25 novembre 2009

Pour Julien Dray, le PS invente la présomption de culpabilité !

"Si Julien Dray venait à ne pas être poursuivi, d'ici à la fin du mois de décembre, (!), ils se sont engagés à lui donner la tête de liste dans l'Essonne ; Carlos Da Silva lui laissant alors sa place."

A lire chez Guy Birenbaum.

8 commentaires:

  1. voici le commentaire que j'ai laissé là-bas :

    « je suis certain que Guy Birenbaum, dont c'est le domaine de compétence, se souvient de ce qui fut appelé "la jurisprudence Jospin" et qui interdisait qu'entre ou reste au gouvernement quelqu'un qui serait concerné par une affaire judiciaire.

    « on se souvient aussi du bien que cela fit au climat politique en France. et l'on peut mesurer aujourd'hui combien cela manque.

    « c'est injuste pour Julien Dray. mais c'est de la politique, où l'on ne peut guère faire abstraction du climat de suspicion qui entoure la chose politique.

    « la décision se discute sans doute. pas de quoi cependant monter sur ses grands chevaux de redresseur de torts.

    « une fausse bonne question et très mauvais amalgame : personne au PS n'a dit Dray coupable, il se trouve simplement qu'il n'est aujourd'hui pas en position d'être le meilleur candidat - ça arrive à d'autres et des moins politiquement nantis. »

    RépondreSupprimer
  2. Dedalus,

    Tu pourrais raison si la jurisprudence s'appliquait à tout le monde. Quand tu vois les casseroles d'Huchon, par exemple, j'ai un doute...

    En outre, avec Dray, ça sent fort la volonté d'enterrement politique, le PS aurait du faire un geste fort pour marquer son soutien.

    En, il ne s'agit pas du gouvernement mais d'une élection "locale" : on ne peut pas appliquer la suspicion de culpabilité à l'ensemble des élus.

    RépondreSupprimer
  3. je dis qu'on peut vouloir discuter la décision prise, comme on peut discuter toute décision politique qui est un arbitrage.

    mais prétendre que cette décision est une présomption de culpabilité me semble hors-sujet.

    il se trouve qu'après réunion entre les intéressés, dont les débats ont été rendus publics, la position politique de Dray, en raison de ces ennuis judiciaires et de leur impact dans l'opinion, n'a pas été jugé en excellente position pour être le candidat du PS.

    je répète que beaucoup de candidats à une candidature se font recaler pour moins que ça.

    Dray est sans doute très sympathique, il ne s'agit pas d'abord de lui mais d'une élection à gagner et d'une région à gérer.

    RépondreSupprimer
  4. Dedalus,

    On peut discuter longtemps... Mais si le PS fait preuve de division (ce qui est le cas : la presse titre sur le fait qu'il écarte un candidat), le PS ne gagnera aucune élection.

    "beaucoup de candidats à une candidature se font recaler pour moins que ça." : pas Jean-Paul Huchon...

    RépondreSupprimer
  5. sur Huchon, ça ne fait que confirmer mon propos : il ne s'agit pas de faits objectifs, mais de l'appréciation forcément subjective d'une situation politique, qui n'est pas la même pour Huchon (président sortant, affaire judiciaire bouclée, peu d'impact médiatique, bon bilan, poids politique dans la région, etc..) et Dray.

    encore une fois, je ne dis pas que l'arbitrage était le bon, je dis qu'il est évident que la situation politique de Dray, en raison de ses ennuis judiciaires, n'est pas des plus confortables et méritait que la question de sa candidature fut posée.

    je suis d'ailleurs tout à fait persuadé, parce que c'est un homme politique aguerri, qu'il est lui-même d'accord avec ça...

    RépondreSupprimer
  6. Tu es sûr que c'est terminé pour Huchon ?

    Je dis, quant à moi, qu'il aurait été plus honnête, plus sympathique, plus politique, de désigner Dray et de laisser ce dernier annoncer : "si mes ennuis judiciaires ne sont pas terminés à tel date, je me retirerai en faveur de ...".

    Regarde la Google News maintenant : Dray est en Une (car il est défendu par Valls, je vais donc changer d'avis sur ce gugusse).

    RépondreSupprimer
  7. Je viens de lire chez Guy. C'est affligeant... Pauvre Parti Socialiste...

    RépondreSupprimer
  8. Merci de ta compassion. Tiens ! Je te préviens : le titre de mon prochain billet sera "l'affaire Dray fuse".

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.