23 novembre 2009

La pire semaine


La semaine dernière fut une des plus déprimantes pour ce blog, entre les bisbilles entre Ségolène Royal et Vincent Peillon, la main de Thierry Henry dans la culotte d’un zouave à l’identité nationale mal cernée et la nomination d’un poireau Belge comme Président de l’UE.

Herman Van Rompuy qu’il s’appelle. Jamais entendu parler. Il a fallu que je fasse une recherche Google pour retrouver son nom. Trois jours après sa nomination, il n’est déjà plus dans les google news. L’Europe Politique était déjà morte, je ne vois pas l’intérêt de la tabasser encore plus. Si nos braves dirigeants avaient voulu relancer une chance à l’Europe, ils auraient désigné un type avec plus de charisme qu’une crassostrea gigas, hermaphrodite cyclique.

On aurait aimé un type ou une nana derrière laquelle on pouvait se sentir Européen. J’imaginais qu’ils allaient nous ressortir une vieille gloire à peu près connue par tous les peuples. On aurait pu l’écouter. Il nous aurait dit « Vive l’Europe », on aurait commandé une nouvelle tournée. Non. Un inconnu.

L’Europe Politique aurait pu renaître, un nouvel espoir apparaître. Non. Elle a été définitivement carbonisée par l’imposition d’un inconnu. L’Europe Politique est morte. L’Europe libérale a gagné. Il y a une quinzaine de jours, on célébrait la chute du mur de Berlin. Je me demande, finalement, si cette dernière n’a pas signifié la fin de la construction Européenne.

Je me fous de la main de Thierry Henry, fut-elle la main au panier de crabe. Marine Le Pen a déclaré hier soir, sur RTL, qu’on ne pouvait être fiers de cette France de tricheurs. Nicolas Sarkozy a voulu relancer le débat sur l’Identité Nationale, le Front National l’a saisi au vol. Marine Le Pen me parait plus douée que son père sur certains points. Notamment, elle arrivait parfois à passer pour moins à droite que ses interviewers qui tentaient de la pousser dans ses derniers retranchements avec toute la fierté du spécialiste de l’interviewage radioscopique sans jamais y réussir.

J’espère que le Front National va piquer des voix à l’UMP. Je vais me la jouer à la Mitterrand.

Reste donc Ségolène Royal et Vincent Peillon. Ce qui m’attriste, dans les blogs, c’est qu’on a vu renaître les ségolatres de la grande époque, des tauliers de blogs et des commentateurs mal avisés qui continuent à la défendre sans prendre le moindre recul. On se fout de savoir si elle a bien fait ou non de se pointer à Dijon. Il faut parfois savoir la mettre en veilleuse. Elle représentait 29% du PS au dernier congrès. Si Peillon lui en pique une partie, elle va descendre à moins de 20%. Peillon va se rabibocher avec Martine Aubry qui a réussi à profiter de la situation pour vaguement se placer au dessus.

J’étais scié en écoutant le journal de France Info, ce matin. Une des principales informations était le discours de Martine Aubry devant le congrès des jeunes socialistes en peau de lapin. C’est rare qu’elle fasse l’actualité !

Dans chaque billet où je critique Ségolène Royal ou Nicolas Sarkozy (pour des raisons bien opposées, ne nous y trompons pas !), je dis qu’il faut cesser la présidentialisation du régime, qu’il faut remettre le Parlement au centre du régime, passer à la Sixième République, donner de l’importance au Gouvernement, au Premier Ministre, …

Bref : cesser de chercher un leader charismatique mais remettre les idées, les programmes, les projets, … sur la table.

Comment vouliez-vous, dans ces conditions, un billet sur la nomination de Herman Van Rompuy à la Présidence de l’UE, en fin de semaine, en gueulant parce que ce n’est pas un leader charismatique ?

La pire semaine, vous disais-je !



19 commentaires:

  1. Prems ?
    J'ai été à Bruxelles au mois d'août, j'ai trouvé la ville très sale mais si elle reste très belle (enfin son coeur) car certains quartiers éloignés du centre ville semblaient terriblement pauvres. (vu en prenant le train du parlement européen qui nous a ramené au centre ville).
    Sinon, pour clôturer sur ce Herman Va Ronfler, c'est encore un type que l'on va devoir payer pour ?

