01 septembre 2012

C'est parti pour cinq ans ?

1er septembre. C’est la « rentrée » des blogs. Les affaires vont repartir : deux ou trois billets par jour. Ce matin, j’essayais de relancer la machine. Je voulais parler du discours de François Hollande, hier, et surtout réagir aux propos des ténors de la nouvelle opposition. J’ai fait ça pendant plus de cinq ans. Répondre aux discours de Nicolas Sarkozy et aux commentaires des Morano et autres Copé.

Tiens ! Ce dernier a encore débité son traditionnel paquet d’âneries. « Les Français sont déçus par l'action de François Hollande et inquiets face à la montée du chômage. Ils attendaient une vision stratégique claire, des mesures concrètes et un calendrier précis. Rien de tout cela, ils auront subi un énième discours de campagne, incantatoire, vide et à côté des enjeux", "encore un discours pour rien", a-t-il réagi dans un communiqué. »

Décortiquer chaque phrase ?

Non, répondre en bloc en blog : on est au pouvoir pour cinq ans. Le calendrier est fixé. On va pouvoir bosser normalement, posément, pour réparer le bordel foutu par la droite, notamment au cours des cinq dernières années…

Notons bien que je pourrais répondre aussi aux propos des ténors de la gauche. 

Tiens ! Bruno Le Roux… « "Le président de la République a prononcé aujourd'hui un discours fédérateur qui mobilise l'ensemble des Français dans l'entreprise de redressement du pays" Il "a tenu un discours de vérité qui, sans masquer les difficultés auxquelles notre pays est confronté, est porteur d'espoir". "Les députés du groupe SRC sont totalement mobilisés pour le changement. Au côté du gouvernement, ils travaillent à la mise en œuvre des engagements du président de la République qui permettront, après dix années d'injustices et d'inefficacités, de remettre la France en marche vers le progrès". »

Est-ce qu’on ne pourrait pas arrêter les platitudes ? S’il faut communiquer – rien n’est moins sûr, il n’y a pas d’élection avant deux ans et les journalistes trouvent quand même des conneries à proférer – ne pourrait-on pas se focaliser sur les mesures prises et celles à venir ? « Le Président de la République a tenu un discours de vérité »… Heu… On dirait du Copé d’il y a un an !

« Le chef de l'État a montré (...) qu'il est clairement engagé dans l'action pour sortir le pays de la crise. Tant sur la méthode que sur ses objectifs, il a rappelé ses engagements et a annoncé son calendrier pour agir au fond des choses. » Même les radicaux de gauche recopient les communiqués de presse de l’UMP de l’an dernier…

Je rappelle qu’avec cette communication débile, l’UMP a pris une veste aux dernières élections. Faudrait apprendre, les gars !

« Face à l'urgence et malgré les nombreuses inquiétudes des Français, la seule réponse apportée par François Hollande consiste à proposer de nouvelles concertations. » Ah ! Voila un propos presque intelligent. Pas de bol (pour personne), il est tenu par un lascar de l’UMP… Il est bien aimable de rappeler que le Gouvernement travaille, consulte les différents acteurs, … et ne pond pas trois lois par jour, en provenance directe des bureaux de la Présidence de La République.

« En disant la vérité sans se résigner à la situation grave que nous traversons, François Hollande a lancé un appel au combat de toutes les forces vives de la nation. Il a démontré concrètement que le gouvernement a pris le taureau par les cornes sans perdre un jour pour agir pour l'emploi, la croissance et la compétitivité. Avec ce discours, notre confiance est d'autant plus grande qu'il a réaffirmé que la justice est le fil conducteur de toutes ces décisions pour redresser notre pays. » 

Ca, s’est le porte parole du Parti Socialiste. A croire qu’il a un logiciel pour construire les phrases plates automatiquement.

« Le gouvernement cherche à poser des actes de communication. Ce qu'il faudrait, ce sont de vrais actes. » Ca, c’est NKM, je crois. Je ne sais plus trop qui elle soutient. On a l’impression qu’elle ressort ce qu’elle aurait pu dire en off l’an dernier…

En tant que tenancier d’un blog de haute volée, c’est à mon tour de tenir un discours officiel. Prenez des notes, notamment si vous bossez dans la communication du PS.

