24 septembre 2012

Interdire les signes religieux

J'habite dans une commune où la soutane est interdite depuis plus de cent ans (ce que me rappelle Dagrouik).

18 commentaires:

  1. Purée ! ça fait douze fois que vous nous le rebalancez, cet arrêté stupide !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a un qu'a moins l'amnésie de Korsakoff que l'autre.

      (signed: S. la fielleuse)

      Supprimer
    2. He ho ! J'ai un classement de blog à assurer. D'ailleurs j'ai refait un billet à l'instant pour une polémique discrète.

      Supprimer
  2. Et pourtant, quel vêtement confortable pour ceux qui ont un petit peu de ventre...

    RépondreSupprimer
  3. DG à RL: ne me kippa

    RépondreSupprimer
  4. ... ce qui me rappelle qu'à Genève, le port de la soutane est également interdit. Mais je crois l'avoir déjà signalé aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour en savoir plus: http://archives.tdg.ch/actu/suisse/burqa-bientot-interdite-suisse-soutane-geneve-2010-05-24

      Supprimer
  5. La Glandpeint est elle d'accord avec cet arrêté ?

    RépondreSupprimer
  6. Première nouvelle !
    Un prof à un autre prof : chaque année tu rabâches la même chose !
    L'autre : oui, mais c'est jamais aux mêmes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfaitement. Mais en cinq ans je n'ai pas réussi à me débarrasser de Didir Goux.

      Supprimer
    2. Ouais mais bon, dans le fond ça reste quand même des magnétophones ! :D

      Supprimer
  7. Didir, c'est mignon, ça ressemble à Samir.

    RépondreSupprimer
  8. Tiens cadeau Suzanne:

    http://i1112.photobucket.com/albums/k497/animalsbeingdicks/abd-177.gif

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...