20 juin 2009

La burqa ou la liberté ?

L'eau a coulé sous les ponts suite à mon billet à propos la commission d'enquête « sur la burqa ». Elmone est le dernier blogueur, à ma connaissance à avoir donné son avis. Que je partage, d'ailleurs, puisqu'il avoue ne pas trop en avoir... contrairement à beaucoup de blogueurs. C'est d'ailleurs à peu près ce que j'ai dit, l'autre jour : « J’ai entendu Fadela Amara à la radio ce matin : elle se prononce même pour l’interdiction de ce machin. Je crois bien que je d’accord avec elle, d’ailleurs ». J'ai dit « je crois bien ». Pas « j'exige »...

Des blogueurs libéraux ont donné leur avis, rejoints par une partie des blogueurs de droite et de gauche : au nom de la liberté, nous ne pouvons pas interdire une tenue vestimentaire, au nom de l'état de droit, patati, patata, …

Les blogueurs ont parfois tendance à confondre : « traiter un sujet à fond » et « traiter le fond du sujet » tout en profitant pour conchier mon blog et mes raccourcis rapides...

Je ne suis donc pas d'accord avec eux. Au nom de la liberté, on peut très bien interdire le port de ce machin en pensant aux femmes qui n'ont pas la liberté de porter autre chose. La radio et la presse (et les commentateurs de blogs) nous trouvent toujours quelques femmes qui ont choisi cette tenue par vocation religieuse mais on ne me fera pas croire que la majorité des femmes portant la burqa s'habillent comme ça par pure vocation. Tiens ! Allez lire Marc qui a testé la burqa !

Les gars ! Ce n'est pas la peine de tirer de la ligne dans des billets à rallonge si vous oubliez le fond : la plupart des porteuses de burqa n'ont probablement pas de liberté. A nous de leur en donner.. et, dans l'attente, laissons la commission parlementaire faire son boulot !

Par ailleurs, je n'ai pas le plaisir d'avoir un grand père ayant assassiné un curé, mais j'ai des générations d'ancêtres qui se sont battus pour remettre la religion à sa place et faire triompher la laïcité. Il ne me paraît pas trop demander à mes collègues de gauche de dépenser autant d'énergie que nos aïeux en mettaient à bouffer du curé, à lutter maintenant contre tout obscurantisme. Pas de bol ! En début de ce nouveau siècle, ça tombe sur l'islam et ça n'est pas politiquement correct de critiquer nos amis essentiellement arabes, on a peur de passer pour des méchants racistes. Justement ! C'est en les aidant à se retourner contre quelques extrémistes qui n'ont su retenir que les pages sombres du Coran qu'on leur permettra de lutter efficacement contre le racisme. Je ne vois, en effet, pas comment nos camarades de jeu pourront s'imaginer que les immigrants sont intégrés normalement s'ils n'arrivent pas à s'habiller à la mode de chez nous, en jean ou avec une cravate à chier.

Enfin, si les rues du Kremlin-Bicêtre se retrouvent parsemées de femmes semblant habiter dans des prisons, mon humeur risque d'en prendre un coup.

Tiens ! Je vais illustrer ce billet avec une photo que j'ai prise sur le marché de Bicêtre, il y a quelques temps. Admettez que la photo est quand même plus sympathique que celle qui illustre le billet de Marc.

J'espère pouvoir continuer à prendre de telles photos (même si des leçons de photographie s'imposent !)...

49 commentaires:

  1. Comme je te l'ai déjà dit, je suis complètement d'accord avec toi...si ce n'est que je ne vois pas comment on va pouvoir sanctionner cette interdiction, si jamais elle voit le jour...ce pourquoi, je ne vois pas d'autres méthodes que celle d'une discussion Etat/Islam mais vous savez comme moi qu'il n'existe pas de représentant officiel, enfin plutôt qu'il existe une multitude de représentants officiels de cette confession, ce qui augure d'un travail titanesque.

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d'accord avec toi. Ce n'est pas parce que l'obscurantisme ou l'intégrisme sont exotiques et viennent d'ailleurs qu'ils sont plus acceptables.

    RépondreSupprimer
  3. Nemo,

    Oui, le sujet n'est pas facile à traiter... mais ça n'est pas une raison pour l'oublier...

    Polluxe,

    Yes ! Tu résumes bien. Tu peux même ajouter : les droits de l'homme ont le dos large !

