10 septembre 2012

Fiscalité en bière

Certes, il me faudra commenter l’intervention de François Hollande mais il y a des sujets plus sérieux à éliminer d’abord : soi-disant au nom de la santé publique, le Gouvernement envisagerait une augmentation des taxes sur la bière. Certains envisageraient même un doublement.

Je vous passe le fait que j’ai passé cinq ans à gueuler contre le Gouvernement précédent qui créait un tas de nouvelles taxes et en augmentait d’autres, sans aucune cohérence globale en matière de fiscalité. Je n’aimerais pas que le nouveau, celui que je dois soutenir, fasse pareil.

Le cours des céréales est en train de flamber. Les brasseurs voient donc leurs charges augmenter et répercutent les prix sur les distributeurs, c'est-à-dire les bistros.

Ceux-ci ne vont pas tarder à devoir répercuter les prix auprès des clients finaux : nous.

Une augmentation des taxes serait une catastrophe pour les bistros et les consommateurs.

8 commentaires:

  1. C'est un scandale, saloperie de buveur d'eau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que dans un soucis de bien être, l'ancien gouvernement ne voulait taxer que les bières supérieur à 8° d' alcool.

      Les pays gros producteurs de ce breuvage réagirent en menaçant de taxer les vins et spiritueux français en retour.

      Le gouvernement de misérables fit marche arrière, frères buveurs toutes couleurs politiques confondues manifestons contre cette taxe ignominieuse.

      Allons vomir devant l' Elysée.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.