22 juin 2010

Et ta mère, elle bat le bleu ?

Aussi loin que je puisse chercher dans ma mémoire, la première fois où je me suis intéressé à l’équipe de France de football est à l’occasion de « la » demi-finale, à Séville, en 1982. J’étais alors en colo et on écoutait la radio sous la tente. Je me rappelle même des deux pénos loupés.

Bizarrement, je n’ai pas de souvenir de 1986. Ni même de la Coupe d’Europe 1984 (je rappelle au Coucou et à Gaël que la France l’avait gagnée cette année là).

Il faut dire que je ne suis pas un passionné. En fait, j’ai plus de souvenirs de 90 et 94 où la France n’a même pas réussi à être sélectionnée pour la phase finale. Ensuite, la mémoire rentre dans l’ordre. Je vous passe 1998 qui me laisse un souvenir amer : la copine qui tenait le bistro où nous avions passé la soirée du 12 juillet est décédée quelques années après. 48 ans. Etrange non, d’associer les deux événements ? Peut-être était-ce parce qu’elle et moi étions les moins passionnés par le foot.

Si je me rappelle 2002, c’est plus pour l’anecdote : j’étais consultant et un de mes clients était fanatique de foot. Il fallait donc que je suive le foot professionnellement. « Heureusement », l’épopée de l’Equipe de France n’a pas trop duré.

A part la finale, j’ai fait l’impasse presque totale sur la Coupe du Monde 2006. Je m’en fous tellement que c’est en mangeant, ce midi, en rêvassant à ce billet, que je me suis rappelé que je tenais déjà un blog, à l’époque. Tiens ! Il y a exactement quatre ans, je parlais de foot en y mélangeant la politique et le foot : « De Villepin ne fait pas mieux que Raffarin, et en plus il se fâche avec Hollande qui n’a pas été terrible contre l’Argentine hier soir, mais qui, lui, a une réelle chance de gagner la coupe du monde, même si son équipe féminine a la faveur des bookmakers ces temps-ci. A propos des Anglais, leurs voisins Bretons annoncent ce matin à l’assemblée une croissance de 2 à 2,5 % pour 2006 alors que pour 2006, c’est 2 buts d’écart qu’il nous faut contre le Togo. Quant à Borloo, ce n’est pas un type de Valencienne qui va nous apprendre à tricher au foot pour gagner. Et Larcher ! Il s’est trompé de sport. Mettons-le au violon ! Enfin, cessons les jeux de mots idiots sur nos ministres du même métal. Vautrin sur mon canapé, je verrai bien demain soir si on l’aura dans le Cuq. » Ce brave Henri Cuq qui nous a quitté il y a quelques jours.

Et le 11 juillet, le lendemain du coup de boule, les blogueurs débattaient. Je me rappelle de cette période où il fallait absolument, comme toujours, afficher une position tranchée. Pour ou contre Zidane. Impossible de condamner tout en comprenant.

Je ne sais pas ce que je retiendrai de la Coupe du Monde 2010. Il y a une catastrophe humanitaire au Niger, des inondations au Brésil, … et le premier truc qu’on entend, le matin, en se levant, est un enregistrement de la mère du sélectionneur de l’équipe de France pleurant après « avoir été traitée » par un joueur. Quel est le journaliste qui a osé ?

J’aimerais bien ne pas me rappeler d’une sortie par la petite porte. Le match commence dans trois heures. J’aimerais bien que notre équipe ne reprenne pas l’avion de suite.

10 commentaires:

  1. Je crois que tu parles de la coupe du monde 2006, et non 1996 ... 1996 c'était l'euro en Angleterre où les futurs champions du monde de 98 avaient signé leurs premiers faits d'armes.

    RépondreSupprimer
  2. Ouais, c'est dingue cet interview... Et puis, c'est hyper goujat je trouve;

    RépondreSupprimer
  3. Ben oui, le foot c'est la guerre, pas de quartiers, jusqu'a nous faire entendre une mère meurtrie ! Et le grand déballage n'est pas fini !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai regardé à la télévision avec ma femme la demi-finale de la coupe du monde de 1986, contre l'Allemagne. C'est la seule fois de ma vie où j'ai suivi un match en entier.

    RépondreSupprimer
  5. Cette année, je n'ai pas vu une mi temps complète !

    RépondreSupprimer
  6. C'est RTL qui a osé ça !

    Je repensais aussi à ce que j'avais écrit sur le foot à cette époque (2006), ça m'a donné envie de le relire comme pour retrouver des images du bon vieux temps où on avait des opinions aussi tranchées qu'un démarrage de Zidane balle au pied !
    :-))

    RépondreSupprimer
  7. Poireau,

    Sur un coup de tête ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.