14 février 2008

Morale religieuse vs. morale laïque : qui a encore dit des bêtises ?

Après la lettre à Guy Moquet, Nicolas Sarkozy veut maintenant que « Chaque enfant de CM2 devra connaître l'existence d'un enfant mort dans la Shoah ». J’espère qu’il ne va pas rester au pouvoir trop longtemps : encore quelques années et les mômes n’auront plus de temps d’apprendre à compter et à lire à l’école !

Mon opinion sur le sujet n’est pas correcte. Je ne vais pas la donner. Si ? D’accord, mais vite fait. Il faut qu’on arrête de faire des commémorations ciblées sur les saloperies d’autrui en oubliant les nôtres et il faut qu’on se penche un peu plus sur l’avenir que sur le passé. En résumé, on ferait mieux de sensibiliser les mômes sur les saloperies actuelles dans le monde, leur expliquer pourquoi les gens se battent dans différents coins de la planète alors que nous on a trouvé une belle stabilité depuis une soixantaine d’année (malgré quelques écarts). Voilà, celà étant dit, venons-en au billet du jour…

Ce n’est pas cette histoire de commémoration supplémentaire qui retient mon attention ce matin dans les propos de Nicolas Sarkozy. Rappelez-vous sa campagne électorale ! Une de ses stratégies était d’opposer les gens les uns contre les autres, les sans-papier et les « bons Français », les assistés et les cotisants, les banlieusards et les citadins, les chômeurs et les travailleurs, …

Il est reparti ! Il oppose à présent « la morale laïque » et la « morale religieuse ». Un peu plus il voudrait qu’on se foute sur la gueule entre les cathos et nous autres, pauvres athées.

Bien. Allons-y. Pour une fois que j’écoute les consignes du chef !

La morale religieuse ? Heu… c’est quoi ?

Imaginons une petite vieille mal voyante qui souhaite traverser la Nationale 7 (ou 8, ça n’est qu’un exemple) devant La Comète (ou l’Aéro, c’est un exemple) au Kremlin-Bicêtre (ou à Loudéac, …).

Un catholique va l’aider à traverser pour être sûr d’aller au Paradis. Pour ma part, il est absolument hors de question que j’aille au Paradis : d’une part la direction n’est pas indiquée dans mon GPS et d’autre part, je ne vais jamais dans un endroit où je ne suis pas sûr de trouver des bistros ouverts.

J’aide donc la petite vieille mal voyante à traverser la rue, car sans moi, elle aurait du mal à traverser la rue, se mettrait en danger, risquerait de paniquer, perdrait du temps, …

Voilà ma morale à moi, qui n’est n’y laïque ni religieuse. J’ai bien un côté immoral : à chaque fois que je vois une petite vieille mal voyante tenter de traverser la rue, j’espère qu’un catholique bien pensant se précipitera pour l’aider à traverser parce que ça m’emmerde et que je n’ai rien à y gagner. Lui, si ! Il finira au paradis.

Un autre exemple ? D’accord.

Un catholique fera chaque année un don important au Secours Catholique car il peut le déduire de ses impôts et qu’il a peur du Barbu qui l’observe de là-haut. Moi, je donne au Secours Populaire parce que des gosses ont besoin de partir en vacances. Mon côté immoral est que je me réjouis d’avance de l’exonération d’impôt dont je vais bénéficier.

Ainsi, quand Nicolas Sarkozy arrêtera de dire des trucs opposants les laïques, les cathos, les athées, les juifs, les musulmans et les supporters de l’OM (3-0 hier fasse à une bande de Russes orthodoxes), j’arrêterai de dire des conneries dans mon blog ! J’entends par là que je reconnais volontier le côté bidon de mes deux exemples (mais véridiques pour certaines vieilles rombières de ma connaissance). C’est juste Nicolas Sarkozy qui oppose les morales…

J’aime beaucoup les catholiques. Surtout, accoudé au comptoir, quand c’est au tour d’un catholique de commander une tournée.

Nicolas Sarkozy nous parle de morale. C’est rigolo. Je trouve, et les événements et sondages me donnent raison, que, depuis quelques semaines, quand Nicolas Sarkozy nous parle de morale, il n’est plus crédible…

La morale de cette histoire : quand tu t’étales à la une de la presse people en Ray Ban, Rolex avec une créature de rêve à vertu limitée, tu ne donnes pas de leçons de morale !

