12 mai 2011

Les classes populaires, ça pue...

Allez rigoler chez la Rénovitude. C’est là-bas que j’ai découvert ce dont mes potes parlaient hier soir dans Twitter : le fameux rapport de Terra Nova à propos de l’électorat du PS. Je résume : les classes populaires sont méchantes et ne votent plus pour le PS alors le PS doit leur tourner le dos, de même probablement qu’aux vieux. Enfin, je ne sais plus. Pourtant je l’ai lu. A 6h30 ce matin, je suis un blogueur sérieux et travailleur mais je n’ai aucune mémoire.

Le rapport de Terra Machin est en lien dans ce billet. Mes camarades de classe Marc et Romain ont fait des billets sur ce bazar aussi. Vous pouvez les lire, vous ne paierez pas plus cher. Romain résume et Marc donne son point de vue.

Je vais faire pareil.

Ah ? On me demande à l’oreille ce qu’est Terra Nova. Pour résumer : on s’en fout. C’est un machin qui gravite autour du PS et qui lui donne des idées parce qu’il est composé de gens très intelligents. La preuve : les messieurs ont des cravates.

Terra Nova nous explique qu’il ne faut pas parler aux classes populaires mais se tourner uniquement vers notre électorat. Ils ont raison. Le PS va ainsi faire 23% au premier tour et 45% au second. Ben oui ! D’après eux, il ne faut pas tenter de convaincre les gens qui ne votent pas pour nous mais seulement les autres.

Ah ? On me demande à l’oreille ce que sont les classes populaires. Pour résumer : personne n’en sait rien. Vu que la moitié de la population touche moins que le salaire médian ce qui ne devrait surprendre personne chez Terra Nova, ils sont probablement des spécialistes des statistiques, ils considèrent probablement que la moitié de la population fait partie de ces classes populaires.

Mais il fait une erreur ! Il pense que les classes populaires sont « les ouvriers ». Je ne sais pas ce que sont les ouvriers, je ne leur serre pas les mains, elles sont pleines de cambouis. Ces braves gens de gauche (ce qui ne se limite donc pas à Terra Nova) semblent découvrir en 2011 avec l’émersion de la Marine que les ouvriers ne votent plus pour le PS.

Je me pose la question : ont-ils déjà voté pour le PS ? Quelqu’un a-t-il fait le rapprochement entre l’écroulement du Parti Communiste et la montée du Front National, notamment vers la fin du premier septennat de François Mitterrand ? Tiens, le revoila, le Fanch Mitt’ ! C’était bien la peine de l’accuser encore, ces derniers jours, d’avoir fait monter le FN… Comme s’il avait donné l’ordre aux électeurs du PC de voter pour Jean-Marie Le Pen en 1988 pour faire chier sa gauche…

Les braves gens de Terra Nova essaient de dire au PS à qui il doit s’adresser. Il faudrait qu’ils se rappellent les conseils donnés par les conseillers de Nicolas Sarkozy en 2006 et 2007. Des vrais pros, eux… « Monsieur le futur Président, les gens, ils veulent de l’oseille pour vivre, z’avez qu’à leur dire qu’avec vous tout sera possible et qu’ils pourront travailler plus pour gagner plus… »

Je crois bien que ça a marché.

Il avait par ailleurs réussi un truc formidable : « monter » les gens les uns contre les autres. Diviser pour mieux régner. Les immigrés contre les gros blonds avec une cravate à chier. Les travailleurs contre ces fainéasses d’assistés qu’il faudrait mettre de force au travail (tiens !). Les Bretons contre les Normands. Les chiens contre les chats. Le vin contre la bière. La chaude-pisse contre la cirrhose.

Cinq ans après, un groupe de penseurs de gauche nous explique qu’on doit nous-mêmes diviser l’électorat entre deux catégories : les gens bien et éduqués qui votent pour nous et les ouvriers sales et puants qui sont assez bêtes pour voter à droite car ils sont trop cons pour comprendre que c’est nous qui portons les valeurs d’espoir.

Un monde meilleur sera donc exclusivement pour les jeunes femmes intellos…

(photo)

14 commentaires:

  1. "Quelqu’un a-t-il fait le rapprochement entre l’écroulement du Parti Communiste et la montée du Front National," --> Oui... Dans mon coin, c'est particulièrement vrai.

    Billet bien juste...

    RépondreSupprimer
  2. Donc les énarque ne font pas QUE des partis politiques, ils montent aussi des officines pour les conseiller ! Ah l'élite, l'élite, l'élite…
    :-))

    RépondreSupprimer
  3. Poireau,

    Ce n'est plus l'élite de rouge.

    FalconHill,

    C'est vrai partout, je crois, ou presque.

    RépondreSupprimer
  4. Tiens tu as mis le même lien sur Marc et Romain...

    RépondreSupprimer
  5. Les ouvriers sont malheureusement trop bêtes pour savoir ce qui est bon pour eux.
    Heureusement, nous on sait ....

    Ha ha

    RépondreSupprimer
  6. Dominique,

    Tu crois ?

    Corto,

    Merci, je corrige.

    Elmone,

    Oui, très drôle.

    RépondreSupprimer
  7. "les Bretons contre les Normands" oui c'est trop important faut pas en rigoler !

    RépondreSupprimer
  8. Vu que la moitié de la population touche moins que le salaire médian ...
    elle me plait bien cette phrase là ...
    [aparté]Dans les articles de Terra Nova il n'est jamais fait mention des odeurs[/aparté]
    Personnellement, je n'ai pas compris leur article comme étant une expression de mépris à l'encontre de la classe ouvrière mais comme un changement de la "base" du PS genre analyse marketing.

    RépondreSupprimer
  9. Les ouvriers sont passés du PCF au Front National. Au fur et à mesure que le PCF se rapetissait, s'étiolait, se dissolvait, le FN comptait de plus en plus d'ouvriers dans ses électeurs. Ce n'est pas un phénomène récent. On en a déduit que la classe ouvrière était morte, et dans la foulée qu'il n'y avait plus d'ouvriers. étrange tour de passe passe. Plus d'ouvriers chez Citroën, plus de caissières dans les supermarchés, plus de saisonniers, d'emplois précaires, de types qui mettent le goudron sur les routes ?
    Ce qui a disparu, c'est la conscience de classe, et l'assurance très importante que l'on pouvait être ouvrier et être humain digne et fier , représenter ensemble une force.
    C'est ça qui est mort avec la mort du PCF, et le PS n'est pas prêt d'améliorer les choses.

    RépondreSupprimer
  10. d'améliorer les choses, je voulais dire de récupérer cet électorat-là.

    RépondreSupprimer
  11. c'est vrai que dans classes populaires, faudrait ajouter familles monoparentales, salariés précaires, chercheurs... etc.
    et dire que c'est à partir de ces rapports que les idées du parti sont de sortie... ca ne sent pas bon pour 2012, les gens.

    RépondreSupprimer
  12. En fait la conclusion de cet article, c'est que comme tu portes une cravate, t'es un mec intelligent ! ;o)

    RépondreSupprimer
  13. Bon, c'est la dernière fois de la journée que je lis un truc sur Terra Nova.
    J'en ai soupé de Terra Nova moi, ras-la-casquette!
    Terra Nova vient de divorcer d'avec la gauche et c'est tant mieux.
    Zou, je vais prendre une bière.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...