15 juin 2009

Retour sur une semaine

Certains étaient en vacances, la semaine dernière, et n’ont pas pu suivre les débats postélectoraux dans les blogs. Ils n’ont pas loupé grand-chose. Les blogueurs peuvent être regroupés en différentes catégories.
D’abord les blogueurs de droite. Il y en a quelques uns. Si, je vous assure. Ils ne sont pas franchement Sarkozystes mais ont relativement fermé leur gueule. L’UMP fait 28% avec 40% d’électeurs et n'a aucune « réserve » de voix. Pas de quoi pavoiser.

Ensuite, les Modem. Ils ferment un peu leur gueule. Allez savoir pourquoi ?

Après, les écolos. Je ne connais pas vraiment de blogueurs « pur verts ». Mais ils ont un résultat pour se réjouir. Ils ont tort. Daniel Cohn-Bendit ne sera pas candidat à la présidentielle et une union sacrée entre Eva Joly et José Bové devrait permettre aux verts de retomber dans les oubliettes.

Il y a les supporters du Front de Gauche. Ils parlaient beaucoup plus avant les élections qu’après. Bizarre.

Et nous voila à parler des socialos.

J’ai trouvé deux ou trois imbéciles pour se réjouir ouvertement de la défaite du PS (plus dans les commentaires que dans les billets). Ce sont des supporters inconditionnels de Ségolène Royal qui disent : « Vous voyez, nananère, on avait raison, c’est Ségolène Royal qu’il fallait à la tête du parti ». Ce n’est pas utile de discuter avec eux. Les oursins respirent plus d’intelligence.

Il reste donc les gens normaux. De gauche et attristés par la défaite. Il y a les optimistes. J’en fais partie. Je constate que la gauche est majoritaire en France et que de précédents mauvais résultats aux Européennes n’ont pas été forcément été suivis de catastrophes lors des scrutins ultérieurs. Il y a les pessimistes qui ne voient pas le bout et s’imaginent que les optimistes sont fous.

Non. Ils sont réalistes. Tout le monde est d’accord : il faut remettre la machin en marche. Martine Aubry a fait des propositions. Seront-elles suivies d’effet ? Grâce aux blogs, je connais un peu les militants, maintenant. Ils regrettent de ne pas être écoutés suffisamment et estiment que Solférino est trop fermé. Je n’en sais rien, je n’y suis pas, mais j’ai tendance à les croire. Edit : Pire Racaille exprime assez bien mon point de vue dans son billet d'hier soir.

Les blogs cherchent la voie. Au boulot ! Pour l’instant, boycottons Versailles le 22 juin. Rébus et Gaël ont relayé notre appel. Noël Mamère aussi. Il a tout compris.

23 commentaires:

  1. "Ils ne sont pas franchement Sarkozystes mais ont relativement fermé leur gueule."

    Eux Nicolas, j'ai écrit un billet là dessus lundi où je dis qu'il s'agit moins d'une victoire que d'une non défaite, puisqu'aucune réserve de voix et abstention de fada. Je ne me sens donc pas concerné par ta taquinerie (puisque je suis complètement d'accord avec cette analyse, et que je la relaie ci et là).

    Et puis même les Modems, je les trouve assez bavards et autocritique. L'Hérétique ou Claudio Pironne, pour ne citer qu'eux, ont écrit de jolis billets d'autocritique (flagellation ?) j'ai trouvé, non ?

    Mais sinon, bien ton billet. Taquin comme il faut. Et délicieux pour commencer une semaine que je te souhaite bonne. A bientôt

    RépondreSupprimer
  2. FalconHill,

    Toutes mes excuses ! Mais j'ai du mal à te voir comme un blogueur politique de droite tant on est d'accord, depuis que je te connais, sur une majeure partie des sujets !

    Quant au Modem, je ne pensais pas vraiment à eux. D'une part, je connais Claudio depuis très peu de temps et ne l'ai pas encore "étudié"... Et je ne lis pas tous les billets de l'Hérétique ! Surtout, il n'y a que très peu de temps que je le considère comme un blogueur Modem (depuis que les autres ont "fuit" le Wikio, en fait).

    Mais ce que je voulais dire (et que j'ai donc mal fait), c'est que les blogs de gauche donnent leurs avis tous azimuts !

    RépondreSupprimer
  3. Bwa ^___^ Ton billet était réussi, pas de soucis. Et c'est vrai que la blogosphère de gauche (que je fréquente) s'est rependue en de très justes commentaires.

    C'est vrai qu'à droite, la tendance à l'autosatisfaction béate m'effraie en vue des régionales. On en avait déjà parlé. Tu m'avais fait justement remarqué que la gauche avait plus de régions à perdre que la droite.
    Et je n'aurais aucun état d'ame à voter UMP cette fois dans le Languedoc Roussillon.

    Mais sinon, espérons que les vacances gardoises de celui qui n'a pas loupé grand chose furent bonnes ^___~

    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  4. Tiens ! On fait du "commentage croisé" !

    RépondreSupprimer
  5. Je ne crois pas que boycotter Versailles soit une bonne idée. Bien au contraire. D'ailleurs j'en ai fait un billet. Ça redevient une mauvaise habitude.

    C'est chouette d'être "les blogs".

    RépondreSupprimer
  6. J'ai répondu chez toi... Et tu peux aussi aller lire le billet de FalconHill (blogueur de droite) sur le sujet !

    RépondreSupprimer
  7. Je dois être malade : je suis d'accord sur tout !

    RépondreSupprimer
  8. Ca vous réussi pas les vacances, vous !

    RépondreSupprimer
  9. Vive les vacances, vives les blogs, vive les liens !