    RépondreSupprimer
  4. Pas d'accord. Holà, stop!
    Ce n'est pas en interdisant la burka qu'on va libérer les femmes opprimées, désolé...
    C'est un peu comme interdire les clochards en rue, ça les empêche pas de continuer à exister (oui, je sais, c'est un exemple un peu provoc, disons que c'est pour rire..)
    Après tout, peut-être que pour un certain nombre d'entre elles, déja habituées à cette pratique, la burka représente une sécurité, qu'elles se sentent mieux en la portant, enfermées derrière cette protection. C'est du cas par cas, et puis ça la regarde (si j'ose dire). Après une vie de crainte, elle n'a peut-être même plus envie d'avoir cette liberté. Pouvons nous prétendre être libre, absolument libre? Nous avons aussi nos dogmes et nos prisons, tout laïques que nous puissions être...

    De toutes façon, la seule liberté qui vaille est celle qu'on prend par soi-même, non? Pas celle qu'on nous impose ou qu'un maître plus puissant impose à nos maîtres..

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas, ce billet vous fait honneur (non, je ne suis pas ironique) et, venant de vous, il me fait sacrément plaisir (je sais, c'est un peu inquiétant...).

    Merci.

    RépondreSupprimer
  6. Tout à fait d'accord avec toi Nicolas !! Sur tout !

    RépondreSupprimer
  7. Babbeltut,

    Vous avez fait votre commentaire dans le seul but de nous faire rire ?

    Didier,

    J'ai des mauvaises fréquentations. A force de fréquenter des gauchistes et des réactionnaires, je n'osais plus dire ce que je pense. Mais le nombre de conneries lues à propos de la burqa sur des blogs de gauchistes - et dans les commentaires, chez moi - m'ont fait craqué.

    Elmone,

    Moi aussi !

    RépondreSupprimer
  8. Tiens, j'ai l'impression qu'on va se faire de moins en moins traiter de troll en phobe ou en iste si on parle des pratiques religieuses incompatibles avec la laïcité.

    RépondreSupprimer
  9. Réactionnaire, ce n'est ni en phobe ni en iste ?

    RépondreSupprimer
  10. Je redoutais, comme le disait Aubry, une prise de position "simpliste".
    Je suis soulagé. Fréquentant des blogs de gauche, j'attends maintenant le renvoie d'idée.....

    RépondreSupprimer
  11. Bon, la photo, sur mon choix entre les 3 cageots, je prends celui du centre.
    Je crois que pour ces mannequins de chez trigano, le choix n'est pas: je porte ou je suis libre mais je porte sinon, je me fais péter la gueule, et par mon propre fils parfois,
    tu dis que des générations se sont battues pour faire triompher la laicité, c'est vrai mais sur combien de siecles, la france aura beau faire des lois , tenter de les faire appliquer, sans la conviction des peuples concernés, c'est du vent dans le voile;
    Excellent billet comme d'hab'

    RépondreSupprimer
  12. Est-ce que vous en voyez beaucoup, les uns et les autres, de femmes intégralement voilées, style burqa ou niqab ? J'ai lu je ne sais plus où qu'à Lyon les logements sociaux abritaient 300 familles dont les femmes étaient dans ce cas (tous des salafistes ?)

    Sur les plages bretonnes, aucun burqini en vue, en tout cas, sur des centaines de baigneuses. Dans les marchés de quartiers populaires, presque toutes les femmes arabes portent le hijab, c'est devenu la norme, et les belphégor, il y en a une par ci par là, on les remarque énormément, mais ça reste un phénomène minoritaire.
    Je me souviens d'une conversation sur le blog du privilégié , on y parlait d'interdiction du voile.

    RépondreSupprimer
  13. Suzanne,
    Oui, c'est minoritaire mais emblématique ! Quand voit, par exemple, d'une part le nombre de commentaires à mon billet de jeudi et, d'autre part, le nombre de billets évoquant le sujet (je me demande si mon billet est à l'origine de la déferlante), on se demande si c'est bien la burqa qui est en cause...
    En outre, la burqa n'est pas réellement de ce billet, mais plus l'argumentation sûr la liberté. Voire la tendance des penseurs de la blogosphere à oublier le fond des sujets. Ce qui m'énerve et me donne soif !

    RépondreSupprimer
  14. Nicolas, même pas vrai, j'en ai fait un aussi.
    Et pis moi aussi j'ai mis une belle photo
    Didier s'inquiète d'être d'accord avec nous, inquiétant, non?

    RépondreSupprimer
  15. Ca va se terminer en photos de la plus belle gonzesse... et les gars on n'est pas sur les blogs de voissa ici...

    RépondreSupprimer
  16. Il y a eu le matraquage radio, et les articles dans tous les journaux, aussi. Et, tiens, la loi contre le port de la cagoule dans les manifestations...

