03 mai 2011

Fumier de crabe

J’en ai marre de recopier « Putain de crabe » ou « Saloperie » dans tous les blogs qui évoquent la mort de Patrick Roy.

Je crois que j’ai appris la nouvelle chez Marc puis vu les billets de Marie, El Camino, Gularu, FalconHill, Romain, Arnaud, Melclalex, …

Mi mars, nous fêtions son retour à l’assemblée. Le cancer est une saloperie.

Je ne vais pas en rajouter par rapport aux billets de mes confrères.

Des pensées aux proches et à la famille.

10 commentaires:

  1. ce qui me surprend et terrorise, c'est les retournements de tendance et la vélocité de la saloperie..

    RépondreSupprimer
  2. comme disp... c'est étonnant la vitesse à laquelle il nopus enlève des gens que l'on croyait mieux portants (je me rappelle notamment de Dominique la blogueuse)

    RépondreSupprimer
  3. Le cancer du pancreas est redoutable, c'est le pire de tous.

    RépondreSupprimer
  4. Je me passe en boucle son intervention, le 15 mars lors de son retour dans l'hémicycle...
    C'etait un gars bien, comme il en faudrait plus.
    Fait chier, merde...

    RépondreSupprimer
  5. Putain de langouste…

    Cela dit, les Patrick Roy vivent rarement très vieux.

    RépondreSupprimer
  6. compassion. Et tristesse. Le crabe est une saloperie.

    RépondreSupprimer
  7. J'avais fini par croire à sa rémission ...

    RépondreSupprimer
  8. Tous, merci pour coms. Je crois qu'on croyait tous à sa rémission.

    RépondreSupprimer
  9. Il m'avait vachement ému le jour de son retour à l'assemblée que je découvrais en direct. Sacré bonhomme, c'est toujours les meilleurs qui partent dit-on...

    RépondreSupprimer
  10. Sacré bonhomme ! On est peinard, il y aura une assemblée nationale au paradis ;)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...