20 mai 2010

La retraite en burqa...

Puisque ce blog ne traite plus que deux sujets, la burqa et les retraites, autant en faire un seul billet ce matin.

J’ai attrapé une crise de rire, hier soir, avant de quitter le boulot, en tombant sur cette dépêche ! « Pour "défendre leur liberté", des femmes portant le voile intégral ont clamé devant la presse leur opposition à une loi d'interdiction, affirmant qu'elles ne la respecteraient pas. »

Les p’tites dames voudraient défendre leur liberté de s’habiller en prison ! « Elles dénoncent une loi "liberticide". "Comment on appelle un Etat qui oblige à s'habiller comme il le veut?", interroge Kenza, avant de répondre : "Une dictature, on nous impose une dictature!". » Mouarf ! Elles voudraient nous faire une leçon de démocratie…

« "Si la loi est votée, je ne l'enlèverai pas", clame Najat. "On sait que tout ça, c'est pour les élections", poursuit-elle. "Les amendes, c'est pour renflouer les caisses, je ne les paierai pas. Le stage de citoyenneté? Qu'ils aillent le faire eux-mêmes", lâche cette femme. Le projet expose les contrevenantes à une amende de 150 euros et/ou un stage de citoyenneté. » Ah ! Les braves andouilles qui s’imaginent que récolter 2000 fois 150 euros va nous payer la réforme des retraites !

Un peu de sérieux ! La loi française interdit de conduire avec plus de 2,5g d’alcool dans le sang. Je ne prends donc pas ma voiture quand j’ai dépassé ce stade. Je regrette. Cette loi est inique et nous empêche de festoyer à notre guise. Il n’empêche que c’est la loi et je la respecte. Si je ne la respecte pas, j’accepte d’être puni comme l’impose la loi. Par exemple, si la punition était d’être attaché tout nu place de la Bastille (ou place de la République, les jours de manifestation), je me plierais volontiers à cette peine. Je propose donc d’amender la loi contre la burqa pour que les porteuses récalcitrantes soient attachées à poil place de la Concorde (il en faut pour tout le monde).

Mon hilarité atteint son comble, hier soir, quand je suis tombé sur un article du Monde (que je ne retrouve pas ce matin) relatant les réactions du gouvernement aux propositions du Parti Socialiste à propos des retraites. Je ne suis d’ailleurs pas le seul à en rire, visiblement.

On sent la panique générale ! Des arguments petits de la part de gugusses qui ont créé 19 taxes en trois ans (peut-être un peu moins, leurs textes sont généralement recalés par le Conseil Constitutionnel). On a vu François Fillon inventer des chiffres tellement peu crédibles que le journaliste était lui-même plié de rire.

Tiens ! Ca me rappelle la soirée de twittage hier, soir. Je vais illustrer ce billet avec des twits. Ca va être très joli. Et en plus, ils sont payés avec nos impôts.

« La réforme des retraites n’est pas une réforme comptable mais une réforme de société » nous dit http://twitter.com/retraites2010 (récemment étudié par Peuples).

Cette réforme de société, c’est bosser plus longtemps ? Ben on ne veut pas. Faites nous donc une réforme comptable.

15 commentaires:

  1. Si tu dois être attaché tout nu place de la Bastille, tu me préviens que je vienne faire quelques images.

    RépondreSupprimer
  2. Si tu dois être attaché tout nu place de la Bastille et qu'il veut faire des images, préviens moi que je le retienne.

    RépondreSupprimer
  3. Hé ho ! Les gars ! Mon corps n'est pas à vendre.

    RépondreSupprimer
  4. "La loi française interdit de conduire avec plus de 2,5g d’alcool dans le sang."

    ça, c'est uniquement dans les territoires ignorés de la République, genre le diocèse de Loudéac

    RépondreSupprimer
  5. Allons bon ! Ailleurs, c'est libre ?

    RépondreSupprimer
  6. Salut ,

    Whaou !!

    Les femmes qui refusent la burqa chez les talibans et qui sont lapidées si elles se font chopper ... que pensent elles de la situation en France ?

    Bésitos

    RépondreSupprimer
  7. Suzanne : c'était MON commentaire, ça, meeeerde !

    RépondreSupprimer
  8. Je vais te donner l'opinion des femmes françaises d'origine musulmane, parfaitement intégrées : "Pourquoi la France laisse t-elle des gens comme ça laisser piétiner vos lois ?"

    Lire cet article surprenant :

    Lettre ouverte à ceux qui n’ont rien compris à l’intégrisme islamique !

    RépondreSupprimer
  9. cela dit ce projet de loi arrive la veille de la remise du rapport sur les déficits des dépenses publiques; ça donne à réfléchir:
    http://www.youtube.com/watch?v=JrTwMYs6AAM

    RépondreSupprimer
  10. Ah c'est donc ça une Loi ?!? C'est bien de le rappeler, on a tendance à nous faire croire que chacun fait ce qu'il veut !
    :-))

    Pour les retraites, les stats sont : début de boulot stable à 27 ans et sortie en pré-retraite à 58 ans (en moyenne). Ils peuvent décréter ce qu'ils veulent, c'est ça la réalité économique. Donc leur plan est déjà inapplicable et ne résoud rien !
    :-))

    RépondreSupprimer
  11. Poireau,

    Oui, une loi ne résoudra jamais un problème économique.

    RépondreSupprimer
  12. Toujours ce rapport au travail qui est un peu vicié. Moi je veux travailler comme ça me chante, et le plus longtemps possible. Je laisse chacun juger ce qu'il veut faire ; et je suis d'accord pour supporter collectivement le financement des retraites.

    Tu dis "bosser plus longtemps, pas question !". Mais c'est quoi bosser ? imagines que ton travail c'est de blogguer : tu voudrais prendre ta retraite ? non, bien sûr !

    Il faut mettre de la passion dans son travail pour comprendre qu'il est avant tout source d'épanouissement (je parle pas du mec à l'usine, qui est bien forcé de faire son boulot pour bouffer, et qui aura bien du mal à le faire avec passion...quoique)

    RépondreSupprimer
  13. Lomig,

    Non, ce rapport au travail n'est pas vicié, c'est bien du gugusse à l'usine dont je parle (ou du conseiller clientèle dans une banque, ou de la caissière de supermarché, ou de la secrétaire de direction)...

    J'ai un boulot qui me passionne (et qui me laisse le temps de bloguer), je n'ai pas spécialement envie de l'arrêter (à part les quelques contraintes qu'il m'impose).

    Par ailleurs, il y a un autre volet. Il s'agit bien d'un travail rémunéré. La France "produit" de quoi "rémunérer" environ 24 millions de personnes. Tant qu'on aura pas résolu je ne sais quel équation pour faire bosser 24 000 000 de types les plus jeunes à être sorti de l'école, ça me parait crétin de vouloir faire bosser les vieux.

    Ce en quoi tu peux ne pas être d'accord, je le conçois parfaitement !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.