08 juin 2009

Dans les choux

Je n’ai pas commencé ma revue de blogs, ce matin. Je n’ai même pas lu la presse, à part un quotidien gratuit qui trainait dans le métro au point d’en porter le nom. D’ailleurs, il y a un de ces bordels dans le métro suite à l’arrêt de la ligne A pour une raison qui m’échappe. On aurait du s’y attendre ! Le lendemain de la victoire de la droite, c’est toujours le bordel.

Ainsi, le PS a pris une gifle hier. Je voulais assister à la soirée électorale. J’étais même presque décidé à aller chez Rosselin, lui ayant trouvé quelques capacités à dénicher une excellente charcuterie, voire à la République des Blogs, mais, au moment de prendre ma décision, j’ai reçu un SMS de mon pote Djibril, l’heureux homme qui rentrait du Sénégal alors qu’on le croyait parti en Côte d’Ivoire, et qui me donnait l’ordre de boire un coup avec lui. Il ne sait pas la chance qu’il a de ne pas avoir la nationalité Française et de ne pas avoir à porter sur les épaules quelques défaites cuisantes aux élections tout en pouvant être supporter de l’OM.

Mais l’ambiance n’était pas à la fête, hier. Je n’avais, en fait, pas envie de sortir. Pourtant, mon twitter m’informait que de nombreux potes socialos semblaient se réjouir de la défaite, sur le thème : « on vous l’avait bien dit ». Ca fait sept mois qu’ils tapent sur la direction du PS et le PS en général sans se rendre compte qu’ils contribuent ainsi largement à sa division et à sa mauvaise image dans le public !

Soyons réalistes ! Ca fait plusieurs jours qu’on subodorait cette gifle électorale mais on se réjouissait en imaginant que l’UMP allait en prendre une aussi. Ca fut une erreur. Les électeurs déçus de l’UMP n’avaient aucune possibilité pour se réfugier à droite alors que les déçus du PS pouvaient déposer un bulletin des trucs écolos dans l’urne. C’est ce qu’ils ont fait.

Mon pote, le vieux Joël, me l’a d’ailleurs dit, hier soir, et c’est ainsi que j’ai compris que c’était plié. Un vieux socialo qui vote à côté… En fait, je l’avais compris des 11h45, quand j’étais au bureau de vote, devant la table où étaient alignés les bulletins. Je cherchais celui du PS, sans le trouver. Ces ânes ont été incapables de faire un bulletin qui se distingue des autres, ne serait-ce qu’un mettant en gros la mention « Parti Socialiste ». Après un rapide coup d’œil à chaque bulletin, il a fallu que je me penche sur la lecture du nom des têtes de liste, écrits en petit, pour rechercher Harlem Désir… C’est à ma 26ème lecture que je l’ai trouvé (il y avait 28 listes, du grand n’importe quoi !).

Le PS n’est pas le seul à s’être pris une gifle
. Le Modem aussi. Mais je n’ai pas envie de me foutre de sa gueule. La campagne a été dure dans les blogs, mais on finit par devenir pote avec les militants de tous les bords… En fait, la bataille bloguesque a été acharnée entre les blogs PS, Modem et Front de Gauche. Il faut dire qu’il n’y a aucun blog UMP. Les blogueurs écolos, quant à eux, étaient plus tournés vers les vrais sujets ! Nous ne pouvons que les féliciter.

Je vais juste poser une question à mes copains du Front de Gauche : « Bon. Maintenant, on fait quoi ? »

Il y a bien une chose à faire. Tirer les conclusions du scrutin. Ca tombe bien. Je n’ai à peu près que ça à tirer au jourd’hui.

Nous allons rester optimistes. La dernière baffe du PS au Européennes date de 1994. La liste menée par Michel Rocard avait fait 14,5%. Le PS n’avait pas de learder, c’était le bordel !

Trois ans après, avec ses alliés de gauche, il gagnait les législative
s et mettait en œuvre le programme qu’il avait présenté : emplois jeunes, privatisation d’Air France, 35 heures.
Un an après, la France gagnait la Coupe du Monde de Foot.

Au boulot, bordel !

Et encore une fois, bon anniversaire à Mathieu (qui aura obtenu un piètre cadeau, du côté politique !).

40 commentaires:

  1. Salut Nicolas,

    Une grosse claque en effet. Pour un peu, Europe Ecologie passait devant, ce qu'elle a d'ailleurs fait (largement) en IDF, ou dans le Sud-Est.

