22 mai 2010

Le journée du blogueur

Il y a des journées où tout est fait pour vous énerver. Moi, c’était hier. Ca a commencé fort. Au réveil, je lis mes mails. Parmi eux, un commentaire, arrivé chez Rimbus, du célèbre Champignac que quelqu’un a propulsé dans ma TL Twitter, hier soir, réveillant ma mauvaise humeur.

« Dominique a dit…
C'est le jeu des deux crétins : Didier Goux et Nicolas Jegoun font semblant d'être opposés. Ils s'opposent dans leurs forums, dans les forums où ils publient, puis ils font semblant de se fâcher et ils se traitent de trolls. Ce qui leur donne une validité, car sans reconnaissance de son existence on n'existe pas comme troll. Bref, ils se réconcilient ensuite sur des valeurs essentielles : le prix de la bière et le fait de ne jamais écrire chez des gens qui ne sont pas dans Blogger ou Wikio, parce que c'est des super-salopards d'anarchistes qui veulent nous foutre la merde entre nous gens de gauche et de droite dures ! Tartuferie pure du début à la fin... »


Ce premier machin aurait du égayer ma journée. Il m’a d’ailleurs plongé dans une certaine hilarité. Dominique n’avait pas besoin de prouver encore plus sa bêtise : Didier Goux n’est pas au Wikio. Mais c’est effectivement mon ami. Comme Rimbus, d’ailleurs, avec qui j’ai le plaisir de m’engueuler fréquemment ce qui ne nous empêche pas de nous revoir avec plaisir le plus souvent possible. L’amitié ne s’explique pas. Mais pour ne pas l’expliquer, encore faut-il avoir des amis… Bon. Je ne vais pas dans les forums mais dans les blogs. Du réseau social, on appelle ça. Et je ne me cantonne pas aux blogs blogger, ça nuirait à mon classement.

C’est donc de bonne humeur que je suis arrivé au boulot. Mais ça n’a pas duré. J’avais mon billet à faire et le hasard a fait qu’il portait sur la mort de mon copain Fernand. Ecrire sur la mort d’un copain est éprouvant, je vous le garantis. Une page blanche et vingt minutes pour parler d’un truc atroce avec émotion ET détachement.

J’en étais à la relecture finale, à ajuster les virgules, quand un gugusse est entré dans mon bureau. Il travaille dans nos murs pour le compte d’un de nos clients (nous lui prêtons un bureau car le client est en province). Après les politesses d’usage qui m’ennuyaient profondément vu que je j’avais la tête dans mon billet, il me demande un service alors que j’avais déjà refusé de lui rendre la semaine dernière (à juste titre, ce n'est pas l'objet du billet). Hier, j’étais scié qu’il reparte à la charge… Je n’ai pas répondu. Je l’ai regardé fixement, l’air de lui dire « tu te fous de ma gueule ? » Il a insisté lourdement par des propos inacceptables (en gros, du chantage) : j’ai bondi. Le type a eu droit à une grosse colère, ce qui ne m’arrive jamais au travail.

Le journée partait en couilles. Un peu plus tard, c’est après moi-même que je me suis fâché. Mercredi dernier, la veille de l’Ascension, dernier jour de la semaine de travail, j'avais envoyé un mail à un fournisseur et l'avais annoncé à mon chef, lundi, pour qu'il contacte le fournisseur. Je me suis rendu compte, hier matin, qu'en fait c'est à un collègue que je l'ai envoyé, pour relecture, et que j'avais oublié de l'émettre après validation. Le con ! Mon chef était passé pour une andouille auprès du fournisseur...

Dans la journée, replongeant dans les blogs, je suis tombé sur le billet de Dada qui me rappelait un commentaire de la veille sur le blog de Jean. Le commentaire en question était drôle et bien tourné, donc je n’avais pas réagi la veille. C’était une enième critique du Wikio. Le comique de répétition me lasse. Le message était clair : « le taulier de PMA et ses copains sont des tricheurs ». Ca me lasse.Deuxième attaque de la journée.

Ensuite, je suis tombé sur ce billet de Philippe, où See Mee, une copine de blog à moi, y était attaquée. Rien de bien méchant. Toujours la même histoire : les blogueurs se la pètent entre eux. Ca me lasse.

Deux incidents de boulot, trois de blogs, un billet sur un copain mort. GdC n’a pas eu de chance quand je suis tombé sur son billet où mon blog était en lien sous le mot « libéral ». L’insulte suprême de l’inculte. A la limite, ce qui m’énervait le plus, c’est que le lien était « caché » et ne pouvait donc pas être repéré par Wikio… Si çà n’avait pas été le cas, je me serais contenté d’un petit commentaire : « Hé trou du cul, continue à jouer dans ton bac à sable ». Un truc plein d’affection, quoi… Non ! J’en ai fait un billet, la journée avait été trop raide.

