05 mai 2010

Corinne Lepage tournée vers le futur

Evidemment, j’étais dubitatif. Corinne Lepage est une ancienne ministre du gouvernement d’Alain Juppé, ancienne du Modem et membre d’un groupe libéral au Parlement Européen. Pourtant ses récentes déclarations et le rapprochement de copains blogueurs avec sa formation politique me laissaient imaginer qu’elle n’était pas si méchante si que ça…

Hier soir, elle a passé sa période d’essai avec brio. Je peux même dire qu’elle est rudement plus anticapitaliste que nombre de gauchistes en peau de lapin dont au sujet desquels je m’attends à une intervention dans les commentaires, ici.

Comme d’habitude, je vais laisser mes confrères mais néanmoins amis blogueurs faire le compte rendu de la soirée à la Comète. Des liens, bordel, des liens ! Ah oui. J’oubliais. Mip, Polluxe, Antonin, Dagrouik, Mohamed, Seb, Vogelsong, Yann sans oublier Olivier, l’organisateur et Pierrick, délégué national de Cap 21. Et tous ceux dont j’ai oublié le nom. Et même ceux que j’ai oublié d’invité comme Gularu, le pauvre (comme il y avait trois soirées qui s’enchaînaient entre le 22 avril et hier, je me suis mélangé les pinceaux). Il n’aura qu’à passer ce soir, j’ai une réunion de chantier avec mon barman, Julien.

Les copains ont pris des notes, enregistré, … pendant que je remplissais le verre de Corinne Lepage de Badoit. J’étais assis en face d’elle, à la même place que lorsque nous avons reçu Jean-Paul Huchon. Mais lui, ce n’était pas de la Badoit que je lui servais. Corinne Lepage – CLP pour la suite – buvait beaucoup de Badoit tant elle parlait ! Ca tombe bien, on buvait ses paroles

Je n’aime pas faire ses comptes rendus de soirée car ils sont forcément décousus et imprécis. Je me lance quand même.

CLP est fondamentalement pour une sixième république. Elle ne sait pas si les Français sont prêts à abandonner l’élection du Président au suffrage universel mais il faut qu’on arrive à une République qui ne dépende pas d’un seul homme. Elle est très attachée aux contre-pouvoirs, sujet sur lequel je n’ai jamais vraiment réfléchi. Par exemple, elle estime que des institutions comme le Conseil Economique et Social (et Environnemental ? je ne sais plus…) pourrait avoir la capacité à saisir le Conseil Constitutionnel ou participer à la nomination des membres de machins comme le Conseil Supérieur de la Magistrature ou le CSA.

A première vue, je suis réservé sur ces contre-pouvoirs (à force de délayer les pouvoirs, on a le sentiment que la démocratie nous échappe, un peu comme pour l’Europe où on ne sait plus qui fait quoi entre les différentes institutions). Mais ça nécessite analyse.

CLP a achevé de me convaincre sur la nécessaire limitation du cumul des mandats. Je ne vais pas en détailler les raisons (ça m'obligerait à dire pourquoi je m'en foutais) mais elle m’a aussi convaincu sur la limitation des mandats successifs… D’une part, si un type n’a pas fait son job au bout de 12 ans, il ne le fera jamais. D’autre part, si le type est bon en tant que député, il pourra changer de boulot et être bon, ensuite, en tant que Sénateur, Conseiller Régional, …

Ce n’est pas gagné.

CLP m’a convaincu qu’un élu devait maintenir une activité professionnelle en parallèle de son mandat, pour « prouver » qu’il n’a pas besoin de ce mandat pour vivre.

CLP a la même vision de l’Europe que moi mais arrive mieux à la formuler. J’aurais du prendre des notes. Globalement, l'Europe a été construite, mal, mais on n’a pas d’autres choix qu’y participer et d’aller de l’avant.

Elle a été mal construite car la politique a été abandonnée. L’Europe est un immense machin libéral laissé aux mains de groupes de pression divers alors que je n’aime la pression que dans une choppe à bière. Sa vision de sa participation au Groupe Alliance des Libéraux et Démocrates pour l’Europe est intéressante. Ce groupe est un groupe charnière entre « la droite » et « la gauche » du Parlement fort de suffisamment de membres pour faire basculer les positions. Les positions de ce groupe est libéral pour les questions de société, donc penche à gauche, mais libéral aussi pour les questions économiques, donc à droite. Elle tente donc de le faire pencher du bon côté…

Pour l'anecdote, elle nous a parlé de la thrombine. Vous ne connaissez pas la thrombine ? Malheureux… C’est une espèce de « colle à viande » qui permet de faire passer de la viande reconstituée pour de la vraie viande. Le Conseil et la Commission Européenne voulaient l’autoriser. Corinne Lepage a mobilisé son groupe politique qui finalement s’y est opposé, empêchant ainsi de voir cette sale thrombine dans nos cuisines.

