06 mai 2011

6 mai : secouons-nous les miches

Ca fait quatre ans. Quatre ans aujourd’hui que Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République. Il y a encore des gens pour dépenser des sous pour mesurer la popularité de son action depuis 2007.

6% des Français sont satisfaits de son bilan pour ce qui concerne le pouvoir d’achat. Travailler plus pour gagner plus qu’il disait. 12% des Français satisfaits de l’action en matière d’emploi. 20% pour l’immigration. 31% pour la sécurité.

Pourquoi faire des sondages ? La réponse est simple : pour tous les thèmes forts qu’il portait lors de la campagne électorale, tout le monde est d’accord ou presque. Il a échoué. Quant aux autres thèmes, n’en parlons pas.

Tiens ! L’éducation ! Ne voila-t-il pas que François Fillon annonce la suppression de 16 000 postes à la rentrée prochaine tout en déclarant « Il faut d’abord que nos enseignants exercent leur métier dans de bonnes condition. »

Comme si personne n’allait trouver ça profondément grotesque.

Il faut que ça cesse.

4 ans. Je n’ai pas envie de fêter ça. J’ai envie de fêter une victoire, l’an prochain. Pourtant elle est loin d’être acquise.

Hier, j’ai été tagué par un blogueur a priori du Front de Gauche qui n’aura pas de lien, je n’aime pas qu’on me traite de menteur et qu’on m’insulte. Cette andouille voulait absolument me démontrer qu’il n’y avait aucune raison que l’unité de la gauche ne se fasse pas autour de Mélenchon. Il a même argumenté sur le fait que dans les tous les cantons où un candidat du Front de Gauche était au deuxième tour, il a été élu.

Il y a vingt-cinq ans, on ironisait sur la droite la plus bête du monde, j’en suis à croire qu’on a les militants de gauche les plus bêtes du monde.

Vous savez autour de quoi doit se faire l’unité ?

Autour d’une table. Au siège des partis. Il n’y a pas d’autre solution.

En ce 6 mai 2011, je rappelle que la seule priorité est que la gauche remporte l’élection dans un an pas de rompre avec telle ou telle tendance de tel ou tel parti de gauche.

Un seul candidat peut gagner à gauche. Celui qui sera soutenu par toute la gauche. Que les dirigeants des partis se rassemblent et trouvent une solution. Ca évitera au moins aux blogueurs de raconter des conneries.

Je ne souhaite pas avoir à refaire un tel billet dans cinq ans.

Secouez-vous les miches.

On a tout pour gagner, dont le pire bilan d'un Président. Et on ferait tout pour perdre ?

16 commentaires:

  1. Bonjour,

    "On a tout pour gagner"

    C'est peut-être là où est le problème... la victoire paraît trop simple... trop facile... alors on oublie que le match n'est pas gagné d'avance... et quand on s'en rend compte, c'est trop tard...

    (vous faites vraiment confiance aux appareils pour trouver la bonne solution ? => vous n'avez pas une petite proposition à leur faire ?)

    RépondreSupprimer
  2. Et une tribune anti-unitaire de plus, une ! http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/05/05/pour-une-candidature-de-la-gauche-de-transformation-sociale-et-ecologique-en-2012_1516997_3232.html

    RépondreSupprimer
  3. Jacques Etienne06 mai, 2011 10:20

    Ce n'est pas en France que le bilan de Sarkozy est le pire ! Regardez l'Espagne : 21 % de chômage ! Regardez la Grèce ruinée ! Regardez le Portugal pas mieux ! Regardez l'Irlande où les salaires ont été baissés ! Et la Grande Bretagne ? Elle va bien peut-être ? (On pourrait continuer longtemps...)

    Décidément, ce Sarkozy, quelle catastrophe ! Et ne venez pas me dire que Sarkozy ne gouverne pas tous ce pays. Ne venez pas me dire qu'il y aurait eu je ne sais quelle crise mondiale durant son mandat. Ne venez pas me dire que certains pays sont gouvernés par des socialistes ! A qui voudriez-vous faire avaler de tels bobards ?

    TOUT EST LA FAUTE DE SARKOZY ! LA SOLUTION ? UNE VICTOIRE DE LA GAUCHE !

    La mauvaise foi du partisan pousse les plus intelligents à adopter des postures stupides.

    Je vous dis ça, Nicolas, d'un esprit d'autant plus léger que je ne compte pas voter Sarkozy. Pour d'autres raisons.

    RépondreSupprimer
  4. Jacques,

    Je ne sais pas si vous vous rendez compte que votre ton paternaliste du type de jouant au dessus du lot est insupportable.

    Surtout, quand comme ici, vous êtes totalement hors sujet.

    Romain,

    Un appel à l'unité de 10% de la gauche. Très drôle.

    Nap,

    Si tu veux faire de la politique sans les responsables politiques, ça sera sans moi.

    RépondreSupprimer
  5. Romain : hahahah y'a AUTAIN dans les signataires, ça en dit long sur la qualité : ZERO proposition concrètes dans leur texte mais à part ça du -e-s partout , et de le transformationnn sociaaaaaleuuuuu et écologiqueeeeeuuu .. Pffff les nuls, les bouffons.

