26 février 2008

Editions Filaplomb : des futures stars - on en tombe des nues !

Les éditions Filaplomb sortent trois « nouvelles nouvelles » (deux fascicules). Elles sont présentées sur le nouveau blog.
« L’étoile » suivi de « L’attaque » de Joaquim Hock.
« Des hamsters et des hommes » de Joan Aractingi.

Mon indicateur Toulousain m’informe que l’Editeur en question sera en région Parisienne dès demain et qu’il m’apportera les quatre dernières nouvelles (j’ai déjà lu les quatre premières).

« Il a bien de la chance, » vous vous dites, « le Nicolas, d’avoir les nouvelles à domicile ». Vous avez tort : il est très facile de commander ces petites merveilles sur le site des Editions Filaplomb. Surtout, vous avez tort : ce n’est pas de la chance mais un privilège !

9 commentaires:

  1. hummm hummm... belle tentative :-)

    RépondreSupprimer
  2. Et il va se le coller où, le timbre ?

    RépondreSupprimer
  3. tu prendras une photo, hein ? ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Et vas-y, t'imagines pas le poids du sac que je me traine avec tous les lecteurs qui veulent des livraisons à domicile maintenant !
    :-)

    [merci, merci !
    Joaquim Hock, avec son conte politique est vraiment intéressant et Joan Aractingi délire à merveille avec ses hamsters ! Je suis fier de les publier ! :-)) ]

    RépondreSupprimer
  5. Rien à voir, mais je vous mets ces gens-là en lien. Parce qu'il me semble intéressant, d'une manière générale, d'aller voir comment pensent ceux d'en face...

    RépondreSupprimer
  6. Tiens, pendant que j'y suis, je vous propose également celui-ci...

    (Et embrassez pour moi vos compagnons de Comète...)

    RépondreSupprimer
  7. Diane,

    Pas de photo !

    Fil,

    Ne sois pas en surcharge dans le train !

    Didier,

    Ceux d'en face pensent ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...