25 novembre 2009

La RATP n'est pas rentable ? Et alors ?


Tiens ! Un rapport de la Cour des Comptes sur la RATP ! Je commence la rédaction du billet avant d’avoir lu l’article. Je sens que ça va m’énerver.

Ah ! Oui ! Ca commence fort : « La Cour des Comptes critique sérieusement la gestion de la RATP, en estimant que "l'absence de calcul de rentabilité financière de ses investissements ne relève pas d'une approche d'entreprise", dans un rapport "particulier", dévoilé par Bakchich Hebdo, à paraître mercredi. »

La RATP est un service public avant d’être une entreprise : elle est là pour transporter des braves gens, dont moi, principalement d’un lieu de résidence à un lieu de travail et n’a pas à être rentable. D’ailleurs, on pourrait imaginer qu’elle soit gratuite et financée autrement. Le bus 131 peut circuler presque à vide, de nuit, il n’est pas là pour gagner de l’argent mais pour ramener Tonnégrande auprès de sa chère et tendre après avoir passé une soirée au bistro avec moi.

« Dans ce rapport, délibéré le 7 mai dernier, qui porte sur les exercices 2001-2007 et qui comprend des réponses de la RATP, il est écrit que la régie publique "estime que ses investissements sont déficitaires, mais soutient qu'aucun objectif de rentabilité ne lui serait demandé". »

Heureusement ! Je propose, sinon, de supprimer les bus de nuits, ou, pour prendre en exemple la ligne 1 que je viens de me taper, d’arrêter les arrêts à Tuileries, Argentine et Les Sablons où il n’y a quasiment jamais personne sauf quelques personnes qui n’ont pas le choix.

« Comparant les entreprises de transport urbain, la Cour note que d'après un indicateur pertinent, la RATP est plus chère de 20% sur le métro et de 24% sur le RER "par rapport à une moyenne hors Paris". » C’est sûr ! Les transports en commun des autres métropoles françaises de plus de 9 millions d’habitants sont plus rentables…

« La Cour relève aussi "la surestimation de la rentabilité socio-économique des projets de tramway". Pour celui des maréchaux (T3), "la vitesse commerciale réelle, limitée à 16,5 km/h" est "très inférieure à l'objectif, inaccessible, de 20 km/h, et peu supérieure à celle qu'assurait le bus PC1 en site propre (14,5 km/h), sans priorité aux feux", indique-t-elle. »

Ils prennent souvent le T3 aux heures de pointe, de nuit, quand il pleut, les magistrats en question ?



14 commentaires:

  1. Punaise la RATP n'est pas rentable ? Ben merde, pourtant, ça coûte la peau du cul !

    RépondreSupprimer
  2. tous les hauts fonctionnaires et ministres devraient être interdits de taxis et de voiture de fonction. Sur que si ils prenaient les transports en commun ceux ci s'amélioreraient vite fait.

    est ce que la Cour a pris en compte ce que couterait à la planete la suppression d'un service public non rentable ?

    RépondreSupprimer
  3. Dorham,

    Et encore, on n'est pas toujours assis.

    Olympe,

    Ca dépasse leur domaine...

    RépondreSupprimer
  4. Et oui, c'est ça le sarkozysme, faut être rentable. Demain c'est les pompiers qui devront être rentables, et puis après l'armée, pourquoi pas... il suffit de piller l'opium d'afghanistan pour rentabiliser nos militaires, un peu comme Napoléon qui pillait l'italie pour "rentabiliser". Triste époque où l'argent est roi...

    RépondreSupprimer
  5. Rimbus,

    Ne parle pas d'Italie ici, Dorham s'est peut-être abonné aux commentaires.

    Cela dit, pour le Sarkozysme, oui. Mais venant de la Cour des Comptes, c'est surprenant ! Qu'elle mette en avant des heures de gestion, je veux bien, c'est son boulot, mais si elle commence à parler en terme de rentabilité d'un service public, on est mal barrés...

    RépondreSupprimer
  6. ben c'est Seguin à la cour des comptes... et on est en plein débat sur le grand Paris, les régionales en IDF... ça ne m'étonne pas qu'on parle de rentabilité dans ce rapport :)

    RépondreSupprimer
  7. Tu crois que Séguin est encore pote avec Sarkozy ?

    RépondreSupprimer
  8. Moi aussi la rentabilité m'énerve !

    Surtout que cette notion est complètement manipulable de même que les chiffres qui aboutissent aux résultats. Accuser un service d'être non-rentable c'est accuser son chien d'avoir la rage... en filigrane en sent la privatisation arrivée et avec elle le retour de la rentabilité et la suppression du service public.

    Triste pays !

    @ +

    Bésitos

    RépondreSupprimer
  9. pas forcement pote avec Sarkozy, mais là le but est tout de même que l'UMP récupère le Grand PAris et la Région, non ?

    RépondreSupprimer
  10. Eric,

    Oui. Ce qui m'énerve le plus avec ces gugusses de droite c'est qu'ils confondent bonne gestion et rentabilité.

    Gaël,

    La RATP est une société nationale et le STIF n'est géré par les collectivités territoriales que depuis quelques années. L'argument peut donc se retourner facilement contre la droite !

    RépondreSupprimer
  11. Bon je me permets de rompre la douce musique des commentaires complaisants. D'abord ils sont payés à parler de comptes financiers. Donc ils le font. Ils sont déficitaires donc ils le disent.

    Première remarque, une entreprise déficitaire ne tiens la route que quelques temps.

    Seconde remarque, même s'il s'agit d'un service public, elle demeure déficitaire et financée par un Etat qui, lui même, passe sa vie dans le déficit.

    Pour quelqu'un qui regrette(à juste titre ), la lourde tendance de nos concitoyens (ou même aux US) de vivre )à crédit c'est plutôt drôle.

    RépondreSupprimer
  12. Seb,

    C'est marrant : quand je fais un billet, je sais à peu près si tu vas intervenir ou non. Et le pire est que tu tombes dans le piège auquel j'ai déjà répondu, à Eric, ci-dessus :

    "Oui. Ce qui m'énerve le plus avec ces gugusses de droite c'est qu'ils confondent bonne gestion et rentabilité."

    Que la RATP soit mal gérée, je n'en doute pas (ceci dit pas méchamment, je bosse aussi dans une très grosse boite) et c'est le boulot de la Cour des Comptes d'en parler. Elle n'a pas à parler de rentabilité d'une manière globale. C'est un glissement vers la casse d'un service public (ce qui, vu ton positionnement politique, ne te paraitra pas scandaleux mais qui moi, en tant que bon gauchiste, me choque).

    RépondreSupprimer
  13. Est ce que la Cour des Comptes est rentable ? Combien coûte M. Seguin ? Combien rapporte-t-il effectivement ?
    Bref, questions cons !
    :-))

    RépondreSupprimer
  14. Elle est payée au poids des rapports ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.