10 juin 2010

Fallait pas me chercher...

En principe, j’aurais du fermer ma gueule mais cet imbécile de Didier Goux a fait un billet. Dans ma blogroll, j’ai un tas de blogs de gauche. Didier les écume et trolle. Ses cibles préférées sont Céleste et Olivier. Pour éviter les esclandres, je pourrais les supprimer de ma blogroll mais ça ne me paraitrait pas constructif. Et chacun fait clique où il veut. En fait, toutes ces conneries ne sont pas mon problème. Je m'en fous.

Cette fois, Didier, comme toujours, a encore laisse un commentaire crétin chez Céleste. Alors Céleste l’a prié de ne plus venir, elle l’a foutu dehors ce qu’elle aurait du faire avant. Ensuite, si j’en crois le billet de Didier, elle papote avec des commentateurs et se justifie.

Ses justifications (je n’ai rien vérifié) sont dans le billet de Didier. J’y suis mis en cause et je n’aime pas. Extrait : « Pendant des mois j’ai observé, j’ai suivi à la trace la parole haineuse, raciste, réactionnaire.
J’en ai assez lu, assez vu.
Je sais maintenant que la diffusion du pire, de ce discours d’extrême droite qui maintenant se veut lettré, repose sur la complaisance de beaucoup.
Complaisance, c’est bien ça.
Pour un lien, virtuel ou non, on cautionne, on oublie, on excuse les appels à la haine et à la mort. »

Ah ! On parle de lien ! Pan dans ma gueule. Je me permets de mettre mon grain de sel : Didier n’est pas au Wikio. Les liens qu’il fait vers mon blog ne m’apportent rien. A part la certitude de son amitié, ce qui me suffit largement.

La complaisance ? Avec quoi ?

« Le monde passéiste et figé auquel ils aspirent est foutu. Ils auront beau gesticuler, éructer, menacer, comploter cela ne servira à rien. »

L’idée d’imaginer Didier comploter est assez drôle en soi… Mais c’est bien parce que ce monde est foutu et que Didier et moi, nous le savons, que je ne crois pas à la gravité des faits. Je crois par contre à la gravité des revendications d’une certaine gauche qui, dans sa propre lutte rétrograde, encourage l’évolution de la société dans un sens qu’elle devrait combattre.

La complaisance…

Quand on en est à faire l’apologie de la polygamie pour défendre un extrémiste musulman polygame, on remet le mot « complaisance » dans sa bouche et tourne sa langue sept fois dans sa bouche avant de critiquer ses camarades.

On se demande qui est féministe, dans cette histoire…

95 commentaires:

  1. Je n'avais pas lu le billet de Didier...

    Mais je trouve insupportable, intolérable, qu'on puisse reprocher les amitiés de quelqu'un. En plus au nom de la "tolérance".

    Sur ce point, je comprends ta colère... (après, je vais pas lire le reste, le Wikio, le combat du bien contre la droite ou le mal, un autre jour)

    Non, saine colère... On a le droit d'être ami avec qui on veut, point.

    RépondreSupprimer
  2. FalconHill,

    Oui. Merci.

    Mais je ne suis pas en colère. Tu me connais, un peu soupe au lait mais toujours zen. J'étais en colère, hier soir, quand j'ai vu ça. Mais c'est bien sereinement que j'ai fait ce billet, ce matin.

    RépondreSupprimer
  3. Falconhill : intolérable... mais tout à fait logique. Rappelez-vous que dans certains pays, à certaines époques propices à ce type de joyeusetés, si on arrêtait un homme convaincu de... disons de "trotskysme", on arrêtait aussi les membres de sa famille, voire ses proches voisins, parce que, s'ils ne l'avaient pas dénoncé, c'est sûrement parce qu'ils qu'ils étaient eux-mêmes infecté par ce trotskysme...

    Là, on est passé dans l'anodin et le bouffon, mais le principe reste valable.

    RépondreSupprimer
  4. Ah ! Merde ! Dominique va penser qu'on joue un numéro...

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas,

    Tu surréagis. Bon, il est vrai que je ne lis pas vraiment Céleste, mais dans les commentaires que Didier a cité et que tu reprends ici, je ne vois pas où tu es clairement nommé.

    Ce passage pourrait tout aussi bien être l'expression d'une opinion générale ou même viser quelqu'un d'autre.

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ce billet Nicolas : je me suis déchargé chez Céleste, sur un sujet qui me tient à coeur, pas pu m'empêcher...Je la connaissais pas, mais c'est tout de même incroyable son article sur la polygamie, j'en reviens pas. Bref.

    RépondreSupprimer
  7. Nicolas,
    Pas envie d'écrire là-dessus mais je viens de parcourir le billet de D.G.
    A aucun moment, ici, Céleste ne parle de toi. Quant aus "liens" c'est un certain Papy Jocker qui les évoque dans un commentaire.
    Que par amitié on défende quelqu'un je le comprends mais est-ce honnête de truquer ainsi un texte?
    Pour le fond, que quelqu'un - tu en conviendras j'espère - qui est réglièrement attaquée, harcelée dans des mots très durs, se sente blessée au point de dire: "Stop, on ne vient plus chez moi faire ses besoins"... n'est-ce pas compréhensi?
    Mais tu préfères enfoncer le clou en parlant de "polygamie" dont Céleste ferait l'éloge (ce qu'elle nie d'ailleurs).
    Bref tout ceci est désolant. Je ne crois pas que ce soit Céleste qui ait commencé à lâcher des boules puantes dans les blogs...
    Il semblerait que toujours tout le monde se rangera derrière le plus fort. Aux bruits de la horde, je préfère donc le cri du loup solitaire. Là où je croyais que de la parole et de l'amitié s'échangeait, je sens les règlements de compte...
    A côté de la Comète y'aura bien un autre troquet pour écluser ma bière. Avec le sentiment d'un beau gâchis et une grande tristesse.

    RépondreSupprimer
  8. Hermès,

    C'est bien moi qui suis attaqué "en permanence" de complaisance envers Didier... Je t'en reparlerai demain devant une bière, j'espère, n'accordons pas plus d'importance à un billet de blog qu'il n'en a. J'espère surtout qu'on parlera d'autre chose !