    Mais comme tu dis la grosse différence entre les électeurs de gauche et de droite sont que si les seconds avaient une possibilité (ou deux) de vote contestataire, les premiers ne l'ont pas eue.
    Et au moins en France, cette analyse de "poussée de la droite" me semble relative : les listes hors UMP ne font pas un gros score, quand au Modem on peut toujours jaser sur l'appartenance politique de ses électeurs.

    A propos du Modem, je serai moins compatissant que toi. A mon sens, Bayrou mérite ce revers. M'enfin bon, on verra aux régionales.

    C'est vrai qu'il était peu visible, ce bulletin.

    RépondreSupprimer
  2. Evan,

    Bayrou mérite le revers mais je n'aime pas me moquer : des militants ont bossé.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne disais pas ça pour accabler les militants effectivement, qui me paraissent plutôt payer les erreurs de leur leader.

    RépondreSupprimer
  4. Nicolas : demandez l'asile politique à Wallis et Futuna : le PS arrive en tête avec 42% des voix.

    RépondreSupprimer
  5. Sur mon blog, je me suis essayé à quelques statistiques sur les européennes après avoir listé les élus, c'est dur de voir qu'en 5 ans l'UMP et le PS ont fait des scores inverses...

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Elmone,

    Je respecte tous les militants (ou presque...).

    "Car le modem fait partie aussi du vote contestataire des électeurs du centre gauche.."

    Vu son score, il n'y a pas beaucoup de contestataires !

    RépondreSupprimer
  8. Merde, le com d'Elmone a disparu !

    RépondreSupprimer
  9. Nicolas,Je note ton respect envers les militants du Modem.

    Mais bon, si la bourde de Bayrou, ramène les militants au PS ....
    Car le modem fait partie aussi du vote contestataire des électeurs du centre gauche...

    RépondreSupprimer
  10. Ah ! Il est revenu... Mais après ma réponse.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai ouvert un compte blogspot pour le blog "males fêteurs".
    Mon premier message renvoyait vers mon blog "je n'ai rien à dire ..." ouvert sur blogspot" qui n'est qu'une pale c opie de celui sur "20 minutes".

    Tout ça pour dire que mon 1er message renvoyait sur blogspot. Je l'ai remis avec mon adresse "20 minutes".

    Si vous n'avez rien compris, ce n'est pas grave.

    RépondreSupprimer
  12. t'as décidement rien compris pour oser dire que certains tapent sur le PS depuis 7 mois...

    en général ce sont les mêmes qui tapaient sur hollande avant je crois mm que tu avais relayé un texte allant dans ce sens.

    RépondreSupprimer
  13. Un quart d'heure avant d'aller voter, hier après-midi, je discutais avec des gens de mon village. A part une vieille qui ne vote que pour Philippe de Villiers (si correct, si poli, et le monsieur et la dame sur l'affiche qui marchent à côté de lui, si bien habillés, si propres) et un new votant de 18 ans Besanceniste farouche, tout le monde était dans l'indécision, et les plus indécis étaient les ex PS qui ont voté Vert finalement. Aux présidentielles, Ségolène était arrivée très largement en tête. Là, ce sont les verts. L'ex PS devenu Modem il y a deux ans hésitait entre front de gauche et verts, puis a choisi DLR au dernier moment parce qu'il y connaissait une femme très bien. Je me suis dit que si le vote était comme ça dans toute la France, on aurait des surprises.
    Il me semble que les intentions de vote vert se sont envolées au dernier moment, qu'il y a eu un effet Arthus Bertrand indéniable aussi. La défection dernière minute de militants, de sympathisant désorientés ou désaccordés (ça se voit sur les blogs)n'est-elle pas signe que le clivage droite gauche a encore pris des coups dans le nez?

    RépondreSupprimer
  14. Nicolas:

    Je partage la même analyse que toi, même en étant militant démocrate.
    De notre côté, nous avons dû subir les assauts répétés de Daniel Cohn-Bendit (et non d'Europe Ecologie à l'égard desquels nous avons des affinités naturelles), du PS, du Front de Gauche, de la droite, etc.
    Bayrou était l'homme à abattre, alors que l'opposition aurait du se focaliser sur le pouvoir en place, représentative d'une dérive européenne et mondiale et sur les projets proposés.
    Je m'interroge effectivement sur le fait que le "message ne soit pas passé". En effet, les seules sorties médiatiques "grand public" ont été celles de François Bayrou dont le message a été avant tout antisarkozyste, ce qui a sûrement été une grande erreur.
    La parution de son livre a sans doute été faite à contre-temps.
    Cette campagne a été nullissime au possible...car j'aimerais bien qu'on me dise ce qui clochait dans le programme du MoDem et non pas ce qui clochait chez François Bayrou...
    Tout ce temps passé à élaborer ce programme (officiellement depuis Octobre 2008)...

