21 novembre 2009

Nicolas Sarkozy devant les Maires de la Nation

Mes copains de l'UMP du Kremlin-Bicêtre (oui, j'ai des potes à l'UMP) reviennent sur le discours de Nicolas Sarkozy devant quelques maires à l'Elysée. Moi aussi.


"Je tenais absolument à vous rencontrer aujourd'hui parce que nous avons engagé une réforme majeure et ce n'est pas mon genre de ne pas faire face à mes responsabilités".


Ah ! Et pourquoi n'est-il pas allé devant le congrès ?


"J'ai été élu pour affronter les problèmes et tenter de les résoudre, c'est pour ça que j'ai été élu, et j'irai absolument jusqu'au bout."


Tenter seulement, c'est bien le problème...


"L'axe central de l'action du gouvernement c'est la modernisation de la France (...) la France doit se délester de ce qui aujourd'hui la retarde".


Le Sarkozysme ?


«Moi, j'ai promis que je ne remplacerai pas un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite, mais si vous, les collectivités locales, vous en créez un de plus sur deux, comment on peut s'en sortir ? C'est le même pays».


Sauf que les fonctionnaires ne sont pas inutiles. Ils travaillent. Quand on supprime des fonctionnaires en transférant des charges aux collectivités locales, elles sont bien obligées d'embaucher pour assumer.


"Quand je vois aussi la folie fiscale qui s'est emparée d'un certain nombre de régions, je me dis : il faut faire attention quand même, parce que c'est la compétitivité de la France (qui est en jeu)»


Ben oui, avec l'état qui se désengage de tout...


"Les engagements seraient tenus, notamment la "compensation intégrale" des recettes jusque-là procurées par la TP ."Pas une de vos communes n'aura pas de recettes et toutes celles qui le voudront, on réexaminera leur situation dans le courant de l'année 2010", rappelant les "chiffres effrayants de la crise", qui a fait perdre à l'Etat "25% de ses recettes fiscales en un an".


Et après 2010 ?


" pour avoir organisé la bronca contre le Premier ministre. "Quand je vois qu'un parti qui se dit démocratique et républicain boycotte une réunion avec le président de la République (...) comment peut-on travailler ?"


Quand je vois un président de la République qui boycotte le congrès des maires, comment peut-on travailler ?



4 commentaires:

  1. Les beaux discours devant quelques uns, ne peuvent cacher les réalités du terrain.
    Dur d'assumer un tel désengagement de l'état...
    Les raisons sont idéologiques, juste histoire de dire malgré tout nous l'avons fait.

    RépondreSupprimer
  2. Donc le problème majeur de la France se résume à ça ? Mais qu'on est cons de ne pas l'avoir compris plus tôt, qu'on est cons !
    :-))

    RépondreSupprimer
  3. Voilà ce que c'est de s'être fait bizuter à 13 ans par Brice Hortefeux au collège de Neuilly: on raconte n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  4. Stef,

    Ce qui me frappe c'est la facilité avec la quelle on peut reprendre un discours et baffer chaque phrase.

    Poireau,

    On est cons...

    Eric,

    Tu crois que c'est ça ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.