    Il n'y a pas de règlement de compte et je n'ai pas inventé le billet de Céleste à propos de la polygamie au moment où l'histoire est sortie, par Hortefeux.

    Pour ce qui concerne la complaisance, je ne peux qu'être concerné. Il est de notoriété publique que je suis pote avec Didier et qu'il écume ma blogosphère.

    Dorham,

    Je ne sais pas si je suis visé mais je le prends dans la tronche. Vois la réponse que j'ai faite à Hermès.

    Mais je suppose que tous les deux, Hermès et toi, sont également visés puisque vous commentez chez Didier, il commente chez vous, vous vous faites des liens à l'occasion. Nous sommes complaisants...

    C'est pour ça que j'ai fait ce billet.

    Un de ces jours, je n'aurai plus le droit d'aller au bistro parce que le patron est susceptible de tolérer les fachos dans son bar...

    RépondreSupprimer
  9. @Nicolas
    Rien au wikio oui, mais alors comme apporteur de visites, c'est de la folie.
    Je ne sais pas combien de lecteurs suivent son blogue, mais je maintiens que cela doit être monstrueux...

    RépondreSupprimer
  10. @Nicolas
    Rien au wikio oui, mais alors comme apporteur de visites, c'est de la folie.
    Je ne sais pas combien de lecteurs suivent son blogue, mais je maintiens que cela doit être monstrueux...

    RépondreSupprimer
  11. Vlad,

    Faut en revenir !

    L'Hérétique,

    Mais non... Par contre du monde utilise sa blogroll !

    RépondreSupprimer
  12. @ Nicolas
    Ouais c'est bon...j'ai atterri

    RépondreSupprimer
  13. Effectivement, avec ou sans lien, je pense que dans l'esprit de Céleste, nous sommes tous complaisants, nous qui lisons et commentons chez Didier.

    Mais profondément, je m'en fous : j'ai une âme complexe, c'est comme ça, tant pis pour les Purs qui ne comprennent pas ça.
    Je peux juger sévèrement certains écrits, une analyse de la société et des réactions de Didier ET EFFECTIVEMENT, lui trouver beaucoup d'humour, ET de lucidité, ET aimer ce qu'il raconte une bonne partie du temps, et aimer Catherine aussi.
    ET dire quand quelque chose me choque vraiment en essayant d'expliquer pourquoi.
    Il m'est aussi arrivé d'évoluer dans ma façon de voir, grâce à Didier : et quoi de plus précieux que les gens qui nous font évoluer ?

    Céleste ne peut pas comprendre ça ? Tant pis ! Mais je pense aussi qu'elle a été patiente ... ou maso !

    RépondreSupprimer
  14. Ce qui me dérange bien plus que les billets de Didier sur Céleste, qui sont ce qu'ils sont, c'est ce déferlement baveux que cela provoque à chaque fois. Les vieilles rombières chausse-lunettes, les vieilles pédales déclinistes qui s'astiquent la tige parce qu'ils ont une vie de merde, remplie d'humiliations s'empressent d'applaudir, de charger encore un peu le mulet. C'est courageux.

    A chaque fois, ça me fait le même effet : ça me met en colère puis ça finit par m'attrister, sincèrement.

    Ici, je vois ton billet, qui est bien sûr nettement plus "équilibré" et je vois qu'un certain Vlad se félicite de se joindre au bombardement. Les pourfendeurs de l'internet commencent à me les gonfler menu. Va falloir songer à dégonfler les melons.

    En effet, Céleste est patiente, et résistante surtout, parce que cette unanimité d'inimitiés contre laquelle elle doit souvent faire face m'aurait incité à cesser plus vite que ça toute activité blogosphérique.

    C'est pourquoi je m'en fiche, si elle me vise, elle peut continuer, je lui en donne le droit, tiens. Parce que je n'aime pas les lynchages.

    RépondreSupprimer
  15. je vais de ce pas voir Celeste, peut-être m'y abonner !

    RépondreSupprimer
  16. D'accord ave Harald. Qu'on en pense ce qu'on veut Didier Goux à du talent et à des éclairs de lucidité dans son delirium.
    Ce qui est insupportable c'est une petite cour de suivistes baveux et sans talent qui se défoulent dans son sillage... Mais heureusement bien des commentateurs sont différents et je ne me gène pas pour intervenir dans son blog.
    Mais, à mon avis, article 1 du bloggeur: N'insulter personne et pas d'injures personnelles (Comme par exemple une certaine Floréane qui sévit sur le blog de Didier Goux)
    Allez, faut encore que j'oublie ma colère!

    RépondreSupprimer
  17. Nicolas:

    Je ne pense pas que Céleste défendait la polygamie dans ce billet. Pas rationnellement, logiquement, en tout cas. Je pense que Céleste est beaucoup plus simple. Il y a le monde des gentils antiracistes et le monde des méchants racistes. Et quiconque n'est pas antiraciste selon sa façon de l'être est un méchant coupable du pire, un adversaire. Elle le dit très bien dans la conversation avec moi qui suit ce billet que vous proposez en lien. Elle me dit: vous lisez Machin, et puis Machin, ce que vous écrivez, ça vient de là, vous êtes comme untel. Aucun argument, aucun, ne la fait réfléchir, nuancer. Elle ne le veut pas. Elle recommence avec chaque contradicteur, c'est toujours la même attitude, la même conversation cent fois recommencée, avec patience comme le dit Dorham, mais sans aucun élargissement, et c'est ce qui donne aux débats avec elle cet effet de comique de répétition.

    Par ailleurs, c'est quelqu'un qui ne se contente pas de discuter, elle agit aussi. On peut se moquer de son côté "dame de bonnes oeuvres" comme on se moque des religieuses qui se consacrent à leur orphelinat en Afrique, mais sans moi.

