20 mai 2011

Parti Socialiste : on a assez joué

C’est souvent un jeu, entre Yann et moi, de rebondir sur nos billets mutuels. Cette fois, il pose une bonne question dans son billet, ce matin. « Comme très souvent le taulier de PMA soulève les bons problèmes au bon moment. Toutefois, il y a une dimension qui n'est pas abordé dans son billet et qui me plait de souligner ici : vers quelles directions vont aller les soutiens de DSK ? »

Z’avez vu ? On est vachement aimable, l’un envers l’autre… Il faut dire que j’ai du respect pour les vieux et lui a peur que je lui donne une baffe.

Vers quelles directions vont aller les soutiens de DSK ?

C’est une question qu’on ne devrait pas avoir à poser dans un parti de gauche où le culte du chef ou de l’homme providentiel ne devrait pas se poser. J’imagine les « DSKistes » (y compris mes copains) se regarder mutuellement, attendant, par exemple, qui de Pierre Moscovici ou Gérard Collomb, va dégainer le premier…

Il est tellement évident qu’aucun des deux n’a les capacités de gagner l’élection. Seules deux personnes sont en position mais il semble tellement visible que Martine Aubry n’a pas envie et n’aura pas la motivation nécessaire qu’il n’en reste plus qu’un, j’en parlais hier.

« Alors si le Parti Socialiste veut espérer emmener l’un des siens à l’Elysée, il n’y a à cette heure qu’une seule solution crédible… François Hollande. Je le dis avec calme […] » nous dit Marc. C’est maintenant tellement évident que ça devrait être automatique…

Dans mon billet d’hier, je disais qu’il fallait arrêter les primaires (ou faire des primaires de confirmation) car ça serait un mauvais signe donné aux militants et une entorse à la démocratie. J’entends bien tous ces arguments.

Mon copain Le Coucou, en particulier, a commenté dans ce sens. Je vais donc lui répondre, indirectement, à lui, si attaché à la rénovation de la République qui s’est progressivement transformée en espèce de Monarchie. Le PS va se perdre en combat pour choisir un homme providentiel pour avoir une chance de devenir le roi à la place du roi. La vraie démocratie interne à un parti politique et l’établissement et le choix du projet par les militants.

Le vote de ce projet était hier soir, dans les sections. Il serait dommage qu’un tel boulot, à l’impulsion de Martine Aubry et de son équipe, soit gâché par les traditionnelles batailles internes.

On a une élection à gagner pour faire passer ce projet. Il est de plus en plus évident que François Hollande est le seul capable de la gagner, ce sur quoi personne n’aurait parié il y a un an, il serait également dommage de gâcher cette cartouche dans un débat stérile qui donnerait pour seul spectacle l’affrontement de deux anciens concubins.

Mais François Hollande gagnerait à donner des pistes sur les méthodes qu’il envisage d’employer pour pratiquer, voire réformer, cette monarchie.

Il ne lui manque plus que ça.

Le seul signal à donner aux militants est : « Arrêtons de faire les cons, on a assez joué. »

(illustration)

19 commentaires:

  1. Calme, (la) Hollande... donne envie.

    RépondreSupprimer
  2. Kikoo,
    Je crois que les français dans leur majorité votent d'abord pour un mec et non véritablement pour un programme. La question est donc de savoir si Hollande a la stature et le charisme pour "séduire". Pour moi la réponse est évidente: non

    DSK avait la stature, le charisme et pouvait en plus séduire à droite.

    RépondreSupprimer
  3. j'ai l'impression que les aubryistes auraient fait le même billet... mais en remplaçant Hollande par Aubry... (déjà des voix s'élèvent pour un rassemblement derrière la première secrétaire...)
    @+

    RépondreSupprimer
  4. "Le vote de ce projet était hier soir, dans les sections. Il serait dommage qu’un tel boulot ..."

    Heu ... quand on gratte, ce projet est assez vide, en fait. Ceci expliquant cela. Le candidat va devoir ramer pour rattraper le coup.

    RépondreSupprimer
  5. Bem,

    Bof.

    Corto,

    C'est un choix par défaut.

    Romain,

    Oui mais je voulais positiver.

