dans la bible, où est christine Bouttin ?

    RépondreSupprimer
  89. J'ai bien ici comme chacun, une position. Mais pas très tranchée pour un tas de raisons que je n'ai pas envie de soulever maintenant.
    Non, ce qui m'intéresse c'est pourquoi soudainement ce débat, pourquoi Valls parle- il des blancs, pourquoi la droite remet-elle sur le tapis (de prière) cet "éternel" débat?
    Or on sait qu'il n'en sortira rien et que, si on regarde la réalité, le voile est en régression chez les jeunes. On le porte un peu pour emmerder le monde et cultiver sa différence -un musulman a le droit d'être aussi con qu'un breton,un catho, un corse ou un boudhiste bordelais! Puis après quelques mois, quelques années et un peu de bon sexe interdit, hop à la poubelle!
    Alors cessons d'en faire un fromage et de souffler sur les braises: le feu s'éteindra de lui-même.

    RépondreSupprimer
  90. merde, j'ai tout raté. l'occasion rêvé de faire un peu de provoc'. tant pis.

    et puis, s'il faut être sérieux, BRP a selon moi tout dit de ce qu'il fallait dire...

    RépondreSupprimer
  91. ha si, quand même. Didier Goux propose qu'on devienne juif par tirage au sort. je trouve que c'est une excellente idée.

    RépondreSupprimer
  92. Rimbus,

    On ne parle pas de punir mais d'interdire. Bien sûr, c'est lié, mais le débat sur la punition est prématuré. Dans les premiers commentaires, on se demandait, déjà, comment définir une burqa ? A quelle niveau un voila devient une burqa ? Alors pour imaginer une punition, il y a une marge.

    Mais on est d'accord : il ne s'agit pas de punir des femmes...

    Hermès,

    Es-tu sûr que le voile régresse ? En fait, le débat est plus large. Outre l'aspect "féministe" (défense des femmes), il y a la défense de notre "style de vie", qui fait, par exemple, que Paris a encore été annoncé, ce matin, comme la "meilleure" ville du monde (je ne sais plus le terme exact mais elle offre le meilleur compromis entre toutes les grandes villes, ce qui en fait la "capitale du bon vivre").

    Il faut se poser la question, périodiquement, ne pas focaliser. L'autre jour, j'étais en terrasse de la Comète avec Tonnegrande et on a vu un grand rouquin, barbu, vêtu d'une espèce de "robe" (je n'ai plus le mot à la tête pour désigner la tenue traditionnelle musulmane).

    A gauche, on est souvent préoccupés par les problèmes économiques et sociaux avec une couche pour les droits de l'homme. Il ne faut pas oublier le reste, la mutation de la société. Nos ancêtres se sont battus pour que la religion Catholiques ne nous fixe plus de règles et on continue à "se battre" pour qu'elle n'intervienne qu'à son niveau dans certains débats de société. Ne laissons pas d'autres religions modifier nos "habitudes esthétiques" !

    Dedalus,

    On se fout des bonnes soeurs et des curés (même si je rigolais de la soutane dans le billet). Les "imams" et autres "officiels" Musulmans (il y a des femmes ?) peuvent évidemment s'habiller comme ils veulent !

    RépondreSupprimer
  93. Dans les grandes lignes je partage l'avis de Didier Goux (donc de Nicolas) mais je poste juste ce commentaire pour augmenter leur nombre. 93.

    RépondreSupprimer
  94. Je voulais juste dire que je n'aime pas le chiffre 93...

    RépondreSupprimer
  95. Le premier qui arrive à 100 commentaires à droit à 17 vierges, livrables à l'adresse de son choix.

    RépondreSupprimer
  96. Didier : elles sont livrées avec les accessoires dont la burcca ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  97. J'interviens pour qu'on arrive à 100. Bon, ça me fait marrer les ceusses qui disent "nous on ne critique pas les autres alors acceptez notre différence" et enchaînent avec "vos décolletés". Quoi, qu'est-ce qu'il a mon décolleté ?!
    A part ça, d'accord avec la fine remarque de Rimbus sur le fait de ne pas tomber à bras raccourcis non plus sur les femmes qui portent le voile. Mais alors que faire ? Déjà : interdire d'obliger quelqu'une à porter le voile. Ensuite, bon, alors quoi ? Parce que la réflexion de Suzanne au sujet des peines encourues est aussi une vraie question (découpage du tissu sur place publique jusqu'à longueur tolérable ? Contrôle au mètre ruban ? Hihi Suzanne, je l'aime bien celle-là !)
    Sans compter les bons citoyens qui vont se croire obligés de regarder de travers les femmes voilées pour leur faire comprendre que bon, hein, c'est abusé. Quelle ambiance !
    Je m'interroge...