    RépondreSupprimer
  10. Didier Goux va aider Nicolas à remettre le PS en marche ?

    (j'amène mon transat, ma glacière, ma théière, et je m'installe sur ce blog pour voir ça)

    RépondreSupprimer
  11. J'ai fait tout comme le PS : j'ai raté la campagne, l'élection et le lendemain de cuite !
    Je ferais mieux la prochaine fois. Espérons que les socialos aussi !
    :-))

    RépondreSupprimer
  12. Si la cuite était réussi ! Au fait, tu n'as pas fini de la raconter...

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas : la cuite était très réussie !
    Je laisse un peu de temps pour raconter la suite (article 43[2]). J'ai été accaparé par la sortie d'Uderzo qui m'occupe encore.
    Ça me donne l'occasion d'écrire des articles plus "légers". J'ai encore un truc à propos des chiens qui aboient à mettre en ligne mais ce n'est pas encore fini (je l'ai juste en tête).
    Ensuite, je dois me poser pour raconter la suite…
    :-))

    RépondreSupprimer
  14. Nicolas: vous m'avez convaincue. Une fois n'est pas coutume. Je relaie sur mon blog.

    RépondreSupprimer
  15. @ Nicolas

    Oh, il n'y a pas grand chose à étudier :-)

    @ Falcon

    Autoflagellation ? :p

    RépondreSupprimer
  16. Suzanne,

    Bon. D'accord ! Relayez.

    Claudio,

    Il y a toujours quelque chose à étudier.

    RépondreSupprimer
  17. Cher Nicolas,

    Je n'aime pas Sarko mais j'aime la république et sa constitution (celle-là un peu moins que la précédente). Ceci dit, que signifie de boycotter Versailles ?

    Vous êtes là dans l'antisarkocentrisme. M'étonne pas que Mamère lance le truc. Qu'est-ce que ça signifie de boycotter Versailles. Quel sens vous donner à ça ?

    Je suis stupéfait. Je crois que c'est typique que l'état de décrépitude idéologique du PS.
    Expliquez-moi !

    RépondreSupprimer
  18. Pierre,

    Je croyais que nous avions convenu que vous ne remettiez pas les pieds sur ce blog.

    C'est évidemment de l'antisarkozysme (ça veut dire quoi antisarkocentrisme) ! Qu'avez vous contre ? Le Président de la République n'a pas à annoncer sa politique économique devant les parlementaires, ce n'est pas son boulot. Par contre, il se remet dans le commandement intégré de l'OTAN sans en parler à personne ! Il faut tout simplement lui montrer qu'on n'est pas d'accord avec la méthode qu'il a de présider la République.

    Ca n'a rien à voir avec la décrépitude du PS ! Si ça ne vous dérange pas qu'un Président de la République aille dicter son programme de travail à l'Assemblée Nationale, puisqu'il s'agit de ça, c'est votre problème.

    RépondreSupprimer
  19. "Si ça ne vous dérange pas qu'un Président de la République aille dicter son programme de travail à l'Assemblée Nationale, puisqu'il s'agit de ça, c'est votre problème."

    Mais non, c'est NOTRE problème car nous sommes, vous et moi, sous le même régime de la même constitution.
    Je suis contre le fait que le Président puisse se présenter devant le congrès (c'est pas l'AN c'est le congrès Sénat + AN) mais la constitution le permet alors je l'accepte. Mon député et mon sénateur sont socialistes (l'un n'est pas mauvais d'ailleurs), je serais outré que MON représentant ne se soumette pas aux règles de la constitution. Etre présent à Versailles ne signifie pas que vous cautionnez le discours de Sarko que diable ! La grosse différence avec l'OTAN est que Sarko n'avait pas l'obligation de saisir le congrés (au passage la réintégration de l'OTAN je suis contre en tant que gaulliste).

    La lutte politique légitime contre Sarko ne peut se faire que dans le cadre de la constitution. Vous avez le droit d'être anti-sarko mais y compris en ne respectant pas la constitution ?

    Notez que c'est bien grâce à la constitution que la loi Hapodi a pu être censurée !

    "Je croyais que nous avions convenu que vous ne remettiez pas les pieds sur ce blog."
    Je ne peux pas pour les mêmes raisons que je suis soufflé de vouloir boycotter Versailles.

    RépondreSupprimer
  20. C'est bien l'Assemblée Nationale qui a le dernier mot d'où mon "puisqu'il s'agit de ça".

    Rien dans la constitution n'oblige les députés et les sénateurs à se rendre à Versailles ! Je ne "joue pas" contre la constitution mais bien dans son cadre.

    Et j'estime que quand le Président ne se donne pas la peine de parler devant le Congrès pour l'orientation de la politique Etrangère de la France, mon député et mon sénateur peuvent refuser d'aller l'écouter sur la politique économique, vu que ce n'est a priori pas son job. Il est Président de la République par Premier Ministre.

    RépondreSupprimer
  21. Il reste donc les gens normaux. De gauche et attristés par la défaite.

    Je suppose donc que vous faites partie des gens normaux et que les autres sont anormaux...

    Quelle haute opinion de vous-même ! Cela sent le gonflage de chevilles.
    A part cela, votre billet n'est pas dépourvu d'humour si on le prend au 2nd degré... et mon petit doigt me dit qu'avec vous, il y a peu de place pour le second degré.

    Cordialement,

    RépondreSupprimer
  22. Corto,

    Il y en a, tu l'as compris ! Surtout dans cette phrase... Surtout dans cette phrase donc ta remarque sur la haute opinion et le gonflage de chevilles est une remarque de trou du cul.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.