    Un rien vous donne soif !

    RépondreSupprimer
  17. Pierre,

    Vous devriez fréquenter autre chose et arrêter vos idées à deux balles.

    Fidel,

    Merci. Et oui, la loi ne suffit pas...

    Olivier,

    Didier s'inquiète pour lui, j'espère !

    Disp,

    Dans le temps, j'illustrais souvent mes billets de photo de gonzesses dénudées. J'ai arrêté le jour où un type m'a engueulé parce que je faisais ça pour avoir plus de visites. Ce n'est pas lui qui m'a fait arrêter mais le fait de penser que des connards ne pouvaient avoir aucun humour.

    Suzanne,

    J'avoue : pendant mes courtes vacances, je n'écoute pas la radio.

    RépondreSupprimer
  18. Mieux vaur parler de ça que du scandale de karachi... :-)

    RépondreSupprimer
  19. Rimbus,

    Vois ma réponse à Suzanne : je suis coupé de l'actualité depuis jeudi jusqu'à, peut-être, lundi matin...

    RépondreSupprimer
  20. David75

    le port de la burqa est une atteinte grave à la dignité et à la liberté des femmes.
    Il faut rappeller que ce fait n'a absolument rien à voir avec la religion musulmane.

    Par ailleurs, l'obscurantisme ou l'intégrisme ne doit pas être toléré sur notre sol sous aucun prétexte.

    RépondreSupprimer
  21. Nicolas et Olivier : non, non, je m'inquiétais POUR VOUS ! Moi, en tant que troll nazi, je n'ai plus rien à sauver ni à perdre.

    David75 : n'exagérons pas dans l'autre sens non plus ! Dites que le voile (pour faire bref) n'est pas obligatoirement et uniquement avec l'islam, nous serons d'accord. Mais prétendre qu'ils n'ont rien à voir l'un avec l'autre, c'est un peu fort de thé (à la menthe).

    RépondreSupprimer
  22. David,

    Va expliquer ça aux gugusses qui refusent d'entendre parler d'interdiction !

    RépondreSupprimer
  23. Didier,
    Je pense que vous avez lu David de travers. "Ce fait" ne peut porter que sur "atteinte grave"...
    Non ?

    RépondreSupprimer
  24. Didier, en tant que troll nazi, vous pouvez faire faire des économie de coiffeur à Catherine.

    Nicolas, mon grand père n'a pas assassiné un curé, il lui a carressé la nuque avec une bêche, et cette chochotte a fait un arrêt du coeur.

    RépondreSupprimer
  25. Franssoit
    De toute façon, soutane ou burka, ça se pose toujours en victime...
    Didier, je n'en crois pas un mot, alors, à défaut de croiser le fer, on pourrait peut croiser le verre un de ces quatre

    RépondreSupprimer
  26. Par contre, et j'en suis vraiment désolé, j'aurais du attendre 24 heures pour poster mon histoire et remplacer la bêche par une pelle (c'était peut-être le cas, ma grand mère sous le coup de l'émotion n'a peut être pas fait très attention).

    Nous aurions ainsi pu bénéficier d'un des jeu de mots les plus fameux de la fin du 20ème.

    RépondreSupprimer
  27. C'est une burqa de nuit, qu'elle porte la fille de la photo, non?

    RépondreSupprimer
  28. Tient c'est cadeau pour ton samedi soir !
    http://actualite.aol.fr/actualite-politique/sarkozy-largement-en-tete-au-1er/article/20090620020308696724556

    RépondreSupprimer
  29. "Béni soit celui qui n'ayant rien à dire s'abstient d'en donner la preuve en parole".

    RépondreSupprimer
  30. Mon avis : vous ne pourrez sans doute que le trouver "idiot", peu importe...
    Je n'ai que peu lu les articles des uns et des autres concernant ce "pour ou contre la burka"...
    Je pense seulement que cette question doit être traitée par "qui de droit".... mais en faisant, au préalable, une sérieuse étude sur la question...de façon à ne heurter personne...
    Est-ce un bien, est-ce un mal ???
    allez savoir...
    J'avoue quand même - sans entrer dans d'autres considérations - que ce n'est ni trop joli, ni trop pratique ... mais bon.

    @ Suzanne : la région "Rhône-Alpes", c'est pas comme la Bretagne... mais c'est bien joli aussi...
    et, ma foi, on se fait à beaucoup de choses, il le faut pour cohabiter... on pourrait en dire plus.... ce n'est pas le but de mon com...

    RépondreSupprimer
  31. les clivages sur cette histoire de burqa peuvent être étonnants, des blogs de gauche (ici, le mien, Etiam ou d'autres) se prononçant pour cette interdiction tandis que des blogs de droite, ayant soutenus toutes les dérives autoritaires la refuse.

