20 novembre 2009

Das Idendidé Nazionale

"A compter du 2 novembre, et durant un mois, les préfets doivent orchestrer un débat dans tout le pays. On attend une réponse à la question suivante : aujourd’hui, que veut dire “être français” ? Un débat typiquement français ? Evidemment. En Allemagne, tout gouvernement qui userait de son autorité pour lancer une discussion de cet ordre se couvrirait de ridicule. D’une part, parce que le concept de nation, qui a été souillé par le nazisme, pèse sur la perception que les Allemands ont d’eux-mêmes. D’autre part, parce qu’en République fédérale, c’est à la société et non à l’Etat qu’il appartient de se pencher sur une telle problématique."

C'est un journal Allemand qui le dit et c'est repris par Courrier International


"La question nationale arrive à point nommé pour détourner l’attention des affaires à répétition, de la dette publique et autres sources de malaise. Mais le président court le risque de fabriquer une opposition entre nation et immigration et de dresser Français et immigrés les uns contre les autres. "

Allez ! On fonce lire !

10 commentaires:

  1. Quand un "footballeur" originaire de la région parisienne qualifie l'équipe de France et que sa mère est de la Martinique et son père de La Désirade (dépendance de la Guadeloupe), doit-on se sentir Français, sachant que le même soir, quelques heures avant, une joie plus importante a envahi une grande partie de la population française qui soutenait AUSSI l'équipe de foot d'Algérie ?

    C'est hors sujet ?

    RépondreSupprimer
  2. ah ben bravo ! les casques à pointe qui viennent nous donner des leçons maintenant !

    RépondreSupprimer
  3. Gaël,

    Déclarons la guerre.

    Fabien,

    Oui, c'est hors sujet : le sujet est comment la presse Européenne voit le débat en France. Désolé, mais j'ai déjà fait deux billets sur ce match...

    RépondreSupprimer
  4. Etre français, ce n'est pas seulement encourager les bleus ? Ah bon !

    RépondreSupprimer
  5. Yann,

    Il faut aussi boire des verts.

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas,

    sur touiteur, il faut suivre @ilomai de Stuttgart qui donne toutes les bonnes infos sur l'identité à la sauce allemande. elle se couche tôt, à l'heure où tu es encore à La Comète en général… pour se connecter dès 6h en semaine.

    RépondreSupprimer
  7. Bon, il va vraiment falloir que je trouve un stylo pour compléter ce tableau fait par la presse européenne. C'est quand même pas des shleuhs qui vont nous dire comment qu'on doit être français, non ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  8. Courrier International ? C'est un journal?

    RépondreSupprimer
  9. Encore un qui a bien appris sa leçon de petit post-moderne. Bravo.

    Et pareil que pour l'Algérien du billet suivant : qu'il s'occupe de son cul, le fridolin : des "amis du désastre", on en a déjà à pleins baquets, on n'a pas besoin qu'il la ramène.

    RépondreSupprimer
  10. Didier,

    Oui. Non. Enfin, peut-être.

    DPP,

    Oui, tu devrais lire...

    Poireau,

    Au boulot !

    Fabien,

    Je ne vais pas ajouter un follower, j'en ai assez... A force de voir passer des flux, vous oubliez le reste ! L'information et l'analyse.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.