26 juin 2010

Heureusement que je ne suis pas pédéraste !

Hier soir, après le départ du vieux Joël de la Comète, j’ai sorti mon iPhone et j’ai commencé à twiter. Comme souvent, je suis tombé sur Alain Lambert, le sénateur le plus geek de notre république même s’il est UMP, le pauvre. A 22 ou 23 heures, un vendredi soir, nous étions en mode « Grosses Têtes », les usages de la République étant ce qu’ils sont.

J’ai réussi à caser deux fois le mot « république » dans mon introduction, ce billet commence plutôt bien.

Comme souvent, nous rigolions sur l’âge des sénateurs et Monsieur @alainlambert et plus généralement sur l’âge de départ en retraite et il « m’expliquait » qu’il ne pouvait pas prendre la sienne, n’ayant que 65 ans ce qui, au Sénat, représente à peu près l’adolescence. Je le cite de mémoire, j’ai la flemme de fouiller.

L’ambiance était donc bon enfant même si je pense qu’Alain Lambert n’avait pas autant d’heures de comptoir que moi, dans la soirée.

Je lui ai alors répondu « Hé ben ! Heureusement que je ne suis pas pédéraste. » Ce qui était une plaisanterie d’une finesse absolument incroyable, même si là, à jeun, j’ai l’humour un peu plus difficile.

C’est alors qu’un gugusse qui intervient un peu trop souvent dans les discussions entre @alainlambert et @jegoun, c'est-à-dire moi, m’a envoyé un « Direct Message » que je vais citer, toujours de mémoire : « Hé ! Ca dérape, là. » Je ne voyais pas à quoi il faisait allusion alors je l’ai engueulé puis demandé des explications. Il m’a alors dit qu’il parlait de mon utilisation du mot « pédéraste ».

J’ai alors compris que j’avais en face de moi un type ne connaissant pas le français et confondant « homosexuel » et « pédéraste ». S’il me lit, je vais lui rappeler ce qu’est un pédéraste : Un « Homme qui aime les jeunes garçons, généralement adolescents ou préadolescents. »

Alors que Monsieur Lambert me disait, en plaisantant, qu’à 65 ans, au Sénat, on était considéré comme un adolescent, je lui ai répondu « Hé ben ! Heureusement que je ne suis pas homme qui aime les jeunes garçons, généralement adolescents ou préadolescents. »

Je ne vois pas spécialement où est le mal et en quoi un type se permet de me faire une leçon de morale !

Parfois, quand on n’a aucune culture, on ferait mieux de fermer sa gueule que de faire des leçons de morale à des types qu’on ne connaît pas.

Dans les blogs (et ailleurs, notamment à France Inter), on se demande sur quoi on peut ou pas plaisanter. Je suis assez du genre à plaisanter avec n’importe quoi et, par définition de twitter et des blogs, avec n’importe qui. J’aurais pu dire « « Hé ben ! Heureusement que je ne suis pas homosexuel » je ne vois pas ce qu’il y aurait eu de mal. J’aurais pu dire « Hé ben ! Heureusement que je ne suis pas pédé », j’aurais pu admettre que mes propos étaient blessants et péjoratifs et bredouiller quelques mots d’excuses. J’ai juste dit « Hé ben ! Heureusement que je ne suis pas pédéraste. »

Le type qui m’a interpellé fait partie de ces nouveaux censeurs qui méritent des baffes ! C’est probablement un de ces pignoufs qui s’offusquaient, à juste titre, je pense, du limogeage de Guillon et de Porte mais qui se croient autorisés à dire aux autres ce qu’ils ont le droit de dire.

Un de ces trous du cul qui hurlent à la liberté d’expression mais voudraient censurer des propos qu’ils jugent, à tort, odieux.

On est mal barrés… Et je suis de très mauvais poil. Je vais donc lui rappeler que "Pédéraste", "Homosexuel", ... ne sont pas des gros mots et que c'est en les faisant passer pour tel qu'on contribue à développer l'homophobie.

(illustration) (je n'ai pas trouvé de photo de Zac Efron nu)

40 commentaires:

  1. Mais alors, finalement, vous êtes pédé ou pas ?

    (Smiley, pour les petits commissaires du peuple...)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'aime que les femmes en jean débout au comptoir. Finalement, je me demande si ça va faire rire Nadia si je lui demande "on boit un coup ou on s'encule ?".

    RépondreSupprimer
  3. Au fait, Didier !

    Ce type fait parti des fanatiques d'Alain Lambert et, a priori, n'est pas vraiment un gauchiste commissaire du peuple.

    RépondreSupprimer
  4. vieille gauche26 juin, 2010 11:00

    Je ne vois pas, ou plutôt je vois très bien, ou vous voulez en venir avec ce type de billet qui témoigne d'une dérive qu'on sent submerger tous vos propos. On blague, on blague, sur les pédés, sur les noirs à grosse bite, et on se dit que finalement, derrière cet humour bien français, ce bon sens bien français, il y a une vraie homophobie, un vrai racisme même plus latents.

