21 mai 2010

Napoléon ou Don Quichotte ? Gauche de Combat...

Un peu tour chez Wikipedia : « En politique, la gauche désigne la partie gauche de l'hémicycle d'une assemblée parlementaire et les personnes et partis qui y siègent habituellement. Les partis de gauche se rassemblent généralement dans la promotion d'idéaux progressistes et de liberté, la critique de l'ordre social et la volonté de réformer celui-ci dans un sens égalitaire et rationnel. Elle comprend la social-démocratie, le radicalisme, le socialisme, le communisme  et l'anarchisme. »


Il y a des gens qui m’amusent beaucoup, toute cette bande d’andouilles qui cherchent éternellement à définir à exclure de la gauche tout ce qui ne les représente pas. Ca fait la force de la droite, en France. La gauche est tellement divisée par des gugusses qui s’imaginent représenter la seule gauche qui existe : la leur, la vraie. Ils transforment leur camp en machine à perdre. Et quand on fait perdre son camp, éternellement, élection après élection, une seule conclusion s’impose : on fait gagner le camp d'en face, la droite. On est donc de droite et on devrait donc fermer sa gueule.


Prenez le camarade Gauche de Combat, par exemple. Je ne vous ai pas demandé de le prendre avec plaisir, juste comme exemple. Il m’a mis mon blog en lien, dans son dernier billet. Il a bien pris soin que ce lien ne soit pas dans les flux pour être sur que je ne le repère pas. C’est raté. Ce type a un schéma de pensée tellement formaté, qu’en lisant sa première phrase, dans mon google reader, j’ai deviné que mon blog serait en lien : « S’il ne devait y avoir qu’un seul argument qui devrait me  suffire pour clouer définitivement  le bec à la fois aux sarkozystes primaires,  aux droitiers confirmés ou même à certains pseudos-gauchers  libéraux  contrariés […] ». J'ai cliqué. Je ne m'étais pas trompé.


En lien sous « Libéraux ». Retournons chez Wikipedia : « Le libéralisme s'est historiquement construit contre l'absolutisme. Au moment de la division droite/gauche et pendant une longue partie du XIXe siècle, il constitue la principale tendance progressiste, inspirateur de la Révolution française, formant l'opposition contre Napoléon puis les Ultras, siégeant à gauche, triomphant avec la monarchie libérale de Louis-Philippe puis retournant dans l'opposition contre le futur Napoléon III. »


Je veux bien, pour lui faire plaisir, être libéral et lutter contre Napoléon III…


Tiens ! Le camarade Olivier Bonnet est en lien sous « pseudos ». Dans la bouche de Gauche de Combat, c’est surement moins méchant que « libéral ». Olivier Bonnet ne serait néanmoins pas vraiment à gauche. Pourtant, son dernier billet est pour démontrer que DSK n’est pas à gauche. J’en conclus donc qu’Olivier Bonnet étant centriste puisque pas à gauche, Dominique Strauss-Kahn se retrouve en plein milieu de la droite, ce qui est bien compliqué. J’ai du mal à me positionner. Le centre droit, peut-être ?


Cela est bien compliqué. Que reste-t-il à gauche ?


Ah ! Oui. Gauche de Combat. Il est tout seul le pauvre. Les ennemis sont désignés : les tauliers de Partageons mon Avis et de Plume de Presse.


Gauche de Combat EST la vraie gauche. Tout seul. C’est con. Et en plus, j’ai oublié de lire son billet.


29 commentaires:

  1. Ouh là, t'es faché on dirait.

    RépondreSupprimer
  2. Melclalex,

    Même pas. Mais ce matin, je me suis fait engueulé par ma maitrise d'ouvrage, j'ai pris des salves dans les blogs. Celle là fut de trop... Fallait que je vide mes nerfs...

    RépondreSupprimer
  3. à ton âge un coup de sang c'est pas bon ;-) il faut que tu respires, que tu changes de perspective :-)
    en même temps, on ale droit de pas apprécier dsk, hein, on le droit ( ouille !!! pas taper !!!;-)

    RépondreSupprimer
  4. Moi, je l'aime bien, Monsieur de Combat (un aristo, en plus !) : quand je le lis, je me souviens des raisons pour lesquelles je ne suis plus de gauche.

    RépondreSupprimer
  5. Didier,

    Oui, mais ça me fait regretter de l'être !

    Isabelle,

    Les gens font ce qu'ils veulent avec DSK. Je ne l'ai pas regardé, hier soir. Je n'en retiens une chose, à propos de l'âge de la retraite, il a dit une connerie de trop...

