16 mai 2011

Le candidat par défaut du blogueur politique

J’avais l’humeur badine, hier. Les effets de la fin d’un week-end en Bretagne au cours duquel j’ai moi-même passé un bout de temps à la gendarmerie pour une affaire sans intérêt. Ce matin, c’est fini. Dominique Strauss-Kahn ne sera pas candidat, ce qui est le moindre de ses ennuis… J’espère juste qu’il s’en sortira rapidement. Vu d’ici, on a l’impression qu’il est pris dans une machine judiciaire à laquelle on ne comprend rien même si on a lu tous les bouquins de John Grisham.

Quel qu’il soit, le nouveau candidat du Parti Socialiste passera pour « le candidat par défaut ». Pas de quoi déchaîner la ferveur populaire.

L’année va être longue.

Dans l’attente, toute mon amitié va à DSK, qu’il soit coupable ou non, je m’en fous. Je n’y croirai jamais.

18 commentaires:

  1. Les images sont hallucinantes !

    RépondreSupprimer
  2. Peut être pas pour tous le monde. J'ai plusieurs amis qui savaient qu'ils ne voteraient pas pour DSK et qui, loin de se réjouir de ce qui arrive, seront presque soulagés d'avoir un vrai candidat de gauche.

    RépondreSupprimer
  3. Gildan,

    Ouais...

    Valérie,

    Soulagés parce qu'un type est en prison ?

    RépondreSupprimer
  4. C'est extraordinaire, ça.! Et pourquoi n'y croirez-vous jamais, même s'il avoue ?
    Vous n'y croirez jamais parce qu'à moins d'avoir envie de se suicider politiquement, aucun homme ne serait assez con ou fou pour faire quelque chose comme ça, juste maintenant ?
    Parce vous vous persuadez que cette femme a été achetée pour aller le provoquer et le confondre ensuite ?

    RépondreSupprimer
  5. Suzanne,

    DSK est probablement un séducteur. Je l'imagine mal en violeur... Mais s'il avoue...

    RépondreSupprimer
  6. Vrai que le PS a pris une claque, mais a encore largement le temps de se rassembler et de trouver un candidat crédible, et qui incarne autre chose qu'un simple remplacement (parce que là, ça serait catastrophique).
    De plus, comme le dit Valérie de Haute Savoie, et sans souhaiter qu'un type "sensiblement malade" reste croupir en prison, ça dépend quelle sorte de gauche on veut.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne sais pas ce qu'on veut. A part gagner...

    RépondreSupprimer
  8. Je pensais à un truc, comme ça, et si Delanoë se présentait, il foutrait encore plus le souk chez les socialistes, où il pourrait être crédible ?

    RépondreSupprimer
  9. Ha ha ha, MHP !
    (comme disait Corto, ya moins de scandales avec les politiciens gays) Le MAL, c'est la femme.

    RépondreSupprimer
  10. Oh non, pitié : PAS DELANOË !!!

    RépondreSupprimer
  11. Il y a des hommes qui ne supportent pas que leur pouvoir de séduction soit remise en cause ou ne fonctionne pas surtout s'ils ont une envie pressente... Dans le cas de DSK, je n'en sais rien sauf qu'il ne m'apparait pas être l'ange ou l'agneau dans son comportement avec les femmes maintenant qu'on ne veuille pas le reconnaître ou le prendre en compte... Un homme à femme restera toujours un séducteur à l'image positive, elle rassure les hommes dans leurs comportements et séduit certaines femmes et une femme qui résiste... comment la qualifieriez vous ? A oui ça tout le monde sans fout !!!

    RépondreSupprimer
  12. En tout cas il y en a un qui y croit fermement c'est Bernard Debré... si on s'en référe à son passage dimanche sur Europe 1 . Intervention que je considere pour ma part, comme miserable et consternante .
    Je souhaite, que DSK se sorte de cette situation abracabrantesque comme disait Chirac et provoque en duel ce "drole de paroissien" ... Et oui comme Deferre .... Ah cela ne se fait plus ... dommage .

    RépondreSupprimer
  13. Eh bien je préfère cette humeur là - même si mon avis n'intéresse personne ;-)

    En dehors de la gendarmerie bretonne, c'est tout à fait mon sentiment.

    RépondreSupprimer
  14. Je suis perplexe.Il est de notoriété publique que DSK est un queutard mais violeur, non, je n'y crois pas.

    RépondreSupprimer
  15. je ne vois pas en quoi Hollande ou Aubry seraient des candidats par défaut. Je ne m'autorise pas des jugements hatifs sur les métiers de la statistiques,peut-être pourrais-tu en faire de même sur la prospective politique!!!!???
    A chacun son métier.

    RépondreSupprimer
  16. Merci à tous pour vos coms.

    Philippe,

    Tu tiens vraiment à te ridiculiser encore plus ? Tu voudrais que tous les blogueurs ferment leur gueule ?

    J'avais enterré la hache de guerre parce que les mesquins ne m'interressent pas.

    Mais tu bats des records. J'espère que tu es saoul.

    RépondreSupprimer
  17. Je ne crois pas à cette version du "candidat par défaut". On est encore loin de l'élection, d'autres faits arriveront entre-temps. On est ici encore dans l'émotion de cette histoire. On va bientôt reparler politique. Le projet du PS peut être défendu par d'autres personnes très bien !
    :-))

    RépondreSupprimer
  18. Poireau,

    La machine à gagner de l'UMP se fera un effort de rappeler, pendant un an, que le candidat n'est pas vraiment légitime.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...