Suite à ce billet, j’ai été apostrophé, dans twitter par le taulier de Des Pas Perdus à qui j’ai promis de faire un mail pour m’expliquer : je suis en train d’en faire un billet. Je vais lui adresser un message ici : non, DPP, je ne joue pas avec GdC. Je veux bien jouer avec Wikio, Didier Goux et Rimbus, mais pas avec un idiot qui m’insulte et qui, dans trois jours, viendra pleurer dans mon giron pour que je l’aide à organiser des bêtises, comme le No Sarkozy Day.

Le dialogue s’est poursuivi, dans Twitter, avec Edelihan, jusqu’à ce twit. « @jegoun : Révélateur d'un manque de culture politique ; tu es excusé, c'est quasi général dans nos pays. »

Il aurait été légitime que je réponde « Pour qui tu te prends, trou du cul ? » mais je ne connais pas assez le gugusse pour me permettre ce genre de familiarité.  Et en plus, je m’en fous. Réellement. Sur le fond, un tel décalage entre une espèce d’intello et un type qui passe plusieurs heures par jour dans les blogs ou les comptoirs politiques est à plier de rire.

C’est en fait sur la forme et la rapidité de la sentence, que j’étais interpellé. Il m’avait indiqué, par twit, un peu avant, qu’il était surpris de ne pas trouver le mot « socialisme » dans mon billet sur GdC. Je lui ai donc répondu que j’employais toujours le mot « gauche » et jamais le mot « socialisme ». Il m’a donc répondu que c’était par manque de culture politique.

Amen. La gauche n’est pas prêt de retrouver le pouvoir : d’après ses éminents membres, il semble plus important d’insister sur les clivages que sur ce qui peut l’unir, puisqu’au fond, c’était le thème de mon billet de réponse à GDC.

Je crois que je vais arrêter le blogage et me mettre au jardinage.

Deux incidents de boulot. Quatre de blogs. Un billet sur un copain mort. C’est trop. Ce n’est pas mon quotidien, heureusement. Mais j’espère juste que DPP, Dadavidov et Philippe auront compris pourquoi je ne suis pas toujours à prendre avec des pincettes…

J’essaie de promouvoir un blogage convivial et je me prends des baffes : ça lasse.

48 commentaires:

  1. interdiction d'arrêter. Si tu arrêtes, ça va nous décourager.

    RépondreSupprimer
  2. Tu me crois capable d'arrêter ? Il faut que je reste, au moins pour prendre les claques quand vous bossez !

    RépondreSupprimer
  3. Quasiment un billet consacré à un si modeste blogueur : c'est la gloire pour moi !

    Bon, j'envoie le mail !

    RépondreSupprimer
  4. ouep, y'aura toujours des gens pour critiquer, gratuitement ou par jalousie? Peu importe. Tant que tu prends du plaisir à écrire!

    RépondreSupprimer
  5. DPP,

    Vu et répondu.

    Homer,

    Oui, mais à force de conneries, le plaisir s'étiole.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne te vois pas Jardinier Paysagiste, mais plutôt artiste blogueur impressionniste !

    RépondreSupprimer
  7. ces attaques sont stériles et le symptôme d'une grande frustration à mon avis... l'important c'est que les blogueurs utilisent leur droit à s'exprimer librement, et à travers eux tous ceux qui ne bloguent pas mais n'en pensent pas moins !
    @nicolas a de nombreux lecteurs, c'est un fait, un jour quelqu'un sera khalife à la place du khalife ;-) au wikio, et alors aura-t-il moins de lecteurs pour autant ? je ne le pense pas.

    RépondreSupprimer
  8. Mais c'est souvent dans la colère qu'on fait les meilleurs billets: elle n'est jamais feinte et sert à exprimer ce qu'on ne dit pas ailleurs.

    RépondreSupprimer
  9. Hermès,

    Le pire est que je ne suis même pas en colère. Mais tu as raison, il arrive de faire de très bon billets quand on n'est pas dans son esprit normal (très ému, en colère, encore saoul de la veille, ...).

    Isabelle,

    Ils sont probablement effectivement à moitié frustrés. Ce qui me dérange le plus, c'est que le blog est un loisir. Il faut être sacrément dérangé pour emmerder l'autre dans ses loisirs. Comme un type qui viendrait tondre la pelouse à 14 heures un dimanche PARCE QUE tu fais la sieste.

    Pour ce qui concerne le Wikio, tu as raison : ce n'est pas la place du blog qui fait les lecteurs !

    RépondreSupprimer
  10. Twitter aboie, les blogueurs passent. Ou l'inverse !