    RépondreSupprimer
  98. Tu as gagné une bière le 27. Pour les vierges, tu vois ça avec Goux.

    RépondreSupprimer
  99. Merci Nicolas !

    Didier : comment ça marche pour les vierges ? C'est une par jour ou bien c'est tout un lot en une seule fois ? :-))

    RépondreSupprimer
  100. 102. Double 51, à la tienne Nicolas

    RépondreSupprimer
  101. M. Poireau : suite à un mail extrêmement comminatoire d'une certaine Mademoiselle C., de Bruxelles, je crois que ça va pas être possible...

    RépondreSupprimer
  102. Didier : euh… Même si je l'invite aussi ?
    :-))

    [Ah je regrette soudain mon célibat !!!]

    RépondreSupprimer
  103. Négociez avec elle, mais il me faudra une décharge.

    (Si je puis dire.)

    RépondreSupprimer
  104. C'est quoi, le record de commentaires sur ce blog ?

    RépondreSupprimer
  105. Bonjour,
    Personnelement, je porte la burqa ou le sittar depuis un ans maintenant. Je ne suis pas marier, et mes parents était contre le fait du port de la burqa au début. Beaucoup de soeurs sont dans le même cas que le mien. En France, aucun parents ou mari ne force le port de la burqa. C'est un choix personnel que les soeurs font, qui sont rarement compris ou soutenu par leurs proche, et je ne parle pas de mon cas uniquement; toutes les soeurs que je connais, ont eu de la peine a passer le cap, vis à vis de leurs proches, et des regards et insultes. Liberté...? Ou est la liberté quand on ne peut faire le choix de vivre ses convictions?

    RépondreSupprimer
  106. Anonyme : tu as la liberté de t'inscrire sur internet pour paraitre sous une identité !
    :-)

    RépondreSupprimer
  107. bonjour,
    Merci, je connais mess droits, seulement, je n'en voyais pas l'utilité; d'autant plus que je ne suis pas la seule à avoir posté
    anonymement; J'ai vu qu'il n'y a avait l'avis d'aucune personne concernée, je tenais à vous donner un avis, tout simplement.
    Merci tout de même.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  108. Anonyme voilée:
    tu n'es pas tentée d'aller vivre ta foi dans un pays où toutes tes soeurs seront comme toi, comme en Afghanistan ou en Arabie Saoudite ?

    RépondreSupprimer
  109. Bonjour,
    Si bien sur, mais j'avais ce projet bien avant que ce mouvement c'est fait entendre. Je savais qu'on allait nous restreindre nos droits de plus en plus, et nous grignoter sur notre liberté petit à petit. Même si cette loi ne venait à ne pas se concrétiser, nous sommes vraiment opprimées par la population; Les regards insistant ne me gênent pas, car je me dis que c'est une incompréhension; Mais les insultes, et les actes un peu plus violent, je ne tolère pas du tout, et je préfère ignorer un tel comportement.
    Il n'ai pour moi pas possible de vivre ma liberté de culte comme je l'entends en France.
    En espérant avoir répondu à ta question, et ne mettre pas trop étaler sur le sujet.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  110. Vous avez décidé de dépasser les 200 commentaires ?

    Anonyme,

    Le regard insistant disparait dès lors que tu t'habilles selon les critères en vigueur chez nous...

    RépondreSupprimer
  111. Courageuse anonyme,
    La france est une république laïque et non une république islamique. La République Française acueille, me semble t-il, pas mal de gens, dont le minimum serait qu'ils se conforment à la loi.
    Si la loi française vous déplait, allez jouir de la liberté de
    vous déguiser à Kaboul, ou dans quelqu'autre paradis islamique.

    RépondreSupprimer
  112. Olivier P,

    La France est une République laïque... où aucune loi n'interdit le port de quoi que ce soit dans un lieu publique. Cela s'appelle la liberté de conscience, c'est dans la constitution et ça ne changera pas.

    Discuter autour de l'interdiction de la burqa revient à soulever un problème en se gardant bien d'envisager les possibles.

    Anonyme a un discours cohérent, revendiquant une liberté pour elle-même qui ne nuit pas à autrui. On en pense ce qu'on en veut, mais c'est sa liberté de conscience, contre laquelle on ne peut ni devrait rien vouloir... et ce sont donc les consciences qu'il s'agit de faire évoluer.

    Du coup, je me permets de mettre mon lien : Sous la burqa, le baillon...

    RépondreSupprimer
  113. Dédalus
    La loi n'interdit pas de porter un voile, une kipa, ou des cornettes, mais elle interdit de se masquer le visage hors période de carnaval.

    Faut arrêter avec ces angélismes. Défendre l'obscurantisme au nom des libertés, c'est à se taper le cul par terre!

