13 novembre 2009

Travail, famille, nation


J’aime bien utiliser une requête « Google News » pour rebondir sur des mots que j’ai entendus à la radio pour retrouver des informations pour faire mon billet du matin. Cliquez sur l’image pour l’agrandir, vous ne paierez pas plus cher.

Et j’ai trouvé.

Le Figaro nous a mijoté un titre aux petits oignons : « Sarkozy : la gauche a «peur» de l'identité nationale ».

Je croyais que Nicolas Sarkozy était parti à la campagne pour faire dans le Vercors pour parler aux paysans. Non. Il est parti à la campagne en campagne. C’est reparti comme en 2007.

« Je crois au travail, je crois à la famille » « L'identité nationale, ça nous concerne tous ». Ce qu’il y a de bien, c’est que je n’ai pas à agiter mes neurones pour trouver un titre pour ce billet.

Reprenons.

« En découvrant la première mouture de son discours qui mélangeait agriculture et identité nationale, il a décidé de tout changer ». C’est parti pour l’improvisation !

« Un mot «France» qu'il a répété quarante fois. Les mots «fierté», «honneur», «patrie» et «famille» ont également beaucoup résonné. » La gauche a surtout peur de l’Identité Nationale quand elle résonne ainsi.

«La France est un pays où il n'y a pas de place pour la burqa.» On est d’accord ! Mais on fait quoi ? On légifère ou pas ? On parle…

« J'ai supprimé les droits de succession parce que je crois au travail, je crois à la famille » Surtout aux grandes familles pleines d’oseille ? Croire au travail et refuser de taxer les successions : il faut être très méritant pour défendre ça sans être plié de rire. Mais ça n’est qu’un discours, Nicolas Sarkozy parle à la France…

« On ne peut pas vouloir bénéficier des allocations-chômage sans se sentir moralement obligé de tout faire pour retrouver du travail parce que les allocations sont payées par les autres. » Ah ! Le discours sur l’assistanat pour faire plaisir à son électorat. Ces méchants chômeurs qui ne veulent pas travailler mais juste profiter du travail des autres.

« Au passage, il n'a pas hésité à emprunter les expressions du général de Gaulle en parlant du «cher et vieux pays». » Amis Gaullistes, vous êtes rassurées ?

« En baisse dans les sondages et confronté à une remontée du Front national dans les enquêtes d'opinion, Sarkozy a décidé de renouer avec les fondamentaux de la droite. » Ben voila… On y est. Ca va repartir ! Amis de l’ouverture





37 commentaires:

  1. Je crois à la culture, je crois en la liberté d'expression, je crois en...

    RépondreSupprimer
  2. ça étonne encore qui les discours du Nain ??
    Cette capacité à découvrir les affreux danger qui guette le pays (la burqa, l'insécurité, l'assistanat) à la veille d'élections, c'est juste sa douce façon de prendre son électorat pour ce qu'il est une bande de veaux (ça c'est pour nos amis gaullistes, s'il en reste)
    ça m'énerve, putain ça m'énerve.

    Sinon, c'est ici pour aller boire des bières avec Gaël et un jospiniste à la Comète ????

    RépondreSupprimer
  3. Discours on ne peut plus poujadiste, voire pétainiste. Fini le temps de l’ouverture à gauche ( ?), on réattaque les fondamentaux bien glauques de la France d’en bas. Celle qui se lève suffisamment tôt pour avoir le temps de détester son voisin.
    Mais tu vois Nicolas, ce n’est pas tant que le gnome prononce ce genre de discours qui me débècte… Non, ce qui me donne vraiment envie de vomir, ce sont ces millions de français qui accueillent ces propos avec bienveillance et une certaine forme d’espoir.
    Ça, vraiment, ça me fout la gerbe.

    RépondreSupprimer
  4. Gwendal,

    On est d'accord, mais pas d'attaque sur le physique des gens, merci !

    Océane,

    Pareil. Ca discrédite tout le combat.

    OSEM,

    Il faut croire !

    RépondreSupprimer
  5. Les allocations chômage ne sont pas payées par les autres sinon à quoi servent nos retenues sur salaire ? C'est bien parce que tu as bossé un certain temps, défini dans les conditions Assedics, que tu as droit ou NON à des allocations !
    A mon avis et sans vouloir être médisant, ce gars n'a même jamais rempli un dossier de chômage !
    :-))

    [Ça pue son discours, sinon…].

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  7. Gwendal,

    Je vire ton dernier commentaire. Ca discrédite franchement et surtout c'est totalement contraire à mes valeurs de se moquer du physique de quelqu'un. Et c'est en ça que ça discrédite.

