18 novembre 2009

Dégelée Royal


Extrait de mon dernier billet : « Pas plus tard qu’hier, j’ai fait un billet à charge contre Ségolène Royal. Ses partisans sont venus becs et ongles pour la défendre. Tout ce qu’ils ont réussi à faire, c’est me motiver pour faire un nouveau billet (d’ailleurs il faut que je conserve cette phrase pour introduire mon prochain billet). »

C’est chose faite. Voila le prochain billet.

J’ignorais qu’il existait encore tant de fans de Ségolène Royal. Ils ne sont pas objectifs. D’ailleurs, leur principal argument contre moi est que je ne suis pas objectif. Je vais leur avouer : non, je ne suis pas objectif, je tiens un blog politique engagé. S’il fallait être objectif, on aurait du mal à faire de la politique.

Ils ne sont pas objectifs car l’autre argument qu’ils utilisent : « qui d’autre que Ségolène Royal est capable de battre Nicolas Sarkozy aux prochaines élections présidentiels ? » Ils ne sont pas objectifs car la seule question à se poser pourrait être « qui pourrait battre Nicolas Sarkozy… ? ». Je n’ai pas la réponse mais je suis intiment (et objectivement…) convaincu que Ségolène Royal n’en est pas capable. Ils sont convaincus du contraire. C’est bien pour eux, ça leur laisse de l’espoir, mais ça ne fait pas une stratégie politique viable.

Je vais aussi répondre à mon collègue et néanmoins ami Juan, de Sarkofrance, qui, dans son annexe, se demande « Est-il difficile d’être segoliste aujourd’hui ? ».

Je pense que oui. Mais il dit surtout « Ségolène Royal ne parlait pas au cercle parisien. Elle parlait au peuple. » Cette dernière phrase semble tronquée. En fait, elle parlait d’elle-même au peuple. Elle parlait d’elle-même.

Je me bats presque au quotidien contre la manière dont Nicolas Sarkozy a fait évoluer la République avec cette hyperprésidentialisation. Je crois qu’il faut qu’on cesse avec ce mythe de l’homme providentiel. Or toute la stratégie de Ségolène Royal est de passer pour la femme providentielle. Ca n’est pas ce que je veux pour mon pays, pour mon parti, je veux qu’il démontre qu’il est capable de démontrer ses compétences à gérer l’état.

En outre, avant de passer pour l’homme providentiel, Nicolas Sarkozy avait réussi à convaincre une large partie de son parti qu’il l’était. Ségolène a convaincu 29% du PS (selon la police, 50% selon les manifestants).

Ségolène Royal, en une petite intervention suivie de quelques passages télévisés arrive à foutre en l’air tout le travail mené pour démontrer la capacité des gens à travailler. Si je la croyais capable de gagner un deuxième tour, je la suivrais avec entrain car il faut bien récupérer le pouvoir pour changer la gouvernance mais je ne l’en crois pas capable.

Elle incarne à peu près le même style que Nicolas Sarkozy, ce que nous voulons combattre.

Je vais citer un seul exemple, fourni dans en commentaire par Flèche. « Avec le pass contraception Ségolène Royal s'est comportée une nouvelle fois en réelle opposante au gouvernement et à la politique pratiquée par ce dernier. Evidemment elle sait très bien utiliser les medias et communiquer et c'est un point commun avec N.Sarkozy. »

Je note qu’elle a communiqué pour elle, pas pour son parti. Je ne suis pas intervenu à propos de ce « pass contraception » car on rentre immédiatement dans l’affectif (« ces pauvres jeunes filles qui se retrouvent en cloque… ») sans regarder au-delà.

Ségolène Royal a montré qu’elle avait pris une décision toute seule, sans concertation, pour préparer un coup politique, comme Nicolas Sarkozy, par exemple quand il imposait la lecture de la lettre de Guy Moquet…

En outre, par cette décision, elle signe l’acte de mort du planning familial (la bonne décision à prendre aurait été de se battre pour l’augmentation de son budget) et prend acte d’un transfert de compétence entre l’état et la région, mettant à mal, au passage, la solidarité nationale, au moment même où Nicolas Sarkozy prend, tout seul ou presque, la décision de torpiller une des principales ressources des collectivités locales.