    RépondreSupprimer
  15. Je relativise quelque peu le commentaire ci-dessus, DCB s'en est pris à FB et non au MoDem.
    (Mais pourquoi donc bon sang?!)
    La lutte des programmes et des listes était devenue à ce moment là, la lutte des leaders.
    Or, les Européennes sont des élections de parti et non de leaders.
    La question que je me pose est l'oeuf ou la poule? Est-ce le MoDem qui fait tout pour être incarné par François Bayrou uniquement ou les médias qui s'évertuent à en faire l'interlocuteur unique des Démocrates?
    Sûrement un peu des deux, mon capitaine.
    Il nous faudra travailler là-dessus...en attendant, il faudrait que l'opposition arrête de tirer dans son camp.

    RépondreSupprimer
  16. Rocard a gagné la coupe du Monde ?!

    RépondreSupprimer
  17. Marc,

    Pourquoi tu te sens visé ?

    J'ai très bien compris et, d'ailleurs, je ne suis pas membre du PS. Aussi, apprendre le mauvais score du PS, hier soir, par l'intermédiaire de twit hilare de militants du PS ne m'a pas fait spécialement plaisir.

    Suzanne,

    Bof. Ca montre peut-être que le clivage existe encore plus fort mais que les deux grands partis sont complètement à l'Ouest !

    Gaël,

    Oui.

    Nemo,

    Pour ce type d'élection, le programme ne sert strictement à rien et le fait qu'on entende que Bayrou nuit au parti (amusant mais c'est la situation inverse au PS qui semble manquer de chef !).

    RépondreSupprimer
  18. David75

    Le MODEM n'est pas au centre gauche, il est au centre droit jusqu'à nouvel ordre, par ailleurs il suffit de le lire sur le model économique qu'il défend et on a la réponse ..

    RépondreSupprimer
  19. David,

    C'est ce que j'ai claironné pendant la campagne !

    RépondreSupprimer
  20. +1 pour la remarque sur le bulletin PS incapable à distinguer parmi la masse... C'est exactement ce que je me suis dit hier en le cherchant avant de passer dans l'isoloir.

    RépondreSupprimer
  21. Irène,

    Oui. C'est presque suicidaire...

    RépondreSupprimer
  22. @Némo

    De notre côté, nous avons dû subir les assauts répétés de Daniel Cohn-Bendit (et non d'Europe Ecologie à l'égard desquels nous avons des affinités naturelles), du PS, du Front de Gauche, de la droite, etc.

    Oui, ça s'appelle le débat démocratique et c'est plutôt rassurant qu'il ait lieu.

    @ Nicolas

    D'un autre côté, il faut relativiser les scrutin européen. Nicolas Sarkozy a fait 12% en 1999, et la droite a emporté la présidentielle 2 ans plus tard.

    Pour ta question sur l'attitude du FdG, je crains que personne ne puisse te répondre dans l'immédiat, car sa reconduction n'est pas acquise.

    En ce qui concerne la position spécifique du PG, je crois me souvenir qu'il avait été signifié au NPA qu'à chaque fois que le PS se retrouverait seul face à la droite au 2ème tour, le PG appellerait à voter pour lui.

    Mais la doctrine devra sans doute s'affiner dans la perspective des régionales...

    RépondreSupprimer
  23. @ Marc V.

    Tu admettras que le PS depuis 2006 ne donne pas une image de franche camaraderie et que c'est un petit peu répulsif un parti qui passe plus de temps à régler ses comptes qu'à taper sur la droite (y compris sur la plateaux TV hier soir).

    RépondreSupprimer
  24. Etiam,

    C'est un peu ce que je viens de commenter chez Dedalus. Il faut relativiser... Le PS prenait une baffe en 2004 (12 ou 13%, je crois) et était au pouvoir cinq après.

    Pour ce qui concerne, non, il n'admettra pas. Je me demande même s'il ne vient pas commenter chez moi uniquement quand j'évoque ce sujet, pour se défendre, en disant "t'as rien compris".

    RépondreSupprimer
  25. Oué , Nicolas tu as raison : on se met au bouleau comme je l'ai écrit chez moi hier .

    Mais tout de suite et on n'attend pas 6 mois, ou on ne commence pas par négocier sur du vide avec les verts ou qui que ce soit.

    Et faudra sans doute se demander pourquoi 80% des 18-34 ans se sont abstenus! Par ce que là , ça garantis une dictature des vieux pro Sarko.

    RépondreSupprimer
  26. Dagrouik,

    Oui, j'ai vu des analyses qui disaient qu'il fallait négocier aevc les verts tout de suite. Grotesque.

