01 novembre 2009

Julien Dray, candidat !


« Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, a estimé dimanche à propos de la candidature de Julien Dray aux régionales dans l'Essonne que la "question était de savoir si le fait qu'il soit candidat était une bonne chose pour le parti". » ()

« Julien Dray, député de l'Essonne et vice-président du conseil régional de l'Ile-de-France, a déposé sa candidature aux régionales en IDF, dans l'Essonne comme Benoît Hamon. »


Peut-être faut-il rappeler à Monsieur Hamon que Julien Dray est déjà élu du coin, lui, et qu'il a toute sa légitimité pour se présenter ?

J'ai cru remarquer qu'ils ne pouvaient pas se sentir, ces deux-là ! Bon. Aujourd'hui, ce n'est pas Dray, que je tacle, mais Hamon. Il faut bien commencer le mois... C'est Hamon qui causait dans le poste et qui y dit des bêtises sur ses camarades alors qu'il est porte-parole du Parti Socialiste.

Par exemple, à propos de l'affaire Dray : « Pour lui, "ce n'est pas une affaire qui concerne le PS", en tant que parti. ».

Si ! Ca concerne le PS. Quand une haute personnalité d'un parti politique est visée par une telle attaque, au fond, c'est le parti lui-même qui prend une baffe. Et humainement, Dray ayant passé une vingtaine ou une trentaine d'années à se battre pour le PS, recevoir un peu de soutien de ce dernier ne lui ferait pas de mal !

Dans son bouquin, Julien Dray disait qu'il savait d'où venaient les coups, voire les informations fournies à la presse.

Je me demande.

Il y a une quinzaine de jours, un comique travaillant dans la presse spécialisé dans la reprise des blogs que je ne dénoncerai pas, m'avait laissé entendre que Julien Dray passerait peut-être au Kremlin des Blogs. Il m'avait d'ailleurs suggéré de lui envoyer une invitation par mail. Je l'avais fait. Ca me faisait rigoler. C'est la première fois que j'invitais une personnalité politique à venir s'enfiler une bière avec moi, au comptoir de la Comète. Ou ailleurs.

J'étais bien embêté. C'était la première fois que j'envoyais un mail à un député. J'ignorais comment l'appeler. Monseigneur, Monsieur Le Député, Juju, Pépère ? J'ai opté pour "Monsieur Dray" pour ne pas en faire trop, mais j'étais tenté par un truc comme "Cher Juju" : a priori, c'est un blogueur comme moi.

A ce propos, il y a dans la blogosphère, quelques traditions. Par exemple, nous sommes le premier du mois, je vais bientôt sortir mon bilan mensuel, mais, n'ayant pas Excel sous la main, je tarde un peu... Toujours est-il que nous sommes dimanche. C'est le jour du rébus chez le Coucou. Je n'ai encore rien trouvé. Je n'ai jamais trouvé. Six macaques devant un martien mort...

Je n'ai pas reçu de réponse de Julien Dray. Je suppose qu'il ne répond jamais à de telles invitations : il aurait eu peur que j'annonce sa venue dans le blog. Ca aurait posé des problèmes divers (afflux de connards, sécurité, ...). Je ne m'attendais donc pas à sa réponse mais me disais qu'il n'était pas impossible qu'il vienne, il accorde généralement une bonne attention aux blogueurs.

De crainte, j'avais envoyé un mail au leftblogs pour leur suggérer sa venue, j'avais peur que la soirée soit un bide (elle a été parfaite, merci à tous). J'imaginais que je me sois retrouvé tout seul au comptoir, avec le vieux Jacques. Le pauvre Dray aurait alors été victime de ses jeux de mot débiles. "Alors, Juju, tu reprends un coup de jaja ?". "Ah ! M'sieur Dray, c'est vous le patron du magasin d'électroménager, en dessous ? Pourriez-pas ma reprendre ma grosse, Jackie, elle a des fuites ?". Vous imaginez le topo !

Néanmoins, la veille, pris de remord, j'avais prévenu le patron de la Comète. "Tiens, Bruno. Il est possible que Julien Dray se pointe avec nous, demain soir." "Qui ça ?" "JU-LIEN-DRAY" "Connais pas, c'est qui, encore ?" "Un type du PS, parmi les plus connus !" "..." "Laisse tomber, on verra."