    Je pense que dans son esprit, il y a le bien et le mal très très tranchés, et qu'un blogueur qui fréquente et s'accommode du mal est pourri, ou en voie de pourriture, qu'il vaut mieux couper le doigt pourri que risquer la gangrène. Il ne faut donc pas fréquenter le mal, mais l'observer de loin, comme elle le dit elle même, et se montrer ferme dans son combat, élaguer, supprimer ceux qui se compromettent.
    Elle n'est pas la seule, sur les blogs, à dire que le polygame (désolée, je ne sais pas comment l'appeler autrement, même s'il n'est pas légalement polygame) nantais et ses femmes en burqa suscitent l'hostilité non parce qu'ils sont islamistes, fraudeurs, repoussants idéologiquement parlant, mais parcequ'ils sont arabes et qu'ils ont la peau bronzée. Par racisme, par islamophobie, par fascisme, par HLPSDNH (heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire), quoi.

    Il y a d'autres blogueurs (de la bloguerole Nicolasienne, même), qui écrivent exactement la même chose. Qu'on embête de braves français juste à cause de la couleur de leur peau. On va moins les contredire parce qu'ils sont moins enflammés et moins risibles que Céleste, c'est tout.

    RépondreSupprimer
  18. Suzanne, vous avez raison, mais vous en connaissez beaucoup des blogueurs qui "élargissent" (à part des blogueurs porno, j'entends...) ?

    Quand je lis pour ma part un commentaire de Floréal, de Fredi Maque ou de NV (qui a disparu d'ailleurs) je ne distingue pas davantage d'élargissement, de sens de la nuance. C'est bien souvent obsessionnel, récurrent, ça cause tout seul en somme : pour dire des conneries qui plus est !

    La vérité, et vous le savez bien, c'est que très peu de gens sur internet débattent vraiment. Les débatteurs de fond, capables d'exposer de longues réflexions progressives dans de longs commentaires obtiennent souvent des réponses de 2 phrases, avec renfort de klaxon-pouet-pouet !

    Les 3/4 des internautes sont des cons.

    RépondreSupprimer
  19. Je vais essayer de répondre dans l'ordre.

    Audine,

    Oui. Et je dis dans le mail qu'elle aurait pu le virer avant.

    Elle a été patiente, mais je n'ai pas à présenter d'excuses, je n'ai rien fait...

    Dorham,

    Pour tout de dire, je ne lis même plus les billets de Didier quand il s'énerve après des braves et s'il se complet avec ses rombières, c'est son problème.

    Il n'y a pas de lynchage, Céleste est bien aimée par tous les blogueurs de gauche, dont moi, d'ailleurs. Je lis chacun de ses billets. Il y a juste certaines positions que je n'aime pas.

    C'est tombé sur Céleste, ça aurait pu tomber sur bien autre. Quand tu vois les blogueurs gauchistes qui engueulent Frédéric Mitterrand quand il voit des prostitués au bout du monde et les mêmes qui vont, ensuite, défendre Polanski, ça me dérange.

    Captainhaka,

    Depuis que je connais la notion d'abonnement, je suis abonné à son blog.

    Hermès,

    Je n'ai pas insulté. Et en plus je suis maso, je commente à peu près tous les billets de Didier pour m'abonner aux commentaires de la bande de suivistes... Mais ils ne sont pas si nombreux que ça.

    Suzanne,

    Je ne me moque pas de son côté "dame de bonne oeuvre" : j'ai toujours du respect pour les bénévoles, moi qui me contente de bloguer.

    Elle a fait son billet sur la polygamie. Tout ce qu'on peut dire en commentaire a peu d'intérêt.

    A part ça, on ne peut pas être légalement polygame puisque la polygamie est illégale. Mais si on parle de HLPSDNH, c'est aussi parce que l'autre camp n'est pas mesuré.

    Par contre, oui, il y a bien un problème de couleur de peau, détectable par tout. Tiens ! Avec Hermès et Dorham, on parlait des suivistes de Didier. Voyez Frédi machin, l'autre jour, il nous a fait un couplet sur les Kabyles qui mangeaient du porc (alors qu'ils n'en mangent pas, au moins Kremlin-Bicêtre, pour le reste je n'en sais rien et je m'en fous) : c'est un peu comme s'il avait trouvé des "bons arabes".

    C'est peut-être pour ça que je m'abonne aux commentaires, chez Didier.

    RépondreSupprimer
  20. Un des plaisirs du blogage, c'est de réagir instantanément à ce qui vient d'être dit, au risque d'écrire des bêtises neuf fois sur dix. De revenir sur ce qu'on a dit la veille, de chercher à rire, de s'engueuler sans conséquence d'égal à égal.

    Ces histoires de "je ne me compromets pas à discuter avec Machin, et je reproche aux autres leurs fréquentations (qui m'aime me lie, qui lie mes adversaires n'est plus mon ami) c'est de la gaminerie ou du sectarisme à la con.

    Je suis d'accord avec le commentaire d'Audine, et pas du tout avec ceux qui trouvent en bloc les commentateurs de chez Didier suivistes. Trouver une ligne idéologique commune (et bien-entendu la plus nauséabonde qui soit) chez les commentateurs de Didier Goux montre au minimum qu'on ne sait pas très bien lire.

    RépondreSupprimer
  21. Tiens ! J'ai loupé un commentaire de Dorham...

    Dorhald,

    Je ne suis pas spécialement d'accord avec toi sur les débats. Je sais que tu aimes ça, en commentaire, mais moi, pas vraiment pour la bonne raison qu'on n'arrive que rarement à convaincre quelqu'un. Tout au plus, on arrive à lui faire comprendre qu'il aurait du fermer sa gueule.

    Suzanne,

    Vous me connaissez : je suis d'accord avec tout le monde. Et très d'accord avec Audine. Par contre, je ne crois pas qu'on ait parlé d'idéologie commune, ils sont suivistes, c'est tout. Y compris Floréal même si elle s'oppose, elle attend les billets de Didier...

    Moi aussi, mais toujours en espérant qu'il va nous raconter pourquoi il a bu une bière après avoir tondu la pelouse...

    RépondreSupprimer
  22. Suzanne,

    Qui a dit qu'il y avait "une ligne idéologique commune ?" chez les commentateurs de Didier. J'en suis un, je serais dingue de défendre cette idée.

    Pour ma part, je ne parle que d'un petit noyau qui aime à taper ensemble sur la même personnalité-baudruche, jusqu'à épuisement.