    RépondreSupprimer
  27. @ Etiam Rides:
    "Oui, ça s'appelle le débat démocratique et c'est plutôt rassurant qu'il ait lieu."
    Claironner partout que Bayrou a été touché par la vierge, c'est du débat démocratique?
    Que Bayrou rétorque un argument fumeux sur le livre "Le Grand Bazar", c'est un débat démocratique?

    Désolé, mais personnellement, je honnis les attaques ad hominem qui n'ont rien à faire dans le champ démocratique, surtout lorsqu'elles prennent le pas sur les débats d'idées, encore moins lorsqu'il s'agit d'élections européennes qui sont à proprement parler des élections de partis et non de candidats.

    Je me serais réjoui que Daniel Cohn-Bendit ait attaqué le programme du MoDem...(mais il aurait manqué de substance car côté écologie, les deux partis sont tout de même très proches, ce qui n'est pas étonnant étant donnés des personnalités comme Corinne Legape ou Jean-Luc Bennhamias).

    J'avoue que favoriser Bayrou comme cible plutôt que l'UMP et son détestable projet de société me laisse circonspect.

    Comme beaucoup, je me réjouis que la liste Europe-Ecologie ait reçu les faveurs des électeurs plutôt que l'UMP ou le PS...mais, je suis extrêmement inquiet face au morcellement de l'opposition qui préfère s'entredéchirer en querelles individuelles, plutôt qu'en discussions idéologiques.

    Diviser pour mieux régner? Nicolas Sarkozy doit bien se marrer devant ce spectacle pathétique.

    RépondreSupprimer
  28. Nemo,

    Ce que j'aime bien chez les militants du Modem c'est qu'ils semblent de pas se rendre compte que le Modem existe "pour" et "par" François Bayrou. A ce titre, il mérite largement de prendre des coups à force de se mettre toujours en avant, avec la sortie de son bouquin juste avant les élections, par exemple.

    Que faisait-il sur les plateaux télé, jeudi, alors qu'IL N'ETAIT PAS CANDIDAT. Martine Aubry, non plus, du reste ! Quels sont les deux partis qui prennent des baffent parce qu'ils se foutent du monde ?

    RépondreSupprimer
  29. @ Nicolas:
    Vu de l'intérieur, on n'a pas du tout cette impression que le MoDem soit si personnifié (il y a tellement de personnalités de talents et il y a eu un véritable travail des militants au travers de Conventions Thématiques pour les européennes) mais je reçois volontiers cette critique que je partage.
    Il nous faudra travailler là-dessus.

    RépondreSupprimer
  30. Merci, encore une fois, pour tes vœux.

    RépondreSupprimer
  31. Nemo,

    Au boulot, bordel !

    Mathieu,

    De rien !

    RépondreSupprimer
  32. Sur l'idée de "négocier" avec les verts, en effet, c'est assez absurde : ils sont au niveau du PS.
    Par contre, les conventions thématiques, entre autres, devront se faire aussi avec eux : le ps n'est plus hégémonique, et à la limite tant mieux, mais il ne peut plus se payer le luxe d'être autiste au reste de la gauche.

    Et, oui, dagrouik, il faut se mettre au boulot, et pas dans six mois. Les prochaines élections sont en mars, donc si on n'a rien fait d'ici à septembre on ne fera rien.
    Tant pis pour la traditionnelle trêve d'été - on doit agir maintenant (et collectivement, cela va sans dire)

    RépondreSupprimer
  33. Florent,

    Ouais, il faut bosser, maintenant.

    RépondreSupprimer
  34. Je crois que le PS devrait faire un vrai travail de campagne électorale la prochaine fois, par exemple en faisant une conception de programme et donc de matériel de vote en fonction.
    J'ai le sentiment qu'il se comporte maintenant comme si sa position sur tous les sujets était connue et donc qu'il ne soit plus nécessaire de l'expliquer ou de la démontrer.
    Enfin… Bon…
    Il faudrait évidemment supprimer ce vote européen régional qui n'a aucun sens !
    :-))

    RépondreSupprimer
  35. Poireau,

    Oui pour la campagne. Je n'ai vu que le Front de Gauche, l'extrême gauche, les verts et le Modem sur les marchés de Bicêtre.

    Pour ce qui concerne le vote Européen, il faudrait surtout lui redonner un sens !

    RépondreSupprimer
  36. C'est exactement la question que je me pose, mais que va faire le PS maintenant ?
    Martine et Ségo vont-elle être poussées à moins se mettre en avant voire à plier bagages ?
    Il va certainement y avoir chamboulement et remaniement en tout cas.
    Et François Bayrou va-t-il faire une retraite d'un an au Tibet ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.