Je me demande parfois si, nous autres, blogueurs, ne sommes pas un peu loin des préoccupations du commun des mortels !



25 commentaires:

  1. "Monsieur Dray", en en-tête, n'était pas terrible. Il eût mieux valu "Monsieur le député", ou alors "Monsieur" tout court.

    RépondreSupprimer
  2. Dray où pas c'était une excellente soirée. La prochaine fois le comique travaillant dans la presse spécialisé dans la reprise des blogs fera peut-être le même coup avec Hamon...

    RépondreSupprimer
  3. Précisément, c'était "Bonjour Monsieur Dray" en début de mail. Mais ça n'est qu'un mail !

    J'aurais pu vous demander avant... Mais bon. Vous auriez pu me faire une farce.

    RépondreSupprimer
  4. Yann,

    Tu crois ? Hamon, c'est différent, on est pote dans Twitter.

    RépondreSupprimer
  5. Pour ma part, la moindre suspicion de prise illégale d’intérêt rend Mr Dray immédiatement inéligible le temps de l’instruction. Si les accusations se trouvaient confirmées, le pire devrait alors envisagé. Prison, très fortes amendes voire saisie de la totalité de son patrimoine, mise à l’index et déchoiement de ces droits civiques.
    On ne badine pas avec la confiance du peuple.
    Et j’ajouterais, juste pour le fun et parce qu’il est de gauche, on devrait doubler toutes les sanctions !

    RépondreSupprimer
  6. Gwendal,

    Non. Tu as tout faux. La présomption d'innocence doit passer d'abord pour que le peuple puisse avoir confiance. Tu te rends compte, sinon, qu'il suffirait de lancer des fausses accusions pour éliminer la concurrence ?

    En outre, si le PS n'accorde pas sa confiance à Juju, l'image que ça va représenter pour le peuple va être catastrophique.

    Elmone,

    Non.

    RépondreSupprimer
  7. En ce qui concerne Dray, on en est quand même à un peu plus que de simples accusations je pense...
    Tout homme politique, ou femme bien sûr, devrait de lui-même avoir suffisamment de figure pour se mettre en retrait de lui-même tant que son honneur n'a pas été lavé.
    Et puis si ce genre de crimes étaient punis comme ils se doit, ces messieurs-dames y réfléchiraient à deux fois avant de piquer dans la caisse !

    RépondreSupprimer
  8. Gwendal,

    Tout est dans ton "je pense". Tu ne sais rien du dossier (moi non plus d'ailleurs) et tu voudrais enterrer un homme politique.

    C'est quoi cette histoire d'honneur ? Tu voudrais que tout le monde démissionne de tout dès qu'un type invente une accusation contre eux !

    C'est du n'importe quoi.

    TANT QU'UN TYPE N'EST PAS JUGE COUPABLE, IL DOIT ETRE CONSIDERE comme innocent, parce qu'il n'y a pas d'autre solution !

    "Ce genre de crimes" : quel crime ?

    Et tu ne lis pas les médias ! Hop, enfin jugé.

    RépondreSupprimer
  9. Cher Julien me semble tout à fait correct en tant que socialiste (sympathisant, je sais !) et blogueur !
    Dommage qu'il ne fut pas là, finalement…
    :-))

    RépondreSupprimer
  10. Poireau,

    D'autant que le vieux Jacques n'est pas venu !

    RépondreSupprimer
  11. Je suis particulièrement intolérant dans ce domaine, je le reconnais. Pour moi, l’homme politique se doit d’être irréprochable, et c’est une question de principe. A partir du moment où celui-ci recueille les suffrages des citoyens, il devient dépositaire de la confiance de ces citoyens. C’est un honneur et une mission qui ne doit pas tolérer pas la faiblesse.
    Bon, je reconnais également être allé un peu loin en ce qui concerne Dray. Il n’a pas été mis en examen pour l’instant, donc sa démission n’est pas à l’ordre du jour. Mais si celle-ci tombe un jour, il n’y aura pas à tortiller.

    RépondreSupprimer
  12. Ce serait bien si les socialistes se montraient solidaires d'un de leur camùarade.

