12 février 2008

Panique à l'UMP

Alors que le CAC40 continue à être au plus mal et évolue comme la cote de popularité de Nicolas Sarkozy, il apparaît que les patrons des entreprises concernées ont vu leurs rémunérations augmenter de 40% en 2007, ce qui, à vue de nez et à vol d’oiseau, me paraît un tantinet supérieur à l’augmentation du pouvoir d’achat des braves gens composant l’électorat de base.

C’est néanmoins moins que l’augmentation de salaire que s’est octroyée Nicolas Sarkozy qui oscille entre 172 et 206% dans les milieux plus ou moins bien informés.

Par-dessus tout ça, on essaie de nous expliquer que la cote de popularité baisse à cause de l’étalage de la vie privée de Nicolas Sarkozy. Cependant, je tiens à la disposition de ces milieux bien informés et des journalistes charognards divers une bien meilleure explication ! L’augmentation du prix de la Côtes-du-Rhône participe certainement à la baisse de l’autre cote mais il y a une autre explication : les électeurs primaires ont tout simplement l’impression qu’on se fout complètement de leur gueule.

Le mariage a peut-être été la goutte d’eau qui monte au nez et l’affaire du SMS la moutarde qui fait déborder le vase, d’autant que cette affaire du SMS a été mise à la Une de la presse suite au dépôt de plainte de Nicolas Sarkozy. Les journalistes sont peut-être des charognards mais c’est bien Nicolas Sarkozy lui-même qui a fait éclater l’affaire en portant plainte. Pour le reste, un Monsieur qui essaie de se rabibocher avec son ex est plutôt sympathique.

Rama Yade peut toujours continuer à insulter la presse, vous savez, celle qui fait la couverture de Paris Match, Closer, Voici, Gala, Voilà, Modes et travaux ou que sais-je encore, à la demande de Nicolas Sarkozy lors de son déplacement chez Michey. N’est pas Mitterrand qui veux : faire passer les journalistes du rang de chiens à celui de charognards était osé.

Rama Yade Lajoie ferait mieux d’adopter la stratégie de François Fillon qui en fermant sa gueule depuis huit mois passe pour l’homme qui bosse, le seul à pouvoir conduire les putains de réforme qu’on va nous imposer par principe car on ne sait toujours pas à quoi elles servent… L’homme providentiel qui nous sauvera de Nicolas Sarkozy ! Sa cote est au top.

Ce scénario est tellement parfait qu’une andouille paranoïaque comme moi ne peut que se demander si tout cela n’est pas un peu prémédité.

Nicolas Sarkozy fait le singe devant les caméras pendant que les patrons augmentent leurs revenus tout en ruinant la France à un point que nos camarades Européens doivent nous sermonner à nouveau (Christine Lagarde répondant brillamment : « c’est pas de notre faute, ça ira mieux quand ça ira mieux »).

On nous fait ensuite le coup du psychodrame familial à Neuilly-sur-Seine pour nous faire oublier que 36000 scrutins vont se dérouler dans un mois et que Bordeaux, Marseille et Toulouse risquent bien de basculer à gauche aussi vite que j’ai basculé mon demi salvateur hier soir. Pendant ce temps là, le gouvernement gouverne et nous prépare des lois qui seront sûrement très rigolotes à étudier dans les blogs, ce qui ne pourra que faire croître l’audience du mien, parallèlement à la smicardisation de la société.

Il faut quand même dévoiler une vérité toute bête : les municipales à Neuilly-sur-Seine m’intéressent à peu près autant que la première dent de ma cousine aînée. Je changerais d’avis à la seule condition que les divisions de la majorité laissent une chance à Neuilly de basculer communiste.

Pendant ce temps là, le brave François Fillon essaie de faire de la politique. Il était hier à Argenteuil pour relancer les élections sur le thème de la sécurité. Ca ne s’invente pas : « Le problème de l'insécurité n'a pas disparu. Mais à l'évidence, le temps n'est plus au laxisme, ni à l'impunité. Et les Français l'ont senti ». Six ans de laxisme, c’est effectivement beaucoup trop.

Heureusement que nous avons la presse People pour nous amuser. Par exemple : « Ryan Philippe, 33 ans, parle pour la première fois de son douloureux divorce d'avec Reese Witherspoon ». Ou alors : « Heaher Mills et Paul McCartney se sont retrouvés lundi au tribunal de Londres afin d'en finir une bonne fois pour toutes avec une procédure de divorce ».