Enfin, les discussions ont longuement porté sur l’énergie, notamment sur des aspects techniques qu’il me serait malvenu de retranscrire ici. Néanmoins, sur le fond, la France a pris de mauvais choix en manière énergétique par le passé. Le tout nucléaire est mauvais. L’EPR est un mauvais choix. La France produit beaucoup d’électricité et il « faut bien » la vendre. De l’encouragement au chauffage électrique à des éclairages publics nocturnes mis en œuvre au nom de la sacrosainte sécurité, tout est fait pour qu’on dépense plus, depuis une trentaine d’années parce qu’il faut vendre des kilowatts/heure. Des groupes de pression sont là, insistent, communiquent pour nous faire croire que l’énergie ne peut venir que du nucléaire. Et le public y croit et en fait des billets de blog grotesques.

Au nom du pognon. Il faut qu’on en sorte parce qu’il est possible de consommer moins et de produire autrement.

Corinne Lepage est très convaincante. J’espère que la gauche saura l’écouter. Par contre, je n'ai pas trouvé de titre rigolo pour ce billet.

50 commentaires:

  1. Tu aurais pu mettre : "PMA se met à Lepage."

    RépondreSupprimer
  2. Oui, j'ai essayé plein de trucs.

    RépondreSupprimer
  3. Vous traitez mes billets de grotesques ? Paf ! je fais illico fermer la RN 7 ! Réactif, le gros réac, non ?

    RépondreSupprimer
  4. Didier,

    Je n'ai pas dit "VOS" billet, mais le dernier. Mais c'est le hasard, je l'ai vu en rentrant chez moi après la discussion avec CLP ! Ca m'a fait rigoler.

    RépondreSupprimer
  5. Corinne Lepage a défendu avec conviction le dossier des malades de cancer du au réacteur de la Hague, dans la Manche, elle n'a jamais failli par contre, le gouvernement Juppé l'a débarquée parce qu'elle faisait trop de bruit. l'enquête qu'elle a fait en a dérangé plus d'un. Une personne de confiance même si parfois, elle m'a agacée par des discours trop à droite dans le système Bayrou.

    Mais tant qu'elle y a cru, elle avait une position à défendre. Ceci dit, je lui ai rarement connu la langue dans sa poche, ni la langue de bois.
    Ma mère habite dans le Cotentin et ce réacteur est une injure fait au paysage et a tué plus de monde qu'on ne veut bien le dire. Les gens ont parlé.

    Sauf que maintenant avec le chômage, on défend une autre position mais au début, on était totalement contre. Et les dégâts sont immenses, tant sur le plan humain que végétal, la mer est polluée.. Un enfer...
    Mais pour avoir du boulot, on se tait.
    Ce que ne voulait pas Corinne Lepage.

    RépondreSupprimer
  6. Christie,

    Oui, elle défend bien ses positions !

    RépondreSupprimer
  7. Une 6e république? Mince, si elle ajoute le référendum d'initiative populaire à sa toilette, il va falloir que je pense à lui envoyer des fleurs!

    RépondreSupprimer
  8. Le Coucou,

    Oui, je pensais à toi en faisant ce billet !

    RépondreSupprimer
  9. La quoi ? La thrombine ?! De la colle à viande ?! Arg !

    RépondreSupprimer
  10. M'étonne pas qu'elle vous ait convaincus :n'oublie pas que c'est une avocate qui plaide le cas échéant dans les tribunaux.
    Je suis intéressé par ses idées, mais ce qui me rebute, c'est précisément ce qui t'attire : j'avais trouvé que son Vivre Autrement était bien trop mâtiné d'anti-libéralisme.
    Elle voudrait que ce soit l'État qui assure la transition entre deux mondes industriels en prenant en charge ceux qui vont rester sur le carreau à cause de cette transition ; jamais, pourtant, elle ne précise sur la base de quels financements. Jamais elle n'évoque non plus la dette des États.
    Elle a raison de penser que les élus devraient conserver un boulot pendant qu'ils sont députés. Cela éviterait les jobs alimentaires. En même temps, la députation, par exemple, demande une telle présence que je ne vois pas comment on pourrait bosser tout en étant député.