    RépondreSupprimer
  23. Hop ! Je dois préciser un truc : Didier a sa dose de suivistes. C'est sûr. J'en fais d'ailleurs peut-être parti.

    Cela dit, j'ai les miens...

    La différence est qu'ils n'attendent pas la même chose de Didier ou de moi...

    RépondreSupprimer
  24. "en espérant qu'il va nous raconter pourquoi il a bu une bière après avoir tondu la pelouse"

    Attendons le jour où il racontera qu'il a tondu la pelouse après avoir bu neuf bières... (Grand émoi au Village de Machin-sur-Eure: un forcené fait des aller-et-retours sur le terrain de foot, traîné par sa tondeuse, en hurlant: "je te jure que demain je vends la maison et que j'achète un appartement au huitième !")

    RépondreSupprimer
  25. Ou alors en Iran, il n'y a pas beaucoup de pelouse à tondre.

    RépondreSupprimer
  26. Dorham : "taper jusqu'à épuisement"...
    Eh, mais pourquoi, aussi ? On ne les invente pas, les billets de Céleste, et lui donner un statut de victime de lynchage est abusif: elle participe de son plein gré en relançant sans arrêt le schmilblick. Le dernier billet de Didier n'était qu'une réaction à celui de Céleste, et non l'inverse.

    RépondreSupprimer
  27. Je viens d'aller voir son blog : le dernier billet est semble-t-il féministe et le précédent est antiféministe...

    RépondreSupprimer
  28. Suzanne,

    Bon...d'accord, vous avez raison, je laisse tomber... ça me gonfle !

    RépondreSupprimer
  29. Nicolas: oui, vous avez raison, ce que Didier cite de Céleste est un commentaire, pas un billet, mais c'est un peu pareil. Quand discuter avec quelqu'un vous gonfle VRAIMENT, soit vous le virez, soit vous l'ignorez, mais quand on répond, quand on relance, quand on alimente, c'est qu'on y trouve un petit bénéfice, un petit plaisir, non ?

    RépondreSupprimer
  30. Effectivement, comme Audine le dit, le concept de pureté me plait pas, je ne vais pas cesser d’apprécier Didier parce qu’il ne cadre pas, ou parce qu’il « ternit » ma bonne réputation de gauchiste ou parce que de quasi-inconnus éprouvent soudain de la suspicion quant à nos fréquentations, quand à côté de ça, des proches ne l’éprouvent pas le moins du monde. Même si Didier en lâche des « qui piquent les yeux » à lire, il faut dire...

    D’un autre côté, à la place de Céleste j’aurais arrêté de bloguer, je crois que j’aurais jeté l’éponge, et elle ne le fait pas. Le lynchage bloguesque, c’est assez terrible, on a beau dire « liberté d’expression », « assumer ce qu’on écrit », invoquer la « démocrassie » tout ça, pragmatiquement, elle prend cher en ce moment.

    Quant au fait de « débattre » sur internet, l’idée me plait jusqu’ à la naïveté, vous savez, et le problème est que cette situation nous emmène souvent à être consensuels au-delà du raisonnable, le cul entre deux chaises, ce qui vous retombe sur la gueule à un moment, comme l’éprouve Nicolas en ce moment même.

    RépondreSupprimer
  31. Je précise que je m'inclue dans mon dernier paragraphe, parce qu'effectivement, je pense vous l'avez compris.

    RépondreSupprimer
  32. Suzanne,

    Il y a un moment où la raison disparait. Ce matin, j'ai fait un billet sur Bayrou et les retraites. Je le finis par "Ah ! Je vais être troller par l'Hérétique".

    Par cette phrase, je pensais être clair : j'ai fait un appeau à trolls pour "me moquer" de l'Hérétique.

    J'ai eu une rafale de "trolls" du Modem (alors que je ne m'attendais à n'avoir que l'Hérétique) (je mets troll entre guillemet : ce n'est pas un gros mot).

    Il y a des types qui s'abonnent à mon blog uniquement pour voir ce que je dis de François Bayrou.

    Je ne sais plus ce que je voulais démontrer du coup. Ah ! Oui. Le comportement n'est pas rationnel. Céleste avait les moyens de virer Didier depuis longtemps...

    Balmeyer,

    Arrête de dire du bien de Didier, on en a assez fait, il va jouir alors que ce n'est un gros con nazi qui, en plus, aime bien faire des billets pour agresser des braves gens qui n'ont rien demandé.

    Par ailleurs, je suis consensuel par nature : il y a peu de sujets de société sur lequel j'ai une position précise. Là, c'est très facile, les deux sont critiquables et moi aussi, je n'aurais pas du faire ce billet. Je l'ai compris dès que j'ai lu le commentaire d'Hermès.

    Souvent, il y a des trucs qui me tombent sur la gueule, comme tu dis, mais aujourd'hui, ce n'est pas le sentiment que j'ai. C'est un truc que je rumine depuis quelques semaines.

    Les blogueurs de gauche donnent beaucoup de leçon de moral, lancent des grands principes, puis tombent dans des travers. Ils sont incapables de s'appliquer à eux-mêmes ce qu'ils prônent.

    Je crois que dans un commentaire précédent, je parlais de Polanski et de Frédéric Mitterrand. Je vais prendre un exemple plus récent.

    Hortefeux et Masson. A peu près en même temps, les blogueurs gueulaient contre Masson qui voulait couper leur anonymat sur Internet au lieu de la liberté d'expression et se réjouissait de la condamnation de Hortefeux pour des propos qu'il a tenus devant une caméra qui n'aurait pas du être là.

    En fait, depuis un an (au moins, peut-être avant, je n'avais pas fouillé), tous les sujets de société sont traités par les gens de gauche de la même manière.

    Ca me fout en rogne.

    Alors là, Céleste me tombe dessus pour mes fréquentations (où, du moins, je pense que chez le cas) quelques jours après l'histoire du polygame...

    J'en ai ma claque.

    J'avais fait un billet sur ce blog (assez récemment) à propos de la bienpensance qui était mise à toutes les sauces...

    RépondreSupprimer
  33. Nicolas: ♥

    bah, demain ce sera passé. Je vais faire un billet pour me moquer de vous, tiens.