    RépondreSupprimer
  8. J'entendais dire sur France info, que ce discours était creux, que l'on n'y apprenait rien de plus, et d'un journaliste de figaro de dire qu'il s'était tout de même prononcé sur la burqua... Contre vents et marrés, ils le défendront jusqu'au bout, quelle mauvaise foi!

    RépondreSupprimer
  9. Oui, ils sont mignons au Figaro...

    RépondreSupprimer
  10. on va pas s'en sortir pfffff.... et le pire c'est que ça va lui permettre de remporter les municipales.
    Parler de l'identité nationale fait toujours gagner les élections

    RépondreSupprimer
  11. les régionales pardon !!!!
    mais à quoi je pense ?

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas: Bravo, pour tous les nain , gnome, nabot, nanoprésident, etc...

    Et oui, pour tout le reste...

    Ah qu'ils sont beaux, les efforts de N.Sarkozy pour ne pas laisser filer vers le FN l'électorat qu'il avait réussi à lui capter.

    Vous avez fait une faute d'orthographe terrible: La gauche a surtout peur de l’Identité Nationale quand elle résonne ainsi. Raisonne, je suppose ? Mais le résonne est vrai: la Gauche ne fait plus que résonner. Pire, elle sonne creux.

    RépondreSupprimer
  14. Suzanne,

    Merci.

    Il n'y a pas de faute d'orthographe mais ma phrase, à la relecture est ratée. Je pensais à la résonance de l'identité nationale.

    RépondreSupprimer
  15. Mais comment on fait quand on a pas de famille ?

    RépondreSupprimer
  16. Poujade ! Pétain ! Poujade ! Pétain ! Pou...

    J'adore ce genre d'incantations psittacistes, de mantras alzheimeriens.

    RépondreSupprimer
  17. On arrête la masturbation et on en fonde une, non ?

    RépondreSupprimer
  18. Le commentaire précédent était destiné à Gularu mais s'appliquera aussi à Didier Goux.

    RépondreSupprimer
  19. Merci, Didier Goux j'ai encore appris un mot aujourd'hui :
    "psittacisme" :répétition mécanique de mots sans en comprendre le sens.
    pourtant, il me semble bien que
    le terme « poujadisme » est utilisé aujourd'hui de manière indistincte pour qualifier certains types de populisme, de corporatisme et de démagogie qui n'ont pas forcément de rapport avec le mouvement initié par Pierre Poujade lui-même.
    Ce terme correspond donc bien au discours , euh.. à la grossière récitation de Monsieur sarkozy...
    Mais peut-être ne faisiez -vous pas allusion à l'évocation de ce "défenseur acharné" du petit épicier? *_*

    RépondreSupprimer
  20. Avec ce type discours il est assuré de ratisser large dans la France réelle, celle qui a une peur bleue du déclassement, mais traite les chômeurs de feignants, et dont le sens de la fraternité ne dépasse que difficilement le cercle familial —mis à part les grands moments d'émotion-spectacle.

    RépondreSupprimer
  21. Le Coucou,

    Je ne sais pas si quelqu'un l'écoute encore... (à part moi pour raconter des trucs dans le blogs). Les gens ne vont-ils pas, au contraire, se lasser définitivement ?

    RépondreSupprimer
  22. Ça doit dépendre de l'importance des extraits diffusés au journal télévisé… que je ne regarde jamais, pour ma part.

    RépondreSupprimer
  23. Moi non plus... Mais j'ai entendu le journaliste de France Info, ce matin, dire que Sarko reprenais ses thèmes de campagne... C'est une indication pour le public.

    RépondreSupprimer
  24. Je suis d'accord avec Gwendal, c'est dommage que certains tombent toujours dans le panneau, j'habite pas en France, et je connais peu la politique francaise, mais je viens sur ce blog parce que le ton est bien, et que je reconnais les maux qui minent la majorité des pays (y compris le mien), c'est à dire la manipulation politique, l'utilisation de la peur et des préjugés.

    Malgré certains utopistes qui croient en une E-democratie, on peut dire qu'on peut se brosser avec ces politiciens.

    RépondreSupprimer
  25. Je ne crois pas en la e-démocratie...

    RépondreSupprimer
  26. La démocratie est un long processus qui n'a pas fini de demander des efforts, des combats, je dirais que nous avons une speudo démocratie, une démocratie d'apparat, Sarkozy, ne se renouvelle pas, il rechante le même refrain sauf que cette fois si personne n'est dupe, la séduction des premiers jours de campagne s'est ternie, le vernis a éclaté reste une surface immonde!

    RépondreSupprimer
  27. Je constate que le Coucou, pour parler de ce qu'il est censé détester, comme vous tous, vient de parler de "France réelle" : comment être trahi par son surmoi...

    En vérité, je ne sais pas si elle est "réelle" ou non, cette France-là. Mais, vous aurez beau tortiller du cul, l'agonir d'injures, etc., il n'en demeure pas moins qu'elle dispose toujours d'une voix par personne, au moment des élections : c'est bête, des fois, la démocratie, hein ?