Laissons tomber, un peu, les bons sentiments…



48 commentaires:

  1. Très bon billet, très juste. Sur tout. Sur Royal. Sur notre non objectivité assumée. Sur le reste.

    Royal est une Sarkozy de gauche, utilisant les mêmes ficelles, et avec ce même égo insupportablement surdimensionnée...
    Je pense aussi que si Royal est la candidate de la gauche, elle ne sera pas capable de rassembler. Son camp déjà, mais au delà de ce dernier : les déçus du Sarkozysme auront du mal à voter pour elle dans un cas de second tour...
    Je parle aussi pour moi

    Bonne journée (bon courage)

    RépondreSupprimer
  2. FalconHill,

    Merci ! Et ne loupe pas mon billet précédent (sur les blogs politiques), ton avis pourrait intéresser la personne concernée.

    Pour SR, oui. Mais comme je dis, NS avait eu l'intelligence de verrouiller l'UMP avant de se faire détester par une partie de la base...

    RépondreSupprimer
  3. C'est une décision régionale, pour une région qui n'a pas de centre de planning familial semble-t-il.
    Donc...

    RépondreSupprimer
  4. Royal = Sarkozy
    Sur un point (primordial) vous avez tort.
    Sarkozy a profité (provoqué) la mort politique de tous les autres prétendants notamment Juppé et Villepin. Cette qualité de "tueur", Royal ne l'a pas utilisé pour être candidate.
    Il y a donc une énorme différence entre les 2 (pour l'instant)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne peux pas nier que je prends un certain plaisir à voir Royal et Peillon se taper dessus ; vu l'état dans lequel est la droite ou plutôt ce qu'il en reste, ça nous fait des vacances divertissantes.

    Je suis d'accord avec l'idée générale de ton billet et aussi avec le commentaire de FalconHill : si je ne m'interdis pas de penser qu'un candidat PS a une chance de m'intéresser davantage qu'un second mandat sarkozyen au 2e tour, il est totalement exclu que ce soit Royal.

    Et pour rebondir au passage sur ton précédent billet, j'inclurais bien Bayrou dans ce mythe de l'homme providentiel. Son image de lider maximo et la couleur politique "rose sympa" qu'il tente de donner au MoDem sont effectivement deux erreurs stratégiques majeures à mon avis.

    RépondreSupprimer
  6. Evan,

    Pour François Bayrou, c'est un peu différent : c'est bien lui qui a créé le parti autour de lui.

    RépondreSupprimer
  7. Tiens, vous avez encore changé d'avatar ? Celui-ci me dit vaguement quelque chose, c'est bizarre...

    RépondreSupprimer
  8. Excellent billet, juste et pertinent.

    Je vais le reprendre dès que j'en aurai le temps.

    RépondreSupprimer
  9. Claudio,

    Merci ! Reprends, reprends !

    RépondreSupprimer
  10. Didier,

    Oui, j'ai eu une déferlante de gonzesses qui sont passées après le repas et qui ont vomi à la vue de la choucroute.

    RépondreSupprimer
  11. La gauche n'assume pas la présidentialisation, nous parle de programme avant le leader, tant que cette question ne sera pas tranché, ce genre querelle se poursuivra jusqu'en 2011.

    Concernant le pass contraception, elle a raison et contrairement à ce que tu affirmes, c'est une décision collective majorité comme l'opposition à part le FN ont voté cette proposition en accord avec l'odre des médecins, chef d'établssement, infirmière etc...
    D'ailleur un sondage ifop 20 minutes d'hier , montre que 67% des francaises sont d'accord avec cette proposition bizaremment très peu relayé.

    Sais-tu combien y-a-t-il de planning familiales en France ?

    Tu lui reproches qu'elle est communiqué pour elle et non pour le parti, tu crois que les autres élus prennent des décisions en consultant le parti.


    La question que tu devrais te poser pourquoi Royal arrive à faire passer ces idées dans l'opinion , opposition à la taxe carbone, pass contraception, alliance avec le modem etc.. alors que le parti en 12 mois n'ont pas réussi à faire émergé une seule idée.

    RépondreSupprimer
  12. Anonyme,

    Ton anonymat te couvre de ridicule alors que tu n'en as pas besoin pour affirmer des âneries.

    La gauche ne veut pas de leader parce qu'elle est la gauche. Tu n'es donc pas de gauche et n'a donc pas de place dans ce débat.

