18 mai 2010

Bienpensance interdite

La bienpensance ! J’en parlais récemment. Nicocerise en faisait son billet, dimanche. Il a décidé de devenir bienpensant. Moi, je me tâte. J’aimerais me faire tâter par une jeune fille, mais non. D’ailleurs, on n’est jamais mieux servi que par soi-même.

Tiens ! A propos de jeune fille… Dans cette histoire Polanski… On en sait un peu plus maintenant. On va dire que la jeune fille n’était pas la pucelle effarouchée que l’on aurait pu croire. D’après la presse, elle se prostituait déjà depuis deux ans au moment des faits.

La prostitution c’est mal. Il faut soutenir ces pauvres filles qui « succombent ». Il faut punir les méchants qui les poussent au vice. Il faut engueuler les clients qui ne se rendent pas compte du mal qui font.

Vous voyez ? Je suis bienpensant…

Ben non ! Les bienpensants sont ceux qui soutiennent Polanski, ceux qui soutiennent la pédophilie, … Et j’en passe. Je n’invente rien. « Est-ce qu'ils savent, tous ces bien-pensants, ce que c'est que la souffrance d'une femme rongée par la culpabilité après avoir subi un viol ? »

C’est l’Hérétique qui le dit. Hier, j’ai, en lisant ça, j’ai failli recracher mon café.

51 commentaires:

  1. Tant que vous ne recrachez pas votre bière...

    RépondreSupprimer
  2. Oui. Ou que je ne la jette pas à la tête du patron.

    RépondreSupprimer
  3. Ah les pauvres jeunes filles manipulées par de dangereux hommes pervers qui ne pensent qu'à les sauter pour pas cher !
    J'adore notre époque, vraiment j'adore !
    :-))

    [La sexualité, il y a encore du boulot pour arriver à la trouver naturelle ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  4. La sexualité, on s'en branle, non ?

    RépondreSupprimer
  5. Oui, enfin je ne vois pas ce qu’il y a de totalement absurde dans ce que dit l’hérétique, les gros. Dans ce gros barnum, où on sent qu’il faut vite mettre à terre quelque chose, soit on pend Polanski, soit on traite cette sympathique actrice de pute, ohé, quand même. La malpensance, ou anti-bienpensance, comme vous voulez, si ça doit être l’exacte opposition, formelle, systématique à quelque chose, ça reste de la bienpensance tout court, aussi.

    RépondreSupprimer
  6. balmeyer : je ne crois pas. Pourquoi faudrait-il qu'il y ait des bons et des méchants ? Dans la réalités, les gens sont teintées de plusieurs manières. On pourrait dire que dans cette histoire une gamine de 16 ans un peu perverse a rencontré un réalisateur un peu pervers aussi. Et alors, ai-je envie de dire !
    La pureté est un mythe !
    :-))

    RépondreSupprimer
  7. Balmeyer,

    Qui est gros ?

    Sinon, oui et non. En l'occurrence, non. C'est à prendre au premier degré.

    Mais à peu près d'accord : l'anticonformisme est souvent d'un conformiste à gerber.

    RépondreSupprimer
  8. @Nicolas
    Comme le dit Didier Goux, tant que ce n'est pas de la bière... :-)
    Je crois que je me suis fait mal comprendre : les people et le showbizz sont de nos jours les apôtres d'une certaine forme de bien-pensance tout en vouant un culte à la transgression pour la transgression.
    Or, ces bien-pensants-là, si prompts à dénoncer, sont les premiers à la fermer, voire pire, à soutenir, parce que Polanski est un pote et qu'entre intellos, boites de prod, people, sportifs, et autres friqués de la jet set, on se connait. On est entre gens de bonne compagnie.
    Tiens, imagine que ce soit un prof qui soit à la place de Polanski : qu'est-ce qu'il prendrait dans la gueule ! là, tu vois, on exprime de la compassion pour les souffrances de Polanski.
    Alors certes, il n'a pas eu une jeunesse facile, loin de là, et il a vécu des drames, mais ce n'est pas non plus un motif valable pour lui trouver toutes sortes d'excuses en glosant sur ses démons...

    RépondreSupprimer
  9. Poireau,

    Oui, mais revenons en à la bienpensance et à la phrase de l'Hérétique. Les défenseurs du violeur pédophile sont devenus les bienpensants... Pour le fond, c'est le billet d'hier.

    RépondreSupprimer
  10. Nicolas, Poireau, oui, assez d'accord avec vous deux. On n'a qu'à s'engueuler quand même.