Merde ! Ils ne parlent que de divorce, ces cons ! Ca doit rapporter.

C’est qui Ryan Philippe ? Il est candidat à Neuilly ? Non ! Il est en photo sur le blog.

16 commentaires:

  1. A propos de Fillon, voir la vidéo chez Ellie.

    RépondreSupprimer
  2. On a bien compris que la séparation des classes, cette faille sociale, devient de plus en plus grande. Que faire? Au boulot, on nous promet 0,6% d'augmentation. Une fleur, de la pitié. Avec la future augmentation des contributions ou l'arrivée d'une tva sociale, on va pas le sentir passer. Y'en a marre de ces conneries.

    RépondreSupprimer
  3. Homer,
    S'ils veulent augmenter la TVA de 3%, il faut bien qu'ils augmentent un peu ton salaire.

    RépondreSupprimer
  4. Et les franchises médicales, c'est bien une ponction de pouvoir d'achat, non ? :-)))

    RépondreSupprimer
  5. C'est une extrème ponction pour la sécu.

    RépondreSupprimer
  6. Bon , il faut que les femmes fassent des bébés mais pas trop , que ces futurs jeunes payent la retraite des vieux , mais s'il,y a trop de vieux , faut bien les aider à faire passer l'arme à gauche ( dans les maisons de retraites, faut aller voir ce qu'il s'y passe!) ça fait bosser les pompes funèbre-donc du boulot en perspective-c'est pour ça qu'il faut pas trop donner de médocs et faire payer la franchise , y en a, faut pas qu'ils guérissent et puis quand même il y a trop de monde sur terre, donc faut faire du ménage ! Bon je m'embrouille mais je sais ce que je veux dire.
    Faut pas que les gens mangent , qu'ils se soignent , qu'ils profitent..
    Faut juste qu'ils justifient leur croissance et leur enrichissement et leur politique parce que s'il n'y avait pas d'inégalité , on ser ait tous à la même enseigne et donc , moins de partage et moins de batailles idéologiques , on s'ennuierait et puis il n'y aurait plus de blogs..Ce serait trop triste ...Trop monochrome !

    RépondreSupprimer
  7. A propos des journalistes et des charognards, on sent bien que le vent tourne. Je contemplais avec stupéfaction les grosses pubs de journaux : l'express, "la deception", même Le Point : "ce qui cloche !" (sic)

    Ceci dit, je rejoins un de tes précédents articles. Ça ne me gène pas en soi d'avoir un président ridicule qui a des goûts de chiottes ; sans la Franchise Médicale, les quotas d'expulsions, et l'indifférence au sujet du pouvoir d'achat, je me contenterais d'en rire en pensant "chacun son truc".

    RépondreSupprimer
  8. mc,

    Faut qu'ils grossisent !

    Bal,

    Le Président est aussi sensé représenter la France.

    RépondreSupprimer
  9. Je m'adresse aux jeunes qui lisent ce blog: Sachez que le "Fillon style" est très prisé en boîte de nuit. La raie sur le côté, c'est top branchouille.
    En gros, tu emballes à mort si tu parles "dossier", rapport Pébereau (pas Attali: Pébereau je vous dit. J'explique: le rapport Pébereau recommande une maîtrise des dépenses, c'est ennuyeux à mourir, mais en boîte, si tu veux draguer une mannuequin Slovène (je n'ai pas dit une ex mannequin italienne cocaïnomane), eh bien, il est conseillé de parler du rapport Pébereau).

    Sarkozy, il ne ressemblera jamais à Fillon, c'est le drame!

    RépondreSupprimer
  10. Eric,

    Même avec autre coupe de cheveux ?

    RépondreSupprimer
  11. J'ai pas fini ma phrase mais vous m'avez compris: vive le rapport Pébereau. souvenez-vous, une des premières choses (conneries) qu'a faite Sarkozy, c'est d'enterrer le rapport Pébereau.

    RépondreSupprimer
  12. Ouaw Eric, merci pour tous ces bons tuyau pour avoir la Fillon attitude !

    RépondreSupprimer
  13. Et moi je prends la "Darty", la "Durty" ou la "datte-i-" attitude ?

    RépondreSupprimer
  14. Quand elle aura été virée, ça sera la Dati Free !

    RépondreSupprimer
  15. ou le free dati, le vers est dans le free !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.