Les Français perdent le moral !

38 commentaires:

  1. heureusement il y a les bistrots our se réconcilier si l'on compte que la messe c'est comme au bistrot . c'est toujours les même qui boivent le coup et qui font la quête après!

    RépondreSupprimer
  2. On fait déjà adopter des arbres aux enfants, on ne va pas leur faire adopter des morts.
    Plus sérieusement, pourquoi imposer l'horreur à des enfants alors qu'il la découvre un peu plus tous les jours.
    Sinon, j'aime bien les cathos, à l'heure de la messe c'est plus tranquile au bistrot.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. marc a dit...
    bon je pensais écrire la dessus... je ne vais pas tout te piquer aujourd'hui :-)

    RépondreSupprimer
  5. Christie et l'autre,

    Vive les bistros !

    Marc,

    Tu peux piquer !

    (le message effacé, c'est Marc... Je le tiens à la disposition de ses anciens instits.)

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas... mes parents étaient mes instits...

    Mon père s'arrache les cheveux chaque jour en lisant mon blog...

    il est chauve en même temps... ça fait moins mal...

    RépondreSupprimer
  7. Il a le même coiffeur que Balmeyer ?

    RépondreSupprimer
  8. Tout catho que je sois, je donne mon assentiment à ton texte. Sarkozy ne sait plus ce qu'il dit. ça devient illisible;

    Ce truc de civilisation. Ce truc d'opposition des morales. Mazette, ces conseillers ont bouffé des manuels de mauvaises philisophies.

    C'est d'une prétention ridicule et achevée...
    Moi, je veux bien aussi ârrêter de vitupérer, mais alors, que Sarkozy arrête de prétendre penser et laisse le monde des idées tranquille...

    RépondreSupprimer
  9. Dorham,

    C'est bien ça le problème : il n'arrête pas de dire de nouvelles bêtises sans se rendre compte qu'il se met de plus en plus de gens à dos !

    Ils croient faire plaisir aux juifs et aux cathos... ça les fait fuire et ça rend furieux les musulmans, les athées et les laiques.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai du mal à trouver une cohérence en relisant ces dernières interventions. Je ne vois pas bien quel est sa ligne !
    A croire qu'il dit tout et n'importe quoi suivant le pied dont il se lève. Une sorte de politique à coup de dés et on voit ce qu'il en sort.
    C'est dommage parce que là, pour le coup, ça implique des enfants !
    :-)))

    RépondreSupprimer
  11. Toute sa politique est à coups de dés !

    RépondreSupprimer
  12. Votre chute est impeccable, cher Nicolas : se faire faire la morale par ce type est en effet insupportable.

    De plus, il joue avec de la dynamite et il le sait fort bien (je pense). Car si les principes de laïcité devaient être battus en brèche, ce ne seraient certainement pas les catholiques qui seraient les plus acharnés à s'y engouffrer (dans la brèche). Ni les protestants ni les juifs, du reste...

    RépondreSupprimer
  13. Ah ben t'en as fait un aussi, d'article.

    RépondreSupprimer
  14. Didier,

    Merci.

    N.B. : C'est insupportable quand on est de droite. Vu de gauche, c'est délicieusement risible...

    Ne serait-il pas "à moitié ouf" ?

    Diane,

    Pourquoi "aussi" ?

    RépondreSupprimer
  15. Nicolas,

    contrairement à toi, je me suis placée du point de vue de la mère.

    RépondreSupprimer
  16. Diane,
    Je comprends rien ! Je ne dois pas être dans un bon jour.

    RépondreSupprimer
  17. raconter n'importe quoi pour occuper l'espace...
    peut-être aussi qu'il n'a tout simplement rien à dire.
    son rêve était d'être président, non pas pour gouverner mais pour être le grand chef.
    c'est fait, il n'a plus rien à dire, ni à faire d'ailleurs.
    le vide, seulement s'éclater ostensiblement, et ça, il n'en s'en prive pas!

    RépondreSupprimer
  18. Nous, on a que les blogs pour s'éclater !