    RépondreSupprimer
  114. On arrivera jamais à 200...

    RépondreSupprimer
  115. Homer : bon on va faire un effort et relancer le débat !

    Est ce qu'on peut porter une burqa à pois ?
    :-)

    [Cela dit je suis d'accord avec Olivier P : à force de tolérance, on limite les valeurs communes et on détruit le tissu social. L'obscurantisme n'est pas un progrès social !].

    RépondreSupprimer
  116. Olivier P

    Je ne crois pas que la loi interdit de se masquer le visage hors période de carnaval. Mais je peux me tromper : quelle loi ?

    Si tu fais référence aux intentions de MAM sur le port de la cagoule pendant les manifestations, je ne pense pas que cette loi a dépassé le stade de l'effet d'annonce... et de toute façon il s'agit de durant une manifestation".

    Le meilleur moyen de défendre l'obscurantisme est d'envisager des solutions contraires à nos lois fondamentales, qui ne seront de fait jamais des solutions.

    Je ne crois pas que ce soit faire preuve d'angélisme que de se référer à la déclaration universelle des droits de l'Homme - notre meilleur bouclier face à tous les obscurantismes.

    RépondreSupprimer
  117. 119, on est sur la bonne voie.
    Y va avoir de la lecture en rentrant, le Kremlino-Breton

    RépondreSupprimer
  118. Olivier,
    Je lis tout au fil de l'eau !
    Et je suis d'accord avec toi et poireau. Défendre des conneries au nom de principes à la con ne fait pas avancer le bon sens.

    RépondreSupprimer
  119. Obama va nous engueuler, je le sens, je le sens....

    RépondreSupprimer
  120. Ça va battre des records ici, je le cent, je le cent...

    RépondreSupprimer
  121. Monsieur Poireau,
    Pourquoi pas à pois, question de goût...
    Peut être plutôt rayures, pour affiner la ligne...
    C'est fou ça on commence à causer burqa et on se retrouve à causer chiffon.

    RépondreSupprimer
  122. Donc, si on suit le raisonnement de Dedalus, les nudistes vont bientôt pouvoir s'installer au comptoir de la Comète la bite à l'air, puisqu'on est dans un état de droit.

    Et les candidats au suicides pourront peinardement se jeter du toit de l'immeuble, sans que ces crypto-fascistes de pompiers thanatophobes ne puissent plus rien pour les empêcher d'exprimer leur moi profond.

    PUISQU'ON EST DANS UN ÉTAT DE DROIT !

    RépondreSupprimer
  123. Ah ! Il y a Didier Goux qui remet du bois au feu, on va peut-être arriver aux 200 commentaires !

    [Tiens, pour Gael : comment fait-on pour numéroter les commentaires dans blogger ? :-)) ].

    RépondreSupprimer
  124. Didier,
    Pour le truc de la bite, à la Comète, merci de ne pas le dire à Tonnégrande.

    RépondreSupprimer
  125. @ Olivier
    Les rayures, cela allonge la silhouette, dans le sens vertical seulement...
    à l'horizontale... c'est la silhouette qui s'allonge.

    Et Mr Goux toujours prêt à agiter une carotte devant le nez :
    La promo du jour : un pack de
    "17 vierges pour un seul cierge" cela va bousculer au portillon... dites-moi!!!

    @ Dorham : bonjour...
    ouais, au fond, pourquoi confronte-t-on toujours tout à la religion catholique... c'est plutôt orthodoxe cette façon d'agir, de penser, de comparer...
    allez un peu, beaucoup pour ton com.

    RépondreSupprimer
  126. Didier, Nicolas a raison quant aux coutumes religieuses et à leur impact social...
    Si Tonnegrande veut maigrir de 20 kg il a juste à se faire circoncire

    RépondreSupprimer
  127. Jeffanne, on ne compare pas, et pourquoi le ferait t-on.
    Les trois principales religions adorent le même dieu, ont les mêmes prophètes et se tapent sur la gueule de toute éternité... un peu comme les courrants du Parti Socialiste, non!

    RépondreSupprimer
  128. Ce que dit Olivier pourrait être une excellente conclusion, non? Mais on est loin du compte.
    Par exemple, le port du voile pourrait-il être inclus dans une proposition de loi qui interdirait la burka?

    RépondreSupprimer
  129. Le porc du voile est déjà interdit pour les musulmans.

    RépondreSupprimer
  130. Didier Goux,

    relisez la Constitution et la déclaration universelle des droits de l'Homme qui figure au préambule. un Etat de droit c'est simplement cela, le respect des textes qui en forment les fondations.

    pour le reste, je vous ai répondu chez moi, inutile que nous ayons cette conversation en double.