    RépondreSupprimer
  34. Suzanne,

    Oui, j'aurai oublié la bisbille d'aujourd'hui dès demain...

    Par contre, mon ressentiment contre "la gauche qui se trompe de combat" restera, j'en ai peur !

    RépondreSupprimer
  35. Quelle idée aussi de faire un billet sur Bayrou. C'est comme si Suzanne faisait un billet à chaque fois qu'elle allait dans un supermarché...Comme si Balmeyer faisait un billet sur son enfant imaginaire à chaque fois qu'il voit la pub werther's original.

    RépondreSupprimer
  36. Mon petit pinochio est vrai ! C'est un petit garçon !! Dans la baleine !

    RépondreSupprimer
  37. Bah moi le bilan est mitigé : je me suis bouffé la rate et j'ai perdu du temps, pour rien comme d'hab'. Au moins ça m'a permis de pondre un truc à ce sujet, pour rien aussi d'ailleurs. Décidément.

    RépondreSupprimer
  38. Ah ! La situation est redevenue normale. Balham et Dormeyer papotent entre eux.

    Vlad, tu veux un café ?

    RépondreSupprimer
  39. Dorham: je pourrais si j'voudrais ! Il y a même des caissières qui ont fait des études de lettres et qui ont publié leur blog de caissière de supermarché... Et mon supermarché à moi il est BIEN MIEUX pour écrire dessus.

    RépondreSupprimer
  40. 8h55 - je m'empare de la douchette. Mr Pompougnac m'a encore pincé la partie dodue de la cuisse, je n'aime pas qu'il fasse ça, l'hiver surtout, parce que je ne m'épile pas l'hiver, et que du coup, je suis obligé d'utiliser ma maigre pause de 10 minutes en matinée pour me passer les cuisses au napalm.

    9h00 - Mme Couderc me reproche de détourner les bons de réduction à mon profit. C'est faux bien entendu. Vieille salope. Je suis certaine qu'elle couche avec Mr Pompougnac, même Dédé, de la charcuterie couche avec Mr Pompougnac...

    9h10 - j'ai croisé une petite femme qui dit s'appeler Suzanne. Elle a l'habitude de prendre des photos des momes qui jouent devant les poubelles du supermarché. Elle est "strange". La semaine dernière, on a retrouvé une main d'enfant dans le conteneur. On la soupçonne mais quoi dire, quoi faire ? On n'accuse pas les gens sans preuves tout de même.

    RépondreSupprimer
  41. Salut Nicolas! J'ai abandonné en cours de route la lecture des commentaires, c'est trop pour un emportement excessif de ta part!
    Non, tu n'étais pas spécialement visé par Céleste, j'en suis convaincu. Du moins pas plus que moi ou Hermes, qui lisons Didier sans le connaître aussi bien que toi, et refusons de le diaboliser. "Fréquenter" Didier sur les blogs n'est pas de tout repos, souvent on préfère ne rien dire et ne pas se mêler à son public d'élection, mais personnellement j'apprécie trop sa liberté de pensée, portée par un talent rare sur la blogosphère, pour me laisser enfermer dans un choix sentimental.
    De la même manière, j'apprécie aussi celui de Céleste, sa sincérité généreuse. Entre les deux, je ne mesure pas non plus mon intérêt. Quant à la prétendue défense de la polygamie par Céleste, ne pas prendre en compte ce que cela comportait d'humour me semble pour le moins expéditif. Enfin, à voir comment tu sautes au plafond quand tu te sens attaqué, tu devrais comprendre qu'il faudrait à Céleste une endurance proche de l'état minéral pour essuyer régulièrement les traits féroces de Didier avec le sourire. Et pourtant, jusqu'à récemment elle parvenait à en sourire, je peux en témoigner.

    RépondreSupprimer
  42. Tiens ! Un commentaire sérieux !

    Le Coucou,

    Nous sommes effectivement peut-être tous visés, ça ne change rien au problème : on a tous le droit de lire Didier même si on n'est pas d'accord avec ses conneries limites.

    Pour le reste, c'était l'humour qui était expéditif. Hortefeux dit (pour résumer) : "Le gugusse est polygame". Par ce billet, Céleste a répondu : "Et alors ?".

    Céleste a tant d'endurance qu'elle relance la machine depuis plusieurs années alors qu'elle aurait pu virer Didier avant.

    Mais lis la réponse que j'ai faite à Balmeyer, plus haut : je ne supporte pas les leçons de morale faite par la gauche qui est bienpensante uniquement quand ça l'arrange.

    RépondreSupprimer
  43. Des amis vigilants me disent qu'on parle de moi sur ce blog.
    Je vous demande d'enlever mon nom de ces commentaires sinon je porte plainte, et Dédé aussi.

    RépondreSupprimer
  44. http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Pompougnac

    Pompougnac a vraiment existé !

    RépondreSupprimer
  45. Suzanne,

    Je comprends votre joie naturelle. Je vous imagine, souriant de bonheur devant votre PC, quand vos années de recherche ont enfin abouti.

    Félicitations !

    RépondreSupprimer
  46. Je connaissais le D.J, Stéphane ! Je l'avais en mémoire car c'est tellement ridicule comme prénom, surtout quand on est D.J et qu'on vend des compilations de musique d'ascenseur...ça m'est resté !

    RépondreSupprimer
  47. Je vais rien dire. C'est mieux.

    RépondreSupprimer
  48. Océane,

    Trop tard ! Dire qu'on ne va rien dire, c'est déjà dire quelque chose. Je vous trouve d'un parti pris insoutenable pour tout dire.

    RépondreSupprimer
  49. Océane, nous afons les moyens dé fous faire pa...

    (Ah, excusez, c'est l'atavisme...)

    RépondreSupprimer
  50. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  51. Floréal,

    Après le billet incendiaire que tu as fait sur mon dos, l'autre chose, ce n'est pas la peine de me casser les couilles.

    Néanmoins, tout le monde à le droit à la parole. Les commentaires sont à peu près libres ici. L'introduction de ton commentaire est donc à l'image de ce que tu es : ridicule.

    Néanmoins, je vais effacer ton commentaire pour t'apprendre à vivre et la règle élémentaire à suivre pour commenter ici : je suis le seul autorisé à insulter les gens.