    Concernant le pass machin : non. La communication faite est "Ségolène Royal a décidé". C'est tout, je m'en contre balance.

    "Sais-tu combien y-a-t-il de planning familiales en France ?" : justement, elle n'a rien fait pour y remédier.

    Ségolène fait passer des opinions ? Et alors ? La taxe carbone est passée et le planning familial disparait.

    Elle ne fait rien : elle communique pour sa gueule et le parti perd.

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas: je me rappelle bien avoir écrit quelque chose sur votre avatar, mais je ne sais plus où...

    RépondreSupprimer
  14. Sinon, je suis bien de votre avis, concernant S.R. (mais ce n'est qu'une femme, après tout.)

    RépondreSupprimer
  15. Super le sectarisme des militants du PS, parce que j'affirme et je maintiens qu'il faut un leader, je ne suis pas de gauche et pas de place dans ce débat, Hollande dit la même chose ce matin et beaucoup d'autres le pensent, journalistes, politologues, responsables du PS, mais ils ne sont pas de gauche, donc forcément ils ont tort.

    Le pass contraception est complémentaire du planning qui d'ailleur sont d'accord avec ce dispositif, visiblement tu connais très mal la situation dans le milieu rural,l'UNL est aussi d'accord.

    Seul Royal communique pour ça gueule ben voyons les autres communiquent pour le parti MDR

    Par contre tu éludes cette question :

    Pourquoi le parti en 12 mois n'ont pas réussi à faire émergé une seule idée.

    RépondreSupprimer
  16. Anonyme,

    Ta gueule. Dès que le parti dit un truc, SR prend la parole dans les médias et torpille l'idée.

    Elle a torpillé le 1er mai (juste avant les élections Européennes) en refusant la manif unitaire, elle a torpillé les Européennes en faisant porter le débat sur la possibilité de sa participation aux meetings.

    Ton prochain commentaire sera probablement effacé, un anonyme n'a pas à me dire ce que je dois éluder ou non dans mes commentaires : c'est contraire à ma liberté d'expression. Si en plus tu n'as aucun humour, tu peux aller te foutre (par exemple).

    Suzanne,

    Moi aussi, je suis de mon avis.

    RépondreSupprimer
  17. Et pendant ce temps-là, Kofi Yamgnane rame pour financer sa campagne pour les présidentielles au Togo. (mais qu'est-ce que c'est que ces africains qui nous piquent nos vrais socialistes ? )

    RépondreSupprimer
  18. Nicolas: en tout cas, il est courageux, vu le contexte. Je l'admire.

    RépondreSupprimer
  19. Suzanne,

    Pareil (je n'en parle pas parce que je ne connais pas assez la situation au Togo mais il est assez lié à une partie de la famille qui habite dans son coin) (en Bretagne, pas au Togo).

    RépondreSupprimer
  20. Maintenant l'insulte de mieux en mieux, belle conception de la démocratie et du débat contradictoire, si le PS n'avait pas de projet clair pour les européennes, à part l'anti-sarkozysme primaire que certains ont dénoncé à cette époque c'est la faute à Royal.

    Ensuite tu dis qu'elle torpille les "idées" du parti, pour cela tu t'appuies sur son refus de participer au défilé du 1er mai parce que elle a préférée défilée au coté des salariés d'Heuliez dans sa région jusqu'a preuve du contraire ce n'est pas une idée.

    Pourrais-tu citer une idée concrète que le PS a faite qu'elle a torpillée, j'ai hâte de le savoir, merci.

    RépondreSupprimer
  21. Où vois tu une insulte ?

    Et tu as mal lu mon précédent commentaire.

    RépondreSupprimer
  22. Et je résume : elle torpille toute prise de position du PS depuis qu'elle a été élue, fin 2006, pour être candidate.

    Ton prochain commentaire sera effacé. Tes prises de positions ne seront lues que par moi, de toute manière. Tu ne convaincras personne.

    RépondreSupprimer
  23. « La gauche ne veut pas de leader parce qu'elle est la gauche » ?

    Tout de même, tout de même : Jaurès, Blum, Mitterrand, tout ça...

    (Sans parler de ce bon Thorez chez nos amis staliniens.)

    RépondreSupprimer
  24. Didier,

    Vous tombez dans la plaisanterie que j'ai faite pour l'autre andouille...

