04 novembre 2009

Gauche et privatisations

Un des grands reproches fait au PS par sa gauche et une des grandes moqueries des gugusses de droite envers le PS est que ce dernier aurait plus privatisé que la droite. Je tombe par hasard sur ce rapport de l'Insee. Depuis 1993, les privatisations menées par la droite concernent 650000 salariés. Celles de la gauche, tout au plus 150000 (c'est déjà trop mais la question n'est pas là). 280000 types ont été "privatisés" depuis 2002.

15 commentaires:

  1. Mais bon, là encore faut pas être dogmatique. Privatiser n'est pas un mal, encore faut il savoir ce que l'on privatise, et comment on le privatise.

    Je garde à travers de la gorge la privatisation de l'énergie et des autoroutes par exemple. Mais bon, je ne trouve pas choquant que le téléphone soit privatisé...
    (mais bon, chui de droite ^__^)

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Tu ne dis pas s'ils sont tous morts dans d'atroces souffrances ou pas.

    RépondreSupprimer
  3. FalconHill,

    Ne réponds pas à mes appeaux à troll ! Je voulais voir si Seb était encore vivant.

    Seb,

    Il faut privatiser l'Insee : leurs études sont incomplètes.

    RépondreSupprimer
  4. Oups pardon, je sors... (je referme la porte, j'essaie de rien casser mais laisse la lumière jusqu'à ce que je sorte ^__^)

    RépondreSupprimer
  5. ça a l'air bien comme jeu: je rentre et hop je sors.
    Bon d'accord, je sors ;-)

    RépondreSupprimer
  6. FalconHill,

    Mais non. Mais j'ai réellement fait ce billet en pensant à Seb...

    Julien,

    Fais comme tu le sens !

    RépondreSupprimer
  7. Intéressant comme chiffre... Et en nombre d'entreprises ça donne quoi ?

    RépondreSupprimer
  8. Heu... Si je ne l'ai pas mis, y a une raison... Mais ça ne veut pas dire grand chose, je pense : les nombres sont considérables, ça doit être lié à des entremachins de filiales.

    RépondreSupprimer
  9. Comme quoi... les Socialos sont certainement plus responsables en la matière que la droite et les autres partis de gauche. Effectivement, pas de privatisation et au programme de l'extrême gauche nationalisation tout azimut qui aurait fini de ruiner plus qu'il n'est, le pays...

    RépondreSupprimer
  10. La gauche avait commencé par nationaliser en grand, en arrivant au pouvoir. Il ne faut pas l'oublier. Les privatisations suivantes avaient peut-être consisté simplement à retrouver un équilibre plus satisfaisant?

    RépondreSupprimer
  11. Faut espérer que le P"S" fera son droit d'inventaire...

    RépondreSupprimer
  12. Les privatisations sont stupides ou idéologiques. Alors que l'état croule sous les dettes les dividendes comme les autoroutes auraient mieux été dans les caisses de l'état donc les notres que dans celles de quelques actionnaires. Ils se sont donc privé délibérément de ressources récurrentes, comme on pratique l'auto mutilation.

    RépondreSupprimer
  13. Honnêtement les gars, ça change quoi au juste de l'être ou ne pas l'être?
    Surtout qu'àprès vous avoir lu, si je comprend parfaitemement que la problématique consiste à l'être ou ne pas l'être ,
    je ne sais toujours pas si privatiser c'est bon ou c'est mauvais.

    RépondreSupprimer
  14. Privatiser, ça veut dire qu'un service dont l'organisation et les bienfaits éventuels revenaient dans les caisses de l'Etat, c'est à dire les notres.
    Si en apparence le service est le même, quand il est privatisé, il offre la possibilité à des multinationales d'exploiter le filon de manière à augmenter les bénéfices.
    Cela se fait rarement en améliorant les conditions de travail ni les rémunérations des employés !
    :-))

    RépondreSupprimer
  15. Stef,

    Oui, mais l'extrême gauche ne sera pas élue... Elle peut donc mettre ce qu'elle veut dans son programme.

    Le Coucou,

    J'aime ton optimiste (et je suis à moitié d'accord !).

    DPP,

    Tu me diras comment on "fait un droit d'inventaire".

    David,

    On est d'accord mais c'est absolument grotesque de parler d'idéologie dans ce cas... Les mecs d'en face pourraient dire facilement qu'on s'oppose aux privatisations par idéologie.

    Tonnégrande,

    Va voir sur le blog de Nancy, elle l'explique très bien.

    Poireau,

    Oui. Mon billet porte sur les employés "privatisés", tu es le seul à commenter à ce sujet...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.