    Je le remets néanmoins partiellement ici pour permettre à mes lecteurs de rigoler et pour le démonter encore plus :

    "J'aimeraia bien avoir droit à la parole, vu que je suis ici mise en cause par plusieurs.

    Il me semble qu'ici, celle qui se fait lyncher n'est pas cette bonne Céleste, mais moi.

    Par qui? Par quelques minables petits mecs phallocrates ordinaires, misogynes camouflés et paternalistes, du style Dorham ou mini Hermès, qui ne valent rien, écrivent mal, et auxquels cette brave Céleste sait si bien lustrer le poil pour les amadouer; d'un tas de crapauds elle sait se faire des courtisans.

    Je ne fréquente pas la plupart des blogs de la blogroll de Didier Goux. Et s'il n'était pas venu le premier commenter chez moi par le passé, je n'aurais jamais commenté chez lui. Je le lis, effectivement, mais pas systématiquement. Je ne lis pas la plupart des blogueurs qui se sont exprimés ici, ils ne m'intéressent pas.

    Je ne rate jamais Céleste, que ce soit chez Didier Goux ou ailleurs. [...] c'est une blogueuse que je connais depuis longtemps. Je la déteste, effectivement, et pour longtemps, probablement."

    Tu es débile : tu commentes chez Didier des conneries et tu te fais "chambrer" par les commentateurs de Didier. Tu pourrais éviter de passer chez lui.

    RépondreSupprimer
  52. Floflo,

    Je vais te faire la même réponse que Suzanne t'a faite l'autre jour.

    Merci, j'ai bien ri.

    RépondreSupprimer
  53. Ah, et merci aussi d'avoir illustré à merveille mon emploi de l'adjectif "obsessionnel".

    RépondreSupprimer
  54. « Céleste qui lustre le poil de Dorham », robindidonc, c’est Fantasia maintenant.

    RépondreSupprimer
  55. Floréal, c'est un peu un mélange entre Céline, et Dion.

    RépondreSupprimer
  56. Ah ! J'oubliais.

    Ca ne serait pas con de rajouter un lien vers le billet que Floréal me consacre.

    En coupant les commentaires alors que son commentaire ici commence par "J'aimeraia bien avoir droit à la parole, vu que je suis ici mise en cause par plusieurs."

    Ma chère Floréal,

    Vous avez le droit d'effacer ce billet rapidement : il est insultant et diffamant, je n'ai jamais été voir de prostituées. Pour me satisfaire, j'utilise la même méthode que vous : la masturbation.

    Mon avocat rigole déjà à la lecture de votre billet.

    RépondreSupprimer
  57. Et dire que je parlais de boules puantes! C'est de scuds dont il s'agit maintenant! Alors, oui, j'irai au KdB. Mais faut-il que me munisse d'un gilet pare-balles pour ne pas finir dans une bière(Ah ah!)
    Plus sérieusement, et dire que j'avais décerné mon "blog d'or 2009" conjointement à Céleste et à Didier Goux! Décidément je joue avec le feu...
    Quand au reste, le ciel pisseux et le goudron stressant de Paris me donnent déjà la nostalgie de mes oliviers...Ceci exolique peut-être cela. Le coucou et Céleste sont presque mes voisins. On voit les choses de façon plus "solaire", moins embrumée...
    Et maintenant, halte au feu!

    RépondreSupprimer
  58. Nicolas: il faudrait savoir si vous me tutoyez ou si vous me vouvoyez; je ne suis pas double.

    A propos de prostitution, c'est bien ce que vous avez dit il n'y a pas très longtemps (et je ne vais pas me casser à faire la recherche du billet pour y mettre un lien). Vous dites ne pas etre "client" fort bien, je vous crois sur parole... Il s'agissait d'une de vos "bonnes blagues", sans doutes, que j'ai du prendre au premier degré en lisant vite.

    Vous saluerez votre avocat de ma part.

    Quant au ridicule, il ne me tuera pas plus que Céleste ou tant d'autres, sinon tout le monde serait mort depuis longtemps.

    RépondreSupprimer
  59. Pfew, c'est devenu le boxon, je comprends que dalle. Je suis pas le seul à être stressé apparemment, ça doit être l'effet coupe du monde.

    RépondreSupprimer
  60. Dorham: vous pouvez etre plus ou moins désagréable, évidemment, mais je n'attends aucune réponse à quoi que ce soit de votre part, et quoi que vous ayez à dire: ça ne m'intéresse pas, dans le sens que votre verbiage, comme tout verbiage démocrate-chrétien, ne m'apporte rien, absolument RIEN. Jamais. JAMAIS. Vous comprenez?

    Mini Hermès: s'il y a un embrumé ici, c'est bien vous qui prétendez voir les choses de façon plus "solaire" en invoquant les oliviers. Mais voyez-vous ça, comme le luminaire Céleste. Foutez-leur donc la paix, aux oliviers, ils ne vous ont rien fait. ça me ferait me tenir les cotes de rire si j'étais moins fatiguée de les avoir en long à peindre mes murs.
    Vous voulez du solaire? Vous voulez de l'impitoyable lucidité toute en ombre et lumière? Je réside depuis 35 ans dans la région qui en possède plus que nulle autre, de l'impitoyable lucidité solaire. Continuez à m'embrumer de vos commentaires quand je ne vous demande rien, et vous allez en recevoir, des scuds, gratis, promis.

    RépondreSupprimer
  61. ceriselibertaire10 juin, 2010 23:09

    Il y a exactement la même bande qui vient commenter ici que ceux qui ont commenter chez Didier Goux. Et vous dites la même chose, j'ai pas la force de vous relire 2 fois.

    RépondreSupprimer
  62. Quand on en est à faire l’apologie de la polygamie pour défendre un extrémiste musulman polygame... Elle t'a énervé la dame (je comprends) mais jamais il n'a été question de cela.

    RépondreSupprimer
  63. Cerise,

    Tu pourrais les garder.

    Vlad,

    C'est un peu le bordel, aujourd'hui, je reconnais.

    Floréal,

    C'est dommage : aucun instrument moderne ne peut mesurer ton ou votre niveau de connerie.