    RépondreSupprimer
  25. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  26. Tu es aveugle et TRES CON. Ce week end, une réunion d'EAG a eu lieu avec différents travaux : j'en ai suivi quelques uns dans le blog de Dray.

    En a-t-on parlé dans la presse ? Non. On a parlé de Ségolène Royal.

    C'est systématique. Donc le grand public n'est jamais au courant des idées avancées par le PS.

    J'avais prévu : j'efface.

    RépondreSupprimer
  27. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  28. (mode hs on) je comprends ta lassitude quand tu dois te battre contre l'anonymat ambiant de celui qui te prouve par 1+1=3 que tu es con, n'as rien compris, et en plus est un affreux censeur...

    Je comprends, et soupire avec toi... (et te permets de supprimer mon commentaire...)
    (mode hs off)

    RépondreSupprimer
  29. Quel est le rapport avec Hamon ?

    Je viens de te citer une idée concrète, celle sortie Dray sur son blog.

    Je ne réponds plus : j'ai mieux à faire que de causer avec un anonyme aigri.

    RépondreSupprimer
  30. Bonjour Nicolas,

    J'avoue que pour une fois, le billet m'a déçu. Non sur Ségolène Royal, on peut partager l'idée qu'elle ne semble pas actuellement être en mesure de faire gagner la gauche en 2012.

    Non, ce qui me déçoit, c'est de te voir reprendre l'argumentaire de Luc Chatel contre le pass contraception. D'abord, voir l'article dans Le Monde, le Planning Familial soutient la mesure. Ensuite, c'est faire peu de cas de son action que de croire que la distribution de 1 400 chèques pour aller voir un médecin généraliste puisse remettre en cause son activité.

    RépondreSupprimer
  31. Peillon a raison, le cas Ségo relève de la psychiatrie. Elle est restée bloquée dans sa tête en 2006 lorsque qu’elle reçu l’aval de son parti. Hélas, tout ce qu’il s’est passé depuis elle l’oubli systématiquement !
    Son programme libéral des présidentielles, son échec essentiellement dû à sa personnalité, son lobbying forcené pour garder la main sur le PS…
    Elle reste persuadée d’être l’incarnation libératrice de ce pays. C’est une grande mythomane en fait. Son cas serait presque anodin et risible s’il n’entrainait pas ce qui ressemble à des hallucinations et des crises d’hystéries collectives.

    RépondreSupprimer
  32. David,

    Non, je ne critique pas de manière absolue la mesure ! Tu n'as lu qu'une partie de mon billet...

    Tu as oublié :

    1. Elle a murement préparé un coup politique balancé quelques jours avant son arrivée à Dijon.

    2. Elle prend acte d'un transfert de compétence.

    Je ne dis pas, par contre, qu'il ne pourrait pas être du ressort des infirmières scolaires d'assurer des fonctions du planning familial (par exemple).

    Ne critique pas pour critiquer...

    Gwendal,

    Ne délirons pas sur le volet Libéral du programme de Ségolène Royal. Par exemple, elle avait une mesure pour aider les PME à avoir aux accès aux marchés publics. C'est très libéral mais ça ne choque pas mes valeurs de gauche.

    Pour le reste, on est à peu près d'accord.

    RépondreSupprimer
  33. Pas lu les commentaires.
    Beau billet, belle analyse !

    Je reste convaincu que Ségolène a pu atteindre les 47% d'une part à cause d'une partie de l'électorat pour qui c'était "tout sauf Sarkozy" et pour le reste grâce au pacte présidentiel qui renfermait quelques bonnes idées (mais pas toutes !).
    Aujourd'hui, je n'entends toujours pas parler de programme et surtout, je n'entends aucun candidat proposer la dissolution d'une partie du rôle du président et ça m'énerve.
    Comme tu le dis si bien, ça ne sert à rien de continuer à la mode Sarko !
    :-)))

    [Si j'ai le temps, je lirais les commentaires. A moins que tu ne fasses un résumé ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  34. Sur le pass contraception, heureux de voir dans ton commentaire que s’est plus le « coup médiatique » que la mesure qui t’as agacé. Après, c’est le « elle signe l’acte de mort du planning familial » qui m’a dérangé. Pour le transfert de compétence, ça se discute. Le fait d’utiliser la « compétence générale » accordée aux régions ne signifie pas accepter un transfert. Huchon en IDF, en accord avec toute la gauche, utilise 4 % de son budget par ce biais pour s’occuper du problème urgent du logement tout en dénonçant le désengagement de l’Etat. Mais c’est un autre débat.