    RépondreSupprimer
  6. Je viens d'aller parcourir ses trois derniers billets : le mépris que ce type exsude pour le peuple, les gens, etc., est absolument remarquable. Si on rouvre des camps, demain, il fera un très bon gardien de mirador...

    RépondreSupprimer
  7. Didier,

    Même pour faire plaisir, vous n'étiez pas obligé d'aller le lire. Z'avez raison, cette bande d'andouilles qui se croient majoritaires sont OBLIGES de devenir dictatoriaux. Ils n'ont rien compris à l'histoire du communisme.

    RépondreSupprimer
  8. Bien dit Nicolas, je suis d'accord, je trouve aussi cette éternelle division à gauche plutôt lamentable. Pour le reste, je n'ai pas le temps de lire les commentaires.

    RépondreSupprimer
  9. Stef,

    Pourtant il n'y en a pas encore beaucoup.

    RépondreSupprimer
  10. Oui, bon, était-ce une raison suffisante pour écrire en rouge ?

    RépondreSupprimer
  11. Oui c'est curieux, j'ai l'impression que chez certains, être de gauche c'est un label... que l'on octroie ou pas...

    RépondreSupprimer
  12. Nicolas, j'espère que je n'ai pas participé à te mettre en rogne avec mon billet "Dans la famille Blogueurs..." ? Je fais juste çà pour m'amuser, et surtout parce que, vraiment, je ne comprends rien aux classements. Quand je te lis et que je vois que les modalités de comptage ont encore changé, j'ai juste envie de me foutre de la gueule des compteurs, mais sûrement pas des conteurs...blogueurs.

    RépondreSupprimer
  13. Philippe,

    Tu as contribué, en effet, à ma mauvaise humeur. En tant que premier du machin, j'en prends plein la gueule. Aujourd'hui, j'ai eu 4 trucs qui me sont tombés dessus (le tien ne me visait pas mais See Mee, la taulière du blog est devenue une copine).

    Christophe,

    Vous lisez pas assez mon blog ! Tous les "extraits" sont en rouge.

    Polluxe,

    C'est exaspérant. Et dévastateur. Quand il y a des élections importantes, la droite se met en ordre de marche pour gagner, la gauche se divise. C'était le cas en 2002 et 2007, par exemple.

    On s'engueule après : "c'est de ta faute nananère" mais on ne progresse pas.

    RépondreSupprimer
  14. Désolé, vraiment. Pour toi comme pour See mee. Ce n'était pas du tout l'objectif. Juste un peu de provoc vis-à-vis d'un monde (les blogueurs), que je découvre seulement depuis quelques mois... et qui me semble pratiquer une certaine dérision. Mais bon, nous aurons l'occasion d'en parler le 11juin.

    RépondreSupprimer
  15. j'aurai pu écrire ton billet.

    RépondreSupprimer
  16. Juan : ça m'étonnerait...

    (Oui, bon, smiley, quoi !)

    RépondreSupprimer
  17. Je trouve moi aussi plus que pénible les tirs dans les pattes à l'intérieur d'un même camp, je comprends que tu t'énerves.

    RépondreSupprimer
  18. Philippe,

    Pas de problème ! Tiens, je t'ai fait un petit billet ce matin pour m'expliquer...

    Le Coucou,

    Moi aussi...

    Didier,

    Ta gueule.

    Juan,

    Je vois très bien ce que tu veux dire.

    RépondreSupprimer
  19. merci pour toute cette publicité, mon très cher Nicolas. Mais je crains qu'une fois de plus tu n'ais pas tout compris...

    Ce n'est pas grave : je m'en remettrai.

    Cependant, tu commets une erreur plus grave : j'aime beaucoup Olivier Bonnet, et m'en sens bien plus proche que de toi, bien sûr...

    " Ceux qui viennent au monde pour ne rien troubler ne méritent ni égards ni patience" disait l'ami Char...

    @le coucou : je ne considère pas que Jegoun soit dans mon camp politique, désolé. Pour moi il fait partie de ce genre de gens indéterminés de la pseudo gauche molle qui se situent à l'exacte intersection entre la droite et la gauche, et qui ne renient rien de la politique libérale qui nous a foutu dedans.

    La preuve en est qu'il n'a rien effectivement de bien opposé à Didier Goux... Qui se ressemble s'assemble.

    RépondreSupprimer
  20. GdC,

    Ta réponse au Coucou est à mourir de rire. Il y a environ 2000 billets, dans ce blog, sur 3000, qui affichent une vision clairement à gauche.