    Je saluerais mon avocat avec plaisir, j'ai maintenant la preuve que vous as ou tu avez lu mon com.

    Mais je ne suis pas procédurier. Vous me rappelle ou tu me rappelez une certaine Aliciabx, de Bordeaux qui, il y a encore quelques semaines (elle a toujours son blog) venait me chier dessus quand elle n'avait pas besoin de moi.

    Il est toujours difficile de mesurer la connerie, je suis désolé, je ne peux pas élaborer un comparatif précis.

    RépondreSupprimer
  64. Floréal,

    Tant pis, je prends le temps de t'en donner une, sans animosités qui plus est. Tu beugleras ensuite si tu en as envie.

    J'ai compris depuis longtemps maintenant que je ne retirerai rien d'un quelconque débat avec toi. En voici la raison principale : tu catégorises les gens à tort et à travers. Tu n'écoutes rien. Jamais. Et tu juges de façon permanente, sans jamais te livrer à quelque autocritique que ce soit.

    Et je ne parle pas de Céleste que je ne lis pas vraiment et que je connais peu en réalité (si je la défends, c'est surtout contre le principe de l'attaque en masse pour tout dire).

    Un exemple, en ce qui me concerne.

    Ceux qui me connaissent savent que je suis à des milliards de bornes d'un "démocrate chrétien". Tu t'obstines pourtant à me définir de la sorte, on ne sait sur quels critères du reste. C'en est absolument risible mais tu fais ce que tu veux et tu as le droit de conclure ce que tu veux de ma personne. C'est sans importance, après tout.

    Catholique, je le suis, c'est certain, je ne me renie pas. Pour le reste, tu es à coté de la plaque. C'est d'ailleurs tellement faux que je n'ai jamais envisagé de te détromper. Cela dit, tu n'en as sans doute rien à faire de ce que je suis en réalité et je ne peux pas t'en vouloir pour ça.

    Soyons honnêtes, toi comme moi n'avons aucune envie d'entendre les arguments de l'autre.

    Ce n'est pas grave. Je considère après tout que tout ce qui se joue là - ces petites joutes internetiques foireuses - n'ont pas beaucoup d'importance.

    RépondreSupprimer
  65. Hermès,

    Je suis réellement content de te voir demain d'autant que je ne sais rien de toi !

    La vie est faite d'engueulades entre amis... Ca fait deux ans que je suis number one du bazar, la plupart des gens qui ont commenté ici, Suzanne, Dorham, Didier, Balmeyer, ... savent que je m'en fous (à part la gloriole du type qui gagne à la pétanque, ça me ferait bien chier de perdre, d'ailleurs le blog de Wikio en Espagne annonce que j'ai la quatrième place des blogs Européens, j'en ai payé une tournée générale quand je l'ai appris).

    Il n'y a pas de boule puante, juste quelques bisbilles. Floréal qui commente ci-dessus n'existe pas.

    Tu vas te pointer, demain, à la Comète. Tu vas voir un tas d'andouilles. Tu vas demander au patron "heu, c'est lequel, Nicolas ?"

    RépondreSupprimer
  66. Nicocerise,

    Nos commentaires ce croisent... Si. Il en a été question. Elle a fait son billet pour répondre au ministre...

    Dorham,

    Laisse tomber...

    RépondreSupprimer
  67. Purée !

    Bravo Nico !
    Mais non, le monde n'est pas foutu.
    Puisque l'amitié existe.

    RépondreSupprimer
  68. Nicolas:
    Je n'ai rien de commun avec votre Aliciabx, une altermusulmondialiste, ça c'est le rayon de Céleste, pas le mien. Et je viens très rarement sur votre blog, vous le savez aussi bien que moi.

    Je ne pense pas que vous soyez un monument d'intelligence pour décréter de ma supposée connerie. Je me juge nettement moins sotte que beaucoup de vos lecteurs-trices.

    Pensez donc à mesurer celle de Céleste, vous aurez de quoi faire.

    Dorham: vous oubliez que vous m'etes rentré dedans le premier, et méchamment, quand je ne m'adressais pas à vous, en bon misogyne. Plusieurs fois de suite. Avant de m'asséner, magnanime, votre pitié gluante. Vous m'avez meme dit, souvenez-vous, que je vous mettrai de la terre dans la bouche plutot que d'accepter votre pitié. Vous avez raison: c'est tout à fait exact. Votre répugnante pitié je vous la renvoie à la figure pour ce qu'elle est.

    Je n'ai pas oublié, et je ne partage pas votre religion. Je ne tends pas l'autre joue et je ne vous pardonne pas.

    Vous avez raison, je n'en ai strictement rien à faire de vos arguments et n'ai nulle envie de débattre de quoi que ce soit avec vous.

    RépondreSupprimer
  69. Floréal,

    Je n'oublie JAMAIS rien. Ne regrette rien non plus. N'éprouve aucune pitié envers toi. Cela dit, si tu continues comme ça, ça pourrait venir.

    RépondreSupprimer
  70. Nicolas,

    Sois rassuré, ça ne m'a pas demandé un énorme investissement.

    RépondreSupprimer
  71. Nan mais c'est quoi cette débauche de commentaires ?
    :-))

    [J'ai vu que tu récupères la fine fleur du trollage sur un seul article, bravo ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  72. Floréal,

    Votre seule présence dans les commentaires, ici, est la preuve même de votre immense connerie.

    Poireau,

    T'as vu ça, hein !

    Dorham,

    Ca va ce matin ? C'est toujours OK pour ce soir ?

    RépondreSupprimer
  73. Quand il y a une fête et qu'on n'aime pas les petits matins où l'on finit par s'engueuler et déprimer, il vaut mieux partir quand tout le monde est gai, avec un petit coup dans le nez.
    Dans une discussion de blog, il vaut mieux partir au premier commentaire de Floréal.

    RépondreSupprimer
  74. Suzanne,

    Mais non. Il faut insister, au contraire, sur le côté réjouissant d'un tel concentré de plaisir.

    Voir Floréal ici, c'est un peu comme si on avait un Israélien qui se promenait avec le drapeau d'Israël dans les rues de Gaza...

