19 mai 2010

Parti Socialiste : pas de bérézina pour les retraites

C’est par la presse en ligne, ce matin, que j’ai pris connaissance des propositions du Parti Socialiste pour les retraites mais c’est dans les blogs que je vais chercher un résumé. Ainsi, comme Maxime, je suis assez content ! Néanmoins, avant de déboucher une canette pour arroser ça, je vais formuler deux critiques.

D’une part, les propositions d’augmentation des recettes sont faites sous la forme d’un catalogue d’élargissement des taxations, par ailleurs tout à fait fondé (il est normal que tous les revenus contribuent à la redistribution). A mon avis, il faut que cela s’inscrive dans une réforme globale de la fiscalité.

D’autre part, un chapitre ma chagrine : « Les socialistes insistent aussi sur l'emploi des seniors, prônant "un rendez-vous tous les deux ou trois ans pour tous les salariés dès 45 ans", une généralisation du tutorat ». J’ai 44 ans. Je ne suis pas vieux. Je ne veux pas, dès l’année prochaine, d’un rendez-vous périodique. Qu’on nous lâche la grappe. J’en parlais récemment au sujet des propositions du PS sur la formation (le problème est le même : l’éventuelle nécessité de changer d’orientation de carrière). Je ne veux pas qu’un fonctionnaire quelconque vienne s’immiscer dans ma carrière professionnelle que je mène tout seul depuis 23 ans et 9 mois. Il faut concentrer les moyens sur ceux qui en ont besoin, ce qui pourrait d’ailleurs m’arriver, l’avenir n’étant jamais assuré. Mais pour l’instant tout va bien, je ne vois pas en quoi discuter le bout de gras avec un type dont l’avenir est assuré (ce que je ne conteste pas) mais en sous-effectif pourrait améliorer quelque chose. Perte de temps et compromission de la vie privée. C'est le type même de proposition qui pourrait faire fuir tous les braves gens qui adhèrent au reste !

En outre, j'émets mon éternelle interrogation au sujet de la pénibilité. En quoi maçon serait-il plus pénible que standardiste en centre d'appel, à se taper des clients débiles toute la journée ?

Ca y est ! Je peux déboucher ma canette. Je suis content, disais-je. Outre le fait que les retraites peuvent être sauvées et que le PS ouvre enfin sa gueule et propose enfin de faire participer tous les revenus, deux points m’égaient particulièrement.

D’une part, un tabou saute. Le PS propose une augmentation des cotisations salariales et patronales pour les retraites. C’est de bon sens : on profite plus longtemps de la retraite, il est logique de cotiser plus (néanmoins comme je le disais précédemment, il faut inclure ça dans une réforme globale de la fiscalité pour ne pas pénaliser les charges sur le travail).

D’autre part, le texte est apaisant. Il montre clairement qu’on peut sauver le système sans entrer dans la folie furieuse habituelle qui consiste à vouloir nous faire travailler individuellement plus alors qu’on a déjà un maximum de chômage et pas la possibilité de faire travailler tout le monde.

C’est dommage qu’il soit trop tôt pour s’enfiler une bière, tiens ! Le PS est de retour !

14 commentaires:

  1. "Le PS est de retour !"

    On peut le dire oui...

    RépondreSupprimer
  2. cher Nicolas,

    Concernant la pénibilité je t'invite à relire mon billet sur le sujet et notamment le second tableau et tu verras la différence entre un ouvrier et un employé (ton exemple).
    Le pénibilité se mesure en espérance de vie sans incapacité.

    Pour le reste, suis très heureux de la position du PS. Comme je l'écrivais hier, la retraite à 60 ans est un choix politique.

    Amicalement

    RépondreSupprimer
  3. zut j'ai oublié de te filer le lien sur la pénibilité :
    http://perdre-la-raison.blogspot.com/2010/04/la-double-peine-des-ouvriers.html

    RépondreSupprimer
  4. Je pense que l'on se dirige vers une bataille de chiffres entre PS et UMP à tort ou à raison mais au moins on ne pourra pas reprocher au PS de ne rien proposer ou de rester dans une opposition stérile à Sarkozy.

    RépondreSupprimer
  5. Pour la réforme globale de la fiscalité, elle est en ce moment même en cours d'adoption au PS.

    Une convention sur le nouveau modèle économique sera voté normalement demain dans les fédérations, avec un volet fiscal particulièrement révolutionnaire.

    Ca va de la fusion de la CSG avec l'impot sur le revenu pour en faire un truc plus progressif (donc plus juste), prélevé à la source (donc plus pratique) et qui augmenterait la part de ces impots dans le budget de l'Etat (parce qu'aujourd'hui, c'est surtout la TVA, le budget).

    Ca, c'est le point phare. Il y en a plein d'autres.

    Voir le résumé ici :
    http://www.parti-socialiste.fr/static/3831/convention-nationale-nouveau-modele-de-developpement-le-kit-14381.pdf

    RépondreSupprimer
  6. Le PS est de retour ou SUR le retour ? Dans ce deuxième cas, ça expliquerait qu'il se préoccupe si fort de la retraite...

    RépondreSupprimer
  7. Stef,

    Ah !!!

    Melclalex,

    J'avais lu ton billet mais je n'adhère pas spécialement. Il y a probablement des raisons autres que le travail (par exemple la différence d'éducation) qui expliquent la différence de niveau de vie.

    Par ailleurs, ce n'est pas vraiment de la pénibilité (le terme n'est pas le bon : je suis persuadé qu'il peut être plus agréable d'être maçon que agent de sécurité où l'on s'emmerde prodigieusement).

    Benjii,

    Oui, j'ai lu le texte. Mais le PS aurait peut-être du le rappeler dans le document sur les retraites. Par exemple, on peut augmenter les cotisations retraites sur le travail tout en diminuant les charges sur le travail, par exemple, par l'augmentation de l'impôt sur le revenu pour payer les dépenses de santé.

    Didier,

    Cette plaisanterie a fait plusieurs fois le tour de Twitter, hier. Devriez ouvrir un compte.

    RépondreSupprimer
  8. Ils peuvent pas le rappeler, le texte est pas validé par les militants.

    Normalement, c'est une formalité, mais sur la forme ça passerait mal.

    RépondreSupprimer
  9. Oui, mais ils ont présenté un truc qui fait catalogue de mesures d'augmentation des taxes. C'est parfait pour se faire casser.

    RépondreSupprimer
  10. Ouais, d'ailleurs ça n'a pas manqué.
    Mais bon, tant qu'un contre projet existe, les gens seront moins résignés.

    RépondreSupprimer
  11. Pas lu les commentaires.
    On est passé en qq mois d'un PS absent à un PS critique et revoilà un PS qui propose. Ça s'annonce bien pour la suite !
    :-))

    RépondreSupprimer
  12. Benjii,

    Faut espérer..

    Poireau,

    Vive le PS !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.