    RépondreSupprimer
  5. Vieille gauche,

    Tu illustres parfaitement ce que je veux dire. Par ce que je parle de la bite des noirs et que je recase la définition historique de pédérastie, tu me fais un procès en racisme et homophobie. Je vais te le refaire dans l'autre sens : tu es homophobe et raciste donc tu ne supportes qu'on plaisante à propos des noirs et des homosexuels.

    C'est complètement con, comme raisonnement, je sais. Mais pas plus que le tien.

    RépondreSupprimer
  6. Le pédé de service que je suis ne peut que plussoyer à ce que tu écris !
    dommage pour Zac, si je trouve je te l'envoie !
    bon week end

    RépondreSupprimer
  7. Vieille gauche,

    En fait, c'est toi qui assimile "pédérastie" au "mal" alors que le "mal" est de faire du mal aux mômes... Tu n'es qu'un ignoble homophobe.

    Abject.

    Corto,

    Il m'a énervé, l'autre là. Je peux lui dire d'aller se faire enculer ?

    RépondreSupprimer
  8. vieille gauche26 juin, 2010 11:10

    le climat est dégueulasse, on stigmatise tout une population sous couvert de football au lieu de défendre les victimes hisoriques du colonialisme à qui on refuse le droit de devenir des français ordinaires. On sent revenir les vieilles haines de l'autre, du noir, du pédé. Julien Dray a raison.

    RépondreSupprimer
  9. Vieille gauche,

    Ce n'est pas en employant le mot "pédéraste" à 23h dans twitter que je "stigmatise". C'est l'autre andouille, en me reprenant, qui stigmatise. Mais vous autres, adeptes du bien, vous n'arriverez jamais à comprendre ça...

    Julien Dray n'a rien à voir dans cette histoire et il parlait d'autre chose. Tu ne l'as même pas compris.

    RépondreSupprimer
  10. @Nicolas
    attention, c'est peut-être un troll. Trop lissée comme l'argumentation...

    RépondreSupprimer
  11. Pas de problème, "c'est sans danger ",
    Faut ce qu'il faut :)

    RépondreSupprimer
  12. Excellent billet... Ras le bol de cet hygiénisme moral aussi.

    RépondreSupprimer
  13. L'Hérétique,

    Ca dépend ce qu'on appelle un troll ! Cela dit, mon blog à quatre, j'ai une certaine expérience...

    Corto,

    Oui...

    FalconHill,

    Toi, arrête le Nutella.

    RépondreSupprimer
  14. Quand je vois ce qu'est devenu Detoutderien, le jeune louveteau qui tu avais sur tes genoux quand tu étais scout, je me pose des questions.

    RépondreSupprimer
  15. Je ne le prends plus sur les genoux, il vomit. Ce n'est pas le seul.

    RépondreSupprimer
  16. Moi, je pense que Vieille gauche, c'est vous qui l'avez créé pour les besoins de votre démonstration. Peut pas être vrai, il est trop beau...

    RépondreSupprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  18. Jusque dans les années 70, et avant les combats menées par les associations gays (qui ont abouti en 81 à la dépénalisation de l'homosexualité), les homos étaient couramment désignés comme "pédérastes" (le mot gay n'existait pas), d'ou l'insulte "pédé" qui est restée.

    En plus d'être péjoratif, ce vocable, comme vous le soulignez vous même, est tendancieux : de pédéraste à pédophile, les homophobes ont toujours fait le raccourci.

    Mieux vaut donc éviter ce mot et utiliser des termes plus claires.

    RépondreSupprimer
  19. Pour faire suite à une réponse à un de mes commentaire ailleurs, je te répond, oui, je vais lire tous tes textes...

    :)

    RépondreSupprimer
  20. Didier,

    Non. Balmeyer peut-être ? Et l'autre, là ?

    Tophe,

    Tu crois vraiment qu'on arrêtera l'homophobie en arrêtant s'en parler ? Grotesque.

    RépondreSupprimer
  21. Ha ! Et je n'ai pas dit que pédéraste était péjoratif juste que pédé pouvait l'être. Et encore.

    L'andouille plus haut parlait de racisme. C'est pareil. Quand on pense que "noir" est péjoratif et qu'on utilise "black" c'est pire et la preuve d'un racisme abject.

    RépondreSupprimer
  22. Confucius, on ses amis, disaient ceci :

    "Les meilleures réponses sont souvent les silences"

    :)

    ce qu'il faut démontrer bien sur

    :)

    RépondreSupprimer
  23. ça semble un billet réservé aux Messieurs qui se font ce qu'ils veulent (m'est égal) ou en rêvent... et après ils se traitent dans les vestiaires ou la nuit dans les rues obscures à St Denis : "enc... etc.", ah, non ? pardon, ça parlait de politique et de twitter ? et de liberté d'expression... si je ne m'abuse.

    RépondreSupprimer
  24. Mais qui est la taupe ? :) qui est l'anonyme ?

    RépondreSupprimer
  25. Mais qui est la taupe ? :) qui est l'anonyme ?

    RépondreSupprimer
  26. Je suis d'accord avec toi... sauf à la toute fin : si l'homophobie était une question de vocabulaire, ça se saurait. A mon avis, ses raisons sont plus profondément primaires !

