19 mai 2010

Un referendum pour l'interdiction du port de la burqa ?

Je vais faire un billet à propos des propositions du PS pour les retraites mais en cherchant un lien vers un article du Monde, ce matin, je suis tombé sur celui-ci qui me laisse sur le cul ! Je résume : le Conseil d’Etat s’étant prononcé défavorablement à propos du projet de loi interdisant la burqa, le Gouvernement envisage de faire un referendum sur le sujet.

C’est affligeant.

D’une part, ce referendum va raviver inutilement des bisbilles et entrainer des débats débiles.

D’autre part, je ne vois pas en quoi un passage par referendum ferait en sort que le texte de loi soit plus conforme à la Constitution que s’il était voté par le Parlement. Qu’il y gagne en légitimité, c’est probable (mais discutable), le Coucou, qui aime bien les referendums, ne le contestera pas. Mais il ne sera pas plus constitutionnel… sauf si on modifie la constitution.

Je retourne à mes retraites…

28 commentaires:

  1. Je commence à en avoir ras le machin de toutes ces fifilles en burqa et de tous ces sarkozistes burqaïsés qui nous gouvernent.

    Je retourne sur l'île du Levant...

    RépondreSupprimer
  2. Je préfère l'ile du couchant.

    RépondreSupprimer
  3. Entièrement d'accord avec vous : c'est stupide.

    Et d'accord aussi avec Christophe Bohren : je m'exile en Gaspésie.

    RépondreSupprimer
  4. Ah merde ! Didier Goux est d'accord avec moi au sujet de la burqa.

    RépondreSupprimer
  5. Heureusement que Mitterrand et babinter n'ont pas fait de referendum sur la suppression de la peine de mort !
    Quand je lis les blogs, et certains de tes commentateurs, je me réjouis que les affaires importantes (et celles qui ne le sont pas) ne soient pas confiées à la vox populi.

    RépondreSupprimer
  6. Tiens, tiens, M. Rimbus az la trouille que le peuple s'exprime ! Amusant, pour un homme de gauche...

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour M. Goux, c'est en lisant des gens comme vous que je me rend compte que la démocratie peut être dangereuse. J'ai hélas bien conscience que les imbéciles sont plus nombreux que les gens raisonnables.

    RépondreSupprimer
  8. Entièrement en accord avec Rimbus, Mr Goux nous démontre souvent sa bêtise...

    RépondreSupprimer
  9. Pour information Nicolas, un référendum ne peut pas être posé pour une loi (une question biaisée fausserait le truc) mais uniquement sur une réforme constitutionnelle.

    Il s'agit donc bien de réformer la constitution pour pouvoir faire voter la loi ensuite.

    RépondreSupprimer
  10. Benjii,

    Faux. Voir l'article 11 de la constitution.

    RépondreSupprimer
  11. Stef, Rimbus,

    Je comprends que vous ne puissiez pas sentir Didier Goux. Moi je pensais qu'il n'était un gros avant de découvrir qu'il n'était qu'un con comme vous et moi.

    Il n'empêche que vous pourriez avoir un peu d'objectivité : Didier Goux approuve un de mes billets que vous approuvez aussi...

    En outre, dans la moquerie (ça n'est que ça...) qu'il adresse à Rimbus, il a parfaitement raison. Rimbus étant persuadé que le peuple ne serait pas d'accord avec lui, il faut passer outre. Je n'ai pas cette vision de la démocratie même si je laisse volontiers des gens que j'ai élu pour ça prendre des décisions à ma place. Ils sont plus compétent.

    Et on en revient au sujet du billet : ce n'est pas à un referendum de traiter ce genre de dossier. Burqa, peine de mort, même combat. Hop !

    RépondreSupprimer
  12. oh ça va, je n'ai pas été inconvenant avec M. Goux, il est notoire que nos avis divergent, on ne va pas se lècher la gueule pour te complaire quand même :-)
    Pas vrai Didier, on peut se haïr avec civilité, mais avec cordialité c'est un peu contradictoire, vous ne trouvez pas ?

