16 novembre 2009

Jospin et les alliances

Je ne voulais pas faire de deuxième billet, aujourd'hui, mais en feuilletant la presse, je tombe sur cet article qui relate l'avis de Lionel Jospin sur l'engueulade entre Ségolène Royal et Vincent Peillon. Un des propos tenus m'a troué le cul. Je n'aime pas critiquer Lionel Jospin (sinon Martin fait la gueule). Mais là, heu...

"Interrogé sur l'alliance avec le MoDem voulue aussi bien par Royal que par Peillon, il a répondu que lui n'avait "pas eu besoin du centre". "J'ai rassemblé la gauche et les écologistes, donc j'ai agi autrement, dans une période antérieure", a-t-il dit."
 
Peut-être qu'avec le centre, il serait passé le premier tour...

Lionel Jospin a néanmoins raison, à mon avis, par la suite : "Le problème du 1er tour du PS, on l'a vu a contrario par l'échec de 2002. C'est le problème de l'unité de la gauche et des écologistes." Mais la manière qu'il a de refuser toute responsabilité dans l'échec du 21 avril 2002 est exaspérante.

18 commentaires:

  1. il est vraiment phénoménal ce Lionel...

    RépondreSupprimer
  2. Lionel Jospin expert électoral:

    1997 : gagne les législatives grâce à des triangulaires FN-droite-PS en nombre suffisant.

    2002 : Fait un très bonne campagne de 2nd tour (parait il ), ignore les signaux des sondages et méprise Taubira qui voulait retirer sa candidature.

    Tous ces faits sont vérifiables bien sûr.

    RépondreSupprimer
  3. le centre n'aurait pas existé sans la collision de deux accidents de l'histoire (sr et ns)

    le centre n'existe que parce que les 2 options disponibles sont aberrantes

    en 2002 au premier tour la gauche fait 10 points de plus qu'en 2007, il a donc raison.

    et le pire est que ça va se repeter en 2012.

    RépondreSupprimer
  4. ben non il a tort politiquement Martin... tu peux tourner le problème dans tous les sens... il n'est pas au 2eme tour

    construire des théories sur des bases "non vérifiése" c'est plus que limite

    RépondreSupprimer
  5. Donc, si je vous ai bien lu, non seulement Jospin a raté son pariage avec les écolos en 20023, mais en plus, depuis, il a paumé les alliances ?

    Et c'est ce guignol à manche à balai dans le fion qu'on voudrait nous donner en exemple ? Ah elle est belle la France, tiens !

    RépondreSupprimer
  6. Didier,

    Z'allez nous fâcher le Martin.

    Les Zautres,

    En 2002, le total de la gauche était 42.89. En 2007, 35,12...

    RépondreSupprimer
  7. En ce qui concerne mon fâchage avec Martin, je crois que le plus gros est fait...

    RépondreSupprimer
  8. Jospin is back... semble t-il.

    RépondreSupprimer
  9. Bah, comme j'y vais, non ptet pas de retour mais bon je suis attaché au bonhomme...

    :)

    RépondreSupprimer
  10. En 97, il a rassemblé la gauch..

    En 2002 son programme n'était plus socialiste... Il n'a pas rassemblé la gauche puisqu'il draguait le centre dès le 1er tour.

    Aujourd'hui, Peillon & co draguent le centre droit avant même l'élection... de vrais génies politiques !

    Jospin devrait la fermer une bonne fois pour toute. Ce qui se passe actuellement est entièrement de sa faute.

    RépondreSupprimer
  11. lenormand, qui n'est pas tendre avec le ps, distribue les bons points à filipetti et... jospin:
    http://partisocialiste.blog.lemonde.fr/2009/11/16/le-revelateur-de-dijon/

    RépondreSupprimer
  12. Tant qu'il n'essaie pas de nous faire le coup du retour, on peut en rire… Il doit lâcher une bulle de temps en temps pour rappeler son existence, au cas où…

    RépondreSupprimer
  13. Même dans la tombe, il n'admettra pas sa défaite. Il y a du VGE en lui. Mais ce n'est pas sexuel. Pauvre Jospin...

    RépondreSupprimer
  14. C'est un peu vain de comparer les époques et les gens !
    Le PS est largement en train de plus couler aujourd'hui alors qu'à l'époque il prenait l'eau. Ça change tout !
    :-))

    [Tiens si j'avais un courage herculéen, je développerais un article sur le formidable avenir instantané du PS mais bon, je vais me reboire un café plutôt ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  15. Poireau,

    Il y a un peu de ça...

    b.mode,

    Je sens que malgré toi, tu l'aimes bien !

    Le Coucou,

    Oui, on peut en rire.

    Martin,

    Vive Jospin !

    DPP,

    Oui, Peillon et autres se plantent lamentablement.

    Stef,

    Oui, on s'y attache.

    Didier,

    Oui, mais il s'agit juste de ne pas rajouter une couche.

    RépondreSupprimer
  16. "Je ne veux pas me mêler de la vie interne d'un courant du PS" nous dit Lionel JOSPIN.
    Inhabituelle et élégante hauteur de vue comme le dit Lenormand du Monde...

    On passe à autre chose à moins de vouloir analyser pourquoi ce cher Lionel change, lui qui trouve ici à parler à des dépités à l'amertume tenace...

    RépondreSupprimer
  17. Il répondait surtout à François Fillon.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.