    RépondreSupprimer
  11. L'Hérétique,

    Oui elle est convaincante, mais je rencontre suffisamment de politiciens pour prendre du recul : ils sont tous convaincants !

    "je ne vois pas comment on pourrait bosser tout en étant député" : elle n'a pas dit qu'il fallait un poste à plein temps. Elle continue son job d'avocat mais prend peu de dossiers.

    RépondreSupprimer
  12. J'espère qu'elle reviendra parce que parler de 6ème république et d'énergie a toujours été mon rêve à la Comète... :D

    RépondreSupprimer
  13. J'espère ! Et, à nouveau, toutes mes excuses !

    RépondreSupprimer
  14. Eh bien, moi, je trouve que cette manie française de vouloir changer de République dès que quelque chose ne va pas est assez stupide. Les Anglais et les Américains ont la même constitution depuis plusieurs siècles et ne s'en portent pas plus mal, loin de là. Lorsque quelque chose d'inédit survient, ils se contentent de l'amender, ce qui est bien suffisant.

    RépondreSupprimer
  15. Didier,

    L'Angleterre n'a pas de Président de la République et les USA ont un système bien différent du nôtre : les états ont beaucoup de pouvoir, de même, d'ailleurs que les assemblées.

    Les types qui ont fait la cinquième ne voulaient pas d'un président élu au scrutin majoritaire... pour cinq ans.

    RépondreSupprimer
  16. J'aime beaucoup les photos de ton i-téléphone. Elles sont floues. Mon appareil aussi car l'objectif a attrappé la poussière à l'intérieur. Ce floue artistique convient très bien à la plupart de nos politicien(ne)s. Corinne Lepage ferait-elle exception ?

    RépondreSupprimer
  17. c'est facile de défendre l'environnement à mon sens lorsque l'on a gagné plein d'argent grâce aux marées noires... depuis rien n'a vraiment bougé sauf les chiffres de son compte en banque.
    ce n'est pas une vrai écolo.... juste une opportuniste, une de plus..

    RépondreSupprimer
  18. Google investit dans les éoliennes, Papa c'est la fin !

    http://www.vincentabry.com/google-investit-40-millions-dans-des-eoliennes-8920?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+abry+%28VincentAbry.com%29

    RépondreSupprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  20. Filémon,

    J'ai supprimé ton commentaire, non pas qu'il soit déplaisant, mais je n'ai pas les moyens d'accéder aux vidéo pour vérifier le contenu !

    Gularu,

    Au moins, ton vieux, il sait faire un lien clicable.

    Pistil,

    Ton commentaire n'apporte rien.

    RépondreSupprimer
  21. Bon sang, je suis impressionnée.
    Je me demande si je ne vais pas vous vouvoyer, du coup.

    RépondreSupprimer
  22. Gularu : commence par aller te laver les mains, on causera après !

    RépondreSupprimer
  23. les démocrates c'est pas de leurs fautes si ségo a perdu en 2007 ?
    J'ai encore dit une connerie sans doute.
    http://corinnelepage.hautetfort.com/phrase_du_jour/

    RépondreSupprimer
  24. Dominique,

    Non, je ne crois pas !

    RépondreSupprimer
  25. Heureusement que Suzanne a commenté l'autre blog, j'avais oublié de lui répondre ici.

    Suzanne,

    A non, tu vas pas faire ça.

    RépondreSupprimer
  26. Très bon compte rendu de soirée.

    RépondreSupprimer
  27. de l'institutionnel (cumul etc..) mais rien sur le social...bof. Marketing, creux.

    RépondreSupprimer
  28. Romain,

    Je n'ai pas tout raconté ici mais effectivement les débats ont surtout tourné autour de l'Europe, de la carrière de CLP et de l'écologie, avec un pan entier sur l'électricité, le nucléaire, ...

    Mais, dans la mesure où il y a une forte critique du libéralisme, il y a forcément un volet social.

    RépondreSupprimer
  29. @Nicolas,

    Ravis de t'avoir rencontré à cette occasion !


    Au fait, tu as oublié Olivier ! Ah... non. ;-)

    RépondreSupprimer
  30. Antonin,

    A une prochaine fois, j'espère !