    RépondreSupprimer
  28. La e-democratie... en tout cas le web contient les seuls média vraiment libres...

    RépondreSupprimer
  29. Dommage, dommage, dépitant, affligeant de lire cet article (au moins en partie) et le pire certains commentaires (notamment Gwendal)...

    Pour mettre les choses au clair, je ne suis pas sarkoziste, pour moi cet homme est faux, démagogiste et carriériste... bref, en clair comme tous nos politiques...

    J'aimerais qu'on m'explique quelque chose ! Pourquoi le mot famille est un gros mot ? Personne n'en a une ? Le but de la vie n'est-il pas de vivre heureux avec celle-ci ? La famille, quelque soit sa forme (monoparentale, marié, pacsé, concubinage), c'est l'entité dans laquelle les gens se sentent le mieux ! On ne peut pas vivre sans celle ci !

    Le travail ? Mais pourquoi dire travail dresse les cheveux sur la tête de certains ???? Travailler, oui ce n'est pas nécessairement drôle, cela peut s'avérer pénible mais c'est nécessaire pour gagner de l'argent afin de vivre mais c'est aussi et surtout un moyen de socialisation.

    La Patrie ??? Ou la Nation, en quoi est ce mal ? N'est ce pas l'endroit, la terre où l'on a ses attaches ? Son village, sa région, bref sa vie ! Un endroit où d'autres partagent le même "héritage", celui du monde grécoromain et de la civilisation judéo-chrétienne ? SI, c'est bien de ceux là que sont sortis "vos droits de l'homme" et tous vos leitmotivs actuels ???? Si...
    La Patrie c'est l'endroit, à l'image d'une maison où tout le monde partage les mêmes us et coutumes, partagent la même façon de vivre quelque soit leur manière de pensée ? Et, tous s sont reliés malgrés les différences de chacun par un attachement à "cet ensemble" que constitue la Patrie ?
    En quoi est ce mal ?

    Facile de rattacher ces mots de travail, de famille et de patrie en rappelant une période troublé pour la France et ainsi jeté l'opprobre sur ces mots, sur ces "richesses" ???

    Allons allons, un peu de sérieux ! Arrètez de monter sur vos grands chevaux !!!!

    La France, même si vous ne voulez pas l'admettre c'est ce pays, fier de ses traditions, de son coté franchouillard !!! En quoi ça vous dérange ??? Si vous pensez que cela ne vous convient pas pourquoi ne pas rejoindre qui convient mieux à vos idéaux ???

    La Nation Française, a été, à la différence par exemple de l'Allemagne, toujours constitué non pas par le sang et la terre, mais par un partage de valeurs, un partage de l'Histoire, ses heures glorieuses comme sombre, des coutumes et une envie de vivre ensemble... ça c'est Charles Maurras qui le disait...

    La France ira certainement mieux lorsque ses habitants auront compris que l'opposition droite gauche est stérile...

    Pour finir, petite citation : "je ne sais rien de plus agréable à l'homme que sa patrie." Ulysse (aux Phéniciens)

    RépondreSupprimer
  30. Roro,

    Votre commentaire est trop long et la ponctuation est à chier. Je ne l'efface pas par pure flemme. La ponctuation est à l'image du contenu.

    RépondreSupprimer
  31. ah ? J'aime ce genre d'argumentation...

    C'est vrai c'est votre blog ! Mais un blog ne sert-il pas à exprimer un, enfin des "points de vue" ???
    A quoi cela sert si après on ne peut pas l'expliquer...

    Et pourquoi autoriser les commentaires si c'est pour les effacer (ou menacer de le faire) ou ne pas y répondre ???

    RépondreSupprimer
  32. Parce que c'est mon espace de loisir et pendant mon loisir, on ne m'impose pas de lecture.

    Tu pourrais commenter en cinq lignes par simple respect pour le taulier du blog.

    Tu as perdu du temps, c'est TON problème.

    RépondreSupprimer
  33. ah, pardon d'avoir cru que l'intérèt de ce blog était l'échange, le débat...

    Tant pis, on ne m'y reprendra plus

    RépondreSupprimer
  34. Ce n'est pas de l'échange, tu nous as fait un monologue, personne ne t'a lu, je m'en fous, c'est ton problème.

    Pauvre type...

    RépondreSupprimer
  35. "Grand débat sur l'identité nationale" ? Certains ont peut-être raison de souligner que tout cela semble en retard d'une époque, celle où la modernité avait encore une "solidité" : http://yannickrumpala.wordpress.com/2009/11/14/%c2%ab-identite-nationale-%c2%bb-un-debat-en-retard-d%e2%80%99une-epoque/

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.