13 novembre 2009

Tout devient possible, mais le droit d'inventaire

L’indispensable Elmone nous propose une chronique de Lionel Jospin dans Le Monde. François Fillon aurait été impertinent !

« Priorité à l'emploi ? 900 000 chômeurs de moins, 35 heures mises en œuvre et emplois-jeunes multipliés. Croissance économique ? Constamment soutenue et supérieure à la moyenne européenne. Rétablissement des grands équilibres ? Baisse des déficits du budget et de la Sécurité sociale, et même de la dette par rapport à la richesse nationale. Parité entre les hommes et les femmes ? Inscrite dans la Constitution et introduite dans les scrutins de liste. Lutte contre les discriminations ? Mesures antiracistes et instauration du pacs. Indépendance de la justice ? Scrupuleusement respectée. Sécurité des quartiers ? Création de la police de proximité. Respect des élus locaux ? Contrats de plan généreux et négociés. Immigration ? Politique ferme mais digne. Soutien à la recherche, à l'éducation et à la culture ? Fin des coupes sombres et efforts budgétaires. Obéissance aux règles de la République ? Cinq ans de gouvernement sans scandale et d'administration conduite en transparence, hors de tout favoritisme. »

Les Français devraient comparer les bilans…

Les 35 heures ? Le PACS ? Les emplois-jeunes ?
Promesses tenues.

Travailler plus pour gagner plus ? On ne l’en lasse pas des dernières promesses :







10 commentaires:

  1. J'ai déjà dit ce que j'en pensais chez Elmone, à savoir que si on fait une comparaison des bilans, Jospin sort grand gagnant.
    J'ajouterais, vivement la campagne de 2012 qu'on puisse le rappeler encore et encore...

    RépondreSupprimer
  2. Stef,

    Il y a le bilan mais aussi le respect des promesses.

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas, c'est d'la choucroute ou d'la tête de veau (votre photo) ? De là où je suis, très difficile de dissocier les deux.

    RépondreSupprimer
  4. C'est, vrai le bilan du gouvernement Jospin est bon, comparé à celui de la droite aujourd'hui. Mais je garde le souvenir aussi d'une gestion prudente de la cohabitation, qui diluait la plupart des initiatives et nous laissait constamment frustrés.

    RépondreSupprimer
  5. Le Coucou,

    Oui. Mais peut-être que la cohabitation avait un bon côté en laissant au Président la place qu'il devrait avoir, dans mon esprit.

    RépondreSupprimer
  6. On ne sait plus si c'est Elmone ou Jospin qui sont biens, finalement !
    Je vote Elmone !
    :-))

    RépondreSupprimer
  7. Je copie sur M.Poireau,je vote Elmone!Je prends aussi les idées de la gauche 35h,Pacs,je mets à la benne, les emplois jeunes (même si, c'était déjà mieux que rien mais pas suffisant à mon sens)et JOSPIN? beurk!

    RépondreSupprimer
  8. Christophe : une choucroute sur une tête de veau, ça s'appelle une photo de Lionel Jospin.

    Sinon, les autres ont raison, il mérite notre respect, ce grand homme d'État : après cinq ans de gouvernement mirifique, de réformes géniales et de gauche plurielle à s'en pisser parmi, il reste le seul à s'être fait bananer au premier tour par un Le Pen. Chapeau bas.

    (Personnellement, c'est le gouvernement Jospin qui m'a fait dire un adieu que j'espère définitif (sauf ramollissement cérébral grave) à la gauche.)

    RépondreSupprimer
  9. Poireau,

    Vive Elmone !

    NR,

    Vive Elmone !

    Didier,

    Faut reconnaitre qu'il a merdé sur la fin...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.