17 juin 2010

Les médias dans l'immédiat

Je ne sais pas s’il y a une crise dans les médias mais en feuilletant mon Twitter, ce matin, j’étais toujours autant surpris de l’intérêt que portent mes congénères aux médias. Je ne me classe d’ailleurs pas hors du lot mais je dois pitoyablement reconnaître que je ne suis pas un auditeur de France Inter et que j’ai du mal à m’intéresser à ses chroniqueurs, tels que Didier Porte et Stéphane Guillon.

En fait, je me fous de tous les chroniqueurs du monde entier (sauf Guy Birenbaum, voire David Abiker, parce que twiter de concert, voire boire des bières, crée des liens). Nicolas Sarkozy pourrait diriger lui-même France Inter voire animer l’antenne que ça ne me dérangerait qu’à moitié : on saurait à quoi s’en tenir. En fait, France Inter est une radio écoutée par des gens de gauche, déjà antisarkozyste, Nicolas Sarkozy peut y laisser tous les chroniqueurs qu’il veut, ça ne changera strictement rien à l’opinion des auditeurs. Surtout, pendant qu’on polémique sur les orientations de l’antenne, on ne débat pas des sujets qui semblent avoir une quelconque importance, comme le prix de la bière en banlieue sud-est.

Je me fous également, par exemple, du rachat du Monde (sauf dans la mesure où j'ai un pote qui bosse sur l'opération) : Nicolas Sarkozy peut se rendre maître des médias, pendant qu'on s'offusque, on ne travaille pas sur la manière de le foutre dehors, en dénonçant sa mauvaise politique ou sa possible compromission de ses proches dans des affaires sordides. 

Tiens ! Nous avions, hier soir, Monsieur Totophe de la rédaction de Peuples.net qui pondait un billet (notre illustration) pour dénoncer le gars qui a annoncé la réforme des retraites qui, selon lui, serait responsable de corruption passive : « nous venons en effet d’apprendre que Mediapart possède des enregistrements  sur lesquels, lui et sa femme sont directement mis en cause dans des fraudes fiscales concernant la fortune de Mme Bettencourt. » Il parle même d’un WoerthGate.

Pendant ce temps, dans twitter, on préfère polémiquer sur la blanquette de veau à l’ancienne et sur la méthode à utiliser pour savoir qui de Guillon ou de Porte va prendre la guillon de France Inter.

Il est toujours facile de gueuler contre les apéros fachos ou des arrestations de défenseurs de sans-papier mais je ne suis pas sur que ça aidera à éjecter la droite du pouvoir en 2012.

Ca me dépasse… Mais je dois reconnaitre une légère mauvaise humeur. Je n'aurais pas du twiter, ce matin.

30 commentaires:

  1. Je te paie un demi quand tu veux (-:

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que vous vous trompez complètement absolument aveuglement si vous considérez que ces rassemblements (les apéros géants) sont des phénomènes mineurs.

    Vous vous rappelez des premiers apéros Facebook ? Ils coïncidaient avec le no Sarko day. Personne au no-Sarko day et des milliers d'apérautes sur les places des premières villes de provinces qui se sont lancées là dedans.
    Après, on fait des billets: "pourquoi les Français boudent-ils la politique"...

    RépondreSupprimer
  3. sur le prix de la bière je viens d'apprendre que les céréales allaient prendre 15 à 40 % d'ici 2020... conseille au nouveau patron de la comète de commencer les stocks :)

    RépondreSupprimer
  4. argh mais c'est quoi cette bouse de windows 7 qui ne retient pas les identifiants !!! clic

    RépondreSupprimer
  5. Gaël,

    C'est pareil avec Fire Fox. Ca se conserve, la bière ?

    Suzanne,

    Je n'ai pas dit que c'était des phénomènes mineurs. Je pense juste qu'à trop mettre ces phénomènes en avant, la gauche oublie ce pourquoi les gens pourraient avoir envie de voter pour elle.

    RépondreSupprimer
  6. "Vous vous rappelez des premiers apéros Facebook ? Ils coïncidaient avec le no Sarko day.", dit Suzanne...

    ... euh, non, il y en a eu avant. Ca s'appelait des "botellónes".

    On s'en souvient sur feu le blog de la sociolinguiste M. Matthey:

    http://amotsdecouverts.bleublog.lematin.ch/archive/2010/05/22/une-petite-derniere-pour-la-route.html

    A noter aussi que la petite ville de Bulle, près de là où j'habite, connaît le record du plus petit apéro géant du monde: des milliers d'inscrits sur Facebook, moins d'une trentaine de participants, qui se connaissaient tous, sur le terrain.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne crois pas que ce soit la gauche qui mette ces phénomènes en avant. Ils se mettent en avant tout seuls, et c'est triste de voir que le PS, qui est encore un grand parti avec un maillage réel (dernières élections) ne prenne justement pas la mesure de l'air du temps.

    RépondreSupprimer
  8. DF,

    Vive les records d'apéros géants avec personne.

    RépondreSupprimer
  9. c'est facile de gueuler ( je le fais super bien ça ;-) par contre il est difficile de se faire entendre lorsque personne n'écoute...

    RépondreSupprimer
  10. Anonyme,

    Surtout anonymement.

    Suzanne,

    La gauche participe à la mise en avant de ces phénomènes, il faut voir, par exemple, le nombre de blogs qui en parlent ! Que voulez-vous que le PS fasse ? Renommer la "fête de la rose" en "apéro facebook de la rose" ?