    RépondreSupprimer
  2. Dominique,

    Je vais tous les deux ou trois ans à Bruxelles. Sale n'est pas le qualificatif que j'utiliserais. "Gris", peut-être ?

    Oui, on va devoir payer.

    Stef,

    Celle-ci sera donc forcément meilleurs !

    RépondreSupprimer
  3. Comment l'Europe politique pourrait-elle être morte puisqu'elle n'a encore jamais commencé d'exister ?

    RépondreSupprimer
  4. Didier,

    Admettons juste qu'on y a cru un moment...

    RépondreSupprimer
  5. Sur la présidentialisation du régime, l'exemple Van Rompuy donne, je trouve, un éclairage bizarre...

    Si le président de l'UE avait été élu au suffrage universel, peut être aurions nous pu espérer une personne plus charismatique, ayant plus d'allure... N'est il pas le résultat d'une logique d'appareil ?
    Enfin, c'est mon modeste avis...

    Sinon oui. C'était une triste semaine la semaine dernière... Même les caves étaient vides ce weekend pour le primeur... Soupir...

    RépondreSupprimer
  6. @Nicolas : cool, un lien qui vaut de l'or ! merci numberwan !

    RépondreSupprimer
  7. Le 6 décembre prochain, dans les rues de Metz et de Nancy, je me demande si Saint Nicolas - ici, Saint Nicolas c'est vous, pas l'autre clown... - ne serait pas mieux avisé de lancer aux enfants bien sages non plus des bonbons acidulés ou mous mais des pots de moutarde.

    RépondreSupprimer
  8. FalconHill,

    Faut trouver un juste milieu... Et ce n'est pas facile !

    Rimbus,

    Vu ton activité ce mois-ci, j'ai eu un peu de mal ! Au boulot, bordel !

    RépondreSupprimer
  9. Courage Nicolas. Il y a une petit rayon de soleil dans la semaine, Martine Aubry s'est décidée hier à faire de la politique. Pourvu que cela dure.

    RépondreSupprimer
  10. Coupé du Net, je m'en fous d'autant plus, de cette Europe là.

    Le débat Royal-Peillon m'énerve, c'est toujours la même rengaine, jamais constructive.

    Le foot: la France a gagné, point. Les italiens, super-tricheurs, sont champions du monde et personne ne leur fait de remarques sur les buts marqués suite à des fautes imaginaires. Voyons la suite ou votons pour la vidéo!

    RépondreSupprimer
  11. Homer,

    Pour le truc Royal-Peillon, au moins, c'est à l'intérieur d'une motion, qu'ils se battent.

    Pour le foot, on le disait encore avec les collègues à l'instant !

    RépondreSupprimer
  12. Depuis 2002 ... les pires semaines s'enchainent.

    @ +

    Bésitos

    RépondreSupprimer
  13. Je ne suis pas d'accord sur un point essentiel : si vous ne connaissez pas Van Rompuy c'est de votre faute ! Les français sont tellement franco-français qu'ils ignorent tous de leurs voisins. Bon sang, c'est le premier ministre belge et vous devriez le connaitre, point. (je suis sérieux).
    Ce qui est amusant, c'est qu'ils cherchaient un gars capable de tenir la route face à 27 responsables jamais d'accord entre eux, ils sont donc tombés d'accord sur le chef de la Belgique ou c'est le bordel en permanence !
    Surtout, on rappelle que Van Rompuy (prononcez Rompeuille) n'est pas notre président européen. Il représente les 27 chefs d'états ou premier ministre et parlera en leur nom. Une sorte de pouvoir parallèle et concurrent des députés européens qui sont nos élus, eux !!!
    :-)))

    RépondreSupprimer
  14. Eric,

    Ca va être comme ça jusqu'en 2017 ?

    Poireau,

    Non, c'est un sinistre inconnu, il avait d'autres dirigeants "étrangers" plus connus.

    RépondreSupprimer
  15. srjyzent vimax, bRgGALs sjgs67j [url=http://vimax3-4.com]vimax[/url] siuisuios ascasff buy vimax pills fwefwefwefwe vimax pills ohwohow8 [url=http://vimax3-4.com]vimax pills[/url] iugiaiu

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.