06 février 2008

Le mariage n'y est pour rien !

Le Parisien consacre une page, ce matin, à expliquer la déroute des candidats et des militants UMP devant la baisse de la cote de popularité de Nicolas Sarkozy. Ils expliquent ça par le mariage. Je ne sais pas s’ils essaient de s’auto-persuader ou de dire aux électeurs : « Vous en faites pas les gars ! C’est juste une erreur sur sa vie privée ».

Non ! La baisse de popularité n’est pas liée au mariage… c’est évident, elle a commencé avant ! C’est ainsi toute l’UMP qui raconte n’importe quoi, maintenant ! Si ! Lisez le Parisien !

Je crois qu’ils se trompent largement. Au contraire même, le mariage pourrait redonner un brin de sympathie au Président. D’une part, un mariage est toujours… sympathique et d’autre part cette annonce sonne un peu comme la fin de la récré.

Pour expliquer la baisse de popularité, il faut revenir à tous les événements qui se sont produits depuis un an, sans oublier la logique fin de l’état de grâce. Je ne peux en faire la liste exhaustive mais certains sont beaucoup plus forts car ils ont marqué l’esprit des Français.

Avant le mariage, il y a eu … la séparation avec Cécilia Sarkozy. Cette séparation est anecdotique. Un divorce en 2007 n’a rien de scandaleux. Néanmoins, elle a montré une horrible vérité : Cécilia et Nicolas Sarkozy s’apprêtaient à se séparer depuis l’été 2006… Depuis 18 mois, période électorale comprise, on a vécu sur un mensonge avec l’étalement d’une fausse vie privée.

Mes trolls de droite me répondraient que la vie privée de François Mitterrand n’était pas plus glorieuse. Si, les gars ! François Mitterrand cachait sa vie privée donc on s’en foutait alors que Nicolas Sarkozy, celui là même qui parle sans cesse de transparence, étale sa vie privée au grand jour… alors que cette vie privée est totalement fausse, inventée !

Tout ça n’est qu’une triste comédie… La libération des infirmières Bulgares n’est donc qu’une aussi triste mise en scène. On nous prend pour des zozos. Ca les Français l’ont bien compris.

A propos du mariage, il est trop récent pour avoir pu jouer sur la popularité de Nicolas Sarkozy mais tout l’épisode Carla Bruni a contribué à désespérer les Français de leur Président. Alors que ses prédécesseurs auraient annoncé une nouvelle campagne avec une mise en scène savante, la main dans la main dans un musée, à la première d’une nouvelle pièce de théâtre, dans un diner avec un écrivain célèbre, … Nicolas Sarkozy a préféré agir dans l’urgence et annoncer sa nouvelle idylle à Disneyland.

La Présidence vulgaire est apparue ! Cette annonce a été suivie par des voyages sous les projecteurs, en mettant en scène le propre fils de Carla Bruni, les Ray Ban, la Rolex… Nicolas Sarkozy aurait dû passer les fêtes dans un chalet en Savoie avec sa nouvelle famille, avec une (seule) interview au coin du feu pour Paris Match !

En fait, cette Présidence vulgaire est apparue un peu avant, avec la visite de Kadhafi. Dans les blogs, on a sorti différents arguments, la droite insistant sur les contrats remportés et l’argent gagné, la gauche sur les droits de l’homme… et la presse sur les propos de Rama Yade. On avait peut-être tous raison, la question n’est pas là. Dans l’esprit des Français, Kadhafi est ce tyran sanguinaire qui a utilisé des méthodes de terroriste. On n’avait pas à le recevoir.

Mais en plus, Kadhafi s’est permis de contredire Nicolas Sarkozy, dans la fameuse interview à la télé où il disait que le sujet des droits de l’homme n’avait pas été évoqué alors que Nicolas Sarkozy avait dit le contraire. Ont-ils été évoqués ? On s’en fout. Kadhafi a dit alors qu’il était à Paris que Nicolas Sarkozy était un menteur. On passe pour des cons ! Se faire rabrouer par guignol et s’en tirer par un « si, si je le jure, Monsieur, on en a bien parlé » alors qu’il aurait fallu du dire à Kadhafi : « Bon, tu prends tes affaires et tu te casses, ça t’apprendra à te foutre de notre gueule ».