    Nap,

    C'est bien le problème. Enfin un des problèmes

    RépondreSupprimer
  6. Ne croyez-vous pas que c'est plutôt aux militants de dire "arrêtrez de jouer aux cons ?"

    RépondreSupprimer
  7. La Pecnaude,

    En théorie. Mais dans ce parti, les haines des militants contre certains de leur chef est telle que ce n'est pas possible. En outre gagner une élection est un truc de pros et de communiquants. Nicolas Sarkozy ne s'y trompe pas.

    C'est la presidentialisation du régime qu'il faudrait torpiller. Et alors on pourra donner la parole aux militants.

    RépondreSupprimer
  8. La seule personne légitime pour des primaires de confirmation c'est Martine Aubry puisqu'elle est Première Secrétaire.
    Hollande n'est qu'un challenger qui a raté son tour en 2007.

    RépondreSupprimer
  9. Abadinte,

    Ce n'est pas une question de légitimité mais de capacité à se faire élire. Mme Aubry serait légitimement, en tant que chef de la majorité, premier ministre, en ça de victoire du PS.

    Et je n'ai rien contre elle, j'étais même peut être le premier blogueur politique un peu connu à avoir relayé l'appel à se regrouper derrière elle.

    Néanmoins, on ne peut pas nier certains faits.

    RépondreSupprimer
  10. Le Rocrocodile20 mai, 2011 11:46

    C'est la grande lessive au PS : Harlem Désir soupçonné
    Soupçonné d'avoir reçu des salaires fictifs

    Je n'ose imaginer ce qui va sortir des cartons d'ici septembre 2011, au train où ça va...

    RépondreSupprimer
  11. Il n'empêche : une primaire sanglantes entre Hollande et Royale, ça aurait un côté vaudeville qui ne serait pas pour me déplaire…

    RépondreSupprimer
  12. Didier,

    Si ça ne risquait pas de consolider Sarko un peu plus, je dois avouer que...

    Le roc,

    Ça n'est qu'une mise en examen pour un truc probablement faux qui date de vingt ans. On a assez parlé de présomption d'innocence dans la semaine pour pouvoir s'abstenir de flinguer un type qui aurait potentiellement eu un revenu louche quand il avait 25 ans.

    RépondreSupprimer
  13. "Vers quelles directions vont aller les soutiens de DSK ?
    C’est une question qu’on ne devrait pas avoir à poser dans un parti de gauche où le culte du chef ou de l’homme providentiel ne devrait pas se poser."


    Haha, haha, haha...
    Dans un parti comme le PS qui ne fonctionne QUE par des guerres de chapelles, poliment appelées "tendances", je pense au contraire que la question est d'une incroyable pertinence...
    Malheureusement...

    RépondreSupprimer
  14. Romain,

    Oui, c'est évident. Mais ça vaut le coup de rappeler combien certains comportements sont grotesques.

    RépondreSupprimer
  15. Au fait, je me souviens d'avoir entendu Hollande évoquer le projet du PS, sur France Inter, il y a quelque temps… C'est un peu loin pour me souvenir des termes exacts, mais il disait en substance à propos du projet, que le vainqueur de la présidentielle (supposé socialiste) y choisirait ce qui l'intéresse. Rien de nouveau par rapport à ses prédécesseurs, en somme.

    RépondreSupprimer
  16. "Le seul signal à donner aux militants est : « Arrêtons de faire les cons, on a assez joué. »"

    La droite gagne toujours parecequ'il n'y a qu'1 seul candidat.
    La gauche perd toujours parcequ’il y a plusieurs candidat.
    Alors, "arrêtons de faire les cons[...]" et mettons nous d'accord pour tous voter le même candidat une bonne fois pour toute.!!!

    RépondreSupprimer
  17. La solution n'est plus entre l'UMP et le PS, quelque soit leur représentant, elle est entre le Front National et le Front de Gauche.

    RépondreSupprimer
  18. Anonyme,

    Je pense que tu surestimes le poids du Front de Gauche. Avant de faire le con, il serait intéressant qu'il récupère ses propres électeurs qu'il a laissé filé au FN.

    Kataclan,

    Je ne sais pas ce que tu veux dire mais tu as raison.

    Le Coucou,

    C'est fatal et c'est un peu l'objet de mon billet du jour.

    Romain,

    Merci...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...