    RépondreSupprimer
  13. Gwendal : rien de plus dangereux qu'un homme politique irréprochable, incorruptible, etc. Cela donne Robespierre ou Lénine, c'est-à-dire des tyrans sanguinaires.

    Un bon homme politique doit être raisonnablement corrompu : ainsi il demeure ouvert aux accommodements. Or, sans accommodement, pas de politique.

    Comme disait le bon président Herriot : la politique c'est comme l'andouillette : ça doit sentir un peu la mlerde, mais pas trop...

    RépondreSupprimer
  14. Gwendal,

    Même s'il est mis en examen, il n'a pas à démissionner. Présumé innocent jusqu'au procès. Après c'est à lui de juger ce qu'il doit faire...

    Tonnégrande,

    Utopiste !

    Didier,

    Non. Lénine acceptait une petite bière, parfois.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour,

    @Gwendal : En ce qui concerne Julien DRAY, il s'agit d'une enquête en cours.

    Que dites-vous donc pour Jean-Paul HUCHON qui a été condamné par la justice pour des faits commis dans l'exercice de ses fonctions de Président de Région ?

    m'enfin,
    @+

    PS : j'ai une proposition : dire à DRAY et HAMON qu'ils se retirent tous les deux de la liste aux régionales et qu'il laisse de la place à d'autres... ça nous fera des vacances ! ;o)

    RépondreSupprimer
  16. Perso, je préfère Dray à Hamon. Se demande t-on si il porte préjudice au parti celui-là...

    RépondreSupprimer
  17. Bonsoir Nicolas et bonsoir à tous,
    Mon cher ami eût été tres fin politiquement.
    Mon cher camarade (si tu consideres le PS à gauche alors Julien est selon moi encore plus à gauche )reste tres raisonnable.
    Julien Dray l'homme qui aime les montres pourrait bien avoir les bracelets, mais c'est du ressort de la justice
    j'en connais un qui depuis sa cellule (je parle de prison ) s'était déclaré candidat, car pas encore jugé.

    RépondreSupprimer
  18. J'ai lu tous les commentaires, je pensais Julien Dray innocent ?

    J'ai lu aussi son interview dans Paris-Match du 27/10/09, dans ses déclarations, il varie un peu mais pas beaucoup donc ses arguments sont solides.

    J Dray dit qu'il a été dénoncé par quelqu'un qui travaille à sa banque mais il ne veut pas à son tour faire la même chose que celui qui l'a dénoncé.

    Est-ce que vous savez qui travaille dans sa banque où à la Banque de France et qui est au PS et capable de dénonciation ?

    Question de Paris-Match :

    Pensez-vous que Ségolène Royal était visée ?

    Réponse de Julien Dray :

    Par ricochet oui.

    Il fait bon vivre au PS.

    Conclusion qui va gagner J Dray ou Hamon ?

    RépondreSupprimer
  19. J'aimerais bien qu'on sache un jour le fin mot de cette histoire… C'est ça le problème des affaires politiques: elles partent dans tous les sens, les manipulations y abondent…
    En tout cas, il n'est pas venu jouer à mon rébus, Juju. J'espère qu'il viendra le jour où ça sera son tour d'y figurer… Et merci pour ce lien Nicolas!

    RépondreSupprimer
  20. bonjour ou bonsoir,en fait j'avais envie de venir à votre pot mais petit empechement.Donc je vais essayer d'etre là le 7 novembre on pourra donc continuer le débat sur la justice et la morale mais plus generalement sur la gauche...bon à bientot

    RépondreSupprimer
  21. Nap,

    Ca serait une solution.

    Stef,

    On devrait se poser la question.

    Fidel,

    Il peut aussi avoir raison...

    Made,

    Ce n'est pas une conclusion mais une question.

    Le Coucou,

    On le saura, un jour...

    RépondreSupprimer
  22. "je suis intolérant dans ce domaine" gwendal!est un peu péremptoire non?

    et les enseignants doivent être exemplaires,les docteurs non-fumeurs, non-buveurs, vaccinés contre l'hépatite B,etc...

    belle réponse de didier goux

    @unouveaucompte

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.