    RépondreSupprimer
  31. soyons honnête elle dirige un cabinet d'avocats avec son mari! ils se partagent le travail...
    elle est prof de fac
    elle est dans de multiples associations, fédérations
    donc le cumul...

    j'ai eu l'occasion de la rencontrer pour une réunion politique au ministère de l'environnement en 1996 elle le disait ouvertement - ce sont les lobbies gaz, pétrole qui commandent - les politiques n'y peuvent pas grand-chose.

    je l'ai connu lors de la création de generation ecologie - mon dieu elle était naïve... elle se fait encore avoir... (modem)

    le c-v :
    partout où elle va il y a du conflit et soit elle se barre, soit elle est jetée : Cabourg, Génération Ecologie, gouvernement, Modem....
    c'est dommage dans sa vie professionnelle elle réussit tout!
    (la bretagne lui doit beaucoup procès amoco cadiz)


    j'aime son humilité, son courage et sa simplicité.

    bon la réussite De cap21....?

    @unouveaucompte

    RépondreSupprimer
  32. Deux choses :

    1/ cumuler un mandat avec un autre, c'est mal parce qu'on se concentre ni sur l'un ni sur l'autre. Ok. Dans ce cas, peut-on réellement se concentrer sur un mandat si on à des préoccupations professionnelles à coté?
    A moins bien sur, de se contenter d'un parlement constitué de professions libérales qui font comme elles veulent.

    2/ La sixième république c'est bien joli, mais elle met quoi dedans ?

    3/ (eh oui) le nucléaire c'est pas beau. Admettons. On le remplace par quoi ? De l'éolien ? Si ya pas de vent faut combiner avec des centrales à charbon qui fournissent rapidement le manque (le nucléaire peut pas faire "relai").
    Le solaire ? une cellule photovoltaïque utilise plus d'énergie pour être fabriquée qu'elle n'en produira dans toute sa vie.

    Aucune production énergétique n'est parfaite, toutes ont un défaut. Le tout est de dépenser moins d'énergie.
    Pas de consommer moins par habitant, mais peut-être d'être moins d'habitants à consommer.
    La seule solution à l'échelle globale passe par la réduction de la population humaine sur le globe. Rien d'autre.

    RépondreSupprimer
  33. Moi aussi j'étais dubitative, mais plus maintenant !

    RépondreSupprimer
  34. à vous de voir.
    mon propos n'était pas de raconter des balivernes mais d'éclairer les faits tels qu'ils sont:
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/03/30/proces-de-l-erika-corinne-lepage-craint-une-victoire-a-la-pyrrhus_1326527_3244.html
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Corinne_Lepage

    la nature a bon dos lorsque l'on s'en sert pour en tirer de larges bénéfices avec l'argent des contribuables...

    RépondreSupprimer
  35. Unnouveaucompte,

    Je ne sais pas quel est l'avenir de Cap 21 et de Corinne Lepage, à ce stade, je ne suis même pas un électeur potentiel. J'aime beaucoup le positionnement politique de CLP. J'aime aussi le positionnement humain. Ca ne me fait pas pour autant m'engager à ses côtés.

    Benjii,

    1. J'ai volontairement omis de préciser dans le billet les arguments contre le cumul. Ca n'est pas une question de "concentration" mais une question de conflits d'intérêts. Si tu es député maire, tu es obligé de privilégié ta commune par rapport aux autres de la circonscription.

    2. Ca n'était pas l'objet du billet mais CLP a beaucoup travaillé sur le sujet. Elle doit filer à certains d'entre nous une étude qu'elle avait faite avec des propositions concrètes.

    3. On ne peut en débattre en quelques lignes, car il devient trop facile de dire "vous proposez quoi" en éludant tous les autres aspects. Et tu arrives dans un truc que la démographie mondiale !

    Il est déjà nécessaire d'activer souvent les centrales à charbon et d'importer de l'électricité... car nous en vendons à l'étranger et les centrales ont des périodes de maintenance. Le système est complètement délirant.

    Lou,

    Bon !

    Pistil,

    Avant de recevoir quelqu'un à La Comète, j'étudie mes dossiers. Mais ce qui m'intéresse est le discours tenu devant nous pas l'invité. Comme je le répondais ci-dessus, je ne suis pas prêt à voter pour Corinne Lepage, je dis juste que son discours politique me convient pour ce qui concerne les sujets exposés.

    RépondreSupprimer
  36. En outre, chers contradicteurs, il me semble qu'en politique, on a mieux à faire qu'une croisade contre Corinne Lepage...