    RépondreSupprimer
  11. Faut jamais twitter le matin. L'après-midi non plus d'ailleurs. Et je soir je n'en parle même pas.

    RépondreSupprimer
  12. Didier,

    Le soir, on peut à condition d'être saoul.

    RépondreSupprimer
  13. Bah, pour l'apéro, ça serait bien, mais je suis un peu loin de chez toi (-:

    RépondreSupprimer
  14. Bon, ben on verra à l'occasion...

    RépondreSupprimer
  15. Et pourquoi, Nicolas, vaudrait-il mieux ne pas en parler ? Cinq mille personnes qui se réunissent sans préambule, alors qu'un No Sarko Day ou une manif pour n'importe quoi ne mobilise pas de façon satisfaisante, c'est un phénomène étonnant et intéressant, non ?

    RépondreSupprimer
  16. oups ! l'anonyme c'est moi ;-) désolée...

    RépondreSupprimer
  17. Suzanne,

    A force d'à force, je ne sais plus de quoi on parle !

    Pour ma part, je parlais de l'apéro cochonnaille de la Goutte d'Or.

    Pour le phénomène Facebook en général, oui, il faut que les partis politiques apprennent à utiliser ce machin et à faire de la communication en général (je suis dans Facebook et je reçois un tas d'invitations, toutes aussi imbuvables que les autres).

    Sinon, ce sont des jeunes qui se réunissent, toujours prêts à braver les autorités et à trouver une nouvelle manière de picoler... Je ne sais pas ce que doit faire un Parti Politique avec. A mon sens, ne pas perdre d'énergie...

    RépondreSupprimer
  18. A la tienne!!

    Attention en trinquant, ça risque de filer ...
    mdr...

    RépondreSupprimer
  19. Isabelle,

    Ah !

    Christie,

    Santé !

    RépondreSupprimer
  20. ouais enfin quand tu manques de te taper un apéro facebook raciste dans ton quartier c'est moins cool

    RépondreSupprimer
  21. moi, j'aime bien quand t'es de mauvaise humeur .

    RépondreSupprimer
  22. Ton billet est un peu naïf dans le ton, mais je ne te donne pas totalement tort: Comment faire croire à quelqu'un que Laurent Joffrin protège la démocratie?

    RépondreSupprimer
  23. Je veux prendre pour de l'humour ou pour une grosse fatigue le fait que tu te foutes de l'avenir d'Inter, du rachat du Monde et de l'attitude de Sarko en général sur le sujet, et des médias en particulier !!

    RépondreSupprimer
  24. Philippe,

    Les médias appartiennent déjà depuis longtemps à des groupes financiers et jamais les électeurs n'ont voté en fonction d'un édito du Monde.

    Eric,

    Il n'y a rien de naïf, il y a mon ton habituel. C'est sans doute toi qui t'intéresse trop aux médias.

    Peuples,

    Moi, pas !

    Romain,

    Je n'ai pas dit que ce n'est pas grave...

    RépondreSupprimer
  25. Qu'est ce que fait un français après avoir gagné la coupe du monde ?

    Il éteint sa playstation ...

    RépondreSupprimer
  26. J'ose espérer que :
    "Nicolas Sarkozy peut y laisser tous les chroniqueurs qu’il veut, ça ne changera strictement rien à l’opinion des auditeurs"
    relève de l'ironie ou de l'humour, car, ce n'est pas comme ça que ça se passe. Je connais tout de même ce monde-là, l'arrière-boutique, les chroniqueurs qui valsent et les auditeurs-moutons, et je suis effaré de lire un truc pareil. Mais je suis certain, hein, que c'est de l'humour.

    Tout comme cette saillie doit itou en relever :
    "Je me fous également, par exemple, du rachat du Monde (sauf dans la mesure où j'ai un pote qui bosse sur l'opération) : Nicolas Sarkozy peut se rendre maître des médias" C'est sûrement de l'humour. Certes, on ne fera descendre personne dans la rue en expliquant que c'est grave, un Président de la République qui fait main basse sur les médias (même partiaux, imparfaits, ils sont cruciaux) ah ça oui, c'est grave, mais je présume que le premier blog de France (donc qui devrait faire preuve, aussi, de responsabilité, et pas que de populisme) fait dans l'humour ...

    RépondreSupprimer
  27. Tiens ! Ca faisait longtemps que je n'étais pas tombé sur un tel imbécile ! Ca rafraichit !

    Anonyme,

    Merci de décréter mon blog premier blog de France et de donner ton avis anonymement.

    Tu devrais néanmoins ouvrir les yeux : tous les médias grand public appartiennent déjà à des grands groupes financiers, proche du pouvoir.

    Abruti... En faisant semblant de lutter contre, tu pourrais presque faire office de collabo. Rasé à la libération.

    Mais toujours anonyme pour revendiquer des conneries.

    Essaie donc la sodomie, ça ira plus vite.

    Hern,

    En 98, quand on a gagné la coupe du monde, j'ai pris une cuite.

    RépondreSupprimer
  28. Eric Woerth mouillé dans une histoire de corruption, ça continue grave dans ce gouvernement quand même. Si de plus ces échanges d'argent ont eu lieu tandis qu'il était ministre des finances et de la part d'une des plus grosses fortune de France…
    :-)

    RépondreSupprimer
  29. Poireau,

    Oui, c'est de la folie !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.