    RépondreSupprimer
  131. Homer,
    A priori, il n'y a pas besoin d'une loi, dans la mesure ou celle qui existe, même ancienne n'a pas été abrogée.
    Si toutefois il devait y en avoir une nouvelle, je ne vois pas en quoi elle devrait traiter du voile, ou alors confions ça aux technos de bruxelles qui définiront la surface la couleur et la texture du voile...
    La loi est générale et ne traite en aucun de cas particulier.
    Didier a raison de citer la déclaration universelle des droits de l'homme, qui découle étroitement de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen.
    Ladite déclaration définit la sécurité comme un droit, à savoir qu'en terme de police les gens sont identifiables, notamment, ce qui justifie l'actuelle loi sur le port du masque.
    le voile qui ne masque pas le visage, la main de fatma, la croix en or qu'on offre au baptème ou une kippa sur le sommet du crâne ne masquent pas le visage que je sache.

    RépondreSupprimer
  132. La main de fatma est interdite en islam, c'est une innovation faite par les musulmans, ceux qui suivent vraiment l'islam de base ne mette pas la main de fatma; Elle est interdite tout simplement, car tout ce qui substitue Dieu en utilisant un intermédiaire est interdit en islam. Ils s'en remettent a un objet pensant que c'est ça qui les protège et délaissent les invocations, ils ne se tournent plus vers leur Créateur. Bref, je ne vais pas faire un cours dessus, seul les ignorants portent la main de fatma, et ceux qui croient que c'est un signe religieux sont dans l'erreur.

    RépondreSupprimer
  133. Anonyme??? Toujours aussi courageux, à ce que je vois. Pas de nom, un serpillère sur la tête...

    RépondreSupprimer
  134. Changer de sujet, c'est très astucieux; Insulté c'est pas contre un manque d'intelligence.
    Je reste toujours poli dans mes propos, cherchant à ne vexé personne, mais que voulez vous, la bêtise est humaine!
    Que je sache le droit à l'anonymat existe, et l'utiliser est mon droit!
    Ou bien alors, c'est un droit que l'on veut aussi me spolier!
    Quand on enregistre un commentaire, je ne sais pas si tu as pu voir, mais il y a marqué : "CHOISIR UNE IDENTITÉ".

    RépondreSupprimer
  135. Je ne suis pas d'accord du tout, la France il faut la respecter, dans tous ses avantages.
    Sont-ils pas mieux que dans leurs pays, sinon ils y retourneraient.

    RépondreSupprimer
  136. Il faut doser. Qu’est-ce qu’il faut doser…

    http://ysengrimus.wordpress.com/2008/06/16/le-chene-et-le-roseau-pourquoi-l%E2%80%99epanouissement-identitaire-serait-il-un-communautariste-pourquoi-le-repli-identitaire-serait-il-un-multiculturalisme/

    Prudence et patience…
    Paul Laurendeau

    RépondreSupprimer
  137. Il faut doser. Qu’est-ce qu’il faut doser…

    http://ysengrimus.wordpress.com/2008/06/16/le-chene-et-le-roseau-pourquoi-l%E2%80%99epanouissement-identitaire-serait-il-un-communautariste-pourquoi-le-repli-identitaire-serait-il-un-multiculturalisme/

    Prudence et patience…
    Paul Laurendeau

    RépondreSupprimer
  138. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  139. Je n'ai pas le temps de tout lire : je ne réponds donc à personne!
    Alors voilà une opinion - parmi d'autres.

    La burqa se remarque-t-elle dans la rue ? Vous avez répondu ? Alors, femme en burqa ... où est ta pudeur ?

    La burqa peut-elle recouvrir un accoutrement occidental ? Vous avez répondu ? Alors, femme en burqa ... où est ta droiture ?

    La burqa peut-elle provoquer une fracture religieuse dans une foule occidentale bariolée ? Vous avez répondu ? Alors, femme en burqa ... où est ta discrétion ?

    La burqa se veut-elle vertueuse ? Vous avez répondu ? Alors, femme en burqa ... où est ta tolérance ?

    La burqa permet-elle d'entrer au paradis d'Allah avant tout le monde ? Vous avez répondu ? Alors, femme en burqa ... où sont ton humanité et ta compassion ?

    La burqa peut-elle faire peur aux petits enfants ? Vous avez répondu ? Alors, femme en burqa ... où est ta tendresse ?

    La burqa de France a-t-elle une nationalité ? Vous avez répondu ? Alors, femme en burqa ... où est ton identité ?

    Enfin y avait-il des burqas à l'époque des dinosaures ? Non bien sûr, puisque ces bestioles ne sont pas mentionnées dans le Coran. Leur existence chimérique les relègue à un âge de ténèbres... à moins que cet âge, ce ne soit maintenant !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.