    RépondreSupprimer
  6. Jacques Etienne06 mai, 2011 10:49

    Excusez-moi, Nicolas, je pensais que quelque part vous évoquiez le bilan de Sarkozy... Mettons mon erreur sur l'âge et n'en parlons plus.

    RépondreSupprimer
  7. Ben moi, ça fait dix minutes montre en main que je me secoue les miches et, apparemment, Sarkozy est toujours président quand même !

    Donc, je file me faire charcuter chez le gencivopathe.

    RépondreSupprimer
  8. Dagrouik,

    Reste calme. Titine Autain est bonne.

    Jacques,

    Je parle juste de sa popularité et de la gauche qui est incapable d'en profiter.

    Didier,

    Secouez plus fort.

    RépondreSupprimer
  9. Et si, plutôt que de se demander qui est-ce qui réussira à obtenir le moins mauvais classement dans des sondages qui ne veulent plus rien dire, on se disait plutôt que sur 5 ans de mandat il en reste encore un à tirer, et que c'est l'occasion de faire des propositions et de mettre en place des actions pour la France et les français, y compris pour les élus de l'opposition...

    Enfin, je dis ca, c'est juste comme ca, c'est une idée...

    RépondreSupprimer
  10. Comme El Camino (sortie de taule?) Putain un an! ça va être long!
    Je cherche toujours les trois reformes positives de Sarko de ces 4 dernières années (Question de Yan Barthès, P'tit Journal, Canal+)...

    Je cherche...

    RépondreSupprimer
  11. Manquerait plus qu'il nous fasse un bon bilan et se faire réélire. Même avec un bon bilan, ce type je peux pas ...

    RépondreSupprimer
  12. L'andouille en question c'est moi, c'est un honneur. Je me permets de citer Georges Courteline à ce propos : "se faire traiter d'idiot par un imbécile est une volupté de fin gourmet"
    Manifestement, tu n'as pas du tout compris où je voulais en venir. Et tu n'as pas compris les divergences incommensurables de fond qu'on peut avoir, que le terme "gauche" que tu utilise masque fort opportunément. Je vais t'aider : mon propos était que ce n'était pas à nous de manger notre chapeau, comme de coutume, mais à vous, si vous voulez vraiment cette sarko-sainte unité (qui amènera à la défaite, immanquablement, au second tour).

    RépondreSupprimer
  13. Cela dit, il serait temps de remarquer que tu prêches dans le vide dans un monde qui n'existe pas : crois tu réellement que le Front de Gauche ou EELV retireront leur candidat pour soutenir le candidat PS ? Ou même que des discussions s'ouvrent dans ce sens ? Ou même que le PS, s'il tient vraiment à l'unité, (c'est à dire pas forcément une unité autour de son candidat) serait prêt à retirer son candidat pour en soutenir un autre, pour éviter la division (qui n'a aucun lien avec la victoire ou la défaite)?

    Sérieux, tu le crois vraiment ?

    tiens, sur ce thème, une petite poésie que j'ai appris étant petit...
    http://www.ecole-mollkirch.com/docs/poesie/si2.pdf
    avec des si, on mettrait Paris en bouteille.

    RépondreSupprimer
  14. El Camino,

    Oui !

    Romain,

    C'est ce qu'on essaie de faire.

    Captain,

    Il en est capable.

    Malaberg,

    Nous avons d'un côté un parti qui représente 25% de la population et de l'autre un qui représente 10% (et encore, je suis très gentil). Je voudrais que ça reste comme ça jusqu'au soir du premier tour, ou qu'on fasse 35% directement.

    Ce que tu me propose, c'est qu'on se mette d'accord sur le programme du parti à 10%. On ferait donc 10% au premier tour.

    Comme tous les types de "la gauche de la gauche" tu t'imagines représenter l'intégralité de la gauche.

    C'est une grosse connerie qui fait perdre tout la gauche.

    Par ton comportement et ton obsession, tu te montres incapable de dialoguer, d'ailleurs, dès mon premier commentaire, chez toi, tu me traites de menteur alors que tu aurais du me remercier d'intervenir puisque tu m'as demandé de le faire. Mais non ! Tu m'insultes. Et quand je viens m'en offusquer tu te fous de ma gueule ("la mijaurée", je crois me rappeler).

    Tu as donc toutes les caractéristiques du trou du cul. A insulte, réponse par l'insulte.

    Enfin, tu sors une série d'arguments tellement crétins qu'on ne peut pas répondre et tu m'accuses de botter en touche alors que je ne fais que dire que quand les deux versants de la gauche travaillent ensemble, on peut gagner, personne n'est oublié puisque le PS garantit un département au PC.

    PC qui a fait moins de deux pourcents aux dernières présidentielles.

    RépondreSupprimer
  15. On pourrait faire un service public des sondages pour dire des conneries officielles ? Ce serait beaucoup plus drole !
    Ce qui m'épate (de lapin) c'est qu'il y ait toujours un socle d'indécrottable pour féliciter Sarkozy de son action. C'est ce socle qui risque de faire perdre la gauche ! :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...