14 mai 2011

Encore une hausse de la délinquance ? Chez moi, pour l'instant...


Voilà la photo de l'intérieur de ma voiture de location. C'est bien triste. Essayez de suivre, j'ai choisi de raconter les aventures des dernières 18 heures dans l'ordre chronologique. D'ailleurs, pendant que j'y pense, ça fait plus de 18 heures.

Ma mère habite une maison dans une petite impasse à Loudéac. Dans la nuit de jeudi à vendredi, vers minuit, elle a été réveillée par du bruit comme si des voleurs tentaient de s'introduire dans la maison. Les voisins aussi.

Le matin, elle a constaté qu'une fenêtre d'une espèce de petite pièce qui ne sert pas à grand chose derrière la chaufferie avait été ouverte alors qu'elle ne l'est jamais (elle n'est jamais fermée non plus d'ailleurs, juste entre-ouverte). En fait elle ne peut pas s'ouvrir totalement puisqu'un gros tuyau ajouté après la construction de la maison passe à 10 cm derrière.

Par ailleurs, un parasol dans la véranda avait été bougé et des pieux permettant d'accrocher de fils qui soutiennent des fleurs, sous la fenêtre de cette véranda avaient été écartés.

Hier, je suis parti de Paris avec ma défunte voiture de location. Arrivant devant chez ma mère, j'ai constaté qu'une mallette métallique était posée devant le muret. J'ai continué ma route pour aller faire demi-tour au fond de l'impasse, comme toujours. Vingt secondes plus tard, quand je suis arrivé devant la maison, un type est sorti du jardin et a pris la mallette et est parti. Je n'ai pas pensé à mal, ça pouvait être un type qui faisait du porte à porte ou distribuait des prospectus.

Je suis allé au bistro. Pendant mon absence, vers 18h30, un type a sonné à la porte et a demandé à ma mère s'il pouvait faire le tour du jardin parce que la soirée de la veille avait été agitée et des copains saouls lui avaient piqué son portable Ericson et caché dans le jardin d'une maison de l'impasse.

Je rentre à la maison. C'est pendant le dîner que ma mère m'a raconté ses mésaventures de la nuit précédente.

Après, je suis allé au bistro (il n'y a pas que du surprenant dans ce billet). Vers 21 heures, je vais chercher de l'oseille au distributeur en face qui me dit qu'il n'arrive pas à lire ma carte. Ceci n'est qu'anecdotique mais rentre dans mon stress : je m'imaginais, ce matin, sans bagnole et sans carte...

Ce matin, ma mère croise le voisin d'en face (pas celui qui avait entendu des bruits). Un type avait tenté de s'introduire dans sa maison en tentant de forcer la porte du garage.

Un peu après, la sonnette sonne. C'est son boulot. C'était une autre voisine : sa voiture venait d'être saccagée, elle voulait savoir si on avait vu quelque chose, voire si ma propre voiture avait été cassée. Je suis allé voir : aie. Photo.

Les gendarmes étaient alors chez les voisins d'en face pour « constater », on est allé les voir, avec la voisine.

Ensuite, on est allé à la gendarmerie faire une déposition en bonne et due forme (de gendarme).

J'ai donné la description du gugusse. Les gendarmes le connaissaient. Il sortait de chez eux où il venait de récupérer sa valise grise. La veille, il avait fait un vol dans un supermarché du coin, était parti en courant pisté par les vigiles. Il était revenu dix minutes après demandé si quelqu'un n'avait pas trouvé son téléphone Ericson qu'il avait perdu...

En rentrant de la gendarmerie, je suis passé à l'agence de ma banque. Une carte neuve m'attendait.

Ouf.

Ensuite, j'ai appelé l'assistance du machin de location. Je vais avoir une nouvelle voiture dans l'après-midi.

S'il y a des gens qui ne sont pas encore convaincus de l'intérêt des voitures de location...

22 commentaires:

  1. C'est pas drole, et c'est bien triste... Bon weekend quand même

    RépondreSupprimer
  2. On pense bien à toi, bon week-end tout de même.

    RépondreSupprimer
  3. Mais on a volé quoi, exactement, dans ta voiture, la jauge d'essence ? Un GPS ? On ne voit pas bien sur la photo.
    Dans mon coin, c'est un peu la même chose : on raconte des histoires de tentatives de cambriolage à répétition en plein jour. Des bagnoles sont vandalisées régulièrement… Il y a eu, voici deux semaines, une petite maison saccagée —le ou les "visiteurs" avai(en)t entre autres déféqué sur le tapis…
    Bon courage pour la nuit prochaine avec ta nouvelle voiture !