    RépondreSupprimer
  11. Romain,

    Oui. Enfin, je ne sais pas. Je pense parfois à ces hommes politiques qui en prennent plein la gueule alors que je m'énerve de broutilles...

    RépondreSupprimer
  12. Le Dominique, il mériterait que je me réinscrive au Miko, tiens ! Pour essayer de devenir numéro deux...

    RépondreSupprimer
  13. Ah non ! Un vrai troll aurait annoncé qu'il voulait devenir numéro un...

    RépondreSupprimer
  14. Un jugement négatif vous satisfait plus encore qu'une louange, pourvu qu'il respire la jalousie. Jean Baudrillard

    RépondreSupprimer
  15. Le blog du Champignacien est bon. C'est aussi quelqu'un qui n'est jamais avare d'un renseignement, d'une explication. C'est vraiment dommage, son idée fixe contre Wikio, qui le pousse à des diatribes hors de propos.

    RépondreSupprimer
  16. Moi j'ai envie de dire : Bobiyé !

    RépondreSupprimer
  17. Oui le jardinage, c'est une bonne idée : on y est confronté aux dures mais simples lois de la réalité.
    Quant à votre supposée complicité avec Didier Goux, je vous rassure, on peut pas confondre. Lui a vraiment du talent.

    RépondreSupprimer
  18. Le nombre de connards qui lisent mon blog en le trouvant à chier est fascinant.

    RépondreSupprimer
  19. Je vous rassure : j'en ai aussi ! Mais pas les mêmes, évidemment...

    RépondreSupprimer
  20. Aucun rapport avec la choucroute, mais j'ai trouvé ce billet pas inintéressant, à propos de DSK et de la gauche et de la droite...

    RépondreSupprimer
  21. Cher Nicolas,

    comment trouver un blog à chier sans le lire ?

    Cher Didier,

    Non, non ce sont les mêmes ! J'adore votre " pas inintéressant" dans le commentaire précédent.

    Paix et tolérance

    RépondreSupprimer
  22. Jean,

    C'est assez simple : quand je n'aime pas un blog, je passe au suivant, je ne me fatigue même pas à commenter. Je ne suis pas taré. Toi si, visiblement.

    Didier,

    Figurez vous qu'à la lecture du dernier billet de GdC, je crois bien avoir décidé de soutenir DSK jusqu'à fond. Je prendrais ma décision après la sieste, néanmoins.

    Seb,

    Merci. Je crois que je vais laissé les clés du classement à toi et Juan que vous puissiez rigoler aussi pendant que je me repose.

    Suzanne,

    Ce qu'il y a de dommage, c'est sa mère. Elle a oublié de lui apprendre le savoir vivre, vous savez, le truc qui permet de vivre en société. Sans agresser les gens. Du coup, il se trouve relégué que stade du petit con. Je comprends qu'il soit de mauvaise humeur.

    Mais dans cette histoire, je reste l'agressé ! Il peut trouver quelque chose pour s'en sortir.

    RépondreSupprimer
  23. Tartuffe prend deux F et tartufferie aussi, et c'est rapport à Molière. Sino c'est tartufo, et c'est une glace au chocolat avec une meringue au milieu, et ça n'a donc pas de rapport avec la politique. Mais je peux me tromper bien sur. Le reste est marrant et sans grande conséquence, non?

    RépondreSupprimer
  24. Geargies,

    Pourtant Dominique Champignac est le plus cultivé d'entre nous. Aurait-il eu un moment de faiblesse ?

    J'aime bien quand les commentateurs de Didier Goux viennent à mon secours. J'aurais du faire comme Champignac : antipathique.

    RépondreSupprimer
  25. Tu aurais dû dire : ... parmi eux, un commentaire, arrivé chez le célèbre Rimbus, de Champignac...

    Sinon, concernant le jardinage tu pourrais cultiver du houblon. Il paraît même qu'on peut le bouturer avec du cannabis (les 2 plantes sont cousines).

    Sinon relativise, un tweetclash c'est moins grave qu'un lettre recommandée d'un avocat hostile, si tu vois ce que je veux dire. Ça calme bien l'envie de faire des billets aussi.

    Bon, pour ton jardinage, je m'occupe du cannabis et toi du houblon, ok ?

    RépondreSupprimer
  26. Oh je viens souvent lire! Et là la blague était trop tentante ;-)))

    RépondreSupprimer
  27. Rude journée, donc, mais elle t'aura offert un billet de poids. Une bonne soirée, un bon week-end par-dessus, et tu repars comme neuf!

    RépondreSupprimer
  28. Tu pourrais te reconvertir dans le blog de mode : "Partageons mes Habits".

    RépondreSupprimer
  29. Je ne te dirai pas qu'il faut "relativiser" ou "positiver", puisque j'en suis incapable.
    Je crois qu'on est nombreux à être à cran. Besoin de repos, envie de vacances... Bon courage !

