25 juin 2010

Entre 2 et 2,7 millions

Ils étaient deux millions dans les rues hier. 800 000 d’après la police mais la bataille de chiffres nous gonfle. 800 000 à 2 000 000 de citoyens demandant au gouvernement de renoncer à une réforme injuste. Un nombre formidable.

800 000 à 2 000 000. Les chiffres sont tombés dans la journée. Le soir, c’est un autre chiffre qui tombait. Celui du chômage. La plus forte hausse depuis janvier. « Fin mai, selon le ministère de l'Emploi, 2,699 millions de personnes étaient inscrites en catégorie A en métropole » (ça fait toujours moins que 2,7…).

Pendant ce temps, le gouvernement s’obstine à vouloir nous faire travailler plus. Un non sens. L’an dernier, il annonçait un plan de relance, aujourd’hui, on a le droit à une cure d’austérité. Un non sens.

Pendant ce temps, Janie Longo gagne un nouveau titre à 51 ans. Elle prend ça retraite quand ? Thierry Henry, lui, la négocie directement avec le Président. Ce dernier ne pourrait-il pas nous écouter, plutôt ?

13 commentaires:

  1. Le gouvernement cherche les divertissements pour qu'on ne voit pas les problémes.

    RépondreSupprimer
  2. Tu crois qu'on va lui donner un poste à Henry

    RépondreSupprimer
  3. Quand deux tricheurs se rencontrent, on se demande bien de quoi ils peuvent parler ?

    RépondreSupprimer
  4. Le chômage augmente, les anciens en premier lieu, cette réforme est un non-sens, oui...

    RépondreSupprimer
  5. Pour éviter l'abattoir, qu'est-ce qu'on ne ferait pas?
    Le chômage est un fléau dans le fotball, tout le monde le sait, hein?

    RépondreSupprimer
  6. il y a sans doute des fenêtres à double vitrage à l'Élysée, ça atténue le bruit ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Le président a reçu Thierry Henri et pour cela il a annulé sa réunion avec les ONG ...

    RépondreSupprimer
  8. Cath,

    C'est plus important, non ?

    Isabelle,

    Ca doit être ça...

    Christie,

    Oui, c'est grave.

    Stef,

    C'est bien n'importe quoi !

    Captain,

    Ils se serrent la main ?

    Gildan,

    Tu crois ?

    Romain,

    C'est raté...

    RépondreSupprimer
  9. en même temps ceux qui étaient dans la manif ils n'avaient pas trop l'air concernés par la réforme : protégés par leur statut ils ne travailleront pas jusqu'à 62 ans, ou déjà retraités, on se demande ce qu'ils faisaient dans la rue... Je suis d'accord avec toi, à l'heure actuelle il y aurait peut-être d'autres luttes à mener, et autrement ! d'autant que pratiquement tous les acquis sociaux l'ont été grâce aux urnes (1936 ou 1981) et non par les manifs (avec les manifs on s'est contenté, en général, de maintenir les avantages des fonctionnaires... je dirai que sur ce coup-là ils l'ont joué un peu "perso" et pas assez équipe de France...). C'est sûr que je ne vais pas me faire des amis... chez les blogueurs avec ce commentaire (beaucoup de profs... à ce que la police m'a dit).

    RépondreSupprimer
  10. J'aime voir comment la France dispose d'un gouvernement et d'un Président avec une vision à long terme de sa politique. On sent le grand dessein, le truc réfléchi de longue date qui devrait permettre au pays d'aller plus loin et au delà !
    :-)))

    RépondreSupprimer
  11. Lucia,

    Oui, le progrès passe par les urnes.

    Poireau,

    La vision...

    RépondreSupprimer
  12. Mais Sarkofillon restent fermes… Tout va bien: l'essentiel est de rassurer les marchés pour pouvoir continuer à emprunter à taux intéressant…

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.