    RépondreSupprimer
  19. Des enfants, j'en ai 4, alors je propose qu'on dise à l'ainée de tout connaitre sur pocahontas, petite indienne trucidée pendant le génocide des Amériques.
    Puis, pour le second, on trouvera un protestant qui n'a pas eu de chance.
    Le troisième, allez, le petit fils d'un esclave noir pour lui montrer toute l'importance de la mémoire dans cette abomination.
    Le quatrième aura droit à son petit martyre, tué pendant la seconde guerre mondiale.
    Me reste plus qu'à faire un cinquième qu'il connaisse l'histoire de cette petite irakienne tuée par l'axe du bien, ou de rwandais, à moins qu'on ne lui trouve un petit soudanais.

    Plus sérieusement, il a pas un boulot à faire au lieu de dire des conneries ?

    RépondreSupprimer
  20. Au moins, pendant qu'il dit des conneries, il n'est pas au bistro.

    Contrairement à moi, des fois.

    RépondreSupprimer
  21. Moi, mon problème, c'est que je suis amoureux de Dom : y a un médicament, ou bien je bande jusqu'à la fin des temps ?

    RépondreSupprimer
  22. a quoi ça sert d'apprendre à lire et compter à des écoliers maintenant qu'ils connaissent tous par coeur la lettre de Guy Moquet et le nom d'un enfant mort dans les camps nazis ???
    c'est pas le meilleur des bagages pour débuter dans la vie (et la mort) ??? :-(((

    RépondreSupprimer
  23. ça prouve bien le niveau de son QI !
    mais qu'il aille aux States avec sa greluche et ne viennent pas nous dire comment éduquer nos enfants celui là !
    Un bi-polaire qui veut donner des leçons : un bipolaire qui veut rendre skizo nos gamins en les projetant dans l'avenir avec pour bagages le passé des autres, ça s'apelle comment ça déjà ?

    RépondreSupprimer
  24. Fanette, vous dites n'importe quoi, là ! Connaître le passé n'est pas être schizo, c'est espérer être autre chose qu'un troupeau sans mémoire.

    Cela étant, je suis d'accord avec vous pour juger totalement stupide le nouveau "coup" de la calamité qui nous fait office de président...

    RépondreSupprimer
  25. Didier,

    Elle a 4 enfants, ne l'épousez pas.

    Nico,

    Le président a décidé... Du moment que les mômes puissent lire Gala et Paris Match.

    Fanette,

    Je ne sais pas si c'est un problème de QI... Il a gagné en flirtant sur une vague de choses abominables... Il baisse dans les sondages, il recommence ! Nos gamins ne seront pas malades avec ce trucs là... C'est juste la morale qui divague !

    Didier,

    Je viens de dire à peu près la même chose à Fanette (poliment).

    RépondreSupprimer
  26. Voici ce que j'ai mis en commentaire sur un autre blog, en ce qui concerne les dernières "sarkonneries" (comme dirait Mémé Kamizole)

    Pour avoir vécu les années d'enfance et d'adolescence avec des enfants qui avaient perdus un ou nombre des leurs dans les camps de concentration, ne serait-il pas urgent de plutôt prendre l'avis de spécialistes pour savoir si en CM2 c'est bien judicieux ?
    Est-ce que vous vous rendez-compte de ce que cela concrètement signifie réellement ?
    Ce n'est pas adjoindre un nom et un prénom à un enfant, mais bien lui faire porter toute une histoire, pas dans le sens Histoire avec un grand "H", mais celle d'un individu et d'une famille avec quelque part le risque de lui faire porter la culpabilité d'être lui vivant.
    Je me souviens des douleurs et désastres que cela avait provoqué chez les principaux intéressés.
    Un peu de précaution tout de même ! Je sais bien que d'après Sarkozy il y a des gênes de la violence, de la pédophilie etc...etc...
    Cependant, il serait bien inspiré de s'entourer de gens sérieux, psychanalystes entre autre, d'en faire usage (à mon avis, il en a grand besoin) et de prendre un minimum de précaution.

    Pour le reste de votre artcile, que dire de plus que vous n'avez déjà dit ?
    Je souscris entièrement, et pour dernière remarque, est-ce que l'on ne voudrait pas nous faire donc croire et penser que les athées et/ou agnostiques sont des gens sans morale aucune ?
    Serions-nous responsables de tous les maux sur cette terre ?

