11 mai 2011

Info de Solidarité sur la Fortune

Dans son journal de 7 heures, ce matin, France Info faisait un zoom sur la baisse de l’Impot de Solidarité sur la Fortune. L’angle d’attaque, surtout dans une radio de service public, c'est-à-dire, survivant grâce à nos impôts, était surprenant. Si j’avais la métaphore facile, je dirais que c’était presque à gerber mais je ne suis pas émotif et j’ai bien d’autres motifs de gerber, notamment la soirée avec un sympathique blogueur zinfluent, hier soir.

A croire que France Info avait décidé de démontrer que cet impôt est particulièrement injuste. Je me demandais si le rédacteur en chef de l’édition matinale n’avait pas hérité d’une vieille tante.

Avant que mon petit doigt rageur ne coupe la radio, deux personnes avaient été interrogées, un jeune retraité qui allait économiser 2000 euros grâce à cette mesure et un notaire qui défendait ses clients propriétaires.

Je vais à peine caricaturer ce dernier : « Ah ! Les pauvres, ils n’ont pas eu de chance, leur appartement a pris beaucoup de valeur et ils ont du mal à payer, ils n’ont pas fait exprès de s’enrichir, ce n’est pas normal qu’ils soient imposés. »

En langage Partageons mon avis, ça donnerait : « Ces fumiers [je me permets : j"ai acheté mon appartement avant "le boom", aussi...] se sont enrichis grâce à la spéculation immobilière pendant que des tas de braves gens rament pour se loger, tellement les prix ont augmenté, il est normal qu’ils soient imposés. »

Chouchouter l’électeur de droite…

Quant au type qui va économiser 2000 euros, il se présentait comme un garçon ayant passé une partie de sa vie à travailler comme expatrié (donc payant ses impôts ailleurs ?), qu’il avait gagné de l’argent et qu’il ne mérite pas de payer des impôts parce qu’il a du capital maintenant.

Je traduis : ce mec a probablement (je n’en sais rien) bosser dans je ne sais quel coin paradisiaque de la planète pour un salaire double tout en étant nourri et logé aux frais de la princesse et s’en est foutu plein les fouilles.

C’est sûr qu’il en a beaucoup plus chié que le gugusse qui a bossé à l’usine de 6 heures à 14 heures, 228 jours par an pendant 42 ans, pour un SMIC…

D’un autre côté, il faut que je sois objectif : nous avons un membre du gouvernement qui envisage de rétablir l’esclavage. Nous allons donc dire que l’ouvrier a de la chance d’avoir un travail rémunéré, pas trop loin de chez lui.

Et de payer en moyenne une dizaine de pourcents de ses revenus en TVA sans que personne ne s’en rende compte.

Le gugusse au 2000 euros nous expliquait tendrement que ce sont ses filles qui allaient profiter de cet argent. J’aurais tendance à penser que c’est une raison supplémentaire de les taxer : elles n’ont fait aucun effort spécial pour mériter ce pognon à part avoir un père qui a bossé dans les iles.

Je vais donc rappeler à ce monsieur que ses filles viennent probablement de finir leurs études, aux frais de la princesse, qu’elles vont prochainement avoir des enfants qui iront à l’école, qui se feront soigner, qui seront en sécurité grâce à nos vaillantes forces de l’ordre et qu’il va lui-même toucher une sympathique retraite, le tout, encore, aux frais de la princesse.

En tant que représentant de la princesse, je voudrais rappeler aux auditeurs de France Info que la princesse aurait bien besoin de ces 2000 euros pour joindre les deux bouts, les gars de la Marine !

Je vais rappeler aux journalistes de France Info qu’un brin d’objectivité ne nuit pas en traitant l’information : la question n’est pas de savoir si cet impôt est juste mais si l’ensemble du système fiscal est juste et s’il est juste d’avoir une dette qui frise la quarantaine d’années et les 100% du PIB…

J’ai toujours eu tendance à penser qu’il est plus juste de prendre de l’oseille aux gens qui en ont beaucoup qu’à ceux qui n’en ont pas. Et n’oublions pas qu’une fois l’impôt payé, il reste toujours 10 ou 20 fois plus de pognon aux riches qu’aux pauvres.

Enfin, pour faire preuve d’une objectivité parfaite, il aurait été sympathique que France Info nous indique le montant de la fortune et des revenus de ce gugusse qui va économiser 2000 euros par an pour le plus grand bonheur de notre déficit budgétaire qui va pouvoir continuer à tenter d’atteindre des sommets.

Je conçois que 2000 euros représentent beaucoup d’argent pour un type qui en gagne 1000 par mois… Mais tenter de le séduire ainsi est malsain si le type qui économise ces 2000 euros a un appartement de 500 000 euros et 500 000 autres euros gaiement placés sur ses comptes en banque.

François Mitterrand grand créateur d’impôt pour les riches doit se retourner dans sa tombe…


17 commentaires:

  1. très beau cours de fiscalité.
    Si je déménage sur l'Ile de Bréhat, est-ce que ma carte Intégrale fonctionnera toujours ?