    Tu te trompes : j'ai très bien compris. Tu es un perdant. De la race de ceux qui se fâchent avec leurs amis pour être surs de perdre.

    Un perdant con, d'ailleurs, tu essaies d'opposer le Coucou et moi. Ca ne marchera pas...

    Un perdant très con : tu sembles espérer représenter la gauche, la définir, à ce que tu es, toi tout seul. Mais tu n'es rien. J'ai d'autres espoirs pour la gauche.

    RépondreSupprimer
  21. @G.D.C. , je reviens après la bataille, mais Nicolas a raison: tu n'arriveras pas à m'opposer à lui. Tu crois qu'il y a une gauche plus pure qu'une autre? Celle que tu prônes, seule, ne peut rien, n'est rien. Arrêtons donc de nous tirer dans les pattes, cela ne sert que les intérêts de la droite.

    RépondreSupprimer
  22. Polluxe : "Oui c'est curieux, j'ai l'impression que chez certains, être de gauche c'est un label... que l'on octroie ou pas..."

    Ben, oui, le Label Rouge !

    (pardon).

    RépondreSupprimer
  23. Une idée ? Que chaque parti inscrive obligatoirement son pourcentage de "gauchisme authentique" sur son programme !
    :-))

    RépondreSupprimer
  24. Le Coucou,

    Le niveau de difficulté des rébus va nous opposer.

    Bal,

    Merci, vraiment, pour ta participation.

    Poireau,

    Avec un visa ?

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour chers amis,
    Ne faites pas non plus comme s'il n'y avait pas des critères objectifs définissant la gauche et la droite. Partant de là, quand on commet une analyse factuelle à l'aune desdits critères, on est forcément amené à positionner celui-ci ou celui-là comme de gauche ou pas. Ce n'est pas une question de décerner des diplômes, comme m'en accusait Romain Blachier, faute de répondre sur le fond. On ne peut pas défendre les marchés, la concurrence libre et non faussée et la "flexibiité" du travail tout en pleurnichant ensuite quand on fait observer que ce sont-là des options... de droite. Je vise DSK et ses amis, naturellement.

    RépondreSupprimer
  26. @ O.Bonnet : ah, comme c'est bon, de lire cela... Un peu de bon sens et de clarté dans le débat idéologique ne fait pas de mal. Merci l'ami !

    Car s'il fallait compter sur Nicolas pour cela...

    RépondreSupprimer
  27. Olivier,

    Peut-être. Mais quand on arrive à vider la gauche de tout, on l'enterre.

    Amen. Il ne nous reste plus que des abrutis comme GdC pour défendre quelque chose et trois intellectuels en slip.

    RépondreSupprimer
  28. tiens ? je ne me souvenais plus de celui là... ça fait longtemps que je ne me suis pas défoulé un peu... j'adore avoir une tête de turc, et tant qu'à faire, autant qu'elle aie du répondant, sinon, ce n'est pas rigolo... je suis moi même très sensible aux critiques, et donc, comme je me suis vu éraffler deux ou trois fois par tes coups de griffe sans y répodnre, je sens que dès demain (j'en aurai le temps..), je vais me payer le luxe de faire un réponse en gros... histoire de mettre le paquet. parce que tu le vaux bien... : quelqu'un qui ne semble avoir d'intérêt que dans le fait de me nuire et de prendre son pied en m'insultant et en me calomniant gratuitement alors qu'il ne me connait absolument pas a assurément quelque chose à expier dans son imaginaire mal dégrossi dans lequel je lui rappelle certainement quelqu'un... Qui n'est pas moi.

    Tu devrais donc me remercier de participer à ta psychanalyse... même sauvage.

    Et s'il te plait, ne dis pas de gros mots : tes parents ne seraient pas très fiers de toi s'ils voyaient ça !

    Et puis, tu ferais mieux de prendre mes diatribes à tonendroit comme un exercice de fleuret moucheté que comme des attaques personnelles : je suis quelqun de naturellement bienveillant, même si les apparences peuvent être trompeuses... surtout sur internet. Qui n'est pas la vraie vie.

    Prépare toi, noble adversaire : demain un autre combat t'attend...

    PS. Tu as raison : je suis complètement fou... Sinon, je ne serais aps blogueur ;)

    RépondreSupprimer
  29. Laisse donc mes parents où ils sont. Au cimetière pour ce qui concerne mon père et devant son PC à lire mon blog pour ma mère.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.