Petit 1 : c’est la droite qui a foutu la merde dans ce pays. On n’a pas à se mettre sur la défensive dès maintenant sinon on va en chier pendant cinq ans.

Petit 2 : on est au boulot, ne nous cassez pas les burnes.

Petit 3 : on a bien le droit de prendre des vacances en août, vous vous prenez pour qui, bordel ?

Petit 4 : ça ne fait que trois mois qu’on est là et vous auriez voulu qu’on vous sorte de la crise en claquant des doigts tout en guérissant le cancer, en logeant les ROM dans les cités universitaires laissées vides pendant les vacances, en rétablissant la paix en Syrie et en éradiquant la faim dans le monde.

Petit 5 : on n’a rien à cirer de la cote de la popularité de François Hollande, il est là pour cinq ans. Dans un an, on pourra recommencer à faire de la communication histoire de préparer les échéances électorales, pour rigoler (et maintenir la majorité au Sénat).

Petit 6 : laissez les journalistes déblatérer sur les sujets qui les amusent.

Et laissez les blogueurs dormir le samedi matin.

31 commentaires:

  1. Et dâbord, pourquoi Hollande n'a pas guéri la faim dans le monde, quoi? quel incapable celui-là, lol...
    Tu m'as donné une idée de billet, merci!

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Disons que, pour moi, elle a du mal à se foutre en marche...

      Supprimer
  3. Oui, mais c'est moins vendeur, si les journalistes disent ça ^^

    RépondreSupprimer
  4. Très bon billet, ayé t'es reviendu !
    Exactement ça : on avait un agenda, qu'ils communiquent sur là où on en est,ce qui se fait facilement, ce qui est plus dur ...
    Peut-être aussi qu'ils ont autre chose à faire, s'ils se lancent dans ce genre de communication, qu'à répondre sur tous les pinaillages que cela va provoquer ...Non lo so !

    RépondreSupprimer
  5. Niveau platitude argumentaire tu es pas mal non plus. Le fait est que le candidat annonçait un changement MAINTENANT. Un agenda du changement précis, détaillé, que tu as bien relayé. Alors l'argu "on fait pas tout en 100j" ne tient pas. Alors facile de dire que tout est la faute de la droite quand on voit que la gauche préfère tenir une décision idéologique plutôt que du bon sens, je prends exemple sur les +25% ARS et le gel de l'AAH. Je suis impatient, certes, mais surtout on a le sentiment d'etre abandonné. Parce que juste pour ne pas faire comme Sarko, il faut ne pas être hyper présent.

    RépondreSupprimer
  6. Et bien, le "on a 5ans, tout est de la faute de la droite, on peut pas tout faire maintenant" ne marche pas.

    RépondreSupprimer
  7. Relativement d'accord avec toi, si Sarkozy a édifié une suractivité dangereuse et inquiétante et une réactivité immédiate à tout et n'importe quoi comme façon de gérer un pays, le truc est d'éviter, déjà, en premier lieu, de faire pareil.

    Mais il est vrai qu'un slogan comme "Le changement c'est maintenant", soit il faut le décortiquer pour expliciter EXACTEMENT ce qu'on a voulu dire, où faut simplement assumer ce côté baise-couillon qui peut te retomber sur la gueule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut l'assumer sinon c'est suicidaires mais des ânes sont déjà sur la défensive.

      Supprimer
    2. Etre sur la défensive, je veux dire. Ça serait un aveu de faiblesse, et pour les grands fauves imbéciles en face, ça serait du pain béni (que les médias participent activement à l'angoisse de devoir regarder le temps qui passe (alors que c'est très agréable) sans avoir grand-chose à en dire ne m'étonne pas trop)

      Supprimer
  8. tu as l'impression que le point, l'express ect...reprochent au Président de ne pas leur fournir du spectacle. On leur dit que la politique ne sert pas à cela ?

    RépondreSupprimer
  9. Je n'ai rien foutu aujourd'hui, j'ai juste joué avec mon nouveau tél.
    Il y a eu de l'actu?

    RépondreSupprimer
  10. Niquer la tête aux famille les plus modeste qui travails 50h par semaine, faire fuire les riches pour qu'il donne leurs argents dans un autres pays. Je comprend pas trop la stratégie Vos mieux être président est partir en vacances 1 mois des le début de son job.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais je comprends qu'il veuille augmenter le budget de l'Education Nationale.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.