    RépondreSupprimer
  27. Cette logique de vouloir interdire pour défendre la liberté, ça me laisse songeur…
    :-))

    RépondreSupprimer
  28. mais il y a-t-il une différence entre pédéraste et pédophile ?

    Nicolas, pas de problème avec moi, que tu aimes les petits enfants comme ton ami didier (du moment que ce n'est pas les miens), que tu aimes te faire enculer par Nadia, que tu sois gérontophile et que tu dragues Alain Lambert sur Tweeter, tout cela est sans importance.
    Ce qui est important, c'est que tu sois épanoui. Vive la gay pride et la liberté sexuelle, vieux dégoutant ;-)

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour,

    En l'occurrence, la critique était mal fondée ; faut-il pour autant laisser tout dire au nom de l'humour ?

    Vous dites supprimer facilement les commentaires, mais si je vous insulte et que je finis par un diplomatique "LOL", serez-vous "un de ces trous du cul qui hurlent à la liberté d’expression mais voudraient censurer des propos qu’ils jugent, à tort, odieux."

    RépondreSupprimer
  30. Excélent byet pour la GP parisienne !

    RépondreSupprimer
  31. Intéressante argumentation. A première lecture, le terme m'a paru choquant et malvenu, quand bien même je ne considère en rien homosexuel ou pédéraste comme une insulte. Est-il vraiment possible de réfléchir au sens des mots dans une conversation ? et plus encore une conversation tardive sur iPhone... Certes "la carte n'est pas le territoire" et utiliser tel ou tel mot ne change rien à la réalité, mais certains mots sont tellement connotés qu'il me semble préférable de ne pas les utiliser sans précaution.

    RépondreSupprimer
  32. Pédé vient de : "Pédéraste", (Grèce ancienne, éraste, éromène, etc.), "homo" vient d'une catégorie médicale, (pourquoi-pas iso-sescuel [Nous avons la même taille ?]), "Gay" vient de l'étatzunien et est plus large, en gros, gay-friendly, autrement, il y a : "Dinde" et "Pintade" ! "Pouffe" et "poule" sont pour les nanas ! Cela-dit, : "Pédé !" est aussi une insulte entre pétasses, et j'en connais, : "Sale pédé', "Gros pédé !", etc.
    Tu pointes quelque chose de très important, (comme d'hab. !), le discours. -1- De quoi se mèle ce zozo dans cette conversation avec le sénateur Rock'n'Lolf, -2- et surtout => "Le Politiquement correct !".
    PS : En Grèce ancienne un homme qui aimait les hommes (poilus, pas pré-pubères) a été ostracisé, c'est d'ailleurs pour ça qu'Athènes a perdu la guerre contre Sparte, les cons ! Ensuite, un authentique PD, Alexandre, élevé par Aristote va rafler le tout, c'est dire si les crétins orto-hétéronormés sont bêtes !
    [Crévindiou, je devrais écrire des billets, moi ! ]
    Hop !

    RépondreSupprimer
  33. C'est vrai que ce mec n'est peut-être pas très fin dans sa remarque, peut-être même qu'il est inculte, analphabète à mi-temps, ou juste bête, mais de là à écrire un post pour l'insulter, je trouve ça un petit peu moyen...

    RépondreSupprimer
  34. ça existe pédérastaquouère ?...

    RépondreSupprimer
  35. Bon, i fout plus rien, l'taulier, à c't'heure ?

    RépondreSupprimer
  36. Didier,

    Non.

    Jeff,

    Faudrait l'inventer.

    Vallenain,

    Ce n'est pas un post pour l'insulter.

    Jean,

    Au boulot !

    Axel,

    Il faut surtout arrêter de connoter des mots !

    Sothis,

    Je fais ce que je veux, en gros...

    Rimbus,

    Je ne sais pas !

    Poireau,

    Ouais, pénible...

    Thierry,

    Oui, ce n'est pas qu'une question de vocabulaire !

    Lucia,

    Ca parle de tout !

    RépondreSupprimer
  37. Il faut faire avec le mot "pédé" la même chose que Césaire avec le mot "nègre", c'est-à-dire cesser de le considérer comme une insulte... Je dis d'ailleurs souvent "beau comme un pédé" pour inverser le sens de la vapeur... si je puis dire...

    Reste la question de fond : les trolls gauchistes sont-ils des pédés homophobes ? :-)

    RépondreSupprimer
  38. Bon, alors !?

    avec toutes les tarlouzes, pardons les pédales, enfin je veux dire les invertis, heu... non les tapettes plutôt, ou les tantouzes (et merde je sais plus ce qui est correct de dire), bref les folles qui fréquentent ce blog (on dirait l'ancien Rocambole de Villecresnes des fois), personne ne peux me dire si pédéraste et pédophile c'est la même chose.

    C'est bien la peine !

    (ah oui je me souviens il faut dire homesexuel, pardon pour les fiottes)

    RépondreSupprimer
  39. Rimbus,

    Non, ce n'est pas pareil. Pédéraste c'est nécessairement un homme. Pédophile, c'est nécessairement quelqu'un de pré-pubère. Cela dit sans porter de jugement...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.