    RépondreSupprimer
  4. finalement si j'ai bien compris on ne t'a rien volé ni à ta mère ?
    c'est vrai que du coup c'est pratique la voiture de location tu n'as rien à t'occuper que d'en changer.

    en tou cas j'ignorais que Loudéac était une sorte de neuf trois miniature avec des punks dans les bistros le soir et des cambrioleur

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, vous n'auriez pas vu un portable ericsson ??

    RépondreSupprimer
  6. ah ah, il est ici aussi l'homme à la malette, je le vois dans le commentaire précédent.. police police

    RépondreSupprimer
  7. Même à Loudéac ! Tout fout le camp :-///

    RépondreSupprimer
  8. Tous,

    Merci pour vos coms. En fait le seul dommage pour moi est la perte d'une demi heure ce matin et sans doute l'impossibilité de faire la sieste ce midi (j'attends le dépanneur et la nouvelle voiture).

    Ah ! Si ! On m'a volé mon paquet de bonbons menthos que j'ai toujours avec moi quand je roule, vieille habitude...

    Disp,

    Andouille...

    RépondreSupprimer
  9. Bon pour les menthos ça peut s'arranger. C'est con pour ta mère qui maintenant risque d'avoir des peurs. Toi t'es un grand garçon.

    RépondreSupprimer
  10. "S'il y a des gens qui ne sont pas encore convaincus de l'intérêt des voitures de location.."ma foi, tu as raison

    RépondreSupprimer
  11. Yann,

    Y'a l'alarme...

    Dominique,

    Ben ouais...

    RépondreSupprimer
  12. L'idéal est d'avoir aussi une mère de location. ainsi, quand elle se fait cambrioler vous vous en foutez royalement et reprenez une bière le cœur léger et l'esprit pétillant.

    RépondreSupprimer
  13. En plus, le week-end où vous ne vous sentez pas le courage de conduire jusqu'à je ne sais quel trou du cul du monde breton, vous louez une mère à Villejuif (attention : je n'ai pas dit de louer une mère juive !) ou à Ivry et hop ! vous voilà chez elle en deux coups les gros !

    RépondreSupprimer
  14. Didier,

    Oui, vous avez raison. A force d'avoir la même mère depuis 45 ans, j'y suis attaché, c'est dommage.

    Les gens,

    Je viens de recevoir un appel d'Europcar qui m'envoie un taxi pour aller chercher une voiture de remplacement à Vannes...

    Deux heures perdues alors que j'ai encore la déclaration d'impôts à faire et les géranium à sortir.

    RépondreSupprimer
  15. Voilà, Jegoun a commencé la campagne de Sarkozy : attention, l'insécurité vous guette, votez sarko.
    Tout ça pour un paquet de bonbons Mentos.
    Vite, faut voter une loi contre les voleurs de bonbons !

    En tout cas, beau billet, on se croirait dans les experts Las Vegas (avec photo et tout), à moins que ça ne soit l'inspecteur Derrick.
    On va regretter la panne de Blogger (smiley, bordel)

    RépondreSupprimer
  16. Mais non Rimbus, je me suis trompé de blog hier soir, j'ai diffusé une photo débile ici à la place de "au comptoir". Du coup, j'ai décidé de publier ce billet ici et pas "aubistro.com" mais ce n'est pas un billet politique.

    RépondreSupprimer
  17. La France devient de plus en plus insecure mais pourquoi ? la condition sociale des gens se deteriore et on essaye masquer les vraies problèmes en parlant de l'immigration, etc..

    RépondreSupprimer
  18. Mais non c'est un môme de 17 ans un peu neuneu. Il vient vient d'être arrêté par les gendarmes.

    RépondreSupprimer
  19. Dis donc !!Qu'est ce que ce billet fout sur le blog politique ?? Tu crois que je ne te surveille pas ?

    RépondreSupprimer
  20. Si ça se trouve, la panne de blogger, c'était déjà lui !
    :-))

    [J'aime bien l'idée de la mère de location, il faut monter une agence et se lancer dans les affaires. Sûr qu'il y a un marché ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  21. Cecile,

    Et oui...

    Fiso,

    Faut bien varier...

    Poireau,

    Oui, ça ne peut être que lui...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...