    RépondreSupprimer
  37. Chers amis blogeurs du Kremlin-Bicêtre, merci pour cette soirée d’échanges (même si j’ai conscience d’avoir été un peu bavarde…mais n’est-ce pas la loi du genre ?). Les sujets ont été divers et la discussion animée. Le but n’était pas nécessairement d’être tous d’accord sur les solutions, mais au moins de partager une analyse commune du constat, et de débattre des scenarii possibles ; nous l’avons fait et grâce à vous, j’ai enrichi ma réflexion.

    J'ai lu les commentaires et je me rends compte du travail qu'il reste à faire, notamment sur le sujet de l'énergie. L'énergie la moins polluante, c'est celle que l'on ne consomme pas. Pour cela, il y a plusieurs solutions, soit un changement de mode de consommation -isolation des bâtiments -, soit consommer le maximum d'énergie quand elle est abondante et renouvelable.Les lobbys font bien leur travail. le Grenelle première version laissait entendre la venue d’un « éléphant » de l’environnement fermement défendu par M. Borloo, c’est d’une maigre souris qu’a de nouveau accouché le gouvernement Sarkozy. Cette souris a de plus mangé des pesticides, grandi à l'ombre d'un réacteur nucléaire avec un champ électromagnétique à proximité. Tout ça ne manque pas d'air.

    Je suis fière des combats que j’ai menés comme avocate, et du temps que j’ai consacré à défendre les victimes de marées noires.


    Corinne Lepage

    RépondreSupprimer
  38. Madame Lepage,

    C'est nous qui vous remercions pour ces deux de discussion endiablée !

    Soyez assurée que nous sommes tous "dévoués à l'environnement" !

    Les gars,

    z'avez vu ! J'ai une ancienne ministre, actuelle députée européenne qui commente chez moi !

    RépondreSupprimer
  39. Pas encore lu les commentaires.
    Je partage son point de vue sur plusieurs points. Notamment la sixième république mais aussi le nucléaire. Depuis des années, tous ces appartement équipés tout électrique et que électrique pour vendre de l'EdF, ça m'énerve !
    Elle a tout bon, sauf pour la boisson !
    :-)))

    RépondreSupprimer
  40. C'était quoi déjà la partie sur les économies d'énergie dans le programme de Ségolène Royal de 2007 ?
    :-))

    [Tiens, je lis sur Wikipedia que Corinne Lepage a refusé, par conviction, d'entrer dans le gouvernement Fillon. En ces temps de flou, ça fait plaisir à lire ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  41. Poireau,

    Il faut lire les commentaires, il y a un ministre...

    RépondreSupprimer
  42. Nicolas : j'ai lu les commentaires avant d'écrire mon deuxième !
    :-))

    RépondreSupprimer
  43. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  44. Madame Lepage,

    comment un mouvement comme CAP21 peut-il être plus fort que les lobbies ?

    (j'ai une pensée pour vous - en bretagne - finistère - depuis hier - tous me parlent des algues vertes et des cousins d'Amérique!
    rassurez-vous il pleut donc l'écosystème n'est pas encore trop déréglé!)

    @unouveaucompte

    RépondreSupprimer
  45. Eh bien ... bravo et merci pour ce compte-rendu. Je connais bien la frimousse de Corinne Lepage, mais en plus j'ai découvert le mot thrombine.

    Comme d'habitude je suis d'accord sur presque tout avec Corinne Lepage (et même ... plus d'accord avec Corinne Lepage qu'avec l'Hérétique !).

    Et je n'ai pas l'habitude de trouver les hommes politiques convaincants. Mercredi soir 5 mai, j'étais à une conférence de M. Le Duigou (CGT) sur les retraites : je l'ai trouvé sérieux et sympathique, mais très peu convaincant sur l'avenir de notre économie / de la croissance / et donc des retraites.

    La question posée par anonyme@unnouveaucompte à 10:21 a un sens profond : comment se fait-il que les personnalités politiques sérieuses, qui font des analyses honnêtes, qui cherchent l'intérêt général plutôt que de défendre un groupe contre un autre, qui regardent le long terme, et qui prennent des engagements tenables, se prennent aux élections des scores entre "minable", "faible" et "insuffisant" ?

    Bon, on peut se rassurer avec Obama, l'exception qui confirme la règle. Mais il a déjà bien assez à faire avec son déficit à lui, pour pouvoir nous aider à nous sortir du nôtre.

    RépondreSupprimer
  46. Frédéric,

    Je rencontre des personnalités politiques proche de ma "sensibilité" seulement ! Donc ils sont convaincants... Je suppose que si je rencontrais un type de droite, il en serait autrement.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.