21 février 2008

Vive Poireau !

Je suis vachement fier ! Mon copain, Monsieur Poireau, fait la Une du journal de 8 heures sur Cozop. C'est devenu un blogueur zinfluent.

15 commentaires:

  1. En même temps, un plat de frites à huit heures du matin, je me demande si c'est bien diététiquement correct !
    :-))

    (remarque ca vaut d'autres photos passées en une de Cozop !)

    RépondreSupprimer
  2. Oui, des fois je fais des billets sur des conneries... En consultant Cozop, je les vois en Une. Déjà qu'il a fallu que je vire ma boite de maquereaux de chez Cozop, ça ne faisait pas sérieux !

    RépondreSupprimer
  3. Notons bien, sans vouloir te vexer que souvent - comme là - je publie des trucs sur PMA... alors que je voulais le faire dans un autre blog ! Ca fait mal sur COZOP.

    RépondreSupprimer
  4. Nicolas : ça ne me vexe nullement ! Déjà tu me cites, c'est sympa !
    :-))

    RépondreSupprimer
  5. C'est pour te mettre de bonne humeur : la semaine prochaine, tu m'invites au resto !

    ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas : tiens pour info, cet article vient à l'instant d'apparaître dans mon Netvibes ! Ils sont lents certains jours...

    Au restau ? Ah bon !! :-)))))

    RépondreSupprimer
  7. Ouais trop fort ce Monsieur Poireau !!!

    RépondreSupprimer
  8. Conseil de lecture :
    http://circe45.over-blog.com/article-16784511.html

    RépondreSupprimer
  9. Eh, Nicolas, regardez ça : grâce au talent de l'Irremplaçable, je suis un vrai troll, maintenant !

    RépondreSupprimer
  10. Ah enfin Didier Goux nous révèle son apparence véritable !
    :-)

    RépondreSupprimer
  11. Cela dit la boîte de maquereaux, c'est pas plus esthétique !
    :-)

    RépondreSupprimer
  12. Ivan : garde tes virus, je suis sur Mac ! :-P

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...