    RépondreSupprimer
  11. @Nicolas
    tss tsss : tu déformes. Les bien-pensants se sont mués en défenseurs d'un violeur à tendance hébéphile (plutôt que pédophile : on confond souvent à tort l'un et l'autre).
    C'est cela que je dénonce.

    RépondreSupprimer
  12. @Nicolas et Monsieur Poireau
    On va bien voir, de toutes façons, ce que vont répliquer Allred et Lewis à l'exhumation de ce vieil entretien.

    RépondreSupprimer
  13. Balmeyer,

    Ta gueule bordel. Ceci est un blog sérieux. Pas un blog de midinettes fanatiques de Zac Efron.

    L'Hérétique,

    Pour Polanski, on est probablement presque d'accord (sauf que je suis peut-être plus mesuré, mais on s'en fout). Je ne sais pas si tu te fais mal comprendre... je reprends exactement ce que tu dis. Et c'est bien parce que j'ai horreur de ces locutions débiles comme "politiquement correct" ou "bienpensance" dont on affuble toujours l'adversaire que je me suis permis de te reprendre...

    C'est aussi parce que j'ai horreur de me faire reprocher de "bien penser"... Il faudrait qu'on soit anticonformiste pour satisfaire les opposants !

    Par exemple, dans ton avant dernier billet (sur l'eau) tu es affreusement bienpensant : tu critiques les institutions qui nous mentent. Tu dirais le contraire, tu serais aussi affreusement bienpensant !

    RépondreSupprimer
  14. L'Hérétique,

    Je réponds pareil à ton deuxième commentaire qu'au premier : on est toujours le bienpensant de quelqu'un. L'expression qui se veut péjorative en devient grotesque.

    Balmeyer,

    Finalement, j'ai compris ton premier commentaire : OUI.

    RépondreSupprimer
  15. J'ai un problème de compréhension, je ne sais plus où sont le bien-pensant et le politiquement correct, c'est pourquoi je n'emploie pas ces expressions.

    RépondreSupprimer
  16. Suzanne, c'est un peu comme bobo ou nazi, ce sont les autres.

    RépondreSupprimer
  17. Suzanne,

    J'allais faire une réponse du type de celle de Balmeyer.

    RépondreSupprimer
  18. On est toujours le balmeyer de quelqu'un !
    :-)

    RépondreSupprimer
  19. Pour Balmeyer et pour le pire.

    RépondreSupprimer
  20. Allô, Maman, bobo ! Allô, Maman, nazi !

    RépondreSupprimer
  21. Je vais arrêter de répondre aux commentaires ici, moi.

    RépondreSupprimer
  22. "Je vais arrêter de répondre aux commentaires ici, moi. "

    Oui. arrêtez de troller. On voit où vous voulez en venir, parler des filles faciles. Un billet sur les bien-penchants pour émoustiller les mâles penchants. Honte à vous.

    RépondreSupprimer
  23. Si je ne peux même pu troller mon propre blog.

    Bon. Je vais faire un billet sur l'évolution de la fiscalité en Amérique du Sud dans les années 30 pour vous montrer que je peux faire des billets sérieux, à l'occasion.

    RépondreSupprimer
  24. Nicolas : il y aura de jeunes employées des impôts argentins en action ? :-))

    RépondreSupprimer
  25. Oui. De 16 ans. Légèrement girondes.

    RépondreSupprimer
  26. Encore des trucs pour ne pas parler des vrais problèmes ni de la vraie gauche, tout ça...

    RépondreSupprimer
  27. Les vrais problèmes ? L'immigration ? L'islamisation rampante machin ?

    RépondreSupprimer
  28. Non, non, les VRAIS problèmes : Sarkozy, Sarkozy et aussi Sarkozy ! La dictature, quoi, le fascisme aux portes de nos bistrots...

    RépondreSupprimer
  29. "Il faut engueuler les clients qui ne se rendent pas compte du mal qui font."

    Non. Les faire casquer, un max, sous forme d'amendes salées.

    Et dépénaliser les prostituées. Si elles avaient un job correct et un salaire décent, elles ne s'emmerderaient pas avec des tetes de cons, moches, craspouilles, crétins, adipeux, et glauques.

    RépondreSupprimer
  30. Floréal,

    N'étant pas adepte de la bienpensance, n'est-ce pas, puisque c'est le sujet du billet, je vais répondre franchement : non il ne faut pas faire payer les clients des protestitués.

    Je suis d'ailleurs, comme toi, pour dépénaliser la prostitution (et pas les prostitués...) et donc ta position ne tient pas : tu voudrais coller des amendes à des gens qui font des trucs légaux... C'est grotesque.

    RépondreSupprimer
  31. Les prostituées, c'est rarement avec la tête des cons qu'elles s'emmerdent !