    Il ne faut pas se laisser intimider par les notions agitées d"islamophobie ou de racisme - qui me font rigoler si elles s'adressent à certains des blogs que je fréquente - mais bel et bien rappeler qu'il faut être ferme avec un usage allant à l'encontre des principes laïcs.

    RépondreSupprimer
  32. Rébus,

    Il y a beaucoup de blogs de gauche qui refusent l'interdiction au nom de la défense des libertés et d'un tas de truc (tous fort valables mais hors contexte). D'où mon billet.

    Jeffanne,

    C'est bien l'objet de la commission parlementaire qui va recevoir de larges avis et témoignages.

    GDC,

    Avant de donner ton avis, apprends à rédiger des billets lisibles. Tu comprendras alors ce que j'ai voulu dire ici.

    Gularu,

    Merci.

    Le Coucou,

    Ca doit être ça.

    Franssoit,

    Veux tu dire que tous les curés sont des fioles ?

    RépondreSupprimer
  33. La gauche a longtemps eu peur d'affirmer des choses évidentes par crainte de froisser des individus. Il y a pourtant dans l'idée de gauche des notions de progrès et d'intégration qui imposent de dire non aux particularismes quand ils débordent sur les concepts de règles communes
    [cette phrase, on dirait du Souklaye !!!].
    Bref, je crois qu'enfin on sort de l'angélisme pour revenir à la politique, c'est à dire gérer la vie de la cité !

    RépondreSupprimer
  34. Non Nicolas, mon post n'avais hélas pas pour unique but de faire rire.

    Je crois qu'interdire la burqa aurait au moins 2 ou 3 conséquences néfastes:

    1. limiter la liberté, comme le disent donc tant de gens de gauche. C'est tellement évident que ça ne réclame pas vraiment d'explication. Je soutiens bien entendu le combat des femmes voulant se libérer de cette oppression et je suis sûr qu'il existe des manières efficaces de les aider dans ce combat. Je doute cependant qu'interdire la burqa change d'aucune façon leur condition. Ce serait tout au plus un cache-sexe pour laïques bien-pensants. Ce n'est pas parce que l'oppression est invisible qu'elle n'existe pas. D'où le parallélisme que je faisait avec les clochards qu'on ne saurait voir...

    2. Crisper le débat concernant l'islam, voire susciter des vocations. A mon avis c'est le danger le plus important d'un point de vue politico-social: reconduire cette fameuse prétendue guerre des cultures entre un occident soi-disant laïque convaincu et un orient soi-disant musulman intégriste. On ne peut pas nier que pour beaucoup cette loi serait reçue ou en tout cas décriée comme une insulte envers les musulmans. C'est donner de la nourriture aux lions intégristes.

    3. On ne peut pas exclure de la réflexion l'expérience d'un certain nombre de femmes pour qui porter la burqa est devenu un élément constitutif de leur vie. Sans avoir la chance d'en connaitre (et à vrai dire, j'ai du croiser en tout et pour tout 2 ou 3 femmes sous burqa depuis une bonne trentaine d'années que je vis à Bruxelles (ville multiculturelle s'il en est)), j'imagine qu'une femme qui a passé sa vie sous une burqa aurait du mal à en sortir. Il s'agit de laïcité, non? Donc c'est à elle de choisir. Period.

    A moins d'invoquer des raisons sécuritaires (cf l'interdiction de la cagoule), faire passer une loi contre la burqa me semble toujours faire fausse route. C'est un combat de polichinelles. C'est pas ça qui va empêcher leur oppression, c'est débile de penser une chose pareille. Soit elles l'ont choisi et tant mieux pour elles, soit on les oblige à la porter et effectivement elles ne pourront plus sortir si la burqa se retrouve interdite. Quelqu'un capable d'obliger sa femme à porter la burqa est également tout-à-fait capable de l'enfermer complètement... non?

    Pour conclure mon propos, je dirais que c'est aux musulmans de balayer devant leur porte, pas aux laïques de faire le ménage dans les cultures des autres. A partir du moment où on accepte la présence et l'expression d'autres cultures of course... Autrement dit, je serais prêt à soutenir une telle interdiction à un niveau religieux (émanant des croyants), pas à un niveau légal. C'est ça aussi la séparation de l'Eglise et de l'Etat. La laïcité, quoi.