    RépondreSupprimer
  13. On peut même s'asticoter sans se haïr, du reste...

    RépondreSupprimer
  14. Tant que vous ne vous astiquez pas.

    RépondreSupprimer
  15. Au temps pour moi ! Je me suis trompé : en fait le référendum n'était justement à l'origine absolument pas prévu pour modifier la constitution.
    Du coup, effectivement, ça rend le procédé assez laborieux et on risque de parler de Burqa encore un moment...

    RépondreSupprimer
  16. Honoré de ton lien, Nicolas, mais telle que la chose se discute ici, je n'ai pas envie d'y participer. Ce n'est pas tellement de ce type de référendum descendant du ciel élyséen que j'ai envie, surtout sur un sujet aussi futile… Néanmoins, pas question pour moi de faire la fine bouche sur la démocratie, ce régime inconnu de nous.

    RépondreSupprimer
  17. Je n’ai pas encore d’opinion sur l’interdiction de la burqua. Mais j’en ai une sur la démocratie directe. Vous dites : « … sauf si on modifie la constitution ». Mais si le peuple décide quelque chose, ça l’emporte sur la constitution. Ça correspond à une modification de la constitution.

    Le problème avec le référendum en France, c’est que c’est le président qui, quand cela sert ses intérêts, octroie éventuellement aux Français la possibilité de décider. Il faut introduire des référendums obligatoires et aussi un droit d’initiative. Pour ceux qui ne connaissent pas, voici une brève description de la démocratie directe en Suisse (http://horsparti.blogspot.com/2009/12/comment-fonctionne-la-democratie-en.html ) et voici un plaidoyer pour la démocratie directe (http://horsparti.blogspot.com/2010/01/plaidoyer-pour-la-democratie-directe.html ). Et il y a une belle citation de Thomas Jefferson pour ceux qui pensent qu’on doit confier les décisions ultimes aux juges plutôt qu’au peuple (http://horsparti.blogspot.com/2010/05/qui-confier-les-pouvoirs-ultimes-de-la.html ).

    RépondreSupprimer
  18. "Mais si le peuple décide quelque chose, ça l’emporte sur la constitution."

    Non. Plutôt que de raconter des conneries, tu devrais faire des études de droit.

    RépondreSupprimer
  19. Vous êtes ridicules. On dirait un plateau télé où tout le monde se dispute mais s'entend sur l'essentiel.

    RépondreSupprimer
  20. Ben change de chaîne, connard.

    RépondreSupprimer
  21. Fais pas un ulcère, on a besoin de toi pour servir la soupe. Tool.

    RépondreSupprimer
  22. Ah ! Le connard est revenu. Je vais lui expliquer : nous ne sommes pas dans un plateau télé mais dans un blog où nous discutons entre gens de bonne compagnie. Soit tu es aimable soit tu fous le camp. On appelle ça de la politesse, voire de l'éducation.

    RépondreSupprimer
  23. surtout la gauche va se déchirer sur le sujet....calcul de Sarko. La droite va voter tranquille d'un bloc, la gauche non...

    RépondreSupprimer
  24. Romain,

    Que la gauche soit désunie sur ce type de sujet ne me dérange pas ! Par exemple, je suis en train de "m'engueuler" avec Rimbus dans les commentaires de son blog, c'est très sain.

    Il est temps que la gauche se saisisse des sujets de société.

    RépondreSupprimer
  25. C'est pas un peu populiste de jouer "le peuple" contre le Conseil Constitutionnel ? Sarkozy pourrait peut-être nous confirmer qu'il ne joue pas dans ce dossier en proposant un même référendum sur le dossier des retraites !
    :-))

    RépondreSupprimer
  26. Poireau,

    C'est parfaitement populiste.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.