    [Je reprends le même vocabulaire, hein ?!? :-)) ].

    RépondreSupprimer
  32. N'empêche que mon portrait par Floréal est très ressemblant, je trouve...

    RépondreSupprimer
  33. Didier,

    Justement. Gardez vos trolls pour vous.

    Poireau,

    C'est plutôt avec les têtes de noeuds.

    RépondreSupprimer
  34. "punir les méchants qui les poussent au vice", et ceux qui les prennent au vit ?

    RépondreSupprimer
  35. Uniquement le dimanche. En semaine je me lache. D'ailleurs je ne trouve pas les putains infréquentables.

    RépondreSupprimer
  36. Tu as essayé le classement Wikio ?

    RépondreSupprimer
  37. Je me suis trompé de lien dans le message précédent. N'allons pas trop vite dans la testiculance comme le dit l'un de mes lecteurs

    RépondreSupprimer
  38. Oui. Un peu de sérieux. Pas de sexe dans un billet sur la bienpensance.

    RépondreSupprimer
  39. pour revenir au billet précédent... Cette fille avait 14 ans, comme Zahia quand elle a commencé à se vendre à ces Messieurs footballeurs, Polanski a couché avec elle lorsqu'elle en avait 16. Point. La justice doit juste se prononcer sur ce point. Point. Polanski a-t-il ou non abusé à plusieurs reprises (on attend la suite) de jeunes filles mineures(avec ou sans leur consentement, là n'est pas la question)..? D'interrogation. Si tel est le cas, et si cela est prouvé, il doit être poursuivi en justice. C'est tout. Est-ce si compliqué ?

    On n'a le droit de se prostituer qu'à partir de 18 ans... sachez-le Messieurs, combien de Zahia se cachent dans vos placards ? (oui, je sais, vous n'avez pas les moyens, mais vous en rêvez, et, avouez-le, vous les enviez les footballeurs et autres "hommes de pouvoir", mais, vous pouvez toujours aller en Thaïlande... ah, non, pas en ce moment ? vous préférez attendre un peu... vous avez raison, ça serait bête de risquer votre vie de "bien pensant", de droite ou de gauche, pour des enfants qui vendent toute l'année leur corps "librement" aux touristes bedonnants, et autres ministres... de la culture libérés).

    RépondreSupprimer
  40. Ah, Lucia Mal, si vous saviez tout ce qu'on entend d'aigreur, dans votre vertueux commentaire !

    (Et pourquoi un touriste "thaïlandais" devrait obligatoirement être "bedonnant" ? Et en quoi être bedonnant est-il un facteur aggravant quand on se fait sucer par une gamine ? C'est du RACISME anti-gros, je vous le dis tout net !)

    RépondreSupprimer
  41. @Didier : aigreur, aigrie (car on le met souvent au féminin), dommage que je regarde Dr. House... et n'ai pas envie d'expliquer en quoi le "bedonnant" renvoyait aux commentaires qui avaient précédé... où les gentils (eux pas aigris, naturellement) commentateurs se traitaient de gros... sans se faire d'aigreurs à l'estomac... pardon, de couper court... ces sucettes.

    RépondreSupprimer
  42. Lucia Mel a entièrement raison. D'ailleurs, meme si j'ai pu faire un (léger) hors sujet, la question n'est pas davantage celle des clients bedonnants. Si ça peut les les rasséréner, etre des maigrichons à mollet de coq, c'est pas mieux, et ça ne les dédouane pas davantage de leur forfaiture que les bedonnants.

    Nicolas: je dois reconnaitre qu'avec ton blog, tout le monde saura tout de tout le monde sans rien payer.

    RépondreSupprimer
  43. Lucia,

    Cette conversation a trop duré. Tu racontes n'importe quoi. On a peut-être le droit de se prostituer qu'à partir de 18 ans mais Polanski ne s'est pas prostitué ! Ton argumentaire ne tient pas la route.

    On condamne tous les errements divers, mais 26 ans après, la justice peut suivre son cours mais on va dans le mur...

    Il est temps d'arrêter de raconter des conneries.

    Floréal,

    Comme tu ne paies rien, tu peux foutre le camp plutôt que de te plaindre de la qualité de la marchandise. Pauvre fille...

    RépondreSupprimer
  44. Nicolas: Payer pour te lire, ça serait vraiment le comble, effectivement. Pour se plaindre de ta "marchandise", il faudrait déjà que ça en soit, mais comme c'est de la camelote, ça me fait seulement sourire...

    RépondreSupprimer
  45. Dis moi, connasse, comme tu n'aimes pas mon blog, ce que tu peux bien y faire ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.