    RépondreSupprimer
  27. Le problème avec Sarko c'est qu'il pollue tout ce qu'il touche et qu'il n'a pas à dicter aux instits ce qu'ils doivent faire.

    La shoah faisant partie du programme, c'est à eux de décider de la manière de l'aborder pour l'enseigner aux gamins.

    Etant entendu que la shoah fait partie des saloperies commises avec la participation de la France...

    Comme avec Mocquet, il confond enseignement et émotion...

    RépondreSupprimer
  28. Circé,

    Ne nous affolons pas, ce n'est pas fait ! Sarko s'entoure de rédacteurs de discours... Pas de pédagogues !

    Pas perdu,

    C'est à peu près ce que je dis à Circé...

    RépondreSupprimer
  29. Nicolas :

    1) j'ai parlé très poliment à Fanette ;

    2) j'épouse qui je veux.

    RépondreSupprimer
  30. Allez venez Nicolas, c'est mon tour de vous payer une tournée au comptoir du bistrot (en sortant de ma réunion au secours catholique).

    RépondreSupprimer
  31. Didier,

    1. Vous avez dit qu'elle dit n'importe quoi. Vous n'avez pas entièrement tort, mais une formule plus sympathique aurait été appropriée ("chère madame, j'éprouve un léger désaccord avec vous, dans la mesure où il me semble que vous racontez des conneries").

    1bis. J'adore Fanette ! Ne la critiquez pas sur mon blog.

    2. Non ! Vous épousez qui veut.

    Catherine,

    J'arrive !

    RépondreSupprimer
  32. Je trouve le début de ce billet très... Comment dire... Ben con ! Nan mais franchement ne résume pas cet acte en accusant le devoir de mémoire de détourner nos enfants des réalités. Tu sais a quel point la shoah doit conserver une place centrale et très spéciale dans nos histoires et ça ne légitime en rien la stupidité désordonnée de notre président.

    RépondreSupprimer
  33. Si tu trouves le début con, ne lis que la fin.

    Ou alors relis le. Je n'accuse pas le "devoir de mémoire".

    RépondreSupprimer
  34. «Tu sais a quel point la shoah doit conserver une place centrale et très spéciale dans nos histoires».

    La Shoah ne peut se comprendre que dans une continuité de l'Histoire et pas comme un evenement sorti de nulle part.
    Les agissement des pays européens colonisateurs à la fin du 19ème avaient préparé la psychologie pour le concept de "sous-hommes"…
    La Shoah est le résultat d'un cheminement politique et la désinscrire de cette logique, c'est trafiquer l'Histoire…

    :-)

    RépondreSupprimer
  35. Poireau,

    C'est en effet un truc compliqué.

    Si j'ai le temps (d'autres sujets à traiter), comme la polémique fait rage suite au positionnement de Ségolène Royal et François Hollande, je rédigerai un nouveau billet sur le sujet. 2 approches :

    1. Ce n'est ni plus ni moins qu'un enième discours de Sarkozy rédigé par Henri G. uniquement destiné à des fins politiciennes voire électorales, sans aucune concertation avec les experts de l'éducation de mômes, les parents, les pédopsychiatres, ...

    2. Il y a effectivement un devoir de mémoire mais il doit être orienté vers le futur : savoir comment on a pu en arriver là pour éviter que ça recommence... Par ses discours divisant les peuples, Nicolas Sarkozy est en train de... recommencer.

    C'est ça qu'il faut dénoncer ! François Hollande et Ségolène Royal sont des pitres.

    RépondreSupprimer
  36. Ça m'ennuie dans votre billet vous avez l'air d'opposer le fait d'être religieux et laïque, comme si les deux n'étaient pas compatibles. Il existe aussi des chértiens laïques, des musulmans laïques, des juifs laïques etc.

    RépondreSupprimer
  37. Non, je n'oppose pas ! C'est NS qui oppose. Son métier, c'est opposer.

    RépondreSupprimer
  38. D'ailleurs, il oppose les Chrétiens aux Laiques, ... pas aux athées.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.