02 juin 2009

Eddie Murphy à l'école

A lire chez Julien Dray : je suis d’accord avec son constat. La politique sécuritaire menée depuis 2002 en France est une catastrophe et aboutit à ce que l’on connait maintenant : des tirs de kalachnikov sur les forces de l’ordre et des mômes de 8 ans convoqués au commissariat pour une bagarre « de récré »… Il est temps de changer de politique.

18 commentaires:

  1. Pour pouvoir changer de politique, il faudrait déjà que ce gouvernement en ait une. Ce qui ne me semble pas être le cas.

    RépondreSupprimer
  2. Putain ! Z'êtes rapide !

    Si, il y a une politique : de communication. C'est tout et c'est dramatique.

    RépondreSupprimer
  3. dans politique, y a peuple non ? ne l'ont-ils pas oublié ?

    RépondreSupprimer
  4. Ils ont oublié plein de trucs...

    RépondreSupprimer
  5. le christophe là c'était moi, mais je m'étais oublié aussi pour le coup !

    RépondreSupprimer
  6. La stratégie menée par Julien Dray depuis 2002 est effectivement une catastrophe.

    RépondreSupprimer
  7. Si encore ils achetaient des armes françaises, je ne sais pas moi, des avions Dassault, par exemple !
    La politique sécuritaire, c'est n'importe quoi ! Des kalachnikovs de contrebande… Y'a plus de valeurs !!!
    :-))

    RépondreSupprimer
  8. il remet les pendules à l'heure !

    Non, j'ai rien dit !

    RépondreSupprimer
  9. Aïe aïe aïe, il a viré réac. C'est affreux ce qu'il dit.

    "l'augmentation continue de l'emprise des bandes et des caïds sur des territoires entiers de la République, dans une sorte de partage territorial désormais acté. Des criminels qui s'enhardissent désormais au point d'ouvrir le feu à l'arme de guerre sur la police, pour montrer leur force. Exactement, malheureusement, comme je l'avais prédit dans État de violence. Il y a maintenant dix ans.

    force est de constater l'enkystement d'une criminalité endurcie, avec l'arrogance de l'impunité, dans les banlieues."

    RépondreSupprimer
  10. S'il allait discuter le coup avec des banlieusards, il se rendrait compte, peut-être, qu'il donne à fond dans le délire parano qu'on entretient chez des gens crédules

    RépondreSupprimer
  11. Je me demande pour quoi vont voter les gens de gauche qui qualifient de délire tout ce qu'on peut raconter sur les banlieues "où l'on vit de la même façon qu'ailleurs" si les politiciens de gauche tiennent un discours aussi... je ne sais même plus comment dire, tiens.

    RépondreSupprimer
  12. Z'avez le mauvais oeil, ce matin, Suzanne ?

    Tiens, j'ai pas répondu à chacun, moi ? Je vieillis...

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas, non, mais je me demande s'il n'y a pas de nouveaux micro courants politiques en train de se former comme des petits ruisseaux, et parmi eux une tendance "gauche angélique". Ou alors, les partis, les lignes de Parti, les orientations de parti, les grandes idées communes, sont carrément en train de s'éparpiller dans tous les sens. Je repense à cette discussion avec les trois bill: ce que je disais, Dray dit la même chose. Or, j'ai été qualifiée pour ces propos de paranoïaque réactionnaire par les tenanciers du blog. Bon, je veux bien, moi, mais Dray,il est PS, non ? Donc, si on dit la même chose, il est aussi un paranoïaque réactionnaire. On peut lire ci et là que le PS a viré réac et islamophobe (réactions lors du film "la journée de la jupe", les profs de gauche qui disaient "ça se passe comme ça dans mon bahut aussi" se faisaient taxer de délire sarkozyste).

    Est-ce qu'il y a autant de PS que de politiciens du PS ?
    Est-ce qu'il n'y a pas une tendance à gauche qu'on pourrait appeler la Gauche Utopiste, ou la Gauche Douanier Rousseau (celui qui peignait de jolis paradis naïfs), qui va se détacher de la branche en affirmant que seule sa vision de la réalité préserve du délire ?

    RépondreSupprimer
  14. Ou alors, si je dis la même chose que Dray, c'est que chuis PS. Ou Drayiste.
    Ya pas d'autre alternative.

    RépondreSupprimer
  15. (mais Dray cause aussi mal que Sarko. "une sorte de partage territorial désormais acté")

    RépondreSupprimer
  16. Et, en plus, comme vous êtes d'accord avec son constat, je suis bien contente de n'être plus toute seule, avec Didier Goux, à être paranoïaque réactionnaire. Julien, Didier, vous, moi. On se fait un logo, et un collectif BPR? (Blogs ParanoRéactionnaires)

    RépondreSupprimer
  17. Suzanne,

    J'ai un peu suivi votre conversation chez les trois. Tout le monde est d'accord sur les constats : c'est le bordel en banlieue mais néanmoins des gens y vivent et ce n'est pas le bordel partout comme certains pensent.

    Néanmoins, je crois me rappeler que votre discussion tournait autour du rôle "des immigrés" et, sur ce point, nous ne sommes probablement pas d'accord (donc je ne crois qu'il soit nécessaire de débattre pour éviter de s'engueuler et éviter de contrôler la loi de Godwin).

    Cela dit, on s'en fout ! Ce qu'il faudrait, c'est être d'accord sur "ce qu'il faut faire".

    Mais tout le monde est bien d'accord - Julien Dray aussi - sur les constats...

    RépondreSupprimer
  18. bon, si tout le monde est d'accord avec Julien Dray, alors, tant mieux/

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.