06 novembre 2009

30 mois en Sarkofrance

En triturant Twitter dans le métro, ce matin, je découvre que ça fait, jour pour jour, deux ans et demi que Nicolas Sarkozy a été élu Président de La République. Deux de mes collègues blogueurs en font un bilan, Sarkofrance et… Jean-Louis Bianco.

En fait, ce dernier signale un document de bilan rédigé par les députés socialos. Je vous invite à le lire... :

-         le président du pouvoir d’achat : politique fiscale injuste, 20 nouvelles taxes, aucun coup de pouce au SMIC, un RSA sans moyen, …
-         le président de la refonte du capitalisme : 360 milliards mobilisés sans contreparties, 12 milliards de cadeaux aux banques, pas d’encadrement des stocks options, rémunérations, retraites dorées, … Désindustrialisation (Arcelor-Mittal, Continental, Molex, …),
-         le président du modèle social français : suppression de 25000 postes d’enseignants, disparition des Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficultés, parité du financement public-privé au mépris de la laïcité, franchises médicales, « vente à la découpe des missions de service public dans la loi Hôpital Patients Santé Territoires », fiscalisation desindemnités journalières pour les accidents du travail, travail du dimanche, fiscalisation des indemnités journalières pour les accidents du travail, possibilité de travailler jusqu’à 70 ans et de cumuler un emploi avec la retraite, torpillage du « pole Emploi » et augmentation en masse du chômage, déficit record de la Sécurité Sociale,
-         le président de la République irréprochable : Audiovisuel public sous tutelle, avec la nomination et la révocation des présidents de France Télévisions et Radio France, François Pérol, proche collaborateur, à la tête du géant bancaire issu de la fusion entre les groupes Caisse d'Epargne et Banque populaire, tentative avec son fils Jean à la tête de l’EPAD…, Projets de loi adoptés pour servir l’unique intérêt des « amis du Fouquet’s », comme celui sur la libéralisation de jeux en ligne, Fichiers liberticides comme Edvige, arrestation de journalistes, partie civile dans l’affaire Clearstream, le président des droits de l’homme : destruction de la jungle de Calais, renvois de clandestins afghans dans leur pays en guerre, rafles de clandestins à la sortie d’écoles, délit de solidarité, Soutien sans conditions aux dirigeants africains, tels que Muammar Khadafi en Libye, Ali Bongo au Congo ou Dadis Camara en Guinée, secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme supprimé au bout de deux ans, …

Sarkofrance, quant à lui, note que « A mi-mandat, Nicolas Sarkozy ne convainc pas grand monde, sauf son carré de fidèles. Et à droite, le soutien est par défaut, et non par adhésion ». C’est peut-être le plus grave : Nicolas Sarkozy entend gouverner tout seul, sans écouter sa majorité, la majorité élue par les Français. « Sarkozy avait gagné sur les valeurs. Trente mois plus, ces dernières sont bafouées. » Le réquisitoire est accablant.

Juan, Jean-Louis, il nous reste du boulot.



16 commentaires:

  1. Son blog s'appelle "de près de loin", c'est parce qu'il est équipé de lunettes Afflelou ?
    Bon, je retourne lire !
    :-))

    RépondreSupprimer
  2. Le président de la démocratie ?
    J'ai entendu ces jours-ci que quand il est venue en France la première fois, Obama, en bon président démocrate, a demandé à l'Elysée de pouvoir rencontrer l'opposition. Il a eu droit à un refus de Nicolas 1er !
    :-))

    [La liste des ratés commencent à être longue, juste pour 2 ans et demi ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas : du sérieux ? Ah… Je vais voir si j'ai ça en stock ! :-))

    RépondreSupprimer
  4. Encore 2 ans et demi de ratés...

    RépondreSupprimer
  5. Ah, le chouette bilan! Si la seconde partie du mandat est à la hauteur, il va disparaître d'un coup, effondré comme un trou noir d'ici 2012.

    RépondreSupprimer
  6. Le Coucou : bel exemple de wishful thinking ! À part peut-être DSK, je vois mal, pour l'instant, qui pourrait empêcher Sarkozy de nous infliger la deuxième couche.

    RépondreSupprimer
  7. Le Coucou,

    Tu es optimiste.

    Didier,

    Tu (si je puis me permettre occasionnellement) es pessimiste.

    RépondreSupprimer
  8. @Didier: oui!
    @Nicolas: oui!
    Ça ne mange pas de pain.

    RépondreSupprimer
  9. d'accord avec le coucou, y a pas de mal à se faire du bien
    J'ai entendu hier soir encore cet a... de Lefebvre défendre envers et contre tout son bilan, je pouvais pas zapper mais je vous jure : rien que pour NE PLUS JAMAIS L'ENTENDRE CELUI LA je militerai comme une bête à l'horizon 2012... faut plus qu'il choisisse le candidat !!

    RépondreSupprimer
  10. "...qu'ils choisissent à gauche 1 candidat !!" c'est ce que je voulais dire, excusez moi !

    RépondreSupprimer
  11. Osem, Le Coucou,

    J'ai plutôt tendance à partager le pessimisme de Didier ! Ce qui ne m'empêchera pas de faire ce que je peux faire...

    RépondreSupprimer
  12. les bilans sont involontairement très complémentaires ! Oui, il y a encore du boulot...

    RépondreSupprimer
  13. Le bilan est excellent, c'est un fait. Mais il ne faut pas l'attribuer à Nicolas Sarkozy, dont le poids politique est très largement surestimé. En réalité, c'est à son Premier ministre que nous devons ce bilan tout à fait extraordinaire.

    RépondreSupprimer
  14. Yes, Juan, au boulot.

    François, tu crois ?

    RépondreSupprimer
  15. aïe aïe aïe

    Il est vraiment temps que naissent une nouvelle génération de leader en France.

    Il n’est pas possible que DSK soit même candidat à la présidentiel de notre pays! Souvenez vous il y a quelques jours : DSK se disait “inquiète” après la promulgation par le président ukrainien, Viktor Iouchtchenko, d’une loi augmentant le salaire minimum de 11 % au 1er novembre. Alors que le pays est entrain de traverser une grave crise sanitaire, il ne s’est pas inquiété un moment du financement des dispositifs pour faire face à la maladie.

    Nous ne pouvons pas admettre un tel mépris de la population!

    David C.
    david.cabas.over-blog.fr

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.