07 juin 2010

Trois raisons pour le moral

Yann a l’excellente idée de me taguer dans une chaîne de blogage un matin où je n’ai aucune idée pour faire un billet.

Il nous demande « les trois raisons qui les minent puis trois autres raisons qui les font espérer. ». Je pourrais répondre facilement : 1. La fermeture d’un bistro. 2. Une baisse au Wikio. 3. Une panne de métro. Je dis ça pour la rime. Mais non je vais répondre sérieusement.

Première raison : les bistros vides

Allons bon ! Il faut que je parle de bistro. C’est plus fort que moi. Pourtant, c’est un très bon révélateur de l’état de l’économie et de la marche du monde. Si le 15 du mois, un comptoir est vide, c’est que les gens n’ont plus de pognon…

Deuxième raison : les mauvaises décisions qui ont un impact sur notre vie à long terme

A côté du bureau, à la Défense, ils construisent une nouvelle tour (alors que plusieurs tours sont déjà vides). Ca me déprime. Ca veut dire que pendant les 50 prochaines années, au moins, on continuera à entasser les andouilles à la Défense, avec les problèmes de transport qui vont avec, cette vie débile où l’on passe son temps à courir, ces campagnes qui se vident, …

Troisième raison : les décisions politiques difficilement révocables

Je me souviens, en 2002, le gros du programme de Jacques Chirac portait sur la baisse de l’impôt sur le revenu. C’était une très mauvaise décision mais je ne vais pas m’étaler, aujourd’hui, sur le pourquoi. Je suis de gauche, pas lui, basta. Ce qui me mine c’est qu’il sera très compliqué de revenir dessus, comme sur les exonérations des droits de succession, la non taxation des heures supplémentaires… Revenir sur des mesures injustes passera pour une profonde injustice. Un comble !

Tiens ! On nous prépare une réforme des retraites mauvaises, avec le décalage du départ en retraite, pour des raisons mauvaises (le problème de financement est un faux problème mais pas l’objet du billet !). Malgré les promesses de Martine Aubry, il sera très difficile de revenir dessus.

Ces trois raisons me viennent spontanément car j’y pense souvent. Mais on pourrait les multiplier. Yann cite des problèmes d’environnement, par exemple… Toujours déprimants…

Alors des raisons de retrouver le moral ?

Première raison : il fait beau, l’été se rapproche, la vie continue et demain est un autre jour.
Deuxième raison : 2012 est proche, la cote de Nicolas Sarkozy est au plus bas et de plus en plus de voix, à droite, s’élèvent pour indiquer le ras-le-bol.
Troisième raison : la famille, les copains, les blogs sont, au final, beaucoup plus importants que ces conneries politiques.

Alors, je vais transmettre la chaîne. Thierry, Luciamel, Isabelle, Océane et Juan, pour ses coulisses.

23 commentaires:

  1. On est tous DES COPAINS!!!
    ;^)

    RépondreSupprimer
  2. Tous, tous... Faut pas exagérer non plus...

    RépondreSupprimer
  3. Mais si, Didier! Mais si! Tous !!!
    ;^)

    RépondreSupprimer
  4. Bon ! Les enfants ! Un peu de calme.

    RépondreSupprimer
  5. On fait rien d'mal, m'sieur ! On s'tire même pas par les habits...

    RépondreSupprimer
  6. j'aime bien tes raisons d'avoir le moral, même si ça ressemble beaucoup à la méthode coué ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Très belle illustration! Il faut que tous les Français aient une botte de radis le dimanche!

    RépondreSupprimer
  8. La fermeture d'un bistrot, c'est toujours triste. Et je doute que l'abstinent Nicolas Sarkozy contribue beaucoup à lever le coude (pour ne pas parler du petit doigt) pour les sauver... surtout hors du Fouquet's.

    RépondreSupprimer
  9. PatrickF-ex-Dominicodarcy07 juin, 2010 13:27

    le moral est en baisse mais bon il aurait fallu voir la gauche au pouvoir avec cette crise.
    Moi j'y crois pas à la baisse des sondages sur Ns.

    Ce matin au café je parlai avec le taulier en buvant mon café sur le match des moins de 19 que j'ai été couvrir vendredi (PSG NANTES), tu sais ce qu'il m'a répondu ? Il n'y a que des noirs au sein du centre de formation du PSG.
    Alors que la gauche passe en 2012, je suis très septique

    RépondreSupprimer
  10. Machin (nom trop compliqué...),

    Je ne suis pas spécialement optimiste, non plus... Mais il faudrait que la gauche s'occupe un peu plus des gens que des causes nobles comme l'antiracisme. Ce n'est pas en disant "le racisme, c'est mal" qu'on résoudra un problème.

    L'affaire Hortefeux illustre bien ça. La gauche lui tombe dessus alors qu'il y a, derrière, un déni de liberté d'expression et une judiciarisation à outrance, typiquement libérale...

    Pendant ce temps là, le PS ne parle pas de projet de société.

    Le Coucou,

    Ce sont des betteraves. Tu dois pas être très bon pour les rébus.

    Isabelle,

    Vive le moral et la méthode coué. Mais ça n'en est pas...

    RépondreSupprimer
  11. Le problème à gauche j'ai l'impression vient du fait qu'ils ne savent quelle politique adoptée pour plaire aux français la preuve avec hortefeux car ce n'est toute la gauche qui lui tombe dessus. Cela aurait été super. Non il y en a toujours qui veulent être à contre courant (je prends l'exemple de Dray)
    Le PS ne gagnera plus d'élections présidentielles en France s'il continue à avancer comme cela. Ils me font penser à l'équipe de France de football.

    RépondreSupprimer
  12. Un beau sujet, qui tombe à pic : en ce moment j'ai un moral en montagnes russes ! Je te ponds ça avant demain...

    RépondreSupprimer
  13. Patrick,

    Mets moi dans les "à contre courant". Taper sur Hortefeux n'est pas une politique en soi. Ca fait plaisir aux électeurs... mais ce sont surtout les non électeurs qu'il faut convaincre.

    Thierry,

    Au boulot !

    RépondreSupprimer
  14. Heureusemen qu'il y a un peu d'été de temps en temps !
    :-))

    RépondreSupprimer
  15. Oui. Au fait, Poireau, il faudra que tu apprennes les légumes au Coucou.

    RépondreSupprimer
  16. Ah bah tien, voilà, je sais de quoi je parle demain :)

    RépondreSupprimer
  17. Ouais, bon! La betterave, c'est un truc du nord, ça! Sur l'illustration, on dirait des radis qui ont pris un coup de soleil, avec des fanes un peu saladières… Chez nous, la betterave rouge pousse en sachets transparents de trois, dans les gondoles du rayon légumes…

    RépondreSupprimer
  18. Le Coucou,

    Si tu étais une jeune fille, tu verrais la différence.

    Océane,

    Désolé...

    RépondreSupprimer
  19. Sinon, j'ai une blague sur les radis blancs, non ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  20. Poireau,

    A non ! Je vais avoir le MRAP au cul (ça fait mal).

    Yann,

    Bof.

    RépondreSupprimer
  21. Ah, merci Nicolas (j'adore les tags), je te prépare ça ce soir, en regardant Closer d'un oeil...

    Pour ce qui est des poireaux, des betteraves, des radis et du MRAP (c'est quoi ce légume-là ?), là où tu dis... moui... essaie plutôt le persil en compresses...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.