    RépondreSupprimer
  2. David, prends la Gold, c'est plus sûr

    RépondreSupprimer
  3. un impôt sur une plus value potentielle... c'est quand même fort non ?

    les petits vieux ont un appartement dont la valeur "théorique" a augmenté mais tant qu'ils ne l'ont pas vendu... ils n'ont rien gagné! (et quand ils le vendront, ils paieront des impôts sur la plus value etc. ne vous inquiétez pas).

    Et imaginez que dans 3 ans ils aient besoin de le vendre mais que dans 3 ans, crash de l'immobilier et leur appartement ne vaut plus tripette (cf. crise des subprime)... et bien ils auront payé pendant des années des impôts sur une valeur "fictive" et quand ils voudront vendre... plus rien...

    L'ISF est un impôt débile à mon sens (et quasiment tout le monde le reconnaît même à gauche)... vous devriez peut-être plutôt militer pour un relèvement de la tranche marginale à 49%, augmentation des impôts sur les plus values, augmentation des taxes sur les transactions financières etc. (en tout cas, je pense que c'est plus juste...)
    ;o)
    @+

    RépondreSupprimer
  4. David,

    Ils nous mènent en bateau.

    Nap,

    Tu es hors sujet, le sujet étant le traitement de l'information par France Info.

    Cela dit, c'est trop facile d'affirmer que "tout me monde le reconnait". C'est faux.

    En outre ce n'est pas une plus value qui est imposée mais une fortune. Je préfère l'impôt sur la fortune plutôt que la TVA sur un pantalon qu'on est obligés d'acheter.

    RépondreSupprimer
  5. C'est curieux mais je n'ai pas le souvenir que les riches aient particulièrement soufferts, durant quatorze ans de mitterrandie. Ils ont eu les chocottes pendant un an et demi, au début, mais ce bon président socialiste les a vite rassurés…

    RépondreSupprimer
  6. J'attends toujours le débat sur la fiscalité des revenus de nos élus...
    Y aura de quoi faire des économies...

    RépondreSupprimer
  7. didier serait-il un dangereux gauchiste finalement ?
    (sinon sur l'impôt (si je te saoule tu vires le com ;o)
    ça m'énerve qu'une mamie ou un papi qui a toujours fait attention, qui a fait des économies et qui s'est payé deux appartements à PARIS (qu'elle prête en plus peut-être à ses petits enfants) soit taxée sur une "fortune" alors qu'un flambeur qui a tout claqué au casino toutes les semaines, a mené la grande vie etc... n'ait rien à payer (bah oui... il a pas de fortunes)
    sur le principe je trouve pas ça juste (et pas moral).
    Et je préfère personnellement un impôt sur la plus value (profit réalisé lors de la revente) à un impôt sur une supposée fortune (à partir d'une évaluation de la valeur des biens).
    Et oui la TVA est l'impôt le plus injuste puisqu'il n'est pas progressif (les riches payent le même pourcentage que les pauvres) donc je suis pour une baisse de la TVA et une augmentation des impôts progressifs et de la taxation des plus values.
    @+
    (et si on légalisait le shit... l'état se ferait des c.... en or ! ;o)
    PS : france info... leur président serait pas nommé par Sarkozy des fois ? ;o)

    RépondreSupprimer
  8. L'ISF est un impôt débile à mon sens (et quasiment tout le monde le reconnaît même à gauche).
    Tout le monde le reconnait ? Vous détenez vraiment un scoop alors.

    RépondreSupprimer
  9. Nap,

    La plus grosse injustice est le type qui profite d’un appartement mis à disposition par une grand-mère par rapport au type qui n’a rien. « Tous les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit » : ben non, certains ont droit à un logement donné par la grand-mère… Et de fil en aiguille, on alimente l’augmentation des inégalités en mettant en avant une pauvre « petite vieille ». Ben non, elle est riche, quelle raque !

    Ca me rappelle ceux qui critiquent les droits de succession car le mort a déjà été imposé dessus. D’une part non, l’appartement a pris de la valeur tout seul, les gamins vont habiter dedans (dans ton précédent commentaire, tu parlais de plus-value, pour cela il faut une vente…) et pouvoir continuer à entasser le pognon. D’autre part, ce n’est pas le mort qui est imposé mais c’est bien lui qu’on plaint.

    Je ne suis pas un spoliateur : je dis juste que l’imposition doit être juste, il faut donc tout taxer (y compris le patrimoine qui ne bouge pas).

    Je suis bien sur, comme toi, bien favorable à un impôt progressif sur les revenus, tous les revenus. Mais il faut tout taxer dans une juste proportion. D’autant que dans le cadre de l’ISF, les montants sont relativement dérisoires au regard des plafonds. Il faut être vraiment riche pour être concerné.

    Bem,

    Bah ! Il ne faut pas focaliser sur cette fiscalité. La problématique de la rémunération des élus est très compliquée.