    RépondreSupprimer
  35. je suis d'accord avec toi sur Royal et le reste, au demeurant tu devrais écrire plus de billets politiques ! :-)

    RépondreSupprimer
  36. Bonsoir Nicolas, vous êtes membre du PS ? Ou vous êtes tout simplement un blogueur qui est de gauche ? Je vous avoue que je trouve que vous avez beaucoup de courage, tenir (apparemment) trois blogs à la fois, prendre à défaut certains politiques de droite ou de gauche, oui, franchement, bravo pour votre énergie.
    Personnellement, j'avais en 2006 pris ma carte au ps, personnellement j'ai soutenu Ségo, assisté au meeting de villepinte, puis celui de hollande qui bataillé contre l'ump puis enfin j'étais à disney land (heu, non je veux dire à charlety). J'ai bien cru que la gauche allait passer mais apparemment, heureusement que c'est NS qui est passé parce que sinon qu'est-ce cela aurait été avec ségo
    Bon courage à vous en tout cas, car il en faut dans ce monde

    RépondreSupprimer
  37. oui, je le répète "qui, à part elle pourrait faire gagner la gauche ?". Oui, elle vous parle là où vous ne l'attendez pas, alors vous l'assimilez à Nicolas Sarkozy, en cela vous dites juste que vous trouvez qu'elle a la poigne nécessaire pour affronter cet adversaire-là. Voudriez-vous qu'elle se laisse narguer et humilier par ce petit lieutenant qu'est Peillon, aidé par le roitelet Bergé... ? Non. Il lui faut d'abord reprendre les rennes, et elle le fait, tout simplement. Mais elle est femme, que n'éructerez-vous encore pour l'enfoncer... alors que, si elle avait été homme, vous auriez applaudi... j'ai trop l'habitude... et vous ajouterez que vraiment c'est trop facile d'invoquer le machisme et la misogynie de la société... C'est cela oui...

    RépondreSupprimer
  38. la politique est une affaire de discrimination. On a qui à gauche pour prendre la relève de Sego ? Ben... euh...

    RépondreSupprimer
  39. J'aurais du refaire un billet sur Ségo, ce matin, pour avoir plein de commentaires.

    Juan,

    La relève de quoi ? D'une candidature pour un nouvel échec au second tour ?

    Lucia,

    Elle peut reprend les Rennes, mais c'est Guingamp qui a gagné la coupe...

    RépondreSupprimer
  40. Oups. Clic par mégarde.

    Lucia,

    Ca n'a rien à voir avec de la misogynie. C'est justement quand ses fans tiennent ce genre de propos qu'elle parait encore plus ridicule !

    Dominique,

    Merci ! Je ne suis pas membre du PS. C'est la formation dont je me sens le plus proche et qui, je pense, devrait être en position de fédérer toute la gauche. Mais à part ça, je suis probablement à cheval entre les Verts et le PdG...

    DPP,

    Je ne fais que ça !

    David,

    Oui et non. Mais Huchon fait la même chose que les autres régions socialistes... Pas Ségolène Royal. Et on peut difficilement comparer la contraception à l'immobilier...

    RépondreSupprimer
  41. Poireau,

    Le problème avec Ségolène Royal c'est qu'on parle plus d'elle que de programme. Or, tu as raison, le pacte présidentiel était très bon.

    RépondreSupprimer
  42. Merci pour votre réponse, perso, je suis un peu paumé aujourd'hui quand même avec le PS. Aux européennes j'aurai voté vert mais malheureusement j'ai hélas raté l'horaire des urnes.

    RépondreSupprimer
  43. Dominique,

    Je n'aurais pas voté vert (je ne dis pas que je ne le ferais pas un jour), ça brouille le message qu'on veut faire passer : si on veut une gauche forte, on ne va pas voter pour ceux qui essaient de la torpiller même si on est en conflit avec son propre parti...

    RépondreSupprimer
  44. c'est gentil, mon ptit Nicolas, de venir me rejoindre ! je me sentais si seul...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.