    Je précise qu'il n'y a aucune hypocrisie dans mes propos. Je serais le premier à prendre du temps pour discuter avec des hommes musulmans pro-burqa pour essayer de les convaincre de l'injustice que ça représente et avec des femmes musulmanes pour les encourager à se libérer. Mais la seule liberté réelle (je me répète) c'est celle qu'on prend soi-même, que ce soit à titre individuel ou collectif.

    Voilà, en espérant vous avoir bien fait rigoler =)

    RépondreSupprimer
  35. Babbeltut,

    Tu fais des commentaires trop long, ça nous oblige à les lire ! Tu oublie le fond : il ne s'agit que d'une commission parlementaire qui sera mise en oeuvre pour étudier...

    "je dirais que c'est aux musulmans de balayer devant leur porte, pas aux laïques de faire le ménage dans les cultures des autres".

    N'oppose pas les laïcs et les musulmans... On peut être laïc et musulman. Et ce n'est pas leur porte, c'est aussi la mienne, mon quartier, mon marché, ...

    RépondreSupprimer
  36. Babeltut : la notion d'une laïcité qui ne s'occupe de limiter les manifestations (pseudo) religieuses, ça me fait beaucoup rire.
    Nicolas a raison tes commentaires sont trop long ET comiques.
    Un deux en un de bon aloi !
    :-))

    [Vive la laïcité qui ne s'intéresse pas de la religon dans la chose publique, youpi !!! Nouveau concept !!!].

    RépondreSupprimer
  37. Nicolas : non, j'ai survolé.
    Mais cette phrase : «c'est aux musulmans de balayer devant leur porte, pas aux laïques de faire le ménage dans les cultures des autres»
    redéfinit la laïcité et je la trouve drôle !!!
    :-))

    [Je suis en journée OFF des blogs !].

    RépondreSupprimer
  38. Pareil ! J'ai rien lu aujourd'hui. Je vais avoir 250 billets à lire, demain.

    RépondreSupprimer
  39. Babbeltut : bel exemple d'à-plat-ventrisme intellectuel et moral, bravo !

    RépondreSupprimer
  40. Deux fois que je suis d'accord avec Didier Goux ! Ca ne me va vraiment pas de vieillir !
    :-))

    RépondreSupprimer
  41. Franssoit, je me coupe les cheveux moi même. Ce qui explique que j'ai à peu près la même coiffure (à chier) que Nicolas.

    RépondreSupprimer
  42. "bel exemple d'à-plat-ventrisme intellectuel et moral"

    A l'égard de qui? Des lecteurs de ce blog?
    Est-ce que c'est se mettre à plat ventre de vouloir considérer et respecter la parole d'autrui (ce qui n'a de sens que s'il ne partage pas mes opinions)?
    Est-ce que ça fait progresser les choses de rester campé droit comme un i dans des jeux d'opposition?

    "[Vive la laïcité qui ne s'intéresse pas de la religon dans la chose publique, youpi !!! Nouveau concept !!!"

    En ce qui concerne la laïcité, il me semblait qu'il s'agissait d'une séparation entre le pouvoir politique et les instances religieuses. Ceci étant valable dans les 2 sens..

    "N'oppose pas les laïcs et les musulmans... On peut être laïc et musulman. Et ce n'est pas leur porte, c'est aussi la mienne, mon quartier, mon marché, ..."

    Tu as raison, j'ai confondu laïcité et athéisme. En fait ça me renvoie à une autre question: qu'est-ce qui remplace structurellement la religion dans nos sociétés laïques et/ou athées? La liberté? le liberalisme? L'individualisme? Mais c'est un autre débat.. ;)

    "Tu oublie le fond : il ne s'agit que d'une commission parlementaire qui sera mise en oeuvre pour étudier..."

    C'est vrai aussi, je m'emporte pour rien... bon je vous laisse entre vous.

    Sinon, désolé pour les longueurs, je crois que je vais plutôt commencer un blog 8)

    RépondreSupprimer
  43. "qu'est-ce qui remplace structurellement la religion dans nos sociétés laïques et/ou athées? "

    La preuve de ton raisonnement tordu : pourquoi veux-tu remplacer la religion ?

    RépondreSupprimer
  44. Bravo pour ce billet simple et direct...je le cite, du coup, dans celui que je publie aujourd'hui.

    Il est amusant de voir qu'on se retrouve, Didier Goux et moi, sur ce sujet, d'accord avec Nicolas J.

    N'est-ce pas l'essentiel ?

    RépondreSupprimer
  45. Lomig,

    Peut-être pas pour les bonnes raisons... Et ce billet a six mois.

    Au fait, qu'est-ce tu fais là à cette heure ?

    Pendant que je t'ai sous la main, je t'ai posé une question dans google buzz.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.