D’une manière générale, les Français (et moi le premier) n’y comprennent pas grand-chose en politique étrangère, les guerres au Moyen-Orient, au Proche-Orient, en Afrique ou ailleurs… Mais depuis l’arrivée de Nicolas Sarkozy au pouvoir, on comprend bien que la position de la France à l’international a perdu de sa hauteur… Double langage sur l’Europe, rapprochement outranciers avec les USA, avec Vladimir Poutine, … Ca ne sont que des détails qui entretiennent la confusion. Rien que la visite de Tony Blair à la grande messe de l’UMP a été une catastrophe en termes d’image, pour les Français qui l’ont remarquée !, car elle est survenue à un moment où l’état de grâce s’estompait, à un moment où elle a créé plus de confusion dans les esprits qu’il ne fallait !

Malheureusement pour mes amis de l’UMP, mon réquisitoire ne s’arrêtera pas là.

Un autre événement a été très négatif pour l’image de Nicolas Sarkozy, c’est l’altercation avec les pêcheurs. Alors qu’il se faisait insulter par une espèce d’andouille musclée, Nicolas Sarkozy a très mal réagi, un peu comme un gamin : « Viens l’dire en face si t’es un homme ». La Présidence de la République a subitement perdu toute sa grandeur… Un môme, incapable de garder son sang froid, allant provoquer les gens jusqu’à chez eux…

Je ne parle pas de l’inefficacité de sa politique (les Français se rendent bien compte qu’ils n’ont pas plus d’oseille maintenant) et le style de Présidence qu’il a choisi (c’est son problème). Mais il faut quand même les illustrer par trois informations très récentes (cette semaine).

La première, avant-hier : Nicolas Sarkozy se précipite avant-hier pour sauver une usine Arcelor-Mittal… Le lendemain, deux Ministres, Catherine Lagarde et Eric Woerth ont été obligés de se précipiter devant les caméras pour rectifier les propos tellement ils étaient peu crédibles.

La deuxième, hier : Nicolas Sarkozy est obligé de « la mettre en veilleuse » avant les municipales, compte tenu de sa mauvaise popularité, il envoie François Fillon à sa place faire des promesses électorales ridicules, en l’occurrence l’augmentation de 25% du minimum vieillesse !

La troisième, aujourd’hui : les Français ont pour principale préoccupation leur pouvoir d’achat. On nous annonce aujourd’hui le calcul d’un nouvel indicateur. Comme si un nouvel indicateur allait mettre du pognon dans nos poches !

Chaque jour : la politique du ridicule.

Le pouvoir d’achat ? Nicolas Sarkozy avait fait campagne sur le sujet, on s’est tous rendu compte que toute la politique avait été inefficace (pour faire plaisir à mes trolls, disons qu’elle n’a pas encore porté ses fruits !)… Mais qu’elle a permis de restituer 15 milliards d’euros de paquets fiscaux aux plus riches, d’augmenter de 172% (au fait, c’était combien) la rémunération du Président, de lui payer des voyages classieux dans tous les coins du monde, de bouffer avec ses potes au Fouquet’s et de s’étaler à Disneyland.

Pendant sa conférence de presse, il nous a dit (à peu près) : « d’où voulez-vous que je sorte le pognon pour vous en filer, les caisses sont vides ? ». Ca veut dire clairement qu’il s’est foutu de notre gueule et nous a menti depuis le départ !

Travailler plus pour gagner plus. Pouf pouf.

Vous croyez vraiment que le mariage explique quelque chose à la dégringolade de la popularité du Président de la République ?

38 commentaires:

  1. La démonstration est juste. C'est la politique qui est en cause, pas la vie privée.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, mais il y a la politisation de la vie privée !

    RépondreSupprimer
  3. Bien belle analyse que je partage.
    Je pense que tu oublies la volonté de NS d'ouvrir une base militaire et nucléaire à Abu-Dhabi, juste en face de l'Iran.
    Dès fois que...On ne sait jamais !
    En tout cas, cet abruti est capable de nous entrainer dans un conflit armé avec l'Iran.
    Comme tu le disais s'il veut en découdre avec ses petits poings, bien encadré par ses malabars qui l'accompagnent à chaque pas d'ailleurs, qu'il le fasse : SEUL .
    Un duel SARKOZY-AHMADDINEJAB sur un ring, cela vaudrait son pesant de cacahuètes.
    Des poids-plume aussi laids, affreux, méchants comme des teignes l'un que l'autre,et qui se castagnent allègrement la gueule, c'est bien la première fois que j'assisterais à un match de boxe !