    RépondreSupprimer
  75. Nicolas,

    Hélas, il y a en fait peu de chances. J'aurais jamais dû faire autant de mômes...

    ---

    Suzanne,

    Vos minauderies ne trompent absolument personne à part moi., Vous m'avez charmé, tout le monde le sait, comme Céleste d'ailleurs, je suis tellement envoûté que j'en ai la phallocratie toute souillée.

    RépondreSupprimer
  76. Dorham: envoûter les francoritals chrétiens de gauche est un plaisir facile dont je ne songerais pas à me vanter. Comme tous ceux de votre race, vous tombez dans le panneau (etc j'ai la flemme de poursuivre ).

    RépondreSupprimer
  77. Moi aussi,
    je vais faire court,
    je vous aime Suzanne.

    RépondreSupprimer
  78. C'est quoi ce bordel ?

    il y a ici une personne déraisonnée qui reproche à quelqu'un d'être catholique

    (on peut gueuler sur les évangelistes aussi : http://www.youtube.com/user/eydely)
    ils font même de la musique de daube!)


    @unouveaucompte

    RépondreSupprimer
  79. C'est pas le bordel, c'est Suzanne et Dorham qui papotent.

    RépondreSupprimer
  80. Dorham: pas devant tout le monde, voyons !

    RépondreSupprimer
  81. Merci Suzanne. J'avais oublié votre coté Reine de Bonté Ingénue, role que vous jouez à merveille. Vous faites presque la pige à Céleste; encore un petit effort...

    Nicolas, c'est très simple : vous et vos commentateurs-trices évitez de parlez de moi, meilleur moyen de prouver mon inexistence (et c'est moi qui doit vous le dire?), et vous ne me verrez jamais me pointer sur votre blog.

    RépondreSupprimer
  82. Floréal,

    On parle de ce qu'on veut dans mes commentaires. Vous m'avez bien dédié un billet, chez vous !

    Vous n'êtes pas inexistante, juste bête.

    RépondreSupprimer
  83. brave Dorham: je doute fort de l'excellence de TA mémoire, la mienne est certainement meilleure. Catho- teigneux TU es, persuadé d'etre pardonné d'avance par ton bon dieu. Garde ta crasseuse pitié, ça vaut mieux; en retour tu aurais droit à mon souverain mépris, qui modestement serait largement supérieur à ta pitié sale.

    Nicolas: Israelienne, le cas écheant, je n'ai pas changé de sexe (et n'ai de double nationalité que française et italienne, sans avoir quémandé la seconde; elle me fut octroyée d'office et sns me demander mon avis, mais il m'aurait semblé impoli de refuser).

    Va TE faire voir à Bordeaux chez Aliciabx, T'auras l'air d'une palestinienne. Je ne T''inviterai pas dans mes murs.

    RépondreSupprimer
  84. Floréal,

    Si tu m'invites, de toute manière, je refuse : je n'ai pas l'âme d'un sociologue.

    RépondreSupprimer
  85. J'en doute et...Même pas vrai. Et Evidemment que je suis teigneux, tu parles d'une découverte.

    Le fait que ce soit toi qui parle sans cesse de "pitié" ne constitue-t-il pas une forme d'aveu ?

    (on peut continuer longtemps comme ça, je t'assure)

    RépondreSupprimer
  86. D'un autre côté, je peux fermer les commentaires mais on n'est pas encore arrivés à 100. Remarque ! La Floréal en question, quand elle fait un billet pour m'incendier, n'a même pas le courage d'ouvrir les commentaires.

    RépondreSupprimer
  87. Comme je l'ai dit ailleurs, en parlant d'autres gens, et sur un autre sujet - mais c'est pratique de pouvoir réutiliser ses formules, ça économise les neurones, on sait jamais, je pourrais en avoir besoin un jour ... Donc: "Belle collection d'intellectuels, là. Ç'aurait été dommage de la rater". ;-)
    Je rajoute un smiley okasou, pour faire transition avant que de lancer quelques mots et expression: ironie, mordante ou pas, autodérision, humour noir, défi de Quijote, trimballé par l'histoire , ubris mais humble quand même, pensée antithètique, esprit de contradiction, Franche rigolade...

    RépondreSupprimer
  88. Tiens ! Je récupère les trolls de Didier Goux. Je vais faire une OPA sur son blog.

    RépondreSupprimer
  89. Bein c'est à dire que des machos-sexistes-asltermusulmondialistes qui ont débarqué pour m'incendier sur mon blog, en 5 ans j'en ai eu des paquets, alors je prends des précautions, forcément... j'attends qu'ils se calment et aillent se défouler ailleurs avant de rouvrir les commentaires.

    Mais puisque je ne t'invite pas! Tu ne peux pas refuser une non-invitation, c'est absurde!

    RépondreSupprimer
  90. Tiens ! Je vais être grossier parce que j'en ai marre : ici, c'est MON blogs, connasse. Mais quand tu parles de moi, sur TON blog, tu pourrais avoir la courtoisie d'assumer tes propos.

    RépondreSupprimer
  91. "Je vais être grossier parce que j'en ai marre", ça c'est pas top difficile pour toi.

    Désolée, je ne vois rien que je n'ai pas assumé. Je me suis par ailleurs excusée pour l'éventuelle diffamation que tu m'imputais à ton égard (pas vraiment persuadée d'avoir si mal compris que ça d'ailleurs, mais peu importe et tu n'as plus rien à me reprocher).

    Toi par contre, il suffit que tu tombes sur une Euterpe décidée à ne pas te lustrer le poil comme la plupart de tes petites copines pour que tu n'assumes absolument rien et que tu apparaisses pour ce que tu es: un gonze macho classique et ordinaire qui se réfugie dans le déni le plus complet. (Au fait, le masculin de gonzesse est gonze et non pas mec, qui serait plutot celui de nana).

    Bon, je te laisse à TON BLOG, ta Comète etc. C'est moi qui en ai marre, là. Tu ne m'as jamais passionnée des masses. Bye.

    RépondreSupprimer
  92. Tu t'es excusée ? Pas vu... Et de toute manière, une fois la connerie c'est trop facile.

    Si tu en as marre, qu'est-ce que tu fous là ?

    Vraiment tarée.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.