    RépondreSupprimer
  30. Nicolas,

    Oui, j'ai bien compris et je remuerai plus le couteau dans la plaie sur ce sujet... Heureusement, le nouvel algo wikio va arriver et tout cela sera oublié...

    Bonne journée et bon week-end !

    RépondreSupprimer
  31. Nicolas, Je ne peux te laisser écrire : "ensuite, je suis tombé sur ce billet de Philippe, où See Mee, une copine de blog à moi, y était attaquée". Je n'attaque personne, ni sur mon blog, ni dans la vie. Je pensais que la blogosphère était un espace où l'humour était permis...et compris ! je me trompe, dommage ! Tout ça n'est rien d'autre pour moi qu'une mini tempête dans un dé à coudre... Visiblement, pour d'autre cela ressemble à un tsunami.

    RépondreSupprimer
  32. Philippe,

    Tu n'as pas compris mon billet. C'est le cumul de risées qui fait le tsunami... Chaque événement n'est rien en lui même. (je copie cette phrase pour la ressortir à Dada). Il n'empêche que tu peux appeler ton billet "une attaque" ou pas, ça en est bien une.

    Dada,

    Chaque événement n'est rien en lui même.

    Thierry,

    Je relativise... Juste après avoir écrit ce billet, je n'y pensais plus, jusqu'à ce matin, pour mon nouveau billet.

    Le Coucou,

    Merci !

    Balmeyer,

    Mes cravates à chier ?

    Geargies,

    Z'avez raison !

    Rimbus,

    Oups. Excuses... Je relativise, soir tranquille !

    RépondreSupprimer
  33. @Nicolas : à lire ton billet et ton commentaire chez Philippe, je t'ai imaginé sur un destrier blanc, avec une grande lance et un casque étincelant ! Nicolas, champion des blogueurs ! Merci ;-)

    @Philippe : bah, c'est pas hyper méchant, mais c'est pas hyper aimable, ni hyper drôle non plus. Surtout, y'avait pas de lien : quand on cite, c'est mieux, cela permet aux lecteurs de remonter à la source et de se faire leur propre idée. Et puis, c'est une occasion manquée d'améliorer mon classement ;-)

    RépondreSupprimer
  34. Oui ;-)) j'ai un côté Cassandre assez prononcé et c'est assez coquet!

    RépondreSupprimer
  35. @ SeeMee : c'est bien qu'on parle de vous, en bien ou en mal, on s'en fout, chacun se fera sa propre opinion, enfin ceux qui vous liront. Et aux autres dites leur "mort au con"... Quoique finalement ça manquerait de classe, et puis je suis lasse de voir le "con" être utilisé à tort et à travers pour insulter. En effet, le "con" ne l'est certainement pas car, au fond, ne mène-t-il pas à la matrice du monde ? En quoi cela, en soi, serait-il insultant ? Faudra un jour qu'on m'explique !

    RépondreSupprimer
  36. See Mee, sincèrement désolé, j'espère que tu seras le 11 juin à la Comète. Une discussion vaut parfois mieux que tout.

    Nicolas, je sais (!) que tu y seras et j'attends ce moment avec impatience...

    RépondreSupprimer
  37. Oui un bloggeur se prend des baffes c'est malheureux mais on ne peux pas plaire a tout le monde, et y a toujours des casses bonbons(pour etre poli) pour venir te casser le moral de la journee.

    Y a des jours comme cela!faux pas chercher!

    RépondreSupprimer
  38. Olivier,

    Ouais, y'a des jours. ET plus rien, depuis...

    Philippe,

    J'attends !

    See Mee,

    Je susi comme ça...

    RépondreSupprimer
  39. 41ème commentaire alors que je ne lis pas les précédents, je vais me prendre un soufflon ? :-))

    Heureusement qu'avec le temps tu sais relativiser tout ça, même les mauvais jours !
    :-))

    RépondreSupprimer
  40. J'arrive longtemps après la bataille, et je lis ton billet... Oui, des fois ça fait chier.

    Tu as raison en tous cas. Tu fais la promotion d'une manière de blogguer sympa, et ces connards qui t'emmerdent, par jalousie ou simplement pas connerie, ça gonfle.

    Reste comme tu es en tous cas !

    RépondreSupprimer
  41. Encore un commentaire constructif : les initiales de "Cravate à Chier", ça fait "CAC". Je comprends mieux le terme de CAC 40.

    RépondreSupprimer
  42. @Philippe : Sans rancune ! Et, non, je ne peux hélas pas venir le 11.

    @Gicerilla : C'est l'ironie de la chose ! Tiens, vous ici, à tant vous voir dans votre salon intime, je n'imaginais pas que vous fréquentiez les bistros. ;-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.