    Didier,

    Vous confirmez donc que la gauche n’est pas le grand spoliateur annoncé. Ca serait d’ailleurs amusant de regarder qui depuis le début de la cinquième ou la fin de la guerre a le plus augmenté les taux de prélèvements obligatoires…

    Marlowe,

    Quand tu fais des citations, indique bien à qui tu parles et mets le texte entre guillemets.

     

    RépondreSupprimer
  10. Je rejoins Nap sur son premier commentaire, que je ne trouve pas hors sujet puisque, en plus de l'analyse du traitement de l'information par FI que tu fais, tu abordes malgré le fond du sujet et le caractère juste ou injuste de ces prélèvements.

    Par ailleurs, "Tous les hommes naissent libres et égaux en droit". En France c'est le cas, normalement (je dis bien normalement). On a le droit d'accéder aux services de santé, d'éducation ; on doit être traité de manière identique par un juge, etc...
    Vouloir que tout le monde parte avec le même capital dans la vie est une utopie idéaliste.
    Faisons le test. Remettons les compteurs à 0. Tous les français avec le même pécule, la même surface de terre. Tu en auras toujours qui prendrons des initiatives, créeront de l'activité, de la valeur et réussiront à faire fructifier leur capital, et d'autres pour qui ca ne sera pas le cas.
    Qu'est-ce qui est injuste : que génétiquement on ne soit pas fait pareil ? Qu'on ne reçoive pas tous la même éducation ? Ou qu'on veuille mettre tout le monde sur un pied d'égalité de force ?

    RépondreSupprimer
  11. Romain,

    Je n'ai pas dit qu'il faut confisquer les bien ou imposer à 30%, juste qu'il fallait imposer justement. Et cet ISF est plus "juste moralement" qu'un impôt sur la consommation.

    Le problème avec l'imposition du patrimoine et des successions, c'est que les gens y mettent un volet affectif, alors que ça n'est qu'un impôt comme les autres qui pèse un poids ridicule dans la somme des prélèvements obligatoires.

    D'où ce "hors sujet". Toi et Nap, comme le journaliste, vous plaidez à charge contre cet impôt, ce qui est logique de la part de blogueurs mais pas d'un journaliste.

    Ou alors, faisons un referendum et demandons aux gens s'ils préfèrent qu'on augmente les impôts sur la consommation pour offrir 2000 euros à un type qui en a un million. Parce qu'il s'agit bien de ça, le gouvernement ne cesse d'augmenter les impôts sur la consommation.

    Dans ton excellent billet de ce matin, tu aurais ou dire que c'est un gouvernement de droite qui a supprimé la TIPPflottante ce qui explique qu'on paye tant d'impôts sur la consommation.

    Le gouvernement a également ajouté des taxes pour les opérateurs internet. C'est un impôt sur la consommation.

    RépondreSupprimer
  12. Merci d'avoir précisé ta pensée.

    Je te rejoins plus sur la meilleure répartition de la charge fiscale, et qu'on ne peut pas imposer que la consommation.

    Je te laisse préciser en commentaire de mon billet de ce matin le fait que c'était un gouvernement de Raffarin (de mémoire) qui a fait sauter la TIPP flottante, même si mon propos était plus de pointer du doigt le comportement des pétroliers.

    Je ne suis clairement pas pour une suppression de l'ISF. Une imposition progressive est plus cohérente qu'une imposition sur la consommation.
    Par contre je suis pour que tout le monde soit imposé, même de manière symbolique, pour qu'il y ait une prise de conscience que les services consommés ont un coût. Et un bouclier fiscal ne me semble pas complètement infondé, puisque sans être riches, certaines personnes pouvaient ne commencer à gagner leur vie qu'à partir du mois de juillet ou aout (j'ai bien dit sans être riche, loin de là, j'en connais). Il y a un moment où on ne peut pas prélever à l'infini non plus.

    RépondreSupprimer
  13. Romain,

    On est d'accord, donc.

    Pour la TIPP c'est plus compliqué puiqu'elle a été transférée depuis aux régions qui appliquent toutes ou presque le taux maxi autorisé loi du fait des compétences qui leur ont été transférées parallèlement. Le débat est sans fin !

    RépondreSupprimer
  14. Hé ouais, vive la politique !
    C'est le serpent qui se mord la queue... et ca, c'est toujours douloureux !
    (Bon ok, je sors, c'était juste pour finir sur une note plus légère... :o))

    RépondreSupprimer
  15. Très bon billet, simple mais plein de bon sens !

    RépondreSupprimer
  16. Romain,

    J'avais bien compris.

    Victor,

    Merci.

    RépondreSupprimer
  17. Comme le dit Walter sur scène (je n'ai pas trouvé de video de ce sketch, c'est dommage), Madame Bettencourt même si tu lui prélèves 18 milliards d'euros, il lui reste quand même 1 milliard d'euros pour vivre. Ça va 1 milliard pour vivre, c'est confortable !
    :-)

    [En clair, ne parlons pas de ce que l'Etat prélève mais de ce qu'ont les gens pour vivre ! :-) ].

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...