    Mais bon, aucune illusion à avoir !
    Ce sont des laches qui se battront par personnes interposées, si cela devait avoir lieu !
    Pour le reste, quelle personne ne dirait pas à un membre de sa famille qui se marierait aussi rapidement que cela, est un acte complètement irréfléchi et immature ?
    En tout cas si mes enfants se comportaient ainsi, je serais la première à le leur dire, mais comme il s'avère que les lois et la morale dont il nous rebât les oreilles ne sont bonnes que pour la valetaille que nous sommes et non pour cet (abo)minable petit tyran...

    RépondreSupprimer
  4. Circé,

    Je crois que les gens se foutent d'une "une base militaire et nucléaire à Abu-Dhabi" ou de la rapidité du mariage de Nicolas Sarkozy (je suis un des premiers à ne plus croire aux "valeurs du mariage" et à comprendre l'urgence qu'il y avait, pour NS, à clarifier une situation).

    Ce qui compte pour les gens, c'est l'image globale. Et là, trop fait trop !

    RépondreSupprimer
  5. J'espère que les français ont compris qu'on se foutait de leur tronche..
    Une majorité sans doute mais il en reste encore assez qui ne savent même pas de quoi tu parles !
    C'est bien ce qui m'inquiète !

    RépondreSupprimer
  6. mc,

    Vu la côte de popularité, ils ont compris.

    RépondreSupprimer
  7. Hortefeux devrait lire PMA avant de raconter des conneries.

    RépondreSupprimer
  8. "Vu la côte de popularité, ils ont compris."

    Il y a toujours plus de 40% des gens qui lui font confiance ...

    RépondreSupprimer
  9. Benjii,

    Oui, j'en discutais avec un hier... (il se reconnaitra s'il passe ici ce qui est probable). D'une part, chaque camp politique dispose d'un socle de supporters. D'autre part, beaucoup de citoyens, surtout à droite, font confiance dans "un homme" (pour ma part, ça serait plutôt un projet, mais je conçois leur vision, il faut un homme - ou une femme - pour porter un projet mais la question n'est pas là).

    Or, pour les types "bien droite", Nicolas Sarkozy représente toujours l'homme qui sait faire des réformes. Ainsi, il a fait la "réforme des universités", "la réforme des régimes spéciaux", ... Ces électeurs se foutent de savoir si les réformes sont bonnes ou mauvaises, utiles ou non, ... Ils sont juste content car Sarko a fait bouger "les gauchistes". De la pure bêtise.

    Enfin, il y a une partie des gens qui s'en foutent et qui sont "illuminés" par Nicolas Sarkozy.

    RépondreSupprimer
  10. nicolas,
    non mais ça va pas de faire des articles aussi longs ? (je suis ok à 100% cela dit)

    RépondreSupprimer
  11. nea,

    Je voulais pas, mais une fois que mes doigts sont lancés à appuyer sur des touches, je n'arrive pas à les arrêter.

    RépondreSupprimer
  12. oué tes doigts, ils sont incontrolables, c'est pas de ta faute^^

    RépondreSupprimer
  13. attention lecteurs cet article est cinglant !
    Clap clap.

    RépondreSupprimer
  14. Ministre,
    Ca m'a échappé !
    Merci !

    RépondreSupprimer
  15. Pourquoi parlez-vous d'"andouille musclée"? L'andouille n'est pas celui que vous désignez. Ensuite, à force d'abuser les gens, il ne faut pas s'étonner que l'on arrive à des outrances, qui ne sont rien par rapport au foutage de gueule d'un type qu'il me répugne de nommer. Les gens du peuple ne savent peut-être pas bien s'exprimer, mais ils sont honnêtes, eux!

    RépondreSupprimer
  16. "Andouille musclée" n'était pas du tout une insulte ! Désolé si je me suis mal fait comprendre.

    Andouille était affectif : le type se retrouve célèbre sans rien avoir demandé pour avoir appelé NS "Enc...".

    Musclée : parce que ça m'a fait rigoler de voir NS interpeler un type alors qu'il était entourré de gardes du corps.

    RépondreSupprimer
  17. Elles sont où tes joues que je te fasse le bisou Fanette ? J'adore ce texte, je sens que je vais le reprendre tant il me plaît et est si juste !
    Evidemment que ce mariage cache un baby whisky, sinon, pourquoi s'attacher à une telle valeur que le mariage, surtout de la part de Sarkozy ? Tout ceci pour plaire au français lambda et faire couler de l'encre dans les Galas Voici !

    RépondreSupprimer
  18. Très bon billet, comme d'habitude, particulièrement bien senti : tu aurais pu l'appeler "le leure". Il nous détourne ET de sa politique ET des raisons de sa baisse de popularité. Bravo !

    RépondreSupprimer
  19. Fanette, oh!91,

    Et oui... C'est très fort ! Même les militants UMP sont tombés dedans.

    RépondreSupprimer
  20. Bien vu, parfait, tu as raison !

    Le marin-pêcheur interpelé et la petite phrase sur les caisses vides (alors qu'il vient de s'augmenter) ont une importance énorme dans l'humeur des français.

    Bravo !

    :-)

    RépondreSupprimer
  21. ça serait bien si on pouvait voter directement pour ce billet d'ici mais dans wikio...

    RépondreSupprimer
  22. Oui, j'ai toujours eu la flemme d'installer le bouton de vote Wikio. Je vais aller voir comment ça marche.

    RépondreSupprimer
  23. Kesjendi,
    C'est fait. J'ai ajouté le bouton. Mais ça me fout la grouille dans jegweb.

    RépondreSupprimer
  24. @ Nicolas,
    qu'est-ce qu'il a le jegweb ? il a l'air d'aller.

    Je ne sais pas je ne fais comme ça : je mets un bouton en fin d'un article que je choisis.

    RépondreSupprimer
  25. Kesjendi, sur jegweb, le bouton est au milieu d'une phrase.

    RépondreSupprimer
  26. oui je vois, il est au milieu d'un lien.

    tu as du faire le copier/coller au milieu de la balise et pas avant...

    RépondreSupprimer
  27. Pas lu les commentaires.

    Je jubile ! Des fois, le vrai est beau.

    Je crois que les gens ont de l'indulgence même pour le carnaval. Mais là, le parallèle entre le faste, les promesses non tenues, l'indifférence (voir la vidéo ici sur le pouvoir d'achat avant / après), tout ça fait que ça ne passe pas.

    RépondreSupprimer
  28. Kesjendi,
    Non !

    Bal,
    Merci ! Ca ne passe pas...

    RépondreSupprimer
  29. Nicolas,

    Super billet! Tu es en forme en ce moment: c'est l'effet des municipales?

    RépondreSupprimer
  30. O16o,

    Merci ! Pas un effet, un dommage collatéral...

    RépondreSupprimer
  31. Grâce à mon nouvel écran en 16/9, ce genre de notes ne me fait plus peur ^^

    Je retiens surtout quant à moi le « d’où voulez-vous que je sorte le pognon pour vous en filer, les caisses sont vides ? » : n'oublions pas que cet homme a été peu de temps auparavant le ministre des Finances... il devait bien le savoir AVANT, en effet.

    RépondreSupprimer
  32. Excellent article, presque enthousiasmant tellement il est vrai et juste.

    Cela dit j'émets une réserve : ne te moque pas des Zozos s'il te plait !

    RépondreSupprimer
  33. Tous ceux qui ne s'étaient pas laissés endormir par la douce berceuse des médias avaient déjà imaginé ce qui allait nous tomber dessus.
    Faut se réveiller même si ça fait mal. Eh oui on en a pris pour 5 ans !
    Que la presse fasse son boulot, que l'opposition se mobilise...
    Où est passée la démocratie ?
    Et Carla dans tout ça ? J'ai du mal à comprendre.

    RépondreSupprimer
  34. Carla